Les parfums

Une fragrance que vous percevez signifie la présence d’un éther qui ne nourrit pas seulement de corps, mais également l’essence invisible de l’homme, son âme. On peut dire que l’éther renforce l’énergie mentale et nourrit l’âme.


La Méditation

Anastasia, livre #3, p.38

« Aujourd’hui beaucoup de gens ont une idée de la méditation – particulièrement s’ils avaient eu des contactes avec les anciennes religions asiatiques. Actuellement nous disposons des enseignements qui peuvent nous aider à devenir familier avec une petite fraction du phénomène de la méditation; mais ils manquent malheureusement de nous enseigner une pratique qui est peu connue. Néanmoins, il y a des gens qui sont capable de méditer – de temporairement séparer une partie de leur esprit (= l’aspect physique de l’âme) de leur corps et après le retourner dans le corps.

La Vitesse de la pensée

Anastasia, livre #2, p.190

L’évolution spirituelle est accompagné ou se reflète dans la vitesse de la pensée. Ce qu’un être illuminé peut traiter en une seconde, nous en aurons besoins des mois pour le comprendre. C’est ça la raison pourquoi ce qu’ils disent nous semble parfois sans logique ou décousu.


La mort et L’Immortalité

Anastasia, livre #3

Les gens qui restent toute leur vie immergé dans le monde matériel, vont mourir. Et ils vont rester mort pendant des millions d’années terrestres. Pendant ce temps leur âme ne peut pas regagner le niveau d’existence terrestre, parce qu’ils n’ont rien crée de bénéfique pour la Terre. Chacun-e de nous s’en rend compte intuitivement, et c’est ça la raison pourquoi tant de gens sont si terrifiés de la mort. Si une majorité de gens ont les mêmes aspirations et un mode de vie similaire, il vont avoir l’impression qu’il ne peuvent pas et qu’il ne devraient pas vivre d’une autre façon que tout le monde vit.

Anastasia, livre #3, p.26

Même si le corps est pratiquement mort, il peut se remplir de vie s’il est confronté avec de l’amour inconditionnelle; si celle-ci est assez fort, la mort recule. L’immortalité de l’Homme est dans l’amour, dans son habilité d’enflammer l’amour vers lui-même.


La Musique

Les couleurs et les sons sont les effets secondaires des interactions entre, d’une part, l’âme sous sa forme physique et l’âme de l’environnement de l’autre. C’est la raison pour laquelle les arts visuels et la musique ont un tel impact sur nous: ce sont les ponts entre l’âme au niveau physique et notre âme. Dans ce contexte, on peut expliquer pourquoi le traitement des maladies simplement par la lumière (couleurs) et la musique (sons, fréquences) ont un si grand impact. En utilisant des fréquences, nous permettons la connexion entre l’âme et l’âme de la forme physique. Le négatif est aussi vrai, si les sons produits par l’interaction de l’âme avec l’âme de la forme physique sont dissonants, ces fréquences vont se manifester en maladie.

Cette friction de l’âme physique avec l’environnement crée aussi des fréquences qui peuvent être nourrissantes. Cette façon de se nourrir commence avec l’intention de redonner à l’univers tout ce dont je n’ai pas besoin – quand tout ce dont je n’ai pas besoin quitte mon système, cela crée de la place pour de nouvelles énergies à venir. Si on donnait ce dont on a besoin – on se mentirait à soi-même (on ne peut/veut pas donner ce qui compromettrait notre existence). Si l’on donne pour recevoir – on mentirait aussi (on fait semblant de donner et ce qu’on veut vraiment, c’est recevoir). De tout ce que vous recevrez, vous avez besoin seulement d’une petite partie. Alors quand vous gardez le peu dont vous avez besoin et vous libérez le reste, ce cycle est appelé ‘l’existence conditionnelle’ dans l’univers. Nous n’avons pas du tout à penser au fait de recevoir , nous avons seulement à nous occuper de donner – c’est tout.


Les mains et l’âme

Observez la forme de vos mains lorsque vous les posez d’une façon détendue sur vos genoux, les paumes vers en haut. Si on regarde les mains sur l’image, on voit que les pouces sont légèrement courbés vers l’extérieur – c’est un signe que la personne est donneur.

On voit aussi les autres doigts dont les bouts sont légèrement dirigés vers le haut, cela crée un réceptacle de la main – c’est un geste pour retenir. Plus les doigts font une courbe vers le haut, plus la personne retient.

Alors on peut se demander : « Qu’est-ce que je ne peux pas lâcher, qu’est-ce que je retiens? »

Il est important de noter que la position des mains dans un état relaxé peut être différent chaque jour – dépendant de notre état d’âme.

La paume de la main représente l’âme. Le pouce montre si la personne donne (courbé vers l’extérieur) ou retient quelque chose (courbé vers l’intérieur).


L’âme nous parle par nos rêves

par aviram, corrigé par Barsha

Pendant le sommeil où nous ne sommes pas engagés mentalement ou physiquement, nous sommes disponibles; c’est alors que notre âme peut nous parler directement par un scénario – comme dans un film. J’aimerais vous partager un rêve qui pourrait être un bel exemple de ça.

Il fait nuit, il ne fait pas froid. Je suis couché sur une route de campagne; des champs et des prés à droite et à gauche. Comme il fait nuit, je ne vois pas loin. Je me suis couché dans l’intention de dormir.

Tout à coup apparait une personne, c’est un homme qui surgit des champs et court à toute vitesse pour traverser la route pas loin d’où je suis couché. Il court vite car il a peur, il est dans un état d’urgence. Peu après, apparaît un autre homme qui court dans la même direction. Lui aussi dans l’urgence et la peur. En moi monte aussi la peur, la panique, je veux me sauver de cet endroit… mais je ne peux me lever… je suis comme paralysé… alors je crie de panique…le dernier homme s’arrête et se tourne vers moi… et je me réveille le cœur qui bat fort…

Après un temps j’y pense et me calme … je suis couché et les hommes paniqués courent juste à côté de moi, il ne veulent rien de moi, ils sont absorbés dans leur propre scénario, qui ne me touche pas… Mais la panique s’empare de moi à nouveau, et sans avoir la possibilité de bouger, je crie à nouveau; ce qui attire leur attention à nouveau…

J’aurais pu juste resté couché et les laisser passer sans rien faire – et tout aurait été parfait. J’aurais eu un champ totalement différent du leur et les deux mondes (ou films) n’ auraient pas pu communiquer. Mais j’ai attrapé leur énergie, leur champ de panique; j’ai abandonné mon champ pour adopter le leur – ainsi, je suis devenu une victime sans force et sans pouvoir.

Ça me rappelle l’histoire du ‘Seigneur des Agneaux’ : Frodo, s’exposait au danger d’être trouvé uniquement lorsqu’il utilisait le pouvoir de l’anneau – alors qu’avant il était invisible aux ennemis; mais l’utilisation de l’anneau le rendait vulnérable à leur capture…

 

 


Aime ton prochain

Ça ne veut pas dire aimer la personne qui est dans la maison d’à côté  – non. Il y a un voisin qui vous est encore beaucoup plus proche.

C’est votre propre âme. Aimez votre voisin veut dire : aimez votre âme. Lorsque vous aimez votre âme, c’est quand vous la nourrissez de ce qu’il y a sur cette planète cette vie-ci, afin que l’âme s’élève, qu’elle grandisse et évolue de son plein potentiel.

Quand vous avez peur, vous bloquez la voie et votre âme n’est pas nourrie – et ça veut dire que vous volez à votre âme  ce dont elle a besoin:

Tu ne voleras point!

Mais quand vous dites à votre âme : Je t’aime , je t’adore!

Ensuite observez ce qu’elle va vous présenter !Alors priez votre propre âme comme vous avez prié auparavant dans les églises, temples ou mosquées. Déposez toute votre confiance en votre âme! Donnez- lui toute votre attention.

La parole est la connexion de la forme physique avec l’âme.


L’Unité

On atteint l’Unité  si on place les vœux des autres ou les voeux du Tout avant les nôtres. Il ne s’agit pas d’une soumission, mais un signe de respect pour le Principe Universel. La directive principale est :

« Favorisez le bonheur du Tout favorise votre bonheur… parce que vous faites partie du Tout! »

Il est temps de commencer à dépasser toutes nos limites et bâtir la confiance à l’intérieur de notre âme. Voici deux exercices que nous pouvons faire pour voir si nous y arrivons :

M.Keshe (KSW209) : « L’état de l’âme et la forme physique peuvent être comparées au nano-plaquage du cuivre… si vous faites l’expérience que le cuivre devient noir et que les GaNS se forment par l’interaction des champs plasmiques … pourquoi alors ne faites-vous pas confiance en votre âme qui peut faire de même?! »


L’intelligence et les 12 commandements

Nous avons l’intelligence en commun avec tous les êtres dans la Communauté Universelle. L’intelligence provient du positionnement du mental par rapport à l’âme – le plus proche nous sommes de notre âme, le plus élevée notre intelligence. On se rappelle que nous tous font part individuellement de la même âme qui est Dieu. Dieu est sans limites; donc le plus proche que nous sommes de l’âme, le moins nous sommes soumis à des limites. L’existence des limites est seulement possible, si nous sommes loin de l’âme, si nous sommes séparé de l’âme… Quelconque séparation de l’âme n’est réellement pas possible, seulement virtuellement, seulement par nos pensées, par nos croyances – seulement notre mental peut s’illusionner d’être séparé de la source, de l’âme, de Dieu.
Donc nos limitations ne sont que des croyances – de moins nous nous limitons, de plus haut notre intelligence. Dans notre vie, chacun-e a fait sa décision : quel degré de liberté ou quel degré de limitation nous acceptons dans notre vie. Cette décision n’est pas nécessairement conscient. Nous nous trouvons dans une croyance que notre pouvoir est limité; par conséquent notre intelligence l’est aussi.
Le degré de notre intelligence dépend alors du degré de notre proximité de notre âme. Nous pouvons nous approcher de l’âme si nous vivons selon l’âme, si nous vivons correctement, si nos mots et actions sont en ligne avec l’âme (qui est Dieu). Si on veut on peut décrire un comportement correcte. Toutes les religions de l’humanité ont décrit ses qualités.
Malheureusement ils les ont décrit en tant que commandements. Dans le sens que suivre les commandements – même aveuglement – nous amènera automatiquement à l’unicité avec Dieu. Rien n’est plus faux. C’est seulement le désir ardent de vivre notre vie dans sa naturalité originelle qui nous rapproche de Dieu. Et une fois l’unicité avec l’âme/Dieu soit rétabli nos actions, notre vie physique peut être décrit par les 12 caractéristiques.
Regardons dans ce contexte les 12 commandements de Moïse. Oui 12… Moïse a détruit 2 parce qu’il voulait se garder une porte ouverte pour manipuler ‘son’ peuple pour l’asservir à son pouvoir… comme l’église chrétienne après… Moïse n’a pas reçu les commandements verbalement Dieu ne lui a pas parlé par une bouche; mais il les a senti clairement dans son cœur et dans son âme. Ensuite, après un temps de réflexion, il les a fixé par écrit – en omettant les deux qui ne lui convenaient pas.
Voici les commandements apporté par Moïse et entériné par l’humanité jusqu’à présent (un peu éditer pour mieux montrer leur sens) :

  1. Les autres dieux ne sont pas vraies, seulement moi, Jehova.
  2. Ne fabrique pas d’idole de moi comme les païens.
  3. Prononce mon nom avec peur.
  4. Repose-toi quand la loi te le demande.
  5. Il suffit d’honorer tes parents.
  6. Il t’est interdit de commettre un meurtre; tuer l’ennemi sous ordre n’est pas un meurtre.
  7. Ne te laisse pas prendre en baisant la voisine.
  8. Il t’est interdit de voler.
  9. N’envie pas les riches pour ce qu’ils ont et tu n’as pas.
  10. La vérité c’est ce que tout le monde croit.

Et puis les qualités originales, qui ne sont pas de commandements mais des observations : Quel sera mon comportement une fois unis avec la source, l’âme, Dieu?

  • Je suis égal à toi, je n’ai pas un pouvoir sur toi, ni toi sur moi.
  • Je ne juge personne et je ne permets à personne de me juger. Je n’accepte aucun chemin qui ne vient pas de mon âme.
  • Je sais que mon âme est Dieu, et que ton âme est Dieu.
  • Parce que mon âme est à l’intérieur de moi, je ne le peux pas prier.
  • Parce que mon âme est immatérielle, je ne peux pas en avoir un image.
  • Sans attachement et sans peur, je suis détendu dans le moment présent qui est éternel.
  • J’aime tout le monde comme j’aime ma mère et mon père.
  • J’aime tout le monde, donc je n’ai pas d’ennemie.
  • Déposé dans mon âme, je n’ai pas de désire, je suis contentement.
  • Il ne me vient pas à l’esprit de prendre ce qui ne m’est pas donné.
  • Parlant par mon âme je ne peux pas mentir.
  • Je suis en paix avec moi-même, je suis en paix avec tout le monde.

On peut utiliser les commandements originaux pour vérifier dans quelle mesure nous sommes aligné à notre âme : « Est-ce que je me sens égal à tout le monde?… Est-ce que je ne juge personne?… Est-ce que je sais que Dieu et moi sont UN?…
Si on dit que l’homme est crée dans l’image de Dieu, ça ne veut pas dire que l’homme est une copie plus ou moins bien réussit, mais que Dieu et nous sommes les deux cotés de la même médaille.
L’âme est toujours en train de donner, continuellement, et sans condition. C’est notre mental, notre personnalité qui peut fabriquer le sentiment ou la peur de ne pas avoir assez – et ce sentiment peut devenir si fort que la personne vole, prend ce qui n’est pas donné.


Le Cadeau de M.Keshe – Explorer le chemin vers l’âme

Pour que le désir potentiel de changer notre corps physique puisse se réaliser, le désir doit cibler ‘l’espace’  situé juste un peu avant la matérialisation de l’âme dans le corps. Nous savons que le corps est crée à partir des champs de l’âme qui sont filtrés et jugés par le mental ou les émotions:

  1. L’âme rayonne comme le soleil – constamment et inconditionnellement . L’âme cherche un vaisseau (corps) qui lui permette d’interagir dans l’environnement où elle se trouve, tout en se sentant en sécurité et dans l’attente d’avoir du plaisir.
  2. Les données de l’environnement sont reçues par nos sens.
  3. Les données sensorielles arrivent ensuite au mental qui les interprète selon la gamme de concepts qu’il a de la réalité.
  4. Si le mental n’avait pas de concepts, les rayons en provenance de l’âme feraient un corps  parfaitement adapté à se réjouir de l’environnement. Mais très souvent, les concepts du mental  limitent les possibilités du corps. C’est sa fonction de filtre. Donc chaque corps individuel est le reflet de nos concepts mentaux.

Donc seulement une partie du champ de l’âme obtient la permission de passer le filtre du mental. Pour changer son corps, il faut alors relier cette partie du champ à une émotion positive. Entre l’âme et le corps se situe le cerveau qui filtre ou atténue l’énergie de l’âme pour ralentir la vitesse ou la force afin de la matérialiser en corps physique. Cette zone, le cerveau, est l’endroit où l’aspect physique interagit avec l’âme. Cette zone est la sphère de l’émotion (joie, tristesse, gaieté, tendresse, colère, etc); dans cette zone, l’énergie de l’âme a la force des émotions.

Par exemple nous sommes joyeux; le champ de notre âme trouve sa manifestation au niveau du corps: les muscles faciaux forment un sourire; ou encore nous sommes tristes, et nous transférons le champ de cette émotion dans le corps:  il trouve sa manifestation dans les yeux en produisant des larmes. Si c’est la peur, elle affecte le champ énergétique global de notre corps et nous nous contractons.

Il faut alors trouver consciemment cette zone où l’énergie de l’âme se transforme en émotion juste avant qu’elle se manifeste à l’état physique. Et cela se fait par le vœu, l’intention ou le ‘je suis capable’. Une personne blanche peut de cette manière changer la couleur de sa peau pour ressembler davantage à la personne aimée qui est noire… Pour vous familiariser avec cet espace dans votre cerveau, essayez de changer la couleur de vos yeux, ou votre taille.

Un autre exercice est de s’installer devant un feu et sentir la chaleur… ensuite vous pouvez former le vœu d’être capable de rester proche du feu, c’est à dire changer l’environnement juste autour de votre corps afin qu’il puisse rester là sans être brûlé par la chaleur.

Ou encore, on peut cultiver le vœu, lorsque nous sommes proche de notre bien-aimé-e, de faire un avec lui ou elle.

Ces exercices doivent être maîtrisés avant de pouvoir voyager dans l’espace; nous devons être capables de changer notre corps ici sur terre avant d’émettre le désir d’aller ailleurs. Dans le cadre de ces exercices, il est important  d’être clairs que nous ne voulons pas séparer notre corps de l’âme, mais plutôt que nous voulons changer notre corps afin de donner plus d’agrément à l’âme. Rappelons-nous que notre âme est Dieu.

Le besoin de l’âme physique de vivre de la joie va permettre au centre émotionnel (le filtre) de se positionner de façon à anticiper la joie, car le Créateur, l’âme universelle se donne sans condition de toute façon. Le système émotionnel peut alors se mettre à la fréquence (comme une radio) à une certaine couleur, taille, forme pour procurer cette joie.

C’est exactement la même chose que les Caroline-cores : il y a le centre vide au milieu (= âme globale partie de l’âme universelle) et autour il y a les différents GaNS (= âme physique) qui,  a chacun son propre centre et sa propre âme.

Mais il ne faut jamais toucher à la séparation de l’âme universelle d’avec l’âme physique; cet espace est pré-physique. Et ne cherchez pas la confirmation dans le monde matériel non plus – sentez le processus, sentez plutôt les champs .

La multiple sclérose se passe dans cette même zone : la séparation de l’aspect physique de l’âme par une croyance du mental associée à une certaine émotion.

Donner de l’âme

Donner de notre âme’ à quelqu’un qui en a besoin – ex. le président  – est une façon de parler : toutes nos âmes ne sont qu’UNE ÂME. Ainsi lorsque nous émettons le vœu par notre âme que l’âme du président soit guidée par la Paix au moment où il va signer un nouveau contrat pour la fabrication d’encore plus d’armes –alors à sa surprise il ne va pas voir de signature en bas du contrat…. L’aspect physique obéit à l’âme et dans certaines circonstances notre âme dépasse le mental et nous pourrions nous trouver dans un endroit que nous n’avons pas choisi ou nous pourrions avoir fait quelque chose que nous n’avions pas l’intention consciente de faire…

Donner de notre âme’ veut dire exactement : se retirer du corps, du monde matériel et entrer à l’intérieur. Là, nous sommes dans ‘l’espace’ où nous avons un contact immédiat avec toutes les autres âmes et notre vœu pour la Paix est super-puissant, car nous sommes au centre du plasma. Le centre du plasma ne suit que le principe universel : tout ce qu’on fait est pour le bien-être du Tout. C’est pour cette raison qu’on ne peut utiliser ce chemin pour faire du mal – l’âme, le Principe Universel ne le permettrait pas. « Si vous vous voulez changer vos yeux pour des yeux bleus et une peau blanche afin de faire plaisir aux autres, afin d’avoir une apparence agréable aux yeux des autres, alors le changement va se faire – mais si vous voulez avoir les yeux bleus et une peau blanche pour prendre des autres, conquérir ou voler (leur attention, leur amour, etc), vos yeux vont rester bruns et votre peau brune. Car vous avez utilisé votre vœu pour prendre pour votre intérêt personnel quelque chose sans le consentement de l’autre, sans qu’on vous l’accorde.

Le vœu veut dire: je veux vraiment que ça se passe même si je ne sais pas encore comment faire. Donc :‘je veux’ se traduit plus précisément par: ‘je suis capable de le faire’. En le faisant j’apporte du plaisir – pas à moi en premier– mais d’abord aux autres.


Le Vœu

Par M.Keshe

Votre désir est votre ordre… comment pouvons-nous accumuler une force suffisante pour faire que notre désir devienne une réalité?

  • Notre désir doit être sincère; nous ne pouvons pas vivre dans la haine et démontrer de la sincérité à l’extérieur, car notre âme ne le supporterait pas.

  • nous ne pouvons pas arrêter un conflit à l’extérieur (entre les nations ou à l’intérieur d’une nation) directement –car nous avons à stopper tout conflit à l’intérieur de nous auparavant. Cela se fait si nous cultivons notre désir de Paix avant tout. Et nous devons utiliser nos émotions dans la bonne direction :  plus on s’éloigne des conflits, de la division, du besoin de confirmer notre existence dans le domaine matériel – plus on calme le potentiel de conflit.

Pour mieux comprendre le fait que le vœu doit être intégré au Principe Universel, on peut penser comme suit:

« Que mon vœu apporte la joie aux autres »

Nous avons besoin d’apprendre que le vœu:

  • crée du plaisir et de l’amour
  • engendre l’aspiration de l’âme à donner davantage parce que procurer de la joie nous remplit de joie.

Notre intention prend une direction par son but, et aussi par la cause: le vœu sert à quoi?

Un exemple : Tu veux un cellulaire. Le but pour toi même peut être d’avoir le même gadget que tes ami-es, ou celui d’être capable de te rejoindre en tout temps, ou encore de ne plus être dans une urgence sans pouvoir appeler de l’aide… Ce sont des motifs en rapport à ton petit bonheur privé; mais tu peux aussi acheter un cellulaire pour donner de la joie à ta mère, parce qu’ainsi tu aurais l’occasion de lui téléphoner. C’est le deuxième motif qui donne de la force à ton vœu, car il est aligné au Principe Universel : « C’est pour le bonheur de l’autre  d’abord. »

Comprenons bien que notre âme a la force d’un soleil. Que la motivation de nos actions soit l’amour : « Je t’offre ces fleurs parce que je t’aime ». En les recevant,  tu nourris mon âme en retour, car tu me donnes la confirmation que je peux donner et trouver la joie. C’est la raison pour laquelle nous faisons des cadeaux.

La prochaine étape – après avoir souhaité des choses – progressons de l’étape avoir à celle d’être :

« C’est mon désir de me manifester
dans la condition physique que j’apprécie. »

Notre apparence est portée par le souhait que notre environnement nous perçoive comme ‘agréable’, ‘beau’, ‘plaisant à regarder’. Dans un premier temps le souhait est d’être vu, et dans un 2eme temps, le souhait est d’avoir ‘ bonne apparence’. C’est pour cette raison qu’il vous sera possible de vous faire repousser une jambe que vous avez perdue – par amour pour les autres, afin que vous leur donniez une image plaisante et non un sentiment de pitié;).

C’est une façon de préserver notre âme; celle de créer un aspect au niveau physique qui la protège en l’entourant et lui procure le plaisir d’être équilibré dans les conditions propices à son environnement ( si tel est le désir de l’âme de faire partie de cet environnement.)

De la même manière que lorsque nous allons dans une boutique où nous sommes sûrs de trouver un vêtement qui va nous aller parfaitement, nous pouvons matérialiser notre corps pour atteindre la même apparence parfaite qui va faire plaisir à celui-celle qui nous aperçoit.

Parallèlement apprenons à mettre en contact notre âme avec l’âme de notre amoureux-se, parent etc.

Exercice : Sentir l’amoureux-se

  • Un exercice pour établir et cultiver la connexion d’âme à âme : essayer de sentir les émotions de votre compagnon qui est dans une autre pièce de la maison; ne pas ‘interpréter’ ce qu’il veut comme intention, mais sentir ses émotions.
  • Une fois que vous avez établi la connexion, élargissez la distance à une autre maison, une autre ville etc.

Exercice : Sentir la rose

  • au début j’approche mon nez et je sens son parfum
  • ensuite je m’éloigne et tente de sentir le parfum pareillement
  • ensuite je quitte la maison et tente de sentir le parfum…par mon âme…

Exercice : Communication télépathique

  • Tentez d’établir une ligne de communication par votre âme avec quelqu’un d’autre, du monde du Plasma par exemple. Cette personne tente de vous envoyer une question par courriel ou sur Facebook; établissez avec la personne une ligne de communication et sentez ce qu’elle veut – puis répondez-y.
  • vous pouvez répondre ensuite par le biais de votre ordinateur… et vérifier si l’autre personne a compris avec son âme avant que vous ayez répondu ‘techniquement’.

Exercice 2: Notre Âme qui fait la Paix

M.Keshe 1st One Planet, One Nation, One Race for World Peace

Faites cette exercice couché juste avant de vous endormir. Pendant que vous dormez, vous n’utilisez pas l’énergie physique. Vous pouvez alors diriger cette énergie pour faire une connexion avec toutes les autres êtres qui œuvrent pour la Paix.

« Pendant que je dors, je donne mon énergie afin d’élever les âmes de toutes ceux qui en ont besoin. Je suis un Homme de Paix et je donne mon âme pour joindre les autres âmes. Mon âme appartient à l’Humanité; que l’Humanité trouve la Paix maintenant. »

Dans ce processus toutes les âmes vont se connecter ensemble, comme les magravs, comme les réacteurs de Paix. Mais ce souhait de donner son âme pour la Paix de l’Humanité doit être sincère, un engagement et ne pas juste une parole…

M.Keshe fait cette exercice chaque nuit et le mouvement de la PAIX en est un résultat; maintenant imaginez qu’est qui arrivera si nous tous le font, des milliers et des milliers de nous!


La croyance/foi

a_cell« Il faut tranporter sa foi sur la montagne, le point le plus élevé en nous, le sommet de la tête, et la maintenir là. Il faut ensuite permettre au Saint Esprit de décendre. » (page 30)

« Si on s’exercait à envoyer que les messages de vie, d’amour, d’harmonie, et de perfection, on ne serait bientôt plus capable de prononcer un mot discordant. » (page 57)

« À nouveau nous saluons Dieu notre Père vivant au plus profond de nous-mêmes (263)

De tout mon cœur

O cœur de mon être, O Père, je ne fais qu’un avec toi. Je te reconnais pour l’Éternel, le Père de tous. Tu es Esprit, omniprésent, omniscient. Tu es sagesse, amour et vérité. Tu es le pouvoir, la substance, et l’intelligence dont touts choses ont été formées et grâce à quoi elles ont été créées. Tu es la vie de mon esprit, la substance de mon âme, l’intelligence de ma pensée. Je t’exprime dans mon corps et mon activité. Tu es le commencement et la fin, la totalité du bien que je peux exprimer. Le désir de ma pensée, implanté par mon âme, est vivifié par toi en mon esprit. Dans la plénitude du temps, et par la loi de la foi, il  est revendu visible dans mon préexistence. Le bien que je désire existe déjà en esprit sous forme invisible, et je sais que je le possède déjà.

De toute ma penséeCe que je désire est maintenant rendu clair. Je forme uniquement dans ma pensée ce que je désire. Comme une graine qui commence à croître sous terre dans le calme et l’obscurité, mon désir prend maintenant corps dans le royaume silencieux et invisible de mon âme. J’entre dans ma chambre secrète et je ferme la porte. Avec tranquillité et confiance, je maintiens mon désir dans ma pensée comme s’il était déjà accompli. Père, j’attends maintenant son exécution parfaite. Père qui es en moi, je te remercie de ce que l’accomplissement de mon désir soit continuellement réalisé dans l’invisible. Je sais que tu as répandu sur tout le monde, avec amour et générosité l’abondance de tes trésors. Tu as exaucé tous les bons désirs de ma vie. Tu me permets de participer à tes opulentes ressources. Je peux réaliser mon unité avec toi, et chacun de tes enfants peut en faire autant. Tout ce que je possède, je peux le répandre sur tous afin d’aider tous tes enfants. Tout ce que j’ai je te le donne, mon Père.

Ayez foi en Dieu, et rien ne vous sera impossible. Quiconque croit pouvoir faire des mêmes œuvres que moi, est veut s’avancer pour les faire, peut même en accomplir de plus grandes. La vie sainte, la foi, et la connaissance, comportent une technique. Pour quiconque que la possède, rien n’est impossible. (page 254)

Je te remercie, Dieu, pour la Vie et la Lumière abondants, pleins et libres. Pour la santé parfaite, la puissance illimitée, et la liberté sans restrictions. (355)


La Fontaine de Jouvence

Rappelez-vous que la jeunesse est implanté dans votre forme divine. En fait c’est la jeunesse qui est le divin dans l’homme. La jeunesse est la seule vraie vie, la vie éternelle.

Vieillir n’est pas spirituel, car il est la négation de l’esprit, elle est laide et sans réalité. Ce sont les pensées stressantes de soucis et de souffrance qui causent la laideur que nous appelons ‘vieillesse’. Les pensées de joie, de l’amour et des idéaux par contre créent la beauté que nous appelons ‘jeunesse’. La vieillesse n’est qu’une coquille dans laquelle le joyau de la réalité et de la jeunesse est caché.

Il est à vous de maintenir votre jeunesse. Imaginez l’enfant divin qui vit à l’intérieur de vous. Avant que vous vous endormez, dites cela à votre âme :

cocon« Je possède en moi un corps de joie spirituel toujours jeune et beau. Mon intelligence, mes yeux, mon nez, ma bouche, ma peau sont le corps de l’enfant divin. Tout cela est en moi, spirituel et parfait, dès maintenant, dès ce soir. »

Réaffirmez ce qui précède en le méditant avant de vous endormir paisiblement et la transmutation nocturne se produira.
Le matin, en vous levant, parlez à haute voix à vous-mêmes:

« Eh bien, mon cher …., il y a un alchimiste divin en toi! »

(page 37)


Transmutation de soi

Soyez sincèrement humble et NE JUGEZ PAS. Placez votre amour jusqu’à la dernière miette… vous restez doux et humble, désireux de vous conformer à la pure lumière de Dieu qui est vie, amour, pureté, et beauté, éternels et profrond. (280)

Comment y arriver? Regarder si et comment vous pouvez donner sans condition à la communauté universelle. Ne vous forcez pas; juste voir si vous pouvez… si ‘oui’ – faites-le. De plus vous donnez inconditionellement, de plus vous recevez à donner!
Même si vous donnez à un ami ou à un étranger – rendez-vous compte que vous donnez par ce biais à la communauté universelle; cette pensée vous ouvre une source beaucoup plus grande! Cela s’applique surtout par rapport à l’enseignement. (Keshe, enseignement santé)

Le premier pas consiste à passer de la pleine maîtrise de toutes vos activités extérieures de pensées, d’âmes, et de corps, avec l’idée dominante que vous cultivez l’habitude de la perfection, l’habitude de Dieu, du Christ de Dieu. Où que vous vous trouvez, pensez à la perfection, à Dieu, chaque fois que l’idée vous en vient, aussi bien durant votre travail que durant votre repas. Percevez en vous cette présence parfaite. Prenez l’habitude de considérer comme votre vrai moi la présence du Christ de Dieu.

Faites ensuite un pas de plus. Percevez une divine lumière bleu, éblouissante de pureté, émanant du centre même de votre corps. Voyez=la jaillir avec une telle splendeur et avec un tel éclat qu’elle finit par rayonner de toutes les cellules de votre corps, de tous vos tissus, muscles, ou organes.

Recevez Dieu comme principe créateur, s’excellant à travers vous… Le corps de l’homme est l’agent de transformation et d’accélération permettant à ce pouvoir de completter les plus grands oeuvres et de se manifester sous des formes les plus grandioses… Plus vous employez le nom de Dieu, en sachant qu’il est le principe suprême, que vous êtes en train d’instaurer en vous, plus votre corps vibrera à un rythme élevé. Ses vibrations s’harmonisent et répondront aux vibrations divines que le mot Dieu exprime. Il vous suffit de dire le mot de Dieu une seule fois pour que votre corps ne reprenne jamais son précédent rythme vibratoir.

Gardez cela présent à l’esprit. (366)

..

Exercice:

Répétez le mot Dieu en le méditant quelque temps, puis essayez de faire vibrer votre corps à l’unisson du mot Mal. Si vous n’avez encore fait cette expérience, elle constituea une révélation pour vous…

Dites Dieu de tout votre âme. Percevez votre épanouissement quand vous tratez votre frère avec plus de bonté et quand vous agissez plus justement avec lui. Placez Dieu devant vous et le brouillard des ages tombé dans l’oublie se dissipera comme une trainé de fumée. (367)

Puis voyez le vrai Christ de Dieu, qui se présente triomphant, pur, parfait et éternel. Non pas mon Christ mais votre vrai Christ de Dieu, le seul véritable fils de Dieu. La divinité qui triomphe de tout. Allez de l’avant et proclamez qu’elle vous apatient de droit divin. Elle sera vôtre aussitôt.

Chaque fois que vous dites « Dieu », sachez pertinnement que vous présentez Dieu au monde. Ce faisant, vous lui rendez plus de service que l’on me présentant comme Christ de Dieu, car il est bien plus grand et plus noble de vous voir vous-mêmes comme le Christ de Dieu et de présenter vous-mêmes Dieu aux hommes.

..

Ne percevez-vous pas les grandes choses réalisables par notre communion en Dieu? Si vous la cultivez avec amour, dévotion, respet et adoration, elle devient une habitude qui absorbe entièrement votre vie courante. En peu de temps vous aurez manifesté la divinité… Sentez, percevrez, saisissez effectivement cette grande lumière. Acceptez-la, proclamez-la, et sachez positivement qu’elle est vôtre. Après une brève période, votre corps émettra effectivement cette lumière… Elle est la vie (364)

Donnez sans arrière-pensée de recevoir, et votre récompense sera si grand que vous pourrez l’engranger.  Donnez d’abord votre amour à Dieu, et ensuite à votre Terre. Quand il vous reviendra, il aura fait le tour du monde et aura été muliplié mille fois par dixmille, car il aura traversé la pensée de millions d’hommes qui l’auront  chacun mulitiplié à cette mesure. À son retour peut-il y avoir place sur terre pour sa plénitude?

Seul cette amour a liberé la terre, et le ciel en résulte.

Pour la race qui en est arrivé là, la mort n’existe plus. Le karma n’existe pas davantage, car c’est la rétribution de ceux qui rendent manifestest la discorde et l’inharmonie. En substituant la rénonciation à la rétribution, on supprime la cause du karma, car il n’existe que dans la pensée des hommes décidés à la manifester. L’état de choses inférieures disparaît devant le supérieur. On a élevé les vibrations du corps au-dessus de celles qui permettent l’existence du karma. (379)

L’évangile selon Luc (6:30…)

Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.
Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi agissent de même. Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille.

(Vol 4, p159ff)

7. Pour évoluer, tu dois arriver à te reconnaître comme un Maître. Te comporter comme un Maître. Il n’y a personne qui peut t’enseigner comment être un Maître, car tu l’es déjà. Y arriver demande de la pratique: vis comme un Maître vit, pense comme un Maître pense, agit comme un Maître agit avant même que tu n’en rencontres un si jamais tu en rencontrais un.

8. Comment penses-tu qu’ un Maître ferait face aux situations que tu rencontres chaque jour? Essaye de faire face à tes problèmes de la même manière. Comment un Maître parlerait à ceux qui sont autour de lui? – Tâches de parler de la même façon. Quelle serait l’attitude d’un Maître envers ceux qui l’entourent? – Permets-toi d’exprimer la même attitude. Pourrais-tu imaginer un Maître s’inquiéter de ses affaires? Est-ce qu’un Maître va jaser, haïr, devenir jaloux ou se mettre en colère? Est-ce qu’il va reculer devant un défi en particulier? D’abord, il s’agit de trouver ce qu’est un Maître pour toi, découvres l’idée que tu te fais d’un Maître; et ensuite vois si tu fais face aux choses exactement de la même manière que tu imagines que le ferait ton Maître!

Si tu fais face à la vie de cette manière consciemment, dans cette détermination à te comporter comme un maître le ferait, tu fais bouger l’Univers avec qui tu es uni; tu vas voir germer les graines de ta propre maîtrise d’une façon exponentielle.

9. … Lâche-prise du  »je » (que tu pense que tu es) et commences à vivre ta vie selon ce que tu sens au plus profond de toi. Tu vas trouver qu’en vivant ainsi, tu vis véritablement TA PROPRE VIE.

..

11. Il devient alors évident que tu as besoin d’exprimer ce que tu trouves qui bouge au plus profond de ta nature réelle , que tu veux l’extérioriser. C’est la pratique qui te rend parfait et c’est en pratiquant ta propre maîtrise – ou en vivant la vie comme elle devrait être vécue – , en faisant les choses comme tu le sens, instinctivement, comme un Maître les ferait, que tu vas trouver que tout ce que tu as cherché est déjà là, complètement manifesté. Et tout ce qui est nécessaire est de quitter complètement la personnalité de qui tu semblais être pour entrer comme un nouveau né dans la vie comment elle devrait être vécue.

12. Quand on apprend à vivre par son âme, son soi profond et non par le mental ou les habitudes– tout dans la vie devient clair et compréhensible. Tu sais ce que tu as à faire, où tu devrais aller, et la vie devient simple et harmonieuse.

..

Il est vrai que faire ce changement complet de ce que nous semblons être vers ce qui nous ressemble le plus en vérité, entrer dans la vie telle quelle est – demande une bonne portion de courage et de détermination.


De tout mon âme

Les paroles que je prononce maintenant, O mon Père, te décrivent l’objet de mon désir. Il est planté comme une graine dans la terre de mon âme et vivifié dans mon esprit par ta vie. Il faut qu’il s’épanouisse, il faut qu’il s’extériorise. Je ne permets qu’à ton esprit – Sagesse, Amour, et Vérité – de se mouvoir dans mon âme. Je désire exclusivement ce qui est bon pour tous, et je te demande maintenant de l’accomplir.

Père qui es en moi, je demande à exprimer l’amour, la sagesse, la force, et la jeunesse éternelle. Je demande à réaliser l’harmonie, le bonheur, et une abondante prospérité. Je demande à recevoir directement mon intelligence de toi afin de comprendre la manière de tirer de la substance universelle ce qui est nécessaire à la satisfaction de tous les bons désires. Et ceci, non dans un but égoïste, mais avec des mobiles purs en vue de posséder l’intelligence me permettant de rendre service à tous tes enfants.

De toute ma force

Par aucun acte ni aucune pensée, je ne dénierai avoir reçu en esprit l’exaucement de mon mon désir. Sa réalisation est maintenant parfaitement nette. Par l’esprit, l’âme, la pensée, et le corps, je suis sincère quant à mon désir. J’ai perçu ce qui était bon pour moi en esprit. Je l’ai conçu comme une idée parfaite dans mon âme. Je lui ai donnée la véritable forme-pensée. Il est parfait. Je l’appelle maintenant à devenir visible, à devenir manifestation véritable.
Je te remercie, Père, de posséder ce que je possède dès maintenant : l’amour, la sagesse, l’intelligence, la vie, la santé, la force, la jeunesse éternelle, l’harmonie, le bonheur, l’abondance, et la méthode pour produire à partir de la substance universelle ce qu’il faut pour satisfaire tous les bons désirs.
Comprenez que s’il n’y a pas d’accomplissement, la faute en est à vous et non à Dieu… ne retournez pas à votre demande. Faites comme Élie, insistez, tendez la coupe jusqu’à ce qu’elle soit remplie. Répandez-vous en bénédictions pour remercier de accomplissement actuel, même si toutes les pensées matérielles du monde vous obsèdent. Continuez, continuez, la chose est là. (page 154)

Si besoin est, remerciez continuellement de que le travail se fait. Ne revenez pas sur votre demande. Contentez-vous de bénir et de remercier pour l’exaucions du travail, pour l’opération de Dieu en vous, et pour la réception de ce que vous désirez, car vous désirez allusivement le bien pour le répandre autour de vous. Que ce se passe dans le silence et le secret. Priez votre Père, dans le secret, et votre Père qui voit le secret des âmes vous récompensera publiquement. (page 155)

Un mode d’expression divin consiste à recevoir le Christ, sur un trône juste en arrière du cœur, siège de l’amour. Ayez la vision du Christ dirigeant à partir de ce trône toutes les activités de votre corps, en accord parfait avec la loi immuable de Dieu, et sachez que vous coopérez avec lui en vue de manifester les idéaux reçues directement de la pensée divine. Imaginez alors le Christ siégeant sur son trône, grandissant et incluant toutes les atomes, cellules, fibres, muscles, et organes de votre corps. En fait il a grandi que votre corps entier est le Christ pur, le fils unique de Dieu, le temple pur où Dieu est chez lui et aime à demeurer.
À partir de ce trône, on peut faire appel à tous les centres du corps et leur dire qu’ils sont positifs, aimant, puissant, sage, intrépide, libre en esprit. On devient pur de la pureté de l’Esprit. Aucune pensée mortelle, aucun désir d’impureté ne peut approcher. On est immergé dans la pureté du Christ. L’esprit de vie en Christ fait de vous le temple pur de Dieu, où vous pouvez vous reposer et vous dire : « Père, ici comme en toutes choses, révèle-moi le Christ, ton fils parfait. » puis bénissez le Christ. Après avoir assimilé le Christ, on peut tendre la main. Si l’on a besoin d’or, elle contiendra de l’or.

Si vous voulez aider les autres, percevez le Christ qui trône chez eux comme chez vous. Parlez à leur Christ comme si vous vous adressiez directement à eux. Pour clarifier un sujet ou une situation, laisser votre Christ parler mentalement à l’âme abstraite du sujet en question, puis demandez à l’intelligence propre de la chose vous parler à elle-même.

Pour créer et pour accomplir, il faut être mû par des mobiles sincères et centrer sa pensée sur un point d’absorption, c’est-à-dire su un idéal. Vous pouvez devenir ce centre. Rien ne prend forme sans que les hommes aient d’abord exprimée un didéal. (264)

Vous ne faites qu’un avec la grande substance de la pensée créatrice et ceci vous permet de savoir que toutes choses existent. Il n’y a rien en dehors du grand et bon principe de Dieu qui rempli tout l’espace. Dès que vous savez cela, vous êtes ce principe.

Vous amplifiez son activité par vos pensées, vos paroles et vos actes quand vous l’exprimez en vous prévalent de votre pouvoir de Christ. Plus vous exprimez ce pourvoir plus il affluera vers vous. Plus vous donnez plus vous serez comblés de choses à donner. (266)

Qui est Dieu?… Dieu est la pouvoir engendrée et amplifié par notre propre activité de pensée… Il est vrai que ce pouvoir existe à l’intérieur et tout autour de vous, mais il reste inopérant jusqu’au moment où l’on pense à lui en réalisant son existence… vous le présentez au monde… il faut que vous l’effectuez vous-mêmes, en prenant pour mobile de chacune de vos pensées l’impulsion vers tout ce qui est bon (267)

Contemplez, louez, bénissez ce pouvoir, vous en accroîtrez l’afflux et l’efficacité, et ils vous sera plus aisé d’être en contact avec lui. C’est pourquoi je vous dis de prier sans cesse. Votre vie courante doit être une prière constante. (267)

Entrez dans le lieu sacré de votre âme, fermez la porte au monde extérieur, fermez vos yeux de chair, regardez votre Moi divin avec votre oeil intérieur. Vous vous êtes paisiblement mis dans un état réceptif spirituel. Le Principe de Dieu est le but unique. Je communie avec l’énergie de la Vie universelle, elle me traverse, je la connais, je la sens. Je remercie Dieu, mon Père, d’avoir la faculté d’accomplir toutes choses.(356)

…L’expression extérieur de Dieu ne peut se formuler qu’à travers nous. Il n’est donc pas nécessaire de chercher de l’aide de de la connaissance à l’extérieur… Ayant compris ce principe, vous pouvez faire appel à lui pour n’importe quel oeuvre, en étant certain que le Dieu intérieur est le plus grand des éducateurs.  Tout votre pouvoir est d’abord attiré vers vous, puis élaboré dans votre corps, et enfin manifesté pour l’accomplissement de ce que vous ordonnez d’exécuter. Tel est Dieu exprimant son pouvoir par vous… En adorant le Dieu intérieur, ou le voyant émaner de soi, on adore la Déité dans toute la famille humaine. (356)

Exemple :

Supposez vous désirez de la glace. .. Il faut d’abord former une image centrale de ce que vous désirez et la maintenir directement dans votre pensée juste assez longtemps pour la fixer. Ensuite, il faut la laisser complètement de côté et regarder droit à la substance universelle. Sachez que cette substance est une partie de Dieu, par conséquent une partie de vous-même. Elle contient tout de dont vous avez besoin, et Dieu vous la fournit en surabondance aussi vite que vous pouvez l’employer. Elle est inépuisable. Tous ceux qui en ont bénéficié l’ont puisée sciemment ou inconsciemment à cette source.
Maintenant, avez votre pensée et votre vision fixées sur ‘atome central, Mainte3nez cet atome dans fore pensée le temps ‘imprimer votre désir en lui. Vous abaisserez sa vibration jusqu’à ce qu’il devienne glace. Alors tous les atomes environnants s’empresseront d’obéir à votre désir. Leur vibrations seront abaissées jusqu’à ce qu’il adhérent à la articule centrale, et au bout d’un instant vous aurez de la glace. Il n,est pas même nécessaire que vous ayez de l’eau, il suffit que vous ayez l’idéal. (page 154)