plasma-position-matiereLa création de la matière correspond à notre capacité à manipuler et contenir des neutrons. Ceux-ci sont des paquets d’énergie qui peuvent collapser en protons et électrons  et en une configuration spécifique. C’est ce qui donne le point déterminant de la création de la matière, toutes les matières différant de par leur positionnement d’électrons et de protons. Ceux-ci se sont positionnés dans la spirale plasmique.

L’image montre que les éléments légers se sont positionnés à la périphérie (sortie); plus on s’en va vers le centre, plus lourds  sont  les éléments (avec le plus d’énergie). Nous ne connaissons que les éléments matériels à la périphérie – ceux qui se trouvent dans le deuxième cercle vers l’intérieur contient des éléments encore inconnus de nous.

 


La création de … tout

La science du plasma nous permet de créer n’importe quoi : énergie, matière, transport sans temps et communication sans temps. Nous n’avons pas besoin d’un gadget spécial pour chaque occasion – on fait un outil une fois pour l’utiliser à tout ce que nous voulons . Avant de partager avec vous le nouveau chapitre de la Technologie du Plasma, nous aimerions récapituler ce que nous savons jusqu’à présent….

La première étape

Nous avons pu créer de la matière en partant de l’état de la matière, le cuivre nanoplaqué, créant une interaction plasmique entre le cuivre nanoplaqué et une autre plaque métallique dans une solution saline : la matière que nous avons créée était du GaNS (Gas à l’état Nano-Solide), un sédiment de différentes couleurs dans le fond du conteneur.

La deuxième étape

Nous avons mis différents GaNS dans différents réacteurs, les avons configurés en formation d’étoile et nous avons pu créer d’autres matières. Ou bien nous avons utilisé la Coupe TransPlasma qui nous a permis de transférer les qualités nutritives des aliments dans l’eau – boire cette eau était comme manger la nourriture. Les deux procédés ont utilisé des champs de plasma intangibles pour créer des matériaux tangibles et perceptibles.

Mais dans l’univers, il n’y a pas de formations stellaires et de réacteurs ?

Voici donc l’étape suivante : comment utiliser les champs de l’Univers pour faire les mêmes choses que nous avons faites avec nos GaNS, Réacteurs et Magravs ?
Commençons par regarder notre propre corps. La forme physique de l’homme est créée par les forces du champ de l’âme en interaction avec l’environnement de la planète Terre. En regardant plus précisément, le processus commence à se produire dans nos membranes ou nos peaux. Chacune de nos parties du corps et chacun de nos organes ont une enveloppe que nous appelons peau. Ces peaux sont l’environnement direct de création de l’organe correspondant, mais elles sont aussi plus tard les voies d’accès pour nourrir ces organes et ces parties du corps.

Toutes nos membranes ou peaux sont organisées en 3 couches (épiderme, derme et hypoderme) ; et chacune des 3 couches est dans un état de GaNS. Cela signifie que les 3 couches interagissent plasmiquement entre elles et avec leur environnement. On peut donc dire que tous les organes sont créés et entretenus par l’interaction des couches de la peau.

Chaque peau est différente ; il y a la peau qui recouvre l’extérieur du corps, la peau qui entoure l’œil, la peau qui tapisse les intestins, la peau qui recouvre les os… et ces différents types de peau constituent l’environnement spécifique où se développent les organes correspondants : du cuir chevelu pousse les cheveux (différents en épaisseur, ubiquité, couleur, etc.); les reins produisent l’urine ; les intestins créent une membrane sélective pour le passage des aliments à l’état plasmique.
De l’interaction de chaque peau/organe avec toutes les autres peaux/organes de l’environnement terrestre se positionne chaque organe à l’intérieur de l’ensemble du corps et constituent ainsi la forme totale de notre corps.


Créer à partir de nos yeux

Nous sommes beaucoup plus habitués à utiliser nos yeux  pour percevoir notre environnement, plutôt que nos mains. Comme nos autres sens, nos yeux sont aussi des canaux à deux voies : ils reçoivent et émettent. Par exemple, la physique quantique a découvert que le simple fait d’observer une expérience a une influence sur ses résultats. Nos yeux sont les fenêtres de notre âme. Dans le même ordre d’idées, il sera beaucoup plus facile d’utiliser nos yeux pour créer ce que nous voulons, au lieu d’utiliser nos mains.

De par notre nature nous avons la capacité de voir le plasma ou une autre âme directement, mais parce que nous portons des œillères , nous nous sommes entraînés au cours des âges à n’accepter que les apparences matérielles devant nos yeux et à rejeter toute chose immatérielle ou spirituelle comme une illusion.

De plus, nous avons appris que l’âme crée le corps humain et dans ce processus, le cerveau/esprit agit en tant que filtre pour atténuer les champs de l’âme, afin de pouvoir créer le corps physique. Il ralentit les ondes de l’âme jusqu’au niveau du monde physique ; les yeux sont des extensions directs du cerveau – ainsi nous pouvons créer n’importe quoi par nos yeux, une fois que nous avons établi à nouveau la voie entre l’âme et l’œil.


La création de la matière dépend de la maîtrise de l’environnement

Tout ce qui est créé sous forme matérielle sur cette planète dépend des conditions plasmiques que la planète peut accepter. En d’autres termes, tout environnement donné a une structure plasmique particulière, qui permet à certaines matières d’exister et non à d’autres. Ainsi, même si vous  » poussez  » les champs plasmatiques correspondant à certains matériaux que vous voulez dans le même environnement, ils ne peuvent pas se matérialiser parce que l’environnement ne le permet pas. Donc, si nous voulons changer notre réalité matérielle, nous devons tenir compte de l’environnement – nous n’avons qu’à le changer.
Dans les mois à venir, les centres de recherche KF chargés de la production de matériaux annonceront des appareils avec lesquels vous pourrez créer n’importe quel matériau de votre choix. Ils fonctionnent de la même manière que nous créons le GaNS : nous créons un certain environnement (Cu-nc, Zn-simple, eau salée) qui conduit à la création d’un Plasma particulier sur un support matériel – GaNS-C02 dans ce cas. Les gens pourront tester les appareils et faire vérifier les résultats par un laboratoire à Malte.
Dans ce contexte, nous devons avoir une image claire de ce que signifie  » environnement « . Dans la réalité naturelle, l’environnement de la planète terre est une collection super complexe de champs de tout ce qui existe déjà.
Par exemple dans notre production de GaNS, le résultat final ne dépend pas seulement des 3 éléments (eau salée, Cu-nc et Zn) ; mais tout dans l’environnement participe au processus de création : le conteneur de production de GaNS, la table, les autres GaNS dans la pièce, les magravs… et le plus important : la vibration des personnes dans le même environnement. Rappelez-vous que c’est l’ensemble de nos pensées personnelles qui créent notre réalité personnelle et c’est l’ensemble de nos pensées collectives qui créent notre réalité collective.
C’est donc votre intention ou désir qui peut créer la condition dans l’environnement propice à la manifestation de la matière (ou de l’énergie) que vous souhaitez. Votre souhait crée la condition environnementale pour que les champs de neutrons se transforment dans le matériau  souhaité. La création de la condition est la confirmation de la manifestation.
Dans ce contexte, le but de ce que vous voulez créer (un certain matériau ou une certaine énergie par exemple) est crucial –  » Je veux avoir des neutrons avec une liaison en cuivre pour que ma voiture électrique puisse se recharger tout le temps sans être branchée au réseau « . Notre but, notre intention est important parce qu’il donne la direction à la production des neutrons. Nous devons faire les choses dans un but et les utiliser selon ce but – sinon notre intention serait :  » OK, je crée ce Neutron-GaNS et je verrai plus tard ce que je peux en faire  » ; c’est le même concept que nous appliquons autour de l’argent – nous l’accumulons sans raison, l’accumulons et finalement ne l’utilisons jamais – la puissance de l’intention est presque nulle. Alors que lorsque nous avons une urgence à aider quelqu’un, notre intention est forte et dirigée.
« Un neutron dans sa désintégration libère tellement d’énergie!  vous n’avez pas besoin de prendre l’énergie de l’électron ou du proton. Le neutron dans sa désintégration libère tellement d’énergie à une bande passante qui elle s’adapte à tout. », affirme M.Keshe.
Une expérience à faire:

 

  • mettre tous vos GaNS dans un mélangeur magnétique (récipient en verre nano-plaqué)

  • remplir 3 balles de ping-pong nanties avec de l’eau distillée et les sceller

  • placer les boules dans le récipient en verre

  • former une balle de Qi avec vos mains autour de l’installation et exprimer clairement que vous souhaitez que les neutrons, capables de charger la batterie de la voiture électrique (Karla) soient transférés dans les balles.

  • laisser le vortex faire passer les neutrons dans les boules.

Ceci jette une nouvelle lumière sur la compréhension du fonctionnement des patchs GaNS : nous sandwichons la région corporelle que nous voulons traiter entre 2 patchs et le champ dynamique qu’ils créent EST un environnement spécifique qui peut traiter la région corporelle affectée. Les patchs ne font rien de matériel, l’application des patchs crée un environnement qui, à son tour, provoque des changements dans l’état de la matière. Nous influençons la forme physique à travers le champ.
…. et il pourrait arriver par accident, que nous créons une condition de champs qui peut inviter des êtres de l’univers à apparaître…. ne soyez pas surpris 😉
…. et il pourrait arriver par hasard que l’or que vous vouliez créer n’apparaisse pas sur la table mais sur le sol dans un coin de la pièce…. ne soyez pas surpris 😉
En d’autres termes, il devient de plus en plus important de ne pas se focaliser sur le résultat prévu (ou l’absence de résultat), mais d’être de plus en plus ouvert à ce qui peut apparaître  » tout seul « . C’est comme une nouvelle science, un nouveau langage que nous devons apprendre – sinon, nous ne pourrons pas nous manifester dans d’autres parties de l’univers…..

 


Création de l’eau

Par Frédérique

1. Expérience

Frédérique était en charge de recueillir des patchs pour envoyer le tout dans une région où il y en avait besoin. Elle a fait elle-même une trentaine de Patches des 4 GaNS de base. Elle a mis les 30 dans un ziplock hermétiquement fermé.

Puis elle a rassemblé les 4 emballages de chaque GaNs dans un seul ziplock qu’elle a mis dans une boîte noire. Lorsqu’elle a ouvert la boîte après plusieurs semaines, elle a trouvé environ 200 ml d’eau au fond de la boîte. Elle a vérifié s’il y avait des fuites et n’en trouvant aucune, a conclu que l’assemblage des patchs avait créé de l’eau.

2. Expérience

Elle a fait un grand patch (1m x 1m) et un petit patch ; elle les a roulés ensemble et les a laissés sur la table. Le lendemain matin, une flaque d’eau s’est formée autour d’eux – encore une fois, aucune fuite n’a pu être détectée.

De toutes les 2 expériences, elle a utilisé des patchs créant un champ dynamique en raison de leur différentiel de masse; l’interaction entre eux a pu être responsable de la création de l’eau.


La Théorie

creation mat schema

Fabriquer des Diamants

Un fil de tungstène (tiges de soudure pour l’aluminium) enveloppant la tige de graphite va créer de l’or ou. Le tungstène est un des métaux qui permettent au C de prendre l’expansion très rapidement. Il faut nanoplaquer le tungstène et l’utiliser comme élément chauffant autour la tige de graphite?Lorsque le C est dans l’environnement propice il va bondir en taille comme un pop-corn. Il faut l’agrandir le moment le C émerge de la plaque avant qu’il oxyde. La taille du diamant est déterminé par le moment il est agrandi lorsqu’il se détache de la plaque.

It is use of the metal that allows the carbon to expand much more rapidly – this is the property of it – if you can Nano coat the Tungsten and use it as a heating element. When you Nano coat your tungsten and put a current through it and leave it in the water near the carbon electrode you will understand immediately how. The GM field of the wire will pull, and in pulling it gives so much energy that by the time it’s released it has to open up. It’s not heating, but by a plasmatic condition. You have to Nano coat it and understand how you Nano coat it, and you can put different types of GANS on it and you’ll see depending on the proximity how fast you’ll be producing carbon atomic structure loose, that now by adding energy to it, it will blow up. Its like giving the carbon a chemotherapy injection – you give it a massive energy and with that massive energy it expands to its full size.

From my notes copper wire with the tungsten wire wrapped on it outside will create Gold. A graphite rod wound with tungsten wire will create diamonds like popcorn … Is it a rod rather than wire – tungsten rods are used in welding sometimes mixed with Argon or some other inert gas and it can be used for aluminium welding for example… Also tungsten is interesting – available in welding rods with Thorium inside – a radioactive substance – might be interesting to use. The rods can be up to 2% Thorium – 1%, 1.5%, 2% – so perhaps that would be an interesting thing to experiment with…

Tungsten is the heavy element that gives it’s energy to the Carbon molecule/atom to allow them to grow to their maximum – its not heat – its plasmatic energy into the element that has been released as a Nano carbon. Diamond is a popcorn carbon – the more energy the bigger the stone. You can also make diamonds from gold, this is what I did in Tehran – you go to the nearest element field and allow the Nano-atomic gold to be created. With the Tungsten you have minimum 3karat diamond.

To make diamond SP3 Mr. Keshe shared the method to use caustic heat (formic acid?) and then instantly dowse in freezing cold water to simulate the conditions of carbon making diamonds in the earth. 100th KSW.


Réacteur dynamique Armen

C’est un système pour créer des champs magravs pour ensuite en créer de la matière; les résultats matériels seront dépendant du voltage DC et du courant (mA).

Le tout est nano-plaqué sauf l’éxtérieur du réacteur. Le tube vert est remplis de GaNS-CuO et eau saline (10%). armens dynamic reactor


La Quête pour l’Or

gold blueprint

Sur ce blueprint on voit les 2 réacteurs A et B; les 2 réacteurs sont fait en double coeur; le coeur intérieur (CI, gravitationnel) avec un diamêtre de 2cm (balles de ping-pong) et le coeur extérieur (CE, magnétique) d’un diamètre de 4cm. Les 2 réacteurs sont propulsés par des moteurs DC qui peuvent tourner à 7k to 10k tours par minute.

Dans un troisième emplacement on a le réacteur C qui est une simple bouteille de 5cm diamètre en verre remplis de GaNS-or avec de l’eau; ce réacteur ne bouge pas. Entre les 3 réacteurs il se trouve une plaque d’acrylique sur laquelle les particules de matière vont se déposer.

  • Le Ci-A contient 1ml PL-or et PL-sel (hautement alcalin).
  • Le CE-A contient 1ml PL-CH3 avec un peu de particules de GaNS-CH3 et PL-sucre (hautement acide)
  • Le CI-B contient PL-CH3 dans PL-sucre (faiblement acide)
  • Le CE-B contient 1ml PL-or et PL-sel (hautement alcalin) et un peu de PL-sucre (acide)

vous trouvez ici les pdf du blueprint: or_pdf 1 et or_pdf 2

Résultats

On peut observer que toutes les composants qui sont dans le champs magrav du système vont avoir une influence sur la matière créée; c’est par ça qu’on trouve des eléments comme l’acier, le cuivre, l’aluminium ou le carbone précipité – bien qu’on a seulement placé un contenant de GaNS-or pour faire de l’or. Plus précisément les différents eléments sont crées par l’interaction de tout les champs plasmique dans cet environnement donné; ce ne sont pas les eléments physiques qui font ça mais les champs plasmiques individuellement et en interaction un avec les autres.

rennan-generator-schema

in-grav-out-mag

Le modèle en haut montre à gauche la génératrice qui, par le matériel lourd au centre (Pb, 1g) émet un champs; le récepteur à droite contient très peu de Pb (1/1000 g). Alors le champs lourd veut nourrir le champs faible et crée ainsi un champ qui peut être exploité pour créer de la matière ou de l’énergie (dans la région hachurée). La partie faible reçoit alors le plasma en provenance de la partie forte; elle le transmet par la suite à travers son matériel nano dans le matériel simple – d’où il peut être exploité

 

Le mouvement sur la spirale du plasma vers l’intérieur augmente le champ gravitationnel; le mouvement vers l’extérieur. Appliquant des GaNS lourds (Pb) on augmente le gravitationnel; les GaNS légers (CH3) le magnétique.

 

Gold production with Gans, crystals and intention.
89th Knowledge Seekers Workshop November 26, 2015


Créer de l’Eau

18th kids workshop on water

On peut transformer l’eau de la mer en eau potable avec du GaNS; probablement PL-CO2 qui va précipiter les sels (qui sont présent dans une quantité trop elevée pour notre corps et notre goût?).

Quand nous fabriquons du GaNS-CO2, nous utilisons une plaque de Cu-np et une de Zn; les deux créent une interaction plasmique qui produit du carbone C; qui en interaction avec l’environnement (eau salée) crée du GaNS-CO2. Quand on utilise une plaque de Zn-np et une simple Zn, on produit du ZnO avec l’oxigène dans l’eau.

Maintenant regardez la force du champs gravitationnel de l’eau de GaNS, ou de l’eau; on ne cherche pas dans le champs du C mais dans celui du H2O. C’est à dire: produisez du GaNS de l’eau de mer et posez-le dans de l’eau ordinaire – le niveau d’eau va augmenter! Ce qui est de plus, pendant ce processus, on peut trouver des dépots de N ou de C sur la paroi du contentant! Il est bien de nano-plaquer le contenant de l’intérieur. Comme Zn-np avec Zn tout court vous donne GaNS-ZnO, eau et nano-eau va vous donner de l’eau.


Création de matière

Par partage du KSW 173 @2:30:00

Deux cores doubles (intérieur PL-CuO+CO2 alcalin; extérieur PL-CH3/tritium acide) sont programmé par une intention ciblé sur la création de la matière. Entre les deux boules il y a une bobine de Cu-np.

M.Keshe a suggéré de suspendre les réacteurs afin qu’ils n’ont pas de connexion avec la terre.

Avec le temps (semaines ou mois) il y a du cuivre qui se précipité dans les deux boules.

Beaucoup de kesheurs ont observé qu’il y a des ‘étranges précipitations’ dans leur arrangements pour faire du GaNS… surtout desprécipitations de sel – beaucoup plus ce qu’il y avait dans l’eau. M.Keshe mentionnait que le sel NaCl est si lourd qu’elle attire beaucoup… ce qu’on pourrait faire c’est un arrangement pareille et introduire une fiole de PL-Or dans le contentant avec l’eau saline NaCL entre les deux réacteurs… ou poser un anneau d’or sous le contant?

L’image à droite montre l’arrangement idéal : les réacteurs sont placés en formation étoile – et elle devrait être suspendue. Les tiges de support sont en Cu-np bien sur. S’il est difficile de suspendre une installation, on peut aussi laver la surface avec du PL. L’important est qu’il n’y a rien dans l’état matériel en proximité immédiate.

Comme aviram avec son setup de GaNS-eau-de-mer et GaNS(epsom)-CO2 :

L’arrangement pour faire du GaNS-CO2 à partir de l’eau de mer (Pacifique Mexique) : formation de dépôts blancs sur et la plaque de Zn et la tige de graphite; ensuite formation de ‘cristaux’ noir en cluster.

L’arrangement de faire du GaNS-CO2 à partir du eau salé 10% avec du sel d’epsom au lieu du NaCl : la plaque de Zn se faisait manger et elle tombait au fond; sur la tige de graphite il y a une épaisse couche de blanc ensuite des proliférations importantes de matière grise qui tombait une fois on l’a touché.