Technologies Évolutionnaires

Production/utilisation de CH3 en temps de Corona

Au début de la pandémie de Corona, on nous a conseillé d’arrêter de produire ou de stocker du CH3 dans nos maisons, car ce serait aussi de la nourriture pour le virus Corona.

Si vous souhaitez l’utiliser dans l’agriculture, il vous suffit d’accrocher des bandes de cuivre nano-revêtues et des bandes de fer galvanisé parmi les plantes. Avec la pluie et les sels présents dans le sol, ils deviennent actifs et donnent aux plantes ce dont elles ont besoin. Le point important n’est pas de produire du GaNS visible, mais de créer les champs plasmatiques; et c’est ce que nous faisons lorsque nous accrochons les plaques.

Il ne s’agit plus du GaNS lui-même – mais seulement de ses champs plasmatiques – bien sûr avec notre intention de donner aux plantes ce dont elles ont besoin – et bien sûr avec l’aide du Créateur !

D’ailleurs, même si nous introduisons du CH3 GaNS (le donneur d’énergie universel) dans l’environnement de la plante, nous ne l’alimentons pas directement en énergie, nous créons seulement les champs qui permettent aux plantes d’absorber les acides aminés directement de l’atmosphère elle-mêmes.

Dans l’exemple ci-dessus, nous créons les champs de niveau de plasma en combinant la lumière informationnelle des composants des matériaux : plaque de cuivre nano-revêtue, plaque d’acier galvanisé, sel et pluie. Le niveau du plasma est un autre mot pour le niveau fondamental – ou niveau de l’Âme. Cela signifie que nous pouvons également créer les mêmes champs d’information avec notre mental, si nous sommes capables de nous mettre dans le bon état d’esprit pour cela. Ceci est expliqué plus en détail par la citation suivante de M. Keshe :

“Si vous avez besoin de quelque chose, vous n’avez pas besoin d’aller dans un magasin pour l’acheter. Si votre imagination peut le faire naître et que vous pouvez y mettre votre énergie, alors votre corps peut le condenser dans l’état de matière. C’est ainsi que toute la matière est créée sur terre”. MT Keshe

La citation de M. Keshe dit très clairement que nous pouvons utiliser notre imagination et notre énergie mentale pour être en mesure de créer ce dont nous avons besoin sur cette planète. Cependant, il ne suffit pas de juste vouloir quelque chose. Afin de créer quelque chose, nous devons copier notre Créateur dans la façon dont Il crée les choses matérielles ; après tout, nous sommes faits à Son image. Son mental est super structuré de sorte que la simple pensée de quelque chose la fait apparaître instantanément.

Ainsi, pour que nous puissions faire émerger ce dont nous avons besoin, nous devons d’abord structurer notre mental. Grigori Grabovoï nous offre une variété de technologies qui peuvent nous aider à atteindre cet objectif. Dans ce contexte, le terme “technologie” désigne simplement les méthodes qui nous aident à structurer notre conscience. Il s’agit bien sûr de béquilles temporaires que nous utiliserons pendant un certain temps au fur et à mesure de notre développement – une fois que nous aurons atteint notre objectif, nous n’en aurons plus besoin.

Comment utiliser les technologies

Trouvez votre propre chemin

Il existe des milliers de technologies différentes, qui fonctionnent toutes parfaitement et permettent à notre conscience de se structurer. Ces technologies permettent d’économiser du temps et de l’énergie. Il n’est pas nécessaire de les suivre à la lettre, mais vous pouvez vous sentir libre de travailler avec eux de manière créative et de suivre votre propre intuition. Je vous invite à sentir ce qui est bon et juste pour vous, à essayer les exercices et à répéter régulièrement ceux qui vous font le plus de bien.

De cette façon, nous pouvons suivre les instructions du début à la lettre ; et lorsque notre conscience aura atteint un état de structuration suffisant, lorsqu’elle sera suffisamment connectée à notre Âme, et lorsque nous percevrons clairement ses messages, alors nous sentirons simplement qu’il est temps d’utiliser nos propres ailes.

Si cela vous semble juste, vous pouvez modifier un exercice à votre façon. D’un autre côté, il semble toutefois inapproprié de modifier le protocole parce que vous trouvez des raisons rationnelles de le faire. Par exemple, si vous pensez qu’il serait préférable de procéder de telle ou telle manière, alors c’est votre mental peu structuré qui parle, et donc cela ne vous donnera pas nécessairement de bons résultats.

Choisissez un exercice et faites-le tous les jours.

La durée de l’exercice physique quotidien est différente pour chacun d’entre nous – c’est à vous de trouver ce qui vous convient le mieux.

Comment fonctionnent les technologies

L’utilisation régulière de la technologie nous donne la possibilité de nous mettre rapidement dans un état où nous pouvons contrôler la réalité :

Nous avons accès au niveau de la Lumière Informative et sommes capables de la condenser à travers notre conscience jusqu’à ce que nous la percevions comme une réalité à l’état matériel.

Ces deux conditions peuvent survenir immédiatement, mais elles peuvent aussi nécessiter plusieurs mois de pratique. Tout dépend de notre niveau de conscience, de l’état mental dans lequel nous effectuons les exercices, de notre confiance en soi, de notre motivation, etc. En tout cas, il est bon de rester toujours adapté à notre niveau de compétence.

Le degré de structuration de notre conscience représente le volume de Lumière Informative que nous sommes capables de traiter au même temps. Plus ce volume est important, plus notre contrôle de la réalité est efficace.

Les technologies de Grigori Grabovoï apportent des sources lumineuses d’information extrêmement fortes dans notre conscience. Elles viennent du niveau fondamental et n’ont pas été et ne peuvent pas être déformées par les croyances de notre conscience collective.

Ces sources de lumière très importantes agissent comme des miroirs pour nos bio-signaux. Ils chargent nos pensées pour qu’elles deviennent des bio-signaux. Cela augmente leur efficacité et en même temps structure davantage notre conscience. Je le répète, plus nos bio-signaux sont chargés de lumière informative, plus notre conscience est structurée et plus nous sommes connectés à notre Âme.

Les objectifs du contrôle

Le contrôle de la réalité est l’harmonisation ou la matérialisation d’un élément de la réalité par le pouvoir de notre pensée contrôlante, par notre bio-signal.

Le contrôle de la réalité ne peut s’appliquer à n’importe quoi ; le choix de l’objectif de notre contrôle de la réalité est important. Notre objectif doit tendre vers la solution globale. Le contrôle de la réalité en termes d’objectifs personnels ou particuliers ne fonctionne pas.

Notre objectif doit être bénéfique non seulement pour nous, mais aussi pour l’humanité tout entière.

Imaginons que vous découvriez que vous pouvez guérir les gens avec vos mains, que vous pouvez guérir les migraines en posant vos mains sur le front des gens. Avec enthousiasme, vous décidez de devenir guérisseur et faites de cela l’objectif de votre contrôle de la réalité : vous voulez gagner votre vie en tant que guérisseur. Ensuite vous constatez que cela ne fonctionne pas. Vous avez très peu de patients, et certainement pas assez pour gagner votre vie. Quelle pourrait être la cause possible de cet échec?

Eh bien, c’est que l’Âme n’est pas d’accord avec la direction que vous proposez ; elle vous dit que cette direction ne correspond pas au but de votre vie. Peut-être devez-vous apprendre à ne pas donner une valeur monétaire à vos talents. À ce moment-là vous devez maintenant découvrir plus précisément ce que votre Âme veut et modifier votre intention pour y parvenir. Et bien sûr, dans chaque cas, votre intention doit être en accord avec le Salut Global, avec le Principe Universel.

Il est souvent plus facile et plus efficace de formuler un objectif plus général et de laisser les détails pratiques à l’Univers ! Voyez si vous pouvez faire confiance au processus !

Temps et forme de l’objet

Maintenant, parlons du calendrier de vos objectifs et de la façon dont ils peuvent se concrétiser. Il se peut très bien que votre objectif soit bon en soi, mais vous ne savez pas à quel moment il se concrétisera. N’oubliez pas qu’un événement dans la norme doit absolument être au bénéfice de tous ! Et en raison de l’interconnexion de tous les éléments au sein des univers, il peut être tout simplement beaucoup trop compliqué de calculer le bon moment. A moins que votre conscience ne soit structurée comme celle du Créateur! Sinon, il vaut mieux lui confier la gestion de l’agenda !

Nous pouvons être sûrs que tout se passera exactement au bon moment et de la bonne manière.

… et souvent nous pouvons être surpris !

Une amie d’Hélène Laporte cherchait la bonne séquence numérique pour réorganiser ses finances. Un mois plus tard, elle lui demande si son contrôle de la réalité avait réussi. Elle dit non, et a pensé que j’ai dû lui donner de mauvaises séquences numériques parce qu’elle n’a pas reçu plus d’argent, mais elle a beaucoup plus de relations sexuelles avec son mari qu’auparavant. Quelle est la raison de ce résultat inattendu ?

La sécurité financière et le sexe sont contrôlés par les mêmes chakras et donc les séquences de nombres affectent les deux domaines. Elle a donc ré-harmonisé ses chakras et cela a naturellement conduit à une harmonisation en termes de sexualité, évidemment. Mais quelques mois plus tard, elle a déménagé dans une autre ville, a changé de travail et son salaire a doublé. Le plus drôle est qu’à ce moment-là, elle n’a même pas fait le lien avec la séquence de chiffres qu’elle avait continué à utiliser. Le décalage dans le temps s’est produit car le nombre de liens en rapport avec la sexualité du couple est moindre que les liens en rapport avec l’augmentation de son salaire. Ce dernier implique elle, le déménagement, le nouvel employeur etc.

L’efficacité de la technologie

Les technologies de Grigori Grabovoï fonctionnent au niveau fondamental. On pourrait dire qu’elles sont tirées du fonctionnement de l’univers. Ils ne peuvent donc pas ne pas fonctionner, car sinon l’univers serait imparfait et aurait des défauts.

“Le succès dépend uniquement de la constructivité, de l’effort créatif et de la maîtrise systémique et cohérente des connaissances offertes pour la pratique”. Grigori Grabovoï

Par conséquent, les raisons pour lesquelles les technologies ne fonctionnent pas ne se trouvent pas dans la technologie elle-même, mais en nous :

  • Notre choix de l’objectif
    Peut-être notre objectif n’est-il pas lié à la solution globale ?
  • Notre état d’esprit pendant la pratique
    Pour que nos pensées puissent contrôler la réalité, nous devons être dans un état mental approprié, l’état de contrôle de la réalité, couplé à un état d’amour, car l’amour a la plus grande vitesse de traitement de l’information. Plus vous êtes en amour tout en contrôlant la réalité, plus vos résultats seront constructifs.
    Cet état mental n’est pas difficile à atteindre, en fait il peut devenir automatique et permanent assez rapidement si vous le pratiquez suffisamment. C’est, si vous voulez, un état d’introspection qui permet au mental de reconfigurer la lumière informationnelle d’un événement et ainsi de le normaliser ou de le matérialiser.

Vous trouvez des enseignements de la pratique pour une bonne partie des technologies de Grigori Grabovoï dans son cours gratuit ‘’Les 31 Jours’’ et dans la Formation de 9 Mois.


La Science Vivante

Au cours des siècles passés, la science orthodoxe nous a bien servi ; maintenant que nous sommes en train de faire un saut quantique de conscience, nous commençons à nous comprendre nous-mêmes et à comprendre le monde dans lequel nous vivons, le tout d’une manière différente. De ce mouvement de conscience sont nées deux sciences : la Science du Plasma, fondée par MT Keshe, et la science de l’Eden, fondée par Grigori Grabovoï. Ces nouveaux rejetons de la science orthodoxe ne se définissent pas comme une nouvelle science rendant l’ancienne obsolète, mais comme une mise à jour du “logiciel” existant.

La Science Orthodoxe

Étant donné que l’Humain se croit séparé du monde, de son environnement, il a besoin d’avoir l’impression qu’il le comprend et le maîtrise, au moins un minimum. Sinon, il vit dans la peur – la peur de mourir, la peur d’être agressé, la peur de manquer – la peur tout court.

La science orthodoxe répond à cette peur en expliquant partiellement certains processus faisant partie de la réalité. Cela rassure l’Homme d’avoir l’impression de comprendre parce qu’il pense qu’en comprenant, il a un certain contrôle. L’Homme croit à la science comme à un dogme et ne jure que par elle. Mais, la science orthodoxe n’est pas fiable.

Le problème principal de la science orthodoxe est qu’elle se base uniquement sur une toute petite partie de la réalité, celle de la manifestation matérielle ; et celle-ci est faussée en plus par des filtres de nos croyances collectives. Nous savons que la réalité n’est qu’une projection de notre conscience collective.

La zone statique de la conscience

Dans la dualité, nous avons une partie de notre conscience qui est structurée et l’autre qui ne l’est pas encore. La partie non-structurée contient majoritairement des croyances collectives assez coriaces. Elles nous donne l’impression d’être statique.

Cet état statique se passe sur le plan matériel, il suit donc les lois de la physique qui dit par exemple que plus grande est la masse – plus grande est son inertie. Une plume dans l’air est plus facile à déplacer qu’un wagon de train.

Les croyances collectives ont beaucoup de masse car elles sont l’ensemble de toutes les perceptions des consciences  humaines individuelles. Plus ces perceptions sont uniformisées, plus elles nous apparaissent stable, statique. En conséquence, nous avons l’impression que notre perception individuelle n’est pas libre mais forcée dans la direction d’un courant principal par les forces égalisatrices de la société, comme la pression des pairs.

Par exemple, nous voyons tous le ciel, nous pouvons voir les oiseaux et nous nous rendons tous compte que les oiseaux peuvent voler et nous non. Nous considérons comme immuable ce que nous partageons tous comme perceptions visuelles et comme lois de fonctionnement de cette réalité. Les oiseaux volent mais pas nous, si nous nous lançons d’un immeuble, nous tombons et nous mourons. Les parties stables de la réalité sont les zones statiques de la conscience.

Ces zones statiques comprennent toutes les lois ayant été considérées comme irréfutables, comme les lois de la gravité, les lois newtoniennes du mouvement et celles de la thermodynamique. Elles comprennent tout ce que nous voyons avec nos yeux physiques et ne constituent donc qu’une toute petite partie de la réalité.

La science orthodoxe se base uniquement sur les zones statiques de la conscience, c’est-à-dire sur ce que les humains perçoivent dans un état de conscience ordinaire et qui leur paraît fixe et immuable. Toute constance dans la perception peut être considérée comme statique, car le monde auquel elle fait référence est en mouvement perpétuel, donc essentiellement dynamique.

Ensuite, les scientifiques créés des appareils dans les laboratoires et les usines qui ne mesurent que la même petite partie statique. Grâce aux progrès techniques, ces appareils deviennent de plus en plus sophistiqués, mais ils rigidifient encore plus la partie statique de la conscience.

En plus, les lois de la science orthodoxe sont basées sur des observations d’individus qui n’ont pas encore structuré leur conscience. Donc, ces lois ne représentent que les résultats obtenus par des individus utilisant peut-être de 1 à 3 % de leurs capacités cérébrales et spirituelles.

Un bon exemple pour illustrer cela est la parabole de la grotte de Platon. Les prisonniers qui vivent dans une grotte depuis leur naissance et qui croient que les ombres qu’ils voient sur le mur représentent l’ensemble de la réalité. Ils n’ont aucune idée de ce qui se passe en réalité et derrière eux dans la grotte et encore moins de ce qu’il y a à l’extérieur.

De plus, la science orthodoxe ne considère que les trois dimensions du monde matériel alors que nous savons que la réalité est infiniment multidimensionnelle. C’est-à-dire que plus notre conscience se développe et plus nous percevons de nouvelles dimensions.

De la Réalité Statique vers la Dynamique

En termes de dimensions, un point ou une ligne droite correspond à un espace, à une dimension. Un plan, comme par exemple une feuille de papier, correspond à un espace à deux dimensions, c’est-à-dire avec une largeur et une longueur, et un cube ou une sphère, vont correspondre à un espace à trois dimensions, c’est-à-dire avec des coordonnées de largeur, longueur et hauteur.

Maintenant imaginez : Vous allez vous miniaturiser, vous vous imaginez comme un minuscule être microscopique vivant dans un espace à une dimension. Donc, par exemple, vous vivez sur une ligne droite sans aucune épaisseur. Maintenant, je place un point au milieu de cette ligne droite. Si on considère ce point comme une cloison, alors ce point va diviser la ligne en deux parties et si vous vous trouvez d’un côté du point, vous ne pourrez pas voir ce qui se trouve de l’autre côté du point.

De la même façon que si vous êtes dans votre chambre, vous ne pouvez pas voir à travers le mur de la chambre ce qui se passe dans le salon. Donc, vous êtes sur votre ligne droite, dans votre espace à une dimension, et il vous semble impossible d’avoir accès à ce qui se trouve de l’autre côté du point.

Mais, si maintenant nous rajoutons une autre dimension, c’est-à-dire que votre monde n’est plus cantonné à cette seule ligne droite mais à toute la feuille sur laquelle cette ligne droite est dessinée, alors les règles de votre monde changent puisqu’il va vous suffire de vous déplacer sur la feuille, de sortir de la ligne droite et de vous décaler sur le côté pour voir ce qui se trouve de l’autre côté du point. Et ce qui paraissait impossible juste avant devient possible, tout simplement en ajoutant une dimension à votre perception.

Cela paraîtrait être un miracle, alors que c’est simplement la suite logique du développement de la conscience humaine.

Le miracle ne contrevient pas aux lois de la nature, le miracle contrevient à nos interprétations des lois de la nature.” Grigori Grabovoï

La science orthodoxe accepte pour vrai uniquement ce qui correspond aux lois qu’elle a définies et qui sont basées sur les trois dimensions de l’espace, ce qui est extrêmement limitatif. Lorsque notre conscience se structure, nous prenons du recul et nous voyons les choses telles qu’elles sont.

La science orthodoxe étudie le fonctionnement présumé du monde, en fait elle étudie la projection de la conscience collective en tant que réalité manifeste. Et par ce fait même, on peut dire qu’elle n’étudie pas la réalité, mais seulement ses projections.

La zone dynamique de la conscience

Mais, notre conscience comprend, hormis des zones statiques, aussi des zones dynamiques. Ces zones dynamiques représentent la partie immergée de l’iceberg. Ces zones dynamiques correspondent à ce que nous pouvons modifier par la puissance de notre pensée lorsque nous sommes dans un état spirituel approprié. Plus notre niveau de conscience s’élève et plus la conscience contient de zones dynamiques, c’est-à-dire que nous avons les capacités d’influer sur notre réalité. Jusqu’à en devenir totalement les maîtres.

La Science Vivante

La science orthodoxe s’occupe bien du plan matériel ; la science vivante s’ajoute à elle, elle agrandit sa vision pour englober d’autres dimensions de la réalité. L’exploration de la science vivante est un pré-requis à notre élévation ; notre habilité d’avoir accès à plus de dimensions de la réalité. De cette manière, notre évolution est à la fois son objectif et sa condition. Cette nouvelle science prend en compte beaucoup plus de paramètres, beaucoup plus de dimensions de la réalité. À la fois les zones statiques et les zones dynamiques de la conscience. Et donc une réalité multidimensionnelle.

Les scientifiques, qui travaillent à l’avant-scène de la science, comprennent parfaitement qu’il faut établir des théories utilisant des espaces multidimensionnels, à savoir des espaces à plus de trois dimensions, afin d’expliquer les phénomènes de ce monde. Et le fait qu’ils ne peuvent pas percevoir ces espaces, les limite sérieusement. L’objectif consiste donc à se débarrasser, d’une façon ou d’une autre, des limitations dans notre perception actuelle.

La Claire perception

Le scientifique orthodoxe utilise des moyens techniques afin d’observer les éléments de la réalité et les étudier ; en même temps, l’Humain a son corps physique qui est un appareil de captation extrêmement sophistiqué qui, grâce à la claire perception, va permettre de recevoir des données très précises sur tous les éléments de la réalité, à n’importe quelle distance et dans n’importe quel espace-temps. La claire perception nous permet de détecter les sensations les plus subtiles de notre système corps-mental ; elle se développe en pair avec la structuration de la conscience.

Cette approche devrait être principale et fondamentale vu la nécessité de surmonter la menace actuelle de destruction globale et d’établir un contrôle spirituel sur le développement technique. Il est clair que l’évolution et l’accumulation permanente des systèmes techniques risque de devenir dangereuse si elle n’est pas basée sur la gestion effectuée à travers la conscience de l’homme.’’ Grigori Grabovoï

La technologie de la clairvoyance est l’outil principal de la science vivante. Le développement de celle-ci va permettre à l’Homme de faire un pas de géant au niveau scientifique. Dans cette nouvelle science, on ne fonctionne plus sur le principe d’essai-erreur, aveuglément ; mais on a directement la réponse, la solution. La clairvoyance permet de percevoir toute information de tout élément, en n’importe quel point du temps et de l’espace. La clairvoyance rendra l’Homme autonome puisque chacun a déjà toutes les connaissances en lui et toutes les réponses. Et, l’accès à ces réponses se fait au fur et à mesure de l’élévation du niveau de sa conscience ; de notre rapprochement à notre Âme.

Cette compréhension de plus en plus profonde, nous permettra, dans la phase de transition vers le nouveau monde, de créer des technologies qui soutiendront l’évolution de l’Homme au lieu d’essayer de le remplacer ou de le compléter, comme le trans-humanisme.

L’Humain est déjà parfaitement complet, la technologie doit simplement l’aider à réactiver toutes ses connaissances. Elle peut le soutenir en effectuant des tâches basiques qui lui permettront de passer plus de temps à son développement spirituel. De plus, la clairvoyance est totalement non-invasive ; car nous obtiendrons les informations seulement en lisant la Lumière Informationnelle émise par la générosité de l’élément.

Donc, dans la pratique, on va utiliser une combinaison de clairvoyance, de la nouvelle science et de la science orthodoxe. L’objectif de cette science est la compréhension de tous les mécanismes de la réalité afin de permettre à l’Homme d’évoluer beaucoup plus facilement et rapidement en intégrant, bien sûr, les résultats théoriques au niveau pratique vers le Salut Global.

L’utilisation de la clairvoyance dans la science va révolutionner tous les protocoles scientifiques actuels. Elle nous permettra, par exemple, de faire un diagnostic précis, complètement fiable et instantané, de n’importe quel organe du corps, sans avoir besoin de toucher physiquement à ce corps ou même d’utiliser quelque machine que ce soit.

’’La clairvoyance est là pour nous donner une réponse immédiate. Grâce à elle, il n’est pas nécessaire de faire des expériences, d’accumuler des données, de les analyser, de chercher des lois, etc., afin d’obtenir une réponse, comme l’exige l’approche scientifique. En vérité, cette réponse existe déjà quelque part, il suffit de la voir.’’ Grigori Grabovoï

Par exemple, nous voudrions connaître la fonction d’un organe comme l’appendice. La science orthodoxe nous enseigne : La fonction de l’appendice est inconnue. Une théorie est que l’appendice agit comme un réservoir de bonnes bactéries, “redémarrant” le système digestif après des maladies diarrhéiques. D’autres experts pensent que l’appendice n’est qu’un vestige inutile de notre passé évolutif.

Il est clair que la nature sait à quoi il sert, la réponse est donc déjà là. On n’a qu’à tendre la main et la prendre, ceci est possible à l’aide de la clairvoyance. La clairvoyance est un moyen universel d’accès à l’information. On pourrait comparer la clairvoyance à Internet. Par Internet, il est possible de trouver toutes les informations disponibles depuis n’importe quel point du monde. Il s’avère qu’il existe une sorte de champ informationnel qui contient des données sur tout. Maintenant nous comprenons que les technologies que nous avons créés jusqu’à ce jour sont des indicateurs de nos propres capacités. L’homme peut être comparé à un opérateur qui utilise la clairvoyance pour faire ses recherches dans le champ informationnel. La vitesse y est tellement grande que la réponse arrive instantanément.

D’ailleurs, vue par la clairvoyance, l’appendice est un organe qui fait le lien entre le cerveau et le système immunitaire pour contrôler le système immunitaire.


Tout est entre nos mains. Nous devons toujours nous rappeler une vérité très simple : l’homme est né pour jouir d’une vie heureuse, dans l’infinie plénitude.” Grigori Grabovoï

Les bases de la création

La création et le créateur

Voici la création en 1 instant :

Le monde existe sur 3 niveaux simultanément : le niveau fondamental, le niveau de transition et le niveau matériel.

Tout ce qui existe, existe avant tout et éternellement sur le niveau fondamental. Sur ce plan, tout est un et éternel.

Le Créateur a créé tous les éléments des univers dans une impulsion d’amour. Chaque élément est créé avec un nombre infini de possibilités et une évolution éternelle.

Tout, absolument tout dans l’univers est fait de la même structure et créé de la même manière :

  • Le Créateur est une trinité, qui consiste en :

    • L’âme

    • L‘âme de la forme physique qui est aussi appelée Esprit ; c’est le réseau d’interconnexions de tous les éléments de tous les univers. L’Esprit est fait de lumière informationnelle
    • Le corps physique qui est la totalité de tous les univers, de tous les éléments

  • L’homme est une trinité, qui consiste en :

    • L’âme qui fait partie intégrante de l’Âme du créateur ; elle génère

    • L‘âme de la forme physique, qui est aussi appelée mental/conscience ; elle agit comme un filtre pour la création
    • Le corps physique

  • Tous les éléments du monde sont une trinité, composée de :

    • L’âme qui fait partie de l’Âme du créateur

    • L’âme de la forme physique qui est l’Âme collective de toutes les composantes de cet élément
    • Le corps physique

L’Âme du Créateur est comme un grand cercle qui contient en son sein un autre cercle qui représente les Âmes de tous les humains. L’Esprit est le grand cercle rose. Grâce à cette structure, nous voyons que la création du monde a lieu à l’intérieur de nous et que c’est la projection de notre conscience vers l’extérieur qui crée la perception de la réalité dite objective. Le réalité extérieure que nous percevons n’est qu’une projection de ce qui se passe à l’intérieur vers l’extérieur.

“L’homme est à la fois le monde extérieur et le monde intérieur”. Grigori Grabovoï

Bien sûr, là encore, les mots “intérieur”, “extérieur”, etc. font partie du langage de la dualité qui ne s’applique plus au niveau fondamental de la réalité.

La création et notre corps physique

Puisque la création est éternelle et créative et que le Créateur, en nous créant, crée des créateurs, nous pouvons voir que “création” et “évolution” sont synonymes. Chaque élément créé a le potentiel infini d’évoluer, mais cette évolution doit être initié par les êtres humains.

L’être humain est là pour évoluer et faire évoluer le monde entier autour de lui, aux côtés du Créateur. L’évolution sur cette planète se fait dans l’incarnation ; notre corps physique est l’outil de l’évolution.

La création de notre corps physique est basée sur le désir de l’Âme de faire l’expérience du monde en 3D, de sorte que les énergies super fortes de l’Âme sont atténuées par le mental afin qu’elles puissent se condenser en forme physique. La matérialisation du monde entier se fait exactement de la même manière : Dans le processus de co-création, nous offrons notre corps et notre mental au Créateur afin que la lumière informationnelle de l’Esprit puisse se condenser en manifestations matérielles.

La puissance de la matérialisation augmente énormément lorsque nous le faisons consciemment – nous pouvons nous émerveiller de cette capacité de notre corps. Et lorsque nous comprenons et sentons qu’elle est éternelle et que seule l’éternité permettra le développement à la norme de l’univers entier, alors nous accélérons ce processus.

“Le corps physique doit participer ou co-participer au processus de création de l’univers, c’est-à-dire au processus d’interaction entre l’Âme et le mental. …] L’éternité du corps physique est un instrument très puissant, souvent le seul, qui permet à la civilisation de se sauver réellement. …] Le mental, la conscience, le corps physique de l’homme, Dieu et le corps physique de Dieu peuvent agir simultanément et de façon synchrone au niveau de l’Âme”. Grigori Grabovoï

Puisque c’est le passage de la lumière informationnelle à travers notre mental et notre corps qui permet la création de tous les éléments et événements du monde, nous devons prendre soin de notre mental/conscience. Plus nous prenons soin de nous-mêmes, plus nous guérissons nos blessures et structurons notre conscience, plus nous faisons évoluer le monde.

De plus, l’Âme optimise chaque action que l’homme effectue. Cela signifie, en d’autres termes, que le Créateur est toujours avec nous, à condition que nous agissions dans le sens du Salut Global. Et vice versa : si nous entreprenons des actions motivées par un intérêt personnel ou particulier, le Créateur, avec tout son amour et sa puissance, ne sera pas avec nous.

La création et l’amour

Nous avons dit que notre corps, étant le reflet de notre Âme, contient toutes les connaissances et est en même temps l’interface par laquelle l’Âme peut interagir avec le monde au niveau matériel. Alors, comment transférons-nous toutes ces connaissances à l’univers pour l’aider à évoluer ?

Ce n’est pas très compliqué.

  1. Être dans un état approprié pour contrôler la réalité = relaxation active
  2. Être en état d’amour. Dans cet état, tous les éléments de notre trinité sont connectés.

  3. Regarder l’objet de notre attention avec les mêmes yeux d’amour.

Il nous suffit de regarder un élément avec amour pour soutenir sa régénération et sa guérison.

Par exemple, il y a un guérisseur croate appelé Braco dont la seule méthode est de regarder avec amour les personnes qui viennent à lui, et des miracles se produisent à chaque fois. Tout simplement parce que l’amour qui émane de son regard a ramené une partie de la conscience des gens à la norme.

Il y avait aussi une petite fille de quatre ans qui guérissait les gens, et quand on lui a demandé comment elle faisait, elle a dit : “Je regarde la personne et je l’aime tellement qu’il n’y a pas de place pour autre chose”. Quelle que soit la technique utilisée, la méthode est toujours la même, c’est l’amour.

Si des pensées non constructives se manifestent dans notre conscience, nous pouvons simplement les laisser passer sans leurs donner notre énergie et attention, comme des nuages devant un ciel bleu. Si nous ne pouvons pas encore atteindre ce détachement, voici une technique qui peut nous aider :

  1. STOP ! Prenez du recul, introduisez une distance entre vous et la pensée non constructive

  2. Détourner votre attention de l’élément non constructif

  3. Utilisez votre imagination pour visualiser la même situation étant la norme

Notre chemin devient alors un chemin d’amour. Et lorsque nous le suivons, seuls des événements favorables peuvent avoir lieu et nous nous créons nous-mêmes et notre réalité tout comme le Créateur le fait ; moment par moment, à la norme.

Transfert bidirectionnel de connaissances

Dès que nous interagissons avec un élément quelconque de l’univers, nous donnons notre lumière informationnelle et recevons la sienne en retour. Il s’agit d’un échange mutuel. Dès que nous respirons, dès que nous pensons à quelque chose, dès que nous sentons une fleur, nous recevons de la lumière informative, nous l’absorbons et nous la renvoyons. Cela permet à l’univers d’évoluer à chaque instant ; et cet effet est grandement accru si nous sommes conscient de ce que nous faisons.

Notre Âme et le créateur se manifestent en utilisant notre corps pour manifester le monde ; en même temps, ils parlent à notre conscience à travers le monde. C’est une boucle de rétroaction, par laquelle nous devenons de plus en plus capables de co-créer avec le Créateur.

Nous commençons à comprendre l’importance de notre corps physique, car c’est à travers lui que le Créateur se manifeste, manifeste sa vision et fait évoluer le monde.

Si notre conscience est structurée et que nous voyons la Paix sur Terre, c’est le Créateur à travers nos yeux, qui voit et manifeste avec nous cette Paix sur Terre. Mais si notre conscience n’est pas suffisamment structurée et est limitée par les blessures de la conscience collective, alors ce sont ces perceptions qui prévaudront dans la création de notre réalité. C’est pourquoi notre Âme et le Créateur désirent si profondément le développement de notre conscience afin que nous puissions, par notre regard sur le monde, donner un développement stable, durable et perpétuel à chaque élément qui le compose.

Sentir comme le Créateur

Le Créateur ressent absolument tout parce que son corps physique est le monde entier. Chaque élément du monde est lié à tous les autres éléments et au Créateur qui en est la source par le biais du réseau de l’Esprit. Car l’Esprit est éternel, tout le monde l’est.

Plus nous nous rapprochons de notre Âme et du Créateur, plus notre corps se rapproche de l’éternité et mieux nous ressentons tout ce qui se passe dans l’univers. Nous pouvons augmenter infiniment la sensibilité de notre ressenti corporel et ainsi nous rapprocher de ce que le Créateur ressent et comment il le ressent. Le Créateur peut traiter la totalité des informations dans le réseau de l’Esprit en un instant ; nous aurons nous aussi cette capacité d’omniscience – c’est le cadeau pour le développement de notre conscience.

N’oublions pas que le Créateur travaille à travers notre corps physique. Vous avez peut-être remarqué que, lorsque vous pensez à un événement que vous voulez manifester dans le futur, d’imaginer votre corps à l’intérieur de cet événement peut grandement aider sa manifestation.

Être conscient de notre corps nous permet de développer considérablement la partie logique de notre conscience. Être conscient de notre corps nous permet également de ressentir l’éternité de manière réelle. L’éternité n’est pas quelque chose d’abstrait, elle est présente dans tout l’univers, et elle peut être ressentie ; elle est palpable.

Lorsque nous connectons toutes nos structures, nous pouvons vraiment sentir cette éternité en nous. Certains peuvent même la voir comme une lumière dense, blanche et argentée. La conscience de l’éternité nous permet de manifester tout ce que nous souhaitons dans l’univers entier à travers notre corps physique, tout comme le fait le Créateur.

C’est cette “matière d’éternité” qui est recueillie par l’appareil PRK-1U de l’environnement et transmise à l’utilisateur, qui pourra ainsi évoluer beaucoup plus rapidement.


Rajeunissement

Webinaire « Le Rajeunissement »

Dans la pensée conventionnelle, le rajeunissement est vu comme l’opposé du vieillissement. Nous vieillissons parce que notre conscience collective est persuadée que c’est une fatalité, une condition de notre existence qui ne peut pas être modifiée. Cette croyance va alors empêcher que les cellules suivent leur partitions à la norme et ne se renouvellent plus ou se renouvellent avec des défauts. Cette situation va progressivement détériorer nos rythmes biologiques jusqu’à ce que la mort s’en suive.

Si, par contre, notre mental est structuré, alors l’ensemble de notre mental et corps seraient toujours en harmonie, et il n’y aurait ni maladie ni mort. Donc il est plus juste de considérer la vie éternelle et le rajeunissement comme étant notre état naturel et le vieillissement comme une perturbation anormale. Le rajeunissement fait partie de notre nature tel que le Créateur l’a voulue et réalisée.

Quand nous arrivons à structurer notre conscience suffisamment, il serait naturel pour nous de recréer notre corps en santé parfaite 1017x/seconde. Cela se fait automatiquement car notre pensé devient un Bio-signal lumineux capable d’influer directement sur notre réalité. Grâce à ce Bio-signal nous sommes capables de contrôler directement notre réalité extérieure et intérieure et permettre leur développement harmonieux éternel.

Le processus ou le protocole de rajeunir, par conséquent consiste à nous reconnecter lignes de développement de notre Âme et laisser sa lumière informationnelle se diffuser sur notre corps et mental afin qu’ils se normalisent. Ce processus va stabiliser la jeunesse éternelle à l’Intérieur de nous.

Mais le rajeunissement est aussi une technique pour nous faire évoluer en tant qu’individu et en tant qu’Humanité. Étant donné que toutes nos consciences individuelles sont unifiées dans l’Âme de l’Humanité, notre propre rajeunissement contribue grandement à l’évolution de la race humaine. Et cela surtout parce que la structuration de notre conscience change notre positionnement vis à vis la conscience collective – au lieu d’être soumis à ses influences, nous serons dans l’état de la changer nous-mêmes. C’est à dire nous aurons la capacité de changer la perception collective – comment nous tous percevrons la réalité autour de nous. Ce changement pourrait très bien être que nous ne voyons plus notre vie corporelle soumise aux maladies, le vieillissement et la mort !

«Pour expliquer différentes méthodes de rajeunissement nous adoptons une gamme d’approches. Nous commencerons par examiner le modèle physique le plus répandu dans la conscience collective. Ainsi nous nous baserons sur le principe physique qui régit l’univers. Il est connu que les atomes ont des propriétés ondulatoire et corpusculaire.

L’étude du caractère ondulatoire de l’univers nous permet d’expliquer le processus suivant. La méthode de rajeunissement qui repose sur ce principe consiste à trouver sa longueur d’onde. À cet égard l’organisme tout entier est considéré comme ayant un caractère ondulatoire. En traitant un atome comme une onde nous le mettons en résonance avec son voisin et conférant ainsi à toutes les atomes les propriétés voulues. En l’occurrence elles doivent correspondre à un organisme jeune. Il faut donc trouver quelque chose qui pourrait éveiller éternellement cette résonance et ce quelque chose c’est la pensée humaine.

Grâce à la théorie ondulatoire nous pouvons décrire l’organisme entier. Ainsi pour le rajeunir, il faut envoyer par la pensée une onde lumineuse vers les atomes définis de l’organisme d’une personne.

Les chercheurs de l’institut de radio électronique ont créé une caméra quantique capable de capturer la lumière de la pensée et celle-ci est filmée de façon objective au niveau de la tête de l’être humain. » Grigori Grabovoï

On pourrait dire que chaque élément du monde a sa propre fréquence; aussi bien les objets, les parties du corps, les pensées, les paroles, les actions, les concepts, etc. Le processus du rajeunissement consiste donc à nous relier à la longueur d’onde de la structure de jeunesse fondamentale pour qu’elle se superpose sur celle de notre corps physique actuel et la ramène à l’état de la norme de la jeunesse. Quand nous nous mettons dans un état approprié du contrôle de la réalité, notre pensée devient un Bio-signal, capable d’influer sur notre réalité. Il est important de rester dans cet état suffisamment long.

Grigori Grabovoï nous propose des différentes méthodes pour le rajeunissement :

  1. Le PRK-1U dédié au rajeunissement
    Cet appareil va nous transmettre de la lumière informationnelle syntonisée à la longueur d’onde fondamentale de la jeunesse : fixer la petite lentille à droite en bas, puis effectuez des rotations avec votre regard en sens inverse des aiguilles d’une montre.
    En même temps visualisez-vous dans un état où vous vous sentez jeune; cela amplifiera l’effet de la pratique.
    Faire cet exercice pendant quelques dizaines de minutes quotidiennement pour avoir des résultats.
  2. Les concentrations sur le Séquence Numériques
    Énergie propre à la jeunesse : 91 809 814

  3. Transférer l’information de la jeunesse dans notre présent.
    Cela se fait en nous connectant à cet état de jeunesse dans notre passé et le transférer dans le présent.
    Repensez à un moment de grâce que vous avec vécu dans votre jeunesse. Un moment de grâce est forcément à la norme et donc forcément relié à l’état de jeunesse éternelle.
  4. Les pratiques de concentrations, tel que Les 31 Jours avec Grigori Grabovoï
  5. Le cours intensif de 9 mois contient des enseignements sur ce sujet

La pratique commence ici dans la vidéo


L’Équation d’Harmonisation Universelle (KSW365)

La vidéo originale de Hélène Laporte se trouve par ici

Cet article est basé sur la diffusion des enseignements de Grigori Grabovoï diffusés par Hélène Laporte et recréé par aviram.

Quand on voit cette équation pour la première fois, on pense ‘’Oh mon Dieu! Quel monstre! Jamais je pourrais comprendre un machin tellement complexe – il faut être mathématicien pour ça, non!?’’

Mais n’ayez pas peur, je ne la comprends pas moi non plus – sur le plan rationnel; mais je la comprends sur le plan essentiel et vous allez arriver à ça aussi, promis! Alors on y va sans peur avec la confiance d’un enfant.

Qu’est-ce que l’équation contient

Cette équation décrit d’une façon mathématique le fonctionnement du contrôle de la réalité. Elle contient tous les variables du processus en réalité. Si on comprend cette équation, on sait exactement comment le contrôle de la réalité fonctionne.

Pour contrôler un événement de la réalité, il est donc nécessaire de connaître tous ses paramètres :

  1. 3x coordonnées spatiales (longitude, latitude et altitude; c’est l’inertie de la Terre à l’endroit de l’évènement)

  2. 3x coordonnées temporelles (son passé, son présent et son futur)

  3. 1x coordonnée perceptionnelle (comment nous le voyons; elle est variable selon la structuration de notre conscience)

  4. x liens que notre événement a avec tous les autres éléments de l’univers

Pour effectuer un contrôle efficace de la réalité, nous devrions tenir compte de tous ces caractéristiques – ce qui semble impossible!

Il faut préciser ici qu’il est seulement impossible pour notre mental rationnel de considérer un nombre infini+7 liens; mais notre mental a des capacités beaucoup plus puissantes. Nous pouvons traiter des volumes d’information beaucoup plus importants si ceux-ci sont représentés par des images ou des sentiments. Nous avons appris que nous pouvons traiter toutes les informations sous formes géométriques. Cette façon de traiter les informations est aussi efficace, sinon plus efficace, que le traitement des informations en eux-mêmes.

Toutes les équations sont une séquence de symboles en lettres/chiffres bien définis. Nous pouvons alors remplacer les lettres/chiffres par d’autres symboles.


Dans l’équation il y a des paramètres sur lesquelles nous allons diriger notre attention en particulier pendant la pratique :

  1. Le contrôle efficace de la réalité : (g), l’étoile rouge

  2. Les coordonnées de l’événement à normaliser ou matérialiser : x, la bulle mauve

  3. Les regroupements majeurs des liens : n, la bulle indigo

Afin que notre contrôle de la réalité soit efficace et complet, il est nécessaire que notre perception individuelle se transforme en fonction de ces trois paramètres mentionnés. Avant la normalisation nous voyons un événement pas à la norme; après que notre contrôle de la réalité est accompli, nous voyons un événement à la norme.

  1. En regardant l’image de l’équation, nous élargissons donc notre conscience pour qu’elle englobe tous les composants du contrôle de la réalité.
    Lorsque nous regardons l’équation nous voyons le nombre
    +7 paramètres simultanément.

  2. En dirigeant simultanément notre attention sur les 3 points cardinaux – la visualisation de l’événement à la norme, le (g), ses coordonnées le x, et les groupes de liens majeurs, le n – nous élargissons encore notre conscience afin d’inclure le nombre infini des paramètres principaux.

Explication des facteurs l’équation

Voici une description des différentes paramètres de l’équation

  • (g) dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente notre contrôle efficace de la réalité.

  • g dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente notre objectif que notre contrôle de la réalité se réalisera dans tous les cas, indépendamment de ce qui se passe dans l’univers; ce paramètre va donc agir sur tout l’environnement qui en est lié pour qu’il n’y a pas d’obstacles qui pourraient empêcher la normalisation.

  • I dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente
    notre perception individuelle de la situation qui change avec la structuration de notre conscience.

  • k dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    C’est notre capacité de percevoir l’événement à la norme; celle-ci amplifie l’efficacité de notre contrôle de la réalité.

  • f dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente notre compréhension des enseignements qui va élargir avec le k notre perception individuelle.

Jusqu’ici l’équation nous dit que l’homme peut poser des actions à la norme pour résoudre la situation grâce à la modification de sa perception individuelle.

  • P dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente l’espace et le temps dans lequel se passe notre contrôle de la réalité

  • le deuxième k et f dans la formule g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente l’élargissement du temps dans l’éternité et l’espace dans l’infini. De cette façon notre contrôle de la réalité sera valide partout et dans tous les temps.

  • * entre les deux parties de la partie droite de l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn)
    Représente notre perception de l’espace-temps dans lequel l’événement va se transformer vers la solution la plus harmonieuse pour tous.

  • x dans l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn) est aussi un facteur d’amplification; il représente les 7 coordonnées de notre contrôle de la réalité : l’endroit où se trouve la problématique, l’intervalle temporaire du début de la problématique jusqu’à l’éternité (car on veut que notre normalisation perdure dans le temps).

  • n dans l’exposant à la fin de l’équation g(g) = g((f(k(l))*f(k(P)))xn) correspond au nombre de paramètres à transformer par l’équation; pour la construction d’une maison on va considérer le climat, l’endroit, le sol, les matériaux, les finances, la main d’œuvre disponible etc. Dans la pratique on peut laisser venir ce chiffre, qui doit être entre 1-10, par son intuition.

Le mode d’emploi

Vous vous concentrez au même temps :

  1. sur le (g) dans l’équation qui représente le résultat de notre pratique de normalisation

  2. sur l’exposant xn de l’équation qui représente les coordonnées de l’événement partout et tous les temps (infini et éternel)

  3. demandez à votre Âme de vous donner le numéro du n

Pratique

La pratique commence ici @17:08; et le mp3 de la pratique est ici


C’est la meilleure façon de vivre

Âme et conscience

La projection de la lumière informationnelle de notre Âme sur notre conscience nous permet de percevoir notre avenir et tous les événements qui le composent à la norme ; cela peut nous aider à toujours prendre les bonnes décisions.

Dans notre vie quotidienne, c’est notre mental qui perçoit, analyse et prend les décisions.

“L’Âme possède toutes les connaissances sur le développement futur. Lorsque vous voyez la façon dont la Conscience se développe, vous savez exactement où elle va et ce que vous allez percevoir”. Grigori Grabovoï

La lumière informationnelle de notre Âme est constamment projetée sur notre conscience. L’Âme est comme un soleil qui envoie continuellement ses rayons dans toutes les directions. Dans le monde de la dualité, la conscience est divisée en une partie parfaitement structurée et une partie peu structurée. Nous pouvons imaginer que la partie structurée (P1) fait face à l’Âme tandis que la partie non structurée (P2) est plus proche du niveau matériel, de notre corps.

 
Si nous portons notre attention sur le point de connexion entre notre Âme et notre conscience (P1), nous ferons toujours les bons choix. Vous vous souvenez également que ce sont nos choix qui déterminent l’évolution de l’Univers tout entier puisque l’Univers est créé à partir de notre conscience. Nous sommes donc collectivement responsables du bon fonctionnement du monde. Et, si nous faisons nos choix à partir de notre Âme, alors automatiquement tout doit bien se passer.

La Destinée

Selon wikipedia, le destin est l’histoire future d’un être humain telle que prédéfinie par une autorité considérée comme supérieure aux humains ; il est impossible pour l’homme d’échapper à son destin. La notion de destin est donc opposée à celle de libre arbitre.

La seule instance supérieure à notre personnalité est notre Âme. Le destin est alors la séquence de tous les événements importants que notre Âme souhaite vivre dans cette vie. Comme l’Âme est omnisciente, elle connaît toujours la meilleure séquence d’événements pour nous ; et elle ne connaît que les événements qui sont à la norme.

 
Mais il y a aussi le libre arbitre, qui peut créer un certain dynamisme ; à chaque maillon de la chaîne des événements, le libre arbitre peut intervenir pour décider d’un autre chemin qui ne suit pas la proposition de l’Âme. Les raisons du libre arbitre, lorsqu’il ne veut pas suivre l’Âme, viennent bien sûr de la conscience peu structurée, qui est constituée de croyances collectives, de blessures que nous avons subies mais que nous n’avons pas (encore) intégrées et qui nous font vivre les mêmes expériences duelles encore et encore. Chaque choix en faveur de croyances non constructives renforcera le même choix pour la prochaine fois – c’est exactement ce qui nous fait nous sentir piégés dans un destin auquel nous ne pouvons pas échapper.

 
De ce point de vue, le libre arbitre ne fait que nous faire souffrir. Pourquoi Dieu, qui nous a créés à son image, a-t-il voulu nous jouer un mauvais tour ? Non, le libre arbitre n’est pas là pour nous faire souffrir, mais pour nous faire évoluer. Le libre arbitre nous fait souffrir quand il n’est pas à sa place. Son rôle n’est pas de jouer le maître et de contrôler nos vies – sa véritable vocation est d’être le parfait serviteur de l’Âme. Comment pouvons-nous lui apprendre à changer ? Grâce à la structuration de notre conscience, le libre arbitre connaîtra lui aussi beaucoup plus de plaisir et cela lui permettra de glisser sans effort dans son rôle originel.

Ainsi, si notre conscience est directement contrôlée par notre Âme, alors nous suivrons un destin, qui est beaucoup plus intéressant ! À ce moment-là, notre conscience ne prend plus de décisions basées sur ses limites, mais agit en fonction de ce que l’Âme souhaite. C’est ce chemin direct vers notre bonheur que Grigori Grabovoï appelle les Lignes de Développement de la conscience. Ce sont les lignes de développement parce que le chemin qui suit l’Âme exige une plus grande structuration de notre conscience, plus de développement personnel. C’est-à-dire que le chemin direct vers notre bonheur est à la fois un chemin horizontal de là où nous sommes vers notre but et un chemin vertical de croissance.

Ces lignes de développement nous permettent de contrôler simultanément la réalité d’une manière à la fois universelle et précise. En suivant le chemin de la vie selon les lignes de développement proposées par l’Âme, nous vivrons notre destin de la manière la plus parfaite qui soit.

Plus notre conscience devient capable de suivre de plus en plus les lignes de développement proposées par l’Âme, moins nous sommes soumis à nos blessures, alors nous devenons de plus en plus libres. Nous comprenons que nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive, absolument tout : il n’y a plus aucune fatalité qui puisse s’y opposer, aucun destin prédéfini, aucun karma. Nous pouvons alors commencer à agir comme le Créateur le fait – parfaitement et toujours à la norme. Alors, nous serons tous corrects selon les connaissances du Créateur.

“Suivre ce chemin semble suivre un rythme sinusoïdal similaire à celui du cœur : d’abord nous sortons pour piloter l’extérieur, puis nous rentrons chez nous, à l’intérieur. Ce chemin est aussi le chemin de Dieu car Dieu se développe harmonieusement tout comme le système sinusoïdal du cœur.” Grigori Grabovoï

L’interaction de l’Homme avec l’Univers

Nous avons dit que c’est la lumière divine passant par notre Âme et notre conscience qui construit notre corps physique et ensuite l’Univers entier. C’est une co-création du Créateur et de l’être humain. Chacune de nos actions, si elles sortent de notre conscience structurée, aidera l’univers à se développer, le tout et chacun des éléments.

Au moment où l’être humain en prend conscience et envoie toute sa lumière et son amour à tous les éléments de l’Univers, il reçoit en retour tout l’amour de l’Univers. C’est-à-dire que tout le monde extérieur aide le corps physique de l’être humain à devenir éternel. Nous pouvons sentir à ce moment combien l’Univers nous aime et combien il veut nous aider à évoluer très rapidement et à devenir éternel. Nous pouvons percevoir que nos structures fondamentales, le Créateur et l’Univers tout entier, agissent en symbiose. Les humains permettent à l’Univers entier d’évoluer, et le Créateur et l’Univers aident les humains à avancer vers l’éternité et à retrouver toutes leurs capacités divines. N’est-ce pas formidable ?

Chaque élément de l’univers, chaque animal, chaque plante, chaque minéral est constitué des mêmes particules d’amour que nous ; et nous pouvons reconnaître une Âme dans chaque élément de l’Univers.

Les humains captent le savoir par leur Âme et le transmettent à tous les éléments qui les entourent : aux animaux, aux plantes et à l’ensemble de la nature. Lorsque les êtres humains commenceront à agir consciemment et à placer leur perception au niveau de leur Âme, ils commenceront à voir les liens de connexion entre tous les éléments de l’Univers qui permettent son développement infini. Plus nous avançons, plus nous détectons de liens. Ces liens se renforcent, se déploient, se multiplient et forment de nouvelles directions.

Le réseau d’interconnexions ne cesse de s’étendre au fur et à mesure de notre développement. Les événements qui ne sont pas entièrement favorables ne seront plus pris en compte puisque notre conscience sait les détecter par clairvoyance. Nous pouvons ressentir les souhaits de notre Âme, qui contrôle directement notre réalité. Nous percevons alors ce qui est bon pour nous et le simple fait de le connaître, de le percevoir et de le comprendre permet la réalisation immédiate de nos objectifs.

L’aide du Créateur

Il est bon de savoir que tout acte constructif dans le sens du Salut Global, entrepris par l’être humain, est soutenu par le Créateur. Le Créateur nous accompagne à chaque instant, nous inspire et donne à chaque être sur cette planète ce dont il ou elle a besoin sur le moment.

Le Créateur nous a doté d’un libre arbitre pour nous donner à tous à la fois la liberté et la responsabilité. Il n’impose donc jamais sa présence, ses connaissances ou ses souhaits à l’être humain – tout nécessite notre consentement. Cependant, nos décisions ont des conséquences directes – lorsque nous ne souhaitons plus être connectés à lui, nous nous privons de son aide.

L’Âme humaine, à son tour, permet le développement du corps physique du Créateur. Car le Créateur évolue à travers l’évolution du monde, qui est Son corps physique.

L’interaction entre le Créateur et l’humain se fait de manière plus personnelle lorsque l’humain s’adresse à Lui en signe de gratitude. C’est ce que nous appelons la “prière” ; une prière offerte de cette manière unit notre mental à celui du Créateur et lui permet d’entrer dans notre conscience. Dieu répond toujours à nos appels de façon instantanée. La base de l’Univers est donc constituée par l’Âme du Créateur et celle de l’être humain. Tout dans tous les univers se développe à partir de cette base.