Comment entrer en contact avec le créateur

Le Créateur est connecté en permanence à nous

Si nous parlons de nous connecter à notre Âme ou au Créateur, nous devons garder à l’esprit que la direction de la ligne de communication vers nous est toujours ouverte. Le Créateur nous éclaire de sa lumière tout le temps. Si la ligne n’est pas ouverte, c’est à cause de nous, de notre mental pour être précis.

Une fois que nous sommes ouverts, nous pouvons sentir la projection de la lumière informationnelle ; elle nous permet d’harmoniser toutes nos structures fondamentales et tous les domaines de notre vie. L’image suivante représente cela :

C’est la lumière du Créateur qui passe à travers nos structures fondamentales et qui crée et recrée constamment notre corps physique. Cette lumière extrêmement puissante et dense est atténuée par le mental afin qu’elle puisse se condenser en matière de notre corps.

Étant la partie matérielle de l’Âme, le corps contient également toutes les informations que l’Âme possède. En même temps, comme notre Âme fait partie de l’Âme du Créateur, nous sommes en même temps directement connectés au Créateur. En percevant la lumière informationnelle, nous permettons à notre corps de devenir ce qu’il a toujours été – éternellement jeune et en parfaite santé.

C’est donc le manque de lumière informationnelle qui fait que notre corps devient malade, vieillit ou meurt ; et alors la guérison consiste à envoyer plus de lumière informationnelle à des éléments qui ne sont pas comme ils pourraient et devraient l’être.

Si nous permettons à la lumière informationnelle divine de pénétrer notre mental sans altération jusqu’à notre corps, celui-ci réagira immédiatement à cette lumière car il en est fait. Le simple fait de percevoir cette lumière aide notre corps à se souvenir de sa forme originale pour y revenir.

Comprendre l’éternité de notre corps nous donne la certitude que rien ne peut nous toucher ou nous faire du mal – c’est ce que nous appelons le Point d’Invulnérabilité. La découverte de ce point peut avoir un impact extrêmement positif sur notre santé, notre liberté et notre intégrité. La découverte ne se fait probablement pas d’un seul coup; le chemin peut nécessiter du temps et de la persévérance pour y parvenir.

​La pratique

Cette pratique est destinée à nous aider à ressentir notre alignement avec le Créateur et à découvrir le Point d’Indestructibilité. Vous pouvez faire cette pratique en vous guidant à travers 3 étapes simples. Vous pouvez mémoriser les étapes et les suivre dans votre pratique, mais il peut être plus facile d’enregistrer votre voix qui vous guidera par la suite. Le chemin est facile à mémoriser :

 
Voici quelques détails pour vous aider à comprendre le processus

  1. La Relaxation active
    Entrez dans un état de relaxation active en vous centrant et en faisant ce qui est bon et juste pour vous détendre, baillez, étirez vous… observez votre respiration… sentez battre votre coeur… percevez tous les parties de votre corps simultanément… équilibrez vos sentiments avec votre attention… équilibrez les flux d’énergie qui vous parcourent.

  2. Entrez dans votre intérieur
    Dirigez votre attention vers votre poitrine ou tout autre endroit de votre corps que vous jugez un bon endroit pour entrer en vous-même. À chaque expiration, plongez un peu plus profondément dans votre intérieur.

  3. Percevez votre structure fondamentale

    1. Votre Âme
      Lorsque vous êtes entré dans votre intérieur, ressentez votre Âme. Elle peut apparaître comme une lumière bleue pure et intense, ou comme une sorte de liberté intérieure ou une ouverture du cœur. Percevez votre corps et en même temps, percevez aussi votre Âme. Laissez-vous enfoncer profondément dans votre Âme ; ressentez l’amour infini qu’elle contient.

    2. Le Créateur
      Ne tenez pas compte de la matière de votre corps afin de ressentir votre Âme plus profondément. Vous vous souvenez que votre Âme fait partie de l’Âme du créateur ? Ainsi, lorsque vous êtes en contact avec votre Âme, vous pouvez sentir que le Créateur est juste à côté de vous, dans le même espace d’amour infini.
      Sentez le Créateur, projetant sa lumière informationnelle dans votre Âme, votre mental et votre corps. Où que vous soyez et chaque fois que vous vous en souvenez, vous pouvez sentir la lumière du Créateur briller sur vous, vous pouvez sentir Sa présence à vos côtés.

    3. Votre Éternité
      Lorsque vous sentez que votre Âme fait partie de l’Âme du Créateur, qui est éternelle, vous comprenez que votre Âme aussi est éternelle. Vous sentez votre propre éternité, vous sentez que cet amour n’a pas de limites, que cette paix et cette harmonie sont éternelles. C’est peut-être quelque chose de nouveau pour vous, mais c’est tout à fait naturel. Vous rentrez à la maison.
      Sentez maintenant que votre Âme et le Créateur souhaitent transmettre la conscience de l’éternité à votre corps physique. Sentez comment votre corps est imprégné de la lumière informationnelle qui est maintenant omniprésente en vous ; elle a toujours été là et sera toujours là. À chaque seconde de votre vie, votre corps est reconstitué par cette lumière.
      Sentez cette lumière aussi précisément que vous sentez votre corps. Vous sentez que c’est la condensation de cette lumière divine qui a créé votre corps et tout le reste du monde. Sentez avec plaisir comment votre corps est lumineux avec la lumière du Créateur.

    4. Votre Point d’Invulnérabilité
      En ressentant profondément l’éternité de votre corps, vous sentirez le point d’invulnérabilité dans votre conscience. Vous découvrez que votre corps est aussi éternel et invulnérable que votre Âme et le Créateur. Sentez sa présence à vos côtés. Sentez son amour qui vous enveloppe et qui est toujours là.
      Vous savez maintenant que, chaque fois que vous en avez besoin, vous pouvez revenir à cet endroit en vous, votre maison, et profiter de Sa présence aimante. La lumière du Créateur est toujours avec vous, et vous pouvez la sentir à tout moment.


La vraie valeur de la technologie

Quel est l’objectif fondamental de la technologie ?

La technologie, telle qu’elle est perçue par le Créateur,

ne sert qu’à soutenir l’Homme dans son évolution.

La phase de réalisation

Pouvez-vous imaginer qu’un jour, lorsque notre mental et notre corps auront évolué d’une manière totalement inimaginable aujourd’hui, nous n’aurons plus besoin d’une autre technologie que ce corps physique ?

M. Keshe, Grigori Grabovoï, Anastasia et les Maîtres nous disent que lorsque nous serons réalisés, nous serons totalement autonomes de notre environnement. Nous n’aurons plus besoin de nous nourrir même si nous le faisons pour notre propre plaisir, nous n’aurons plus besoin non plus de respirer, nous pourrons nous déplacer dans tous les espaces et à tout moment à volonté, et nous matérialiserons instantanément chacune de nos pensées constructives.

Pour acquérir cette autonomie, nous n’avons besoin que de deux choses :

  1. structurer notre conscience pour que nous pensions, parlions et agissions toujours dans le cadre du Principe Universel pour le Salut Global,

  2. d’être assez humble pour voir que nous ne sommes pas les auteurs, mais que c’est le Créateur qui travaille à travers nous.

La phase de transition

Le statu quo

Avec un sens critique même peu développé, quand on pense à l’avenir de la technologie, on pense à l’intelligence artificielle, à la robotique, au trans-humanisme, mais aussi à toutes ces ondes qui sont nocives pour notre santé, aux écrans addictifs pour nos enfants, aux puces électroniques que l’on veut déjà implanter sous notre peau. Bref, le mot technologie n’est pas rassurant, il nous peut même signaliser un danger pour notre vie !

Dans notre société, tout est à l’envers. La religion, qui est à l’origine un moyen de se connecter avec le Créateur, est devenue un instrument de domination. La sexualité, une communion sacrée, a perdu son essence divine. La médecine orthodoxe considère l’Être Humain comme un mécanisme et ne traite que les symptômes, au lieu de chercher la cause réelle des maladies.

Pourtant, tout est divin … tout a été créé par le Créateur. Sur le plan fondamental, qu’il s’agisse de religion, de sexualité ou de technologie, tout est à la norme. Notre Âme voit tout d’une manière pure et aimante, mais c’est la Conscience déstructurée de l’Homme qui déforme ces événements en instruments de coercition.

La transition

Nous vivons actuellement une phase de transition de la dualité à la réalisation. Pour l’instant, nous n’avons pas encore retrouvé toutes nos capacités extrasensorielles, notre indépendance vis-à-vis de n’importe quel environnement. À l’heure actuelle, la technologie peut être utilisée pour nous faciliter la vie, mais sans, bien sûr, ralentir notre évolution. C’est-à-dire que la technologie n’est pas censée faire à la place de l’Homme ce qu’il est juste de faire pour évoluer. La différence est subtile mais très réelle.

Cela me rappelle l’éducation des enfants. Le terme “éducation” décrit très bien ce que nous faisons à nos enfants ; et il ne dit pas ce que nous devrions faire. Peut-être pourrait-on le remplacer par “Soutenir quelqu’un dans son évolution“. Lorsqu’un enfant apprend à marcher, le parent le laisse faire, en lui tendant parfois un doigt pour qu’il s’y accroche, pour qu’il prenne confiance dans ses premiers pas. Le rôle du parent est de rendre l’enfant autonome, tout en le soutenant et en le guidant, mais sans faire les choses à sa place. “Apprends-moi à le faire par moi-même” est l’une des phrases clés de la philosophie Montessori.

C’est exactement le seul rôle que devrait avoir toute technologie. Même lorsque nous regardons les technologies existantes, elles font des choses pour nous, mais en même temps, elles nous rappellent ce que nous sommes capables de faire lorsque notre conscience sera suffisamment structurée. Ce sont de piètres substituts de nos véritables capacités : le téléphone portable ne remplace pas notre capacité à communiquer par notre Âme mais il nous le rappelle ; la voiture, l’avion, le bateau ne remplacent pas notre capacité à nous téléporter mais ils nous le rappellent ; la bonne nourriture sur la table ne peut pas remplacer la façon dont les énergies universelles nous soutiennent mais elle nous les rappelle ; des ordinateurs de plus en plus rapid es ne s’approchent même pas de la vitesse de traitement de volumes infinis d’informations par notre Conscience structurée mais ils nous les rappellent.

Quand même, depuis quelques années, de véritables technologies émergent, comme la PRK-1U ou l’UAU. Elles ne remplacent pas nos capacités – au contraire, elles ont même été développées pour nous soutenir sur notre chemin de les récupérer. Il en va de même pour les outils à plasma ; dans le secteur de la santé par exemple, ils sont censés être des outils d’auto-guérison, nous aidant sur la voie de notre évolution.

À présent, les humains ont encore besoin de la technologie simplement parce qu’elle leur donne l’illusion de gagner du temps. Il est vrai qu’ils semblent gagner du temps en surface, mais le gain de temps ultime est la structuration de la Conscience.

Si, par exemple, j’ai besoin de dire quelque chose à quelqu’un et que cette personne se trouve à l’autre bout du pays, alors le fait d’utiliser un téléphone portable au lieu de marcher pour la rencontrer, me fera gagner du temps. Mais je gagnerais encore plus de temps et d’indépendance si je suis de toute façon en contact avec n’importe qui et que l’autre capte immédiatement ce que je veux qu’il sache – sans que je ne fasse rien !

Exemples

L’IA et le trans-humanisme

L’intelligence artificielle et le trans-humanisme encouragent l’utilisation des découvertes scientifiques et techniques pour améliorer les performances humaines. Cela semble attrayant. Ils affirment qu’ils peuvent aider l’homme à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Comment s’y prennent-ils ? Ils proposent la robotique et les nanotechnologies pour compenser les déficiences humaines.

Nous savons que toutes les déficiences apparaissent dès que nous nous éloignons de notre Âme, ses souhaits et son éthique. Cet éloignement comprime la ligne d’alimentation entre le corps et l’Âme, ce qui a pour conséquence que le corps, mal alimenté, ne fonctionne plus aussi bien. Les technologies d’IA tenteront de compenser une déficience, en remplaçant la partie du corps qui fonctionne mal par un dispositif électromécanique. Elles tentent de faire disparaître les symptômes, sans chercher la cause première de ces déficiences.

Si toutes les déficiences sont compensées par un gadget électronique, nous ne pensons plus à structurer notre Conscience pour devenir ce que nous sommes destinés à être – des co-créateurs avec le Créateur ! Toutes les déficiences sont une alarme déclenchée par notre Âme pour nous réveiller. Stopper les symptômes sans en chercher la cause, c’est comme éteindre l’alarme du feu sans s’occuper du feu.

Nous comprenons maintenant que l’intelligence artificielle et le trans-humanisme empêchent en fait notre évolution.

Notre âme, via notre Conscience, nous fournit des capacités extrasensorielles qui nous permettent de matérialiser une réalité à la norme, sans avoir à recourir à aucune sorte de technologies exclusivement matérielles.

Mais si l’Homme ne récupère pas ses capacités, et si pendant cette phase de transition il maintient sa dépendance vis-à-vis des machines, il est fort possible qu’il soit dépassé et effectivement asservi par l’IA et le trans-humanisme.

Tout être humain est capable de créer à partir de sa pensée. Tout être humain est capable d’harmoniser toute situation, tout événement par sa pensée et par ses vibrations. Il n’a absolument pas besoin d’une intelligence artificielle supplémentaire pour l’améliorer ; par contre doit-il prendre conscience de ses capacités et les développer.

Deux scénarios

Nous sommes en 2030 et vous rentrez chez vous. Si vous  êtes quelqu’un qui n’a pas cherché à évoluer spirituellement, on vous a peut-être implanté sous la peau des micropuces qui vous permettront d’ouvrir votre porte, d’allumer la lumière, de payer vos achats, de vous diagnostiquer médicalement, d’ouvrir votre réfrigérateur, etc. Si un jour vous devez de l’argent au gouvernement, cette intelligence artificielle désactive simplement votre puce et vous ne pouvez plus rien faire. Vous ne pouvez plus acheter de nourriture, vous ne pouvez plus utiliser votre téléphone ou votre ordinateur, vous ne pouvez plus démarrer votre voiture ni même ouvrir votre porte. Vous êtes à la merci de l’intelligence artificielle. Qu’est-ce que ce scénario vous fait sentir ?

Nous sommes en 2030 et vous êtes chez vous. Vous avez très bien développé toutes vos capacités, vous êtes capable de comprendre les autres sans avoir à leur parler, vous êtes capable de vous téléporter, vous ne mangez que pour le plaisir car vous n’avez plus besoin de vous nourrir physiquement, vous vivez éternellement en bonne santé, vous vibrez d’Amour Inconditionnel en permanence car vous êtes capable de matérialiser tous les souhaits de votre Âme à l’instant. Votre vie n’est-elle pas faite de Joie, de Paix, d’Harmonie et d’Abondance à tous les niveaux ?

Télomérase

Un autre exemple concerne la télomérase. La télomérase est une enzyme qui maintient en bonne santé les télomères, responsables de la réplication parfaite de nos brins d’ADN. Des télomères intacts garantissent une réplication cellulaire de haute fidélité, empêchant ou même inversant le processus de vieillissement.

Si nous avons un environnement normal à tous les niveaux, c’est-à-dire à la fois dans notre alimentation et dans notre environnement psycho-émotionnel ou spirituel, la télomérase est abondante dans notre corps – elle disparaît lorsque les environnements se dégradent. Ça signifie que quand nous ne supportons pas notre environnement – nous ne nous supportons pas.

N’est-ce pas fabuleux ? Cela signifie que si nous apprenons à vivre correctement dans le cadre du Principe Universel, du Salut Global, nous prendrons soin de nous-mêmes et de notre environnement, ce qui augmente naturellement les télomères et nous ne vieillirons plus.

Cependant, la télomérase synthétisée en laboratoire coûte une fortune et ne nous donne pas la vie éternelle – il n’existe pas de pilule qui puisse remplacer la Conscience ! La seule façon efficace d’atteindre l’immortalité est de maintenir la discipline de structuration de notre Conscience et d’aimer le Créateur – c’est gratuit et amusant !


Les réalités parallèles

D’après des citations de Grigori Grabovoï

Observez comment le ruisseau descend en cascade à flanc de montagne, voyez la neige fondre. Puis fermez les yeux et essayez- en utilisant votre imagination – de recréer les mêmes images. Vous verrez que vos représentations ne diffèrent pas beaucoup de vos images visuelles.

Cela signifie que pour notre conscience, une image du monde extérieur reçue par nos yeux est tout à fait équivalente à une image générée par notre imagination intérieure. Laquelle est la première ? L’image intérieure ou l’image extérieure ?

Tant que nous fonctionnons davantage à partir de la partie non structurée de notre conscience, nos systèmes de croyance créent une attente de ce que nous verrons avec nos yeux ; et nos yeux le confirmeront. Notre conscience non structurée agit comme un filtre – nous ne voyons pas ce qui ne correspond pas à nos attentes, qui sont inconscientes. En ce sens, nous ne voyons pas ce qui est à l’extérieur, nous ne voyons que ce que notre conscience projette.

Nous savons qu’une conscience non structurée est trop faible pour contrer les croyances de la conscience collective – seule une conscience structurée peut faire cela. Cela signifie que ce que nous voyons à travers nos yeux connectés à une conscience non structurée est irréel : nous voyons ce que nous voulons voir et ignorons le reste.

Le scénario change complètement lorsque nous opérons à partir d’une conscience structurée, alors tous ce que nous voyons avec notre imagination est à la norme et, par conséquent, a déjà une réalité sur le plan fondamental. Alors cette imagination est plus forte que les systèmes de croyance collectifs et nous pouvons consciemment projeter ce que nous voulons voir – et nous le verrons.

Il en va de même, bien sûr, lorsque nous regardons notre propre corps. Nous pouvons maintenant comprendre que notre corps n’est pas distinct de notre conscience, car il vient de notre conscience : avec une conscience non structurée, nous imaginons notre corps et nous vérifions ensuite nos croyances dans le miroir. Nous comprenons maintenant comment notre Âme crée et recrée notre corps physique continuellement – malade, vieillissant et finalement mourant par une conscience peu structurée; et un corps parfait et éternel par une conscience structurée.

N’OUBLIEZ JAMAIS CE QUI VIENT DE VOUS ÊTRE RÉVÉLÉ.

Avec une conscience structurée, nous pouvons créer consciemment le monde qui nous entoure à la norme, dans un état parfait qui permet l’évolution harmonieuse de tout élément. À chaque regard, une quantité importante de lumière informationnelle provenant de notre Âme par nos yeux prend le pas sur la conscience collective et est ainsi capable de créer la perception de ce que nous voulons. Et la perception est égale à la réalité.

Lorsque vous regardez ou observez un élément de votre monde, vous pouvez le faire inconsciemment ou consciemment. Lorsque vous le faites consciemment, vous transférez votre lumière informationnelle de vous à un autre élément. Nous pouvons appeler ce processus : la création. La création se produit tout le temps. C’est-à-dire que lorsque vous agissez à partir de votre conscience structurée, vous créez à partir d’un espace-temps d’éternité. Ainsi, il vous sera possible de reconstruire, à tout moment et sans le moindre effort, votre corps physique tel qu’il était composé à tout moment de votre existence.

Cette création, la recréation éternelle, n’est autre que la vie. Construisez, créez des objets, tous basés sur le même principe d’éternité! Construisez des mondes, créez de la joie. Créez du blé, du pain, vos outils!

‘’Mais ne créez pas d’engins destructeurs ; tout ce qui est en dehors du Salut Global ne peut pas devenir une réalité ; mais seulement l’illusion d’une réalité. Même dans les objets – dits inanimés – le Créateur et la conscience se manifestent. Arrêtez ces dispositifs s’ils représentent un danger quelconque.

Reconstruisez plutôt un corps malade dans son état d’origine. Ressuscitez celui qui est parti. Empêchez la mort où qu’elle se produise. Vous êtes le Créateur et, en tant que tel, agissez dans le respect de la planète Terre. Traitez avec respect tout ce que vous créez – car il a une Âme comme vous. Soyez respectueux de tout ce qui existe et restez en harmonie avec chaque être vivant. Agissez toujours avec respect pour vos pairs et en harmonie avec vous-même.’’ Grigori Grabovoï


L’équation de contrôle prévis ionnel du futur

Cet enseignement débute ici.

Cette équation extraordinaire vous permettra de normaliser le présent par un contrôle prévisionnel du futur.

Lorsque dans votre vie il y a quelque chose qui n’est pas à la norme et qui aura des conséquences dans le futur alors, vous pouvez le normaliser en percevant un futur à la norme.

Le Système du Temps

La normalisation du présent par le futur repose sur les liens entre passé, présent et futur. On peut dire que le présent est la conséquence de ce qui s’est déroulé dans le passé et que le futur est la conséquence de l’événement présent.

Ça signifie qu’en fait chacune de nos actions, que ce soit des paroles, des pensées ou des actions en elles-mêmes, découlent des événements du passé et auront des conséquences dans le futur. Nous savons également que sur le plan fondamental – où se trouve la réalité objective –

  • Tous les éléments de l’Univers ont déjà été créé par le Créateur dans un impulsion d’Amour.

  • Chaque élément a été créé avec un nombre infini de possibilités au même moment.

  • La décision de quelle possibilité va se matérialiser dans chaque moment dépend de l’attention que nous y dirigeons.

Ça veut dire que chaque événement existe dans sa totalité : passé-futur-présent. Dépendemment de la structuration de notre conscience, nous pouvons voir cette totalité par notre clairvoyance. En fait, ce système du temps nous explique pourquoi la clairvoyance et le contrôle prévisionnelle fonctionnent.

      1. Le Système de Coordonnées

Le Système de coordonnées nous explique que chaque événement ou élément du monde n’a pas seulement les 3 coordonnées spatiales de la science orthodoxe, mais 7.

  1. Trois coordonnées spatiales (latitude, longitude et altitude) ; cela nous permet de placer cet élément dans l’espace.

  2. Trois coordonnées temporel (le temps présent, passé et futur).

  3. La réaction de l’objet qui est en fait la perception de notre conscience de cet événement selon le degré de la structuration de notre conscience. C’est ici où se trouve notre liberté de changer. Un présent pas à la norme va s’écouler dans un futur pas à la norme non plus. Selon le système du temps expliqué plus haut, nous avons la possibilité d’intervenir dans la partie du temps la plus dynamique, qui est le futur.
    En visualisant
    ce futur à la norme, celui-ci va diffuser sa lumière informationnelle sur le présent pour le rapprocher, lui aussi, de la norme.

      1. L’équation du contrôle prévisionnel

Les deux systèmes, celui du temps et celui des coordonnées, servent de fondation sur laquelle Grigori Grabovoï a bâti cette belle équation de contrôle prévisionnel du futur. Elle est tiré de son brevet : Méthodes de prévention des catastrophes et dispositifs pour sa mise en œuvre.

La lettre russe ‘’Π’’ correspond au ‘’P’’ de notre alphabet.

(G1(G1))=(G1(K1i(Π))

Pour les pro des maths, voici la solution de l’équation et ce que je comprends du plan mathématique.

En d’autres termes : la normalisation du futur croît de manière exponentielle si la normalisation de l’avenir se fait dans l’espace divin de la pensée et se combine avec la normalisation du présent.

Cette formule est extrêmement puissante et peut changer en un instant des situations qui semblaient vraiment impossible à changer.

‘’Nous parlons ici du fait que vous pouvez créer une condition spéciale à travers votre conscience qui lui donne la possibilité de changer la matière.’’ Grigori Grabovoï

Il donne un exemple de l’efficacité de cette formule dans son livre. Il explique qu’en utilisant cette formule, un livre qui avait été mis dans un feu (1000ºC) n’a pas brûlé.

Aujourd’hui cette formule fait partie d’un protocole de prévention des catastrophes globales et elle est beaucoup utilisée pour contrôler les incendies, les tremblements de terre, les cyclones ou autres catastrophes naturelles. Elle est encore plus efficace lorsqu’elle est pratiquée en groupe.

Le séminaire de Grigori Grabovoï, dont est issu cette équation, est donné en Russie de manière standardisée aux pompiers, aux groupes de secours et à tous les travailleurs impliqués dans la sécurité et le sauvetage. D’ailleurs, cette équation a été utilisée pour prévenir la frappe d’une comète sur la Terre et aussi pour éviter la fusion catastrophique d’une centrale nucléaire en Bulgarie.

Je vous conseille vraiment de l’essayer pour vos objectifs personnels et vous serez surpris du résultat.

La Pratique expliquée

Pour expliquer la pratique avec l’équation du contrôle prévisionnel, on va prendre un exemple concret. Un enfant qui laisse tomber une allumette sur un sol sec pendant un été très chaud et la forêt qui est à côté de la maison prend feu. Comment va-t-on normaliser cette catastrophe grâce à cette équation ?

La pratique se fait en quatre étapes :

  1. Le futur à la norme, G1 dans l’équation
    Établir par la visualisation un futur où cet événement n’existe pas, ne s’est jamais produit, un futur à la norme. Nous pouvons imaginer ce futur en toute liberté, il peut très bien être sans aucun rapport à ce présent qui n’est pas à la norme.
    Dans notre exemple, nous pouvons visualiser la forêt un mois plus tard : elle est intacte et donc ça sous-entend qu’elle n’a jamais pris feu.
    Ce futur à la norme est déterminé dans l’équation par G1.
    Vous voyez le G1 à trois endroits dans l’équation (G1(G1))=K1i (G1(Π)).

  2. Le présent à la norme, K1i dans l’équation
    Visualiser d’autres options qui peuvent remplacer la situation que nous devons transformer. Alors, le K1i représente les variables de notre présent. On va donc imaginer des variations du présent à la norme qui ferait que cet événement ne s’est pas produit.
    Dans notre exemple, on peut imaginer que l’enfant n’a jamais joué avec des allumettes mais à la poupée ou alors que l’allumette s’est éteinte quand elle est tombée au sol et que le feu n’a pas pris ; ou alors que le feu a pris mais sur une surface très petite et n’a pas causé d’autres dommages.
    En faisant cela, on donne plus de lumière informationnelle à cette possibilité de l’événement, ce qui fait qu’on augmente la probabilité qu’il se produise et on diminue en même temps la probabilité que l’événement qui n’est pas à la norme se produise.
    Ça veut dire qu’on dissout l’événement défavorable pour qu’il ne se produise pas. En même temps, on augmente la lumière informationnelle de l’événement favorable qui va simplement le remplacer.
    Cela est représenté par K1i dans l’équation (G1(G1))=K1i (G1(Π))

  3. Notre espace de pensée à l’infini, le P dans l’équation
    C’est dans notre espace de pensée que nous changeons le futur et le présent. Nous savons que la puissance d’une action de notre mental s’augmente significativement si elle est accompagnée de notre conscience. Si nous la faisons avec toute notre attention. Pour mettre notre attention à l’espace de pensée, il faut bien qu’on sache qu’il existe ; c’est à cela que sert cette étape.
    Nous savons que notre espace de pensée est un élément de notre conscience divine.
    Pour v
    isualiser et ressentir notre espace de pensée, on va l’imaginer autour de notre tête, comme une nappe à l’horizontale. Comme si vous avez fait un trou dans la nappe au milieu et que votre tête ressort de la nappe qui s’étend tout autour de votre tête, à l’horizontal. Cette nappe s’étend comme des ondes dans tous les sens autour de votre tête à l’infini.
    L‘espace de pensée dans cette équation est représentée par la lettre Π (P).

  4. Concentration sur l’équation au complet (G1(G1))=K1i (G1(Π))
    Se concentrer sur la formule pendant 15 minutes en envisageant tout simplement que l’événement négatif n’a pas pu avoir lieu. C‘est à dire que vous vous baignez dans la confiance que la compréhension de l’équation nous donne tout le pouvoir d’éviter tout événement négatif. Vous pouvez aussi vous concentrer sur les alternatives que vous avez choisies et puis vous allez laisser œuvrer votre conscience en ce sens.

La Pratique

On se remet dans un état de contrôle de la réalité. Vous faites comme vous voulez pour le faire : la respiration, les battements de votre cœur, ressentir l’ensemble de votre corps physique, ressentir la puissance du groupe.

Connectez vous à l’importance de notre tâche puisque on va travailler pendant 15 minutes sur la mise à la norme de la situation actuelle mondiale en ce qui concerne la Vérité et l’Harmonie entre les peuples par rapport au Covid-19.

Notre objectif commun va être que seule la vérité existe dans ce monde et qu’elle soit connue par tous. Puisque la connaissance libère, nous souhaitons que chacun découvre, apprenne et connaisse les lois fondamentales universelles et puisse débuter ou approfondir son cheminement spirituel pour que nous vivions dans un monde parfaitement à la norme et harmonieux.

Vérité, Compréhension, Harmonie, Amour pour Tous

Je vous demande de noter sur un papier cette équation puisque vous allez vous concentrer dessus après pendant 15 minutes.

Alors, on est parti. Connectez-vous au niveau fondamental de la réalité et visualisez, imaginez, ressentez, percevez le nouveau monde à la norme dans ce futur harmonieux.

  1. Le futur à la norme G1, Vérité, Compréhension, Harmonie, Amour pour Tous
    Vous vous concentrez sur les différents G1 ; quel est ce futur à la norme que nous percevons tous en même temps. Un monde où la vérité, la connaissance, l’harmonie et l’amour règnent.

  2. Le présent plus à la norme K1i
    À présent, nous allons imaginer d’autres options dans le présent que tout ce qui se passe actuellement. C’est à dire un monde plus harmonieux dans la période actuelle. Par exemple, on peut imaginer qu’il n’y a jamais eu un virus ou alors qu’il y ait eu un virus mais que la situation était traitée autrement ou alors que le monde dans lequel nous vivons a toujours été à la norme. Et en même temps vous vous concentrez sur K1i.
    Vu que toutes les institutions de nos sociétés ne sont pas à la norme, il est facile de trouver d’autres possibilités :
    comment ce serait aujourd’hui si tous les êtres humains faisaient de leur développement personnel et spirituel une priorité ; ou comment ce serait si nous avions choisi d’autres sortes de gouvernance. Visualisez tous ces présents potentiels tout en vous concentrant sur K1i.

  3. Notre espace de pensée à l’infini P
    À
    présent, ressentez, visualisez votre espace de pensée tout autour de votre tête. Essayer de sentir cette nappe au niveau de votre front à peu près qui s’étend à l’horizontal tout autour de votre tête comme une nappe d’eau. Et, sur cette nappe d’eau, une onde s’étend jusqu’à l’infini. Ressentez cette nappe s’élargir autour de votre tête de plus en plus largement.
    En faisant cela, vous vous connectez à votre conscience divine et à toute la lumière informationnelle qu’elle contient. De cette façon, vous transmettez cette lumière informationnelle à ce futur à la norme et à ces présents à la norme pour les intensifier.
    En même temps, vous vous concentrez sur la lettre Π (P) en russe qui se trouve à droite de l’équation.
    Cette situation mondiale actuelle n’existe pas et n’a jamais existé. Donc, pour changer le présent et le futur par cette concentration, nous nous concentrons sur une autre réalité qui pourrait être aujourd’hui et qui est à la norme.

  4. Concentration sur l’équation au complet (G1(G1))=K1i (G1(Π))
    À présent, on va se concentrer à la fois sur le 5e dispositif à profil médical et on va se concentrer en même temps sur l’équation que nous avons écrite avant. Toujours avec cet objectif de normalisation du présent : Vérité, Compréhension, Harmonie, Amour pour Tous.
    Vous pouvez faire la concentration sur l’équation avec le dispositif ou avec l’UAU.


Notre forme physique

La valeur de notre corps

Le corps physique est la partie de notre trinité qui agit sur le plan matériel; c’est aussi une structure fondamentale de l’être humain. Contrairement à d’autres écoles de pensée, nous le considérons comme aussi important que les trois autres.

Il n’est pas seulement un véhicule pour l’Âme – il est le reflet de l’Âme. Notre corps est l’interface par laquelle notre Âme peut interagir avec les éléments du monde matériel. Pour ce faire, l’Âme envoie une idée au mental. Le mental, s’il l’accepte, la matérialise par l’intermédiaire de la pensée, le bio-signal. Une fois manifestée, l’Âme peut la percevoir et l’explorer à travers le corps physique et les cinq sens et sa conscience.

Le corps est le prolongement de l’Âme manifestée dans la matière. En tant que tel, il contient également toutes les connaissances que l’Âme possède. Cela signifie que nous pouvons lui faire confiance dans toutes ses fonctions, comme le maintien de son état de santé ou son alimentation/digestion. Et nous n’avons pas besoin d’interférer. De toute façon, toutes nos fonctions vitales comme la respiration, le rythme cardiaque, la pression sanguine, la digestion – toutes ne sont pas contrôlées par notre mental/conscience. Si elles l’étaient, nous serions sûrement déjà morts…

C’est à travers le corps physique que notre Âme peut interagir, par le biais de notre conscience, avec tous les éléments de la réalité. Notre corps physique a une importance fondamentale car par ses vibrations, il harmonise tout son environnement.

Il permet également à l’Âme d’évoluer plus rapidement que si elle n’était pas incarnée. C’est dans notre corps physique que toutes nos structures fondamentales interagissent. L’importance du corps physique a été largement sous-estimée.

Réincarnation

Pendant la phase de dualité et la phase de normalisation ou de transition, nous évoluons par le biais de la réincarnation.

Pourquoi ne pouvons-nous pas vivre tous en une seule vie ? Et pourquoi devons-nous mourir? Parce que notre conscience collective croit à la maladie, au vieillissement et à la mort. C’est tout ; il n’y a pas d’autre raison.

Et il est également vrai que nous ne vivons pas les mêmes expériences en étant un moine au Tibet, une mère en Belgique, un homme préhistorique ou un chevalier au Moyen-Âge. Dans notre état de conscience actuel, nous croyons que nous ne pouvons vivre ces différentes expériences que dans des vies ultérieures; comme des perles sur aligné sur le fil d’un collier.

D’autre part, nous devons intégrer les mêmes expériences dans la même conscience. Nous avons tous été homme, femme, noir, blanc, meurtrier, soumis ou oppresseur, etc. Et nous avons tous vécu les mêmes expériences. Et nous avons tous vécu les mêmes expériences. De cette façon, nous devrions être en mesure d’abandonner tous les préjugés et le racisme. Mais hélas, les croyances de notre conscience collective ne se sont pas adaptées. Alors finalement, il devrait être bien mieux de faire toutes nos expériences dans la même vie éternelle, afin de ne pas oublier que nous avons déjà été celui que nous jugeons !

De plus, lorsque nous serons réalisés, lorsque nous sortirons de cette phase de dualité et que nous entrerons dans la phase d’unité, nous serons capables de capturer toutes ces informations par clairvoyance sans avoir à mourir pour y accéder, et nous pourrons vivre toutes les expériences que nous avons à vivre dans une même vie qui sera simplement éternelle.

Quel est notre Destin ?

Notre destin peut être considéré comme la somme de toutes les expériences que nous faisons dans une vie. Notre destin dans la phase de normalisation varie selon le degré de structuration de notre conscience que nous avons atteint.

Par exemple, dans la phase de notre vie où notre Âme est obligée d’utiliser des maladies pour nous montrer comment nous ne sommes pas alignés avec elle. Si ces maladies sont chronique ou nous sommes souvent malade, elles peuvent nous apparaître comme notre destin. Mais à mesure que nous structurons notre conscience, l’Âme a de moins en moins besoin de recourir à la production de maladies pour corriger nos habitudes au niveau de la matière – notre destin change donc.

Ce type de destin est lié à notre petite histoire personnelle qui peut seulement apparaître dans la phase où nous vivons dans la dualité avec une conscience mal structurée. Plus tard, lorsque notre conscience sera pleinement structurée, lorsque nous aurons quitté la dualité pour vivre éternellement dans l’unité, à ce moment-là, notre véritable destin sera révélé : travailler aux côtés du Créateur pour co-créer de mondes splendides!

La résurrection

Pendant la vie en phase de transition, la résurrection est l’autre face de la réincarnation. C’est une technique qui peut être utilisée pendant notre période de dualité. Une fois que nous sommes dans la phase d’unité, nous aurons la Vie éternelle – donc plus besoin !

Comme la volonté de chaque corps est sacro-sainte, nous ne pouvons pas ressusciter une personne, nous pouvons seulement lui transmettre la lumière informationnelle de la résurrection et son mental décidera alors d’utiliser ou non cette lumière. En général, les personnes qui sont ressuscitées ont déjà atteint un degré important de structuration de leur conscience.

Le but de la résurrection est la vie éternelle dans le corps physique. En ayant la vie éternelle, nous serons invulnérables. Et cela semble être le seul moyen efficace d’échapper au nouvel ordre mondial et en même temps le seul moyen de faire ce pas évolutif que nous vivons actuellement individuellement et en tant qu’espèce.


Conscience et contrôle de la réalité

La réalité

La réalité physique, ce que nous considérons comme une réalité objective, n’existe pas en soi. Elle est en fait la projection de notre conscience, individuelle et collective. Souvenez-vous, l’Âme crée le mental qui, à l’aide de la conscience, co-créé notre corps physique et l’univers entier à chaque instant. L’univers entier est recréé à un rythme de 1017x/sec. C’est si rapide que notre perception physique n’est pas en mesure de suivre. Nous vivons donc l’illusion d’une réalité statique alors qu’elle change et se transforme à chaque instant.

Notre corps physique, ainsi que tout autre élément de l’univers, est créé à partir des rayons fondamentaux ou de paquets d’énergie non spécifiques, en interaction avec le bio-signal de notre conscience dans l’environnement terrestre. Tout est d’abord créé sous forme de plasma au niveau fondamental. Le plasma peut être condensé en une lumière informationnelle au niveau de la transition ou de l’énergie. Et la lumière informationnelle se condense finalement en matière sur le plan physique. Chaque élément de l’univers est une co-création du Créateur et de l’Homme; chaque création est donc parfaite et rayonne dans toute sa lumière informationnelle.

Mais souvent, surtout au début de la structuration de notre conscience, nous ne sommes pas capables de voir les créations au niveau fondamental ; les filtres de notre conscience ne nous le permettent pas. Nous voyons moins de lumière, moins de perfection, moins de ce qui est à la norme.

Lorsque nous parlons de la réalité, nous faisons référence à deux choses en même temps et il serait bon de les différencier :

  • La réalité objective existe sur le plan fondamental où vivent notre Âme et le Créateur
  • La réalité perçue existe sur le plan matériel et énergétique ; elle est déterminée par la conscience collective.

La réalité perçue est une projection de la conscience, tandis que la réalité objective est la co-création des humains et du Créateur. C’est pourquoi nous pouvons dire :

Pas d’humains – pas de réalité

Et il ne peut y avoir de vie puisque la réalité est le lien entre notre conscience et la vie.

Pas d’humains – pas de vie.

Pas d’observateur – pas de monde.

Cette affirmation peut sembler un peu anthropocentrique à certains, mais l’humain a vraiment une place particulière dans la création puisqu’il est le seul à avoir les mêmes attributs que le Créateur, il a donc le pouvoir de co-créer la réalité avec lui et, au-delà, il est aussi capable de créer des créateurs à son image.

Cela ne signifie pas que les animaux ou les plantes sont inférieurs aux humains. Tout dans le monde a la même valeur informationnelle. Cela signifie simplement qu’ils n’ont pas la capacité de matérialiser la réalité par le biais de leur conscience.

Il existe une autre différence notable entre les humains et le reste de la création. Les humains sont en perpétuelle évolution et ils évoluent par eux-mêmes ; alors que l’évolution de tout autre élément de l’univers, comme un animal, un minéral ou une plante, dépend de nous. Par conséquent, les animaux et les autres éléments de la réalité ne peuvent être éternels que lorsque l’homme qui les crée, atteint son éternité et la leur transmet également.

Conscience

Nous avons comparé le mental avec les parties matérielles de l’ordinateur, la conscience avec les logiciels et la personne qui l’utilise avec l’Âme. Le fonctionnement de l’ordinateur dépend de l’état matériel de la partie matérielle, bien sûr, mais aussi des logiciels. Si nos logiciels sont trop vieux, non mis à jour depuis des décennies ou corrompus par des virus, alors notre ordinateur fonctionnera mal. C’est-à-dire qu’une conscience encombrée par des systèmes de croyances collectives non constructives, nous donne un mental qui ne peut nous fournir qu’une vision déformée de la Création. Un mental structuré (notre conscience divine) utilisant les logiciels les plus récents, les plus sûrs et les plus puissants – nous présentera un monde aussi parfait que le Créateur l’a créé !

Comment structurer la conscience?

La conscience d’un être réalisé est 100% structurée, le mental est parfaitement aligné avec l’Âme – son parfait serviteur !

Tant que nous vivons dans la phase de dualité et de transition, notre conscience est en train d’être structurée. Chaque vie, nous structurons notre conscience un peu plus, mais nous oublions une bonne partie chaque fois que nous mourrons et renaissons. Il serait donc bon pour une évolution harmonieuse et continue, que nous n’ayons plus à mourir. Cela indique que la mort n’est en fait pas une réalité mais juste une croyance limitante.

Notre conscience se compose de deux parties : la conscience individuelle et la conscience collective. La conscience collective est composée des perceptions de tous les êtres vivants. Il existe plusieurs groupes de conscience collective. Nous pouvons appartenir à plusieurs d’entre eux en même temps ; la population d’un même pays, notre voisinage, tous les êtres humains, tous les êtres vivants sur Terre, et toutes les Âmes vivantes dans l’univers.

La conscience collective

La conscience collective est la perception que partagent tous les êtres vivants. Comme notre conscience individuelle, une partie de celle-ci est structurée et l’autre pas encore.
La partie structurée de la conscience collective est ce que le Créateur voit, ce que notre Âme voit. Tout est parfait et conforme à la norme. Les éléments dans la nature tombent dans cette catégorie ; c’est pourquoi nous n’entendons jamais quelqu’un parler d’un
“paysage laid” – tous les paysages sont beaux.

Et l’autre partie de la conscience collective, qui est en train de se structurer, contient toutes ses croyances limitatives, ses conditionnements et ses jugements. Nous y sommes encore soumis parce que notre conscience individuelle n’est pas encore assez structurée pour résister à son attrait.

La conscience collective est une moyenne des perceptions de toutes les consciences qui la composent. Et comme cette moyenne repose sur un très grand nombre de perceptions, elle apparaît comme immuable, stable et donc réelle.

Lorsque vous lancez une pièce de monnaie, par exemple, elle tombe sur le revers ou sur la face. Si vous lancez cette pièce un petit nombre de fois, le résultat sera aléatoire. Mais si vous la lancez un très grand nombre de fois, le rapport entre la pile et la face sera à peu près égal. Plus le nombre de perceptions est élevé, plus la moyenne est stable. Comme le nombre de consciences qui composent la conscience collective est très grand, la perception collective semble vraiment stable.

Cette stabilité perçue est à la base du mythe selon lequel il y a une réalité qui existe par elle-même, immuable et indépendante de nous. Cette perception stable donne naissance aux lois de la science : thermodynamique, gravité, etc. Nous avons l’impression que nous n’avons aucun contrôle sur cette réalité perçue objective. La croyance que nous ne pouvons pas influer sur la réalité de manière directe, nous fera en avoir peur ; tomber malade, avoir un accident. Pour surmonter cette peur, nous tentons d’étudier scientifiquement cette réalité afin de trouver les règles qui nous permettront d’échapper aux désagréments ou de réussir. Mais nous oublions que la réalité perçue est une projection de notre conscience non structurée, et donc, s’il y a des “règles”, elles seront imparfaites et corrompues !

Dès que nous aurons réactivé notre parfaite clairvoyance, nous verrons que la réalité dans son ensemble change à un rythme de 1017/sec. Cela signifie que nous pouvons changer la réalité à un rythme de 10-17x/sec.

Lorsque, par exemple, Grigori diagnostique une personne par sa clairvoyance, il peut voir l’état de son corps changer constamment et souvent de manière très significative. Cependant, si la même personne a fait un examen radiologique de ses organes à ce moment-là, l’écran affichera une image stable. Le fait est que la machine donne une lecture, correspondant à la stabilité des croyances de la conscience collective ; elle ne suit les changements réels.

Voici une petite histoire. Imaginons qu’au début du monde il n’y a que trois personnes. Les trois personnes décident de définir les choses dans leur monde. Ensemble, ils ont manifesté des brins d’herbe pour faire du gazon et maintenant ils doivent décider de la couleur à leur donner. Le premier a matérialisé un brin d’herbe vert, le deuxième a considéré qu’un brin d’herbe devait être rouge, et le troisième homme l’a rendu bleu. Ainsi, dans leur conscience collective, la couleur de l’herbe ne cessait de changer. Après un temps passé, deux d’entre eux se sont mis d’accord pour que l’herbe soit verte ; ils ont constitué une majorité et par la suite, tout le monde a commencé à voir l’herbe comme étant verte. C’est le pouvoir de la conscience collective – tout compte en grande quantité.

La conscience collective n’est pas un problème en soi, c’est sa partie déstructurée qui peut être très limitante. Alors comment pouvons-nous nous libérer de ce qui entrave notre évolution ? Si la structuration de notre conscience individuelle est plus importante que celle de la conscience collective, nous ne sommes plus soumis à ses limites.

Et, faisant partie de l’Humanité, nous avons aussi la possibilité d’influencer directement la conscience collective. Les parties non constructives sont généralement inconscientes – d’où leur pouvoir, elles agissent sans être observées- il est donc crucial pour notre évolution d’infuser à la conscience de plus en plus de conscience. Plus nous sommes conscients dans chaque événement de notre vie quotidienne, plus l’Humanité deviendra consciente.

Il est important de comprendre que le “pouvoir de la conscience” n’est pas une question de quantité mais de qualité, une question de plus grande intensité de champ. C’est-à-dire qu’il peut y avoir deux personnes d’une opinion et dix personnes d’une autre, si la conscience des deux personnes est beaucoup plus structurée que celle des dix autres, alors la conscience collective suivra la direction des deux. Et c’est une excellente nouvelle! Il suffira d’un petit nombre d’individus avec une conscience très structurée pour ramener l’humanité entière à la norme. Et il y a beaucoup de groupes comme celui-ci aujourd’hui : toutes les personnes ayant une spiritualité développée, la famille Keshe et les évolutionnistes de Grigori.

Conscience dynamique et statique

Les perceptions qui sont perçues de manière stable dans le temps sont appelées les zones statiques de la conscience : “C’est comme ça et pas autrement”. . D’autre part, les phases dynamiques correspondent à des perceptions qui ne sont pas fixes, et elles correspondent également à notre conscience individuelle ; surtout lorsque nous pensons que “Tout est possible”. La conscience dynamique est accessible au changement. Le moment présent est à l’intersection de ces deux perceptions ; il est donc dynamique, il peut être modifié.

Notre perception

La réalité est la projection de la conscience. Pour une personne, une partie de sa réalité est partagée par tous et une autre partie est individuelle ; chacune des deux peut être structurée et non-structurée. Tout ce qui existe sur le plan fondamental est à la norme. Par contre, ce qui est projeté par notre conscience ne l’est pas toujours. Seule une conscience à la norme peut produire une réalité à la norme.

C’est un peu comme si nous étions dans une pièce de théâtre où nous sommes à la fois acteurs, spectateurs, réalisateurs, scénaristes et public. Et toute cette pièce est mise en scène par nous pour nous afin que nous apprenions à évoluer.


Toute notre vie nous sert à avoir des expériences au niveau de la matière.

Dans la dualité, nous sommes dans la petite histoire ; lorsque nous sortons de la petite histoire, nous pouvons passer à la grande histoire, qui correspond à la phase de réalisation dans l’éternité. C’est-à-dire que tout ce que nous vivons au niveau de la réalité physique – qui peut sembler très réelle et très difficile parfois – n’a pas de réalité objective au niveau fondamental. Au niveau fondamental, il n’y a que le Créateur, l’Âme et l’amour inconditionnel.

Si notre conscience n’est pas encore structurée, nous pouvons faire l’expérience d’énergies ou de sentiments perturbateurs au niveau de la transition et d’éléments qui se manifestent au niveau matériel. Mais tout cela ne peut se produire que dans notre perception. En réalité – au niveau fondamental – nous ne pouvons créer la perfection qu’avec le Créateur ; et ce à tous les niveaux. Cependant, nous ne pouvons peut-être pas les percevoir comme tels. La création n’est possible qu’à travers une conscience structurée ; en d’autres termes, seule la partie structurée de notre conscience peut créer ou se manifester.

Par conséquent, tout défaut ne peut apparaître que dans la perception de ce que nous avons fait. Ainsi, même si nous sommes toujours parfaits, nous ne pouvons pas toujours le voir comme tel. Tout défaut ne peut apparaître que dans notre œil. Afin d’amener notre œil à voir notre perfection, nous devons structurer notre conscience, pour être plus proche de notre Âme et du Créateur !

Pensée ordinaire et bio-signal

Notre mental est aussi un récepteur de pensées. Nous ne créons pas de pensées, nous les recevons seulement. Cela se reflète dans notre langage – nous ne disons pas “j’ai fait une pensée” ; nous disons “j’ai eu une pensée”. Si nous ne sommes pas les émetteurs de pensées, d’où viennent les pensées ?

Elles proviennent, comme toute autre perception, de la conscience collective. Si elles viennent de la partie structurée, nous entendons la voix du Créateur, la voix de l’Âme ou notre intuition. Si elles viennent de la partie non structurée de la conscience collective, nous les percevons comme des “entités” limitantes, non constructives.

Une pensée constructive s’adresse à la partie structurée de notre conscience, tandis qu’une pensée non constructive tente de solliciter notre engagement en s’adressant à la conscience non structurée.

Tout cela se passe principalement au niveau énergétique. Lorsque nous sommes dans un état méditatif, nous pouvons observer le va et vient des pensées comme des nuages dans le ciel. À ce moment, nous ne donnons pas notre énergie (identification) aux pensées et elles passent comme elles sont venues.

Pour motiver une action de notre part, une pensée a besoin de plus d’énergie ; elle dépend de nous pour investir notre énergie, pour l’acheter.

Une conscience non structurée achètera beaucoup de pensées non constructives et cela a pour effet de perpétuer l’état d’une conscience non structurée. Une conscience structurée ne prêtera attention qu’aux pensées constructives.

Une conscience structurée est capable d’utiliser une pensée constructive pour produire un Bio-Signal afin d’obtenir un résultat ou une manifestation constructive. Le Bio-Signal peut être considéré comme une onde lumineuse émise par notre conscience. C’est la densification d’un Bio-Signal qui permet la normalisation et la matérialisation au niveau de la matière.

Cela prouve que la pensée mène à la manifestation physique et que la conscience influence l’objectif et la réalité perçue. Le changement des pensées change la réalité.
Pour qu’une pensée puisse influencer la réalité, elle doit devenir un Bio-Signal ; les conditions pour cela sont :

  1. La personne est dans un état spirituel adéquat

  2. La pensée vise le Salut Global.

  3. La conscience est suffisamment structurée pour produire un Bio-Signal.

Cela implique que les pensées parasites et toutes les pensées non constructives ne sont pas créatives, qu’elles ne peuvent pas se matérialiser à partir de la conscience. Alors, qu’en est-il de toutes les mauvaises choses dans le monde ?

Nous ne pouvons pas matérialiser les pensées non constructives ; mais nous pouvons imaginer de matérialiser les pensées non constructives. Et nous pouvons inciter les autres à croire aussi à la matérialisation de la pensée non constructive. Cela rendra notre projet non constructif plus réel d’apparence – mais cela ne le rendra pas plus réel !


Technologies pour structurer la conscience #I

Extrait de “31 jours avec Grigori Grabovoï” d’Hélène Laporte. Je vous proposerai une technologie à la fois ; et je vous suggère fortement de suivre le cours d’un mois sur internet créé par Hélène ; vous le trouverez en suivant ce lien.

Relaxation initiale

Ce premier centrage vous aide à vous mettre dans une position de relaxation éveillée: votre corps est détendu, votre mental n’est occupé par rien, vous êtes tout là et disponible. Si vous avez votre propre façon de générer cet état en vous, utilisez-la.

Je vous invite à vous centrer et à faire ce qui est bon pour vous détendre.

Baillez, étirez-vous.

Connectez-vous à votre respiration. Sentez l’air aller et venir dans vos narines et vos poumons.

Sentez votre cœur battre, sentez le sang circuler dans tout votre corps.

Percevez votre corps d’un seul coup. Sentez vos pieds, vos jambes, votre tronc, votre tête, vos membres supérieurs. Connectez-vous à votre corps tout entier en même temps.

Équilibrez votre état émotionnel et énergétique avec votre intention.

Approfondissez l’état de confort de votre corps.

Choisissez votre événement

Choisissez un événement à normaliser (quelque chose dans votre vie qui n’est pas comme vous le souhaiteriez) ou un événement à matérialiser.

La plante du pied droit

Et maintenant, concentrez-vous sur votre pied droit, et plus particulièrement sur la plante de votre pied droit. Lorsque vous ressentez votre pied droit, cela vous ancre dans votre corps physique. Alors vous n’avez pas la tête dans les étoiles, vous êtes dans le ici et maintenant. C’est par la plante de votre pied droit que votre Âme relie votre corps physique, la Terre, et l’univers. D’une certaine façon, à partir de ce point, toute la création prend forme.

Au même temps continuez à ressentir l’ensemble de votre corps, si vous le pouvez.

Le Climax

Si vous pouvez être présent aux trois choses au même temps, faites-le; sinon suivez ce que vous pouvez.

Et maintenant, tout en gardant votre attention au niveau de tout votre corps et la plante de votre pied droit, visualisez en plus et en même temps, un événement que vous souhaitez harmoniser ou matérialiser.

Visualisez cet événement se produire dans votre vie. Ressentez les sentiments qui se produisent quand l’événement se produit dans votre vie. Ressentez la joie, l’amour ou l’harmonie dans lequel vous serez lorsque cet événement aura lieu.

Lorsque vous êtes présent aux trois choses, vous générez beaucoup de lumière informationnelle. Alors votre conscience peut transmettre cette lumière informationnelle à l’événement auquel vous pensez. Cette lumière va se diffuser sur l’information de cet événement et l’aider à se matérialiser ou à se normaliser.

La Sortie tranquille

Fixez maintenant quelques ressentis pour les intégrer. C’est-à-dire percevez quelles sont les sensations de votre corps après cette pratique, les indices qui vous renseignent sur la validité de votre travail.

Et vous pouvez tranquillement sortir de la pratique.

Je vous souhaite une magnifique journée.

” Qu’est-ce que l’Amour? “

Facebook post de Mélanie Paul

Julie Ullman a demandé à des enfants de différents âges qu’est-ce l’amour pour eux; les réponses qu’ils ont obtenues ont été plus larges, plus profondes et plus approfondies que tout le monde n’aurait pu l’imaginer.

Rebecca – 8 ans

” Quand ma grand-mère a eu de l’arthrite, elle ne pouvait plus se pencher pour peindre ses ongles de pied … Alors mon grand-père le fait tout le temps pour elle, même quand ses mains ont aussi eu de l’arthrite. C’est ça, l’Amour. “

Chrissy – 6 ans

” L’Amour, c’est quand vous sortez manger et que vous donnez à quelqu’un la plupart de vos frites sans lui faire donner les siennes. “

Bobby – 7 ans

” L’Amour, c’est ce qu’il y a dans la pièce à Noël si vous arrêtez d’ouvrir les cadeaux et que vous écoutez simplement. “

Nikka – 6 ans

“Si tu veux apprendre à mieux aimer, tu devrais commencer par un ami que tu détestes.”

Mary Ann – 4 ans

” L’Amour, c’est quand votre chiot vous lèche le visage même après que vous l’ayez laissé seul toute la journée. “

Lauren – 4 ans

” Je sais que ma grande sœur m’aime parce qu’elle me donne tous ses vieux vêtements et doit sortir en acheter de nouveaux. “

Karen – 7 ans

” Quand vous aimez quelqu’un, vos cils montent et descendent et de petites étoiles sortent de vous. “

Julien – 4 ans

“Notre voisin d’à côté était un homme âgé qui venait de perdre sa femme. En voyant l’homme pleurer, je suis allé dans la cour du vieux monsieur, ai grimpé sur ses genoux et je restais assis là. Quand maman m’a demandé ce que j’avais dit au voisin, j’ai répondu: Rien, je l’ai juste aidé à pleurer.”


La Transition de la dualité vers la réalisation

L’évolution

Vous vous rappelez des trois phases d’évolution de l’homme ?

Nous sommes chacun, individuellement et en tant que partie de l’Humanité, sur le chemin de l’évolution de la dualité vers l’Unité. Les 3 phases de l’évolution ne se suivent pas chronologiquement mais sont plutôt superposées ; nous oscillons entre les 3 phases pour finalement nous installer en permanence dans la phase de réalisation de l’Unité.

Mais pour réaliser le changement, nous devons déjà être en mesure de comprendre ce changement de paradigme, qui affectera tous les domaines de la société. Pour amorcer la transition, nous avons besoin de personnes visionnaires qui peuvent voir que tant que nous ne faisons rien, rien ne changera ; mais dès que nous nous résolvons à changer notre propre conscience, tout change. C’est nous qui devons jouer le rôle de garant de l’évolution, en raison de notre capacité à contrôler la réalité.

Nous pouvons reconnaître le degré de contrôle de la réalité atteint car il sera reflété par la Conscience Collective qui détermine ce que nous percevons comme réalité. C’est-à-dire que nous pouvons vérifier le chemin parcouru en examinant quelles institutions de la société ont déjà connu un changement de paradigme.

Au début de la normalisation (structuration de notre conscience), il se peut très bien que nous ne voyions que très peu de changements ou des changements qui ne sont pas stables ; car la structuration de notre conscience n’est pas encore stable.

La structuration de notre conscience est notre rapprochement à notre Âme, l’écouter, la comprendre et la suivre. L’Âme ne parle pas en langues, elle communique par des images et des émotions, par la “petite voix en nous” qui s’appelle l’intuition.

Au début de la transition, l’intuition est faible, voire absente, car nous ne nous appuyons que sur la réalité matérielle et négligeons l’imagination de notre Âme. Mais plus nous avançons sur le chemin de la structuration, plus nous expérimentons l’équivalence de l’imagination avec la réalité matérielle. Il s’agit d’être patient et persévérant !

Et n’oublions pas que nous travaillons simultanément sur le plan individuel ET sur le plan collectif. Faisant partie de l’Humanité, en structurant notre conscience, nous intervenons directement dans la Conscience Collective qui gère notre perception de la réalité quotidienne.

La structuration de notre conscience établira tranquillement les bases d’un développement perpétuel et harmonieux de tous. Et, plus ça va, plus nous allons tous évoluer, chaque jour un peu plus, avec tous les éléments qui composent le monde, y compris le Créateur, perpétuellement, dans la Joie, l’Amour, la Paix et l’Harmonie.

Évoluer, c’est percevoir de nouvelles informations, y répondre, les intégrer pour en tirer un nouveau comportement, plus adapté. Puis agir avec cette nouvelle compréhension, ressentir la réaction de notre environnement à cette action, ajuster notre comportement encore vis à vis de la réaction de notre environnement.

Le cycle perception-réaction est expliqué par la science des plasmas par le biais du positionnement dynamique : chaque élément de l’univers est en interaction avec tous les autres éléments ; dans chaque interaction, l’élément doit trouver le point d’équilibre avec les autres. Et puisque le nombre d’éléments est infini et que chaque élément est vivant et en perpétuel mouvement, il n’y a jamais de point d’équilibre statique, mais il sera éternellement dynamique.

À chaque instant, nous sommes plus riches des nouvelles informations que nous percevons. Chaque changement en nous génère un repositionnement par rapport aux autres. Cette évolution n’a pas de fin, elle est perpétuelle et harmonieuse.

La phase de la Dualité

Dualité extérieure

Dans la dualité, nous sommes deux, nous sommes tous séparés l’un de l’autre et séparés de notre environnement et du Créateur. Dans la dualité, nous percevons la réalité comme quelque chose qui existe indépendamment de nous et sur lequel nous n’avons que peu ou pas de contrôle.

Dans la dualité, les autres peuvent facilement devenir des ennemis, quelqu’un qui veut prendre ce que j’ai ou me faire du mal. Et nous pouvons juger les situations difficiles comme étant dirigées contre nous. C’est la partie non constructive de la dualité. La partie constructive s’ouvre lorsque nous essayons de voir dans chaque événement qui représente ce que nous ne voulons pas, l’information de ce que nous voulons !

Mais la dualité est aussi la phase de coexistence dans le monde que nous habitons ensemble. Ce contexte nous permet de faire l’expérience de nos qualités divines. Par exemple, nous pouvons aider une personne en détresse même si elle semble séparée de nous ; et ce faisant, nous faisons l’expérience de notre générosité, de notre empathie, de notre compassion et de notre partage. Faire l’expérience de nos qualités divines dans la dualité nous aide en fait à nous rapprocher de l’Unité.

La dualité intérieure

La vie dans la dualité est caractérisée par la séparation à l’extérieur, mais aussi par la séparation à l’intérieur de nous : de notre corps, de notre Âme et du Créateur. La séparation intérieure déforme la perception de la réalité.

L’acceptation de la séparation nous fait croire que la réalité existe indépendamment de nous et que nous n’avons aucun contrôle sur elle. Cela engendre la peur et une foule d’autres émotions négatives. Par exemple, la solitude, la culpabilité, la compétition, l’individualisme, la méfiance, le ressentiment, la vengeance, l’oppression, la soumission, la tristesse, la colère, la douleur, l’insatisfaction. Et puis, bien sûr, le sentiment de manque. D’où la cupidité, l’avarice, l’agressivité, la jalousie. La combinaison de la peur et du sentiment de manque est à l’origine des guerres.

L’ignorance des lois de l’univers

Pendant que nous vivons dans la dualité, nous restons largement ignorants des lois qui régissent le fonctionnement de la Création, des Univers et surtout de notre propre Être. L’ignorance conduit à des aberrations, à des actions contre la nature et nous soumet aux croyances limitantes de la Conscience Collective, comme la croyance en l’inexorabilité du vieillissement et la désintégration du corps physique et de la mort.

Cette même ignorance est à l’origine des fantasmes sur ce que l’homme appelle communément le mal qui n’a pas de réalité propre. Une mauvaise action est simplement la conséquence de la déconnexion de l’homme du Créateur et de son Âme.
Toutes ces expériences et sentiments générés par la dualité n’ont qu’un seul but : que l’homme prenne conscience de leur non-constructivité et se tourne alors délibérément vers ses qualités divines et constructives.

La phase de l’Unité

Responsabilité Individuelle = Responsabilité Collective

Maintenant que nous en avons appris davantage sur la dualité, examinons la phase de réalisation de l’Unité. Dans cette phase, l’homme acquiert des connaissances fondamentales. Chacun trouvera par lui-même les éléments nécessaires à son développement spirituel. C’est un apprentissage qui nécessite l’acquisition continue de nouvelles connaissances, et en même temps de les appliquer de manière totalement personnelle dans sa vie afin de les intégrer. Cela nécessite une responsabilisation de l’individu et une volonté de se chercher soi-même.

Mais nous réaliserons aussi que nous faisons partie d’un tout plus grand, qui comprend tous les éléments de l’Univers ; cela signifie que chaque pas que nous faisons élève également l’Univers tout entier d’un cran.

Chaque élément de l’Univers a une conscience et émet la lumière informationnelle à travers laquelle il interagit. Toute modification de l’un de ces éléments produit donc d’une certaine manière un changement au sein de tous les autres éléments et structures.

Dans cette phase, nous devenons de plus en plus conscients de la façon dont l’Univers fonctionne, dont la réalité est créée et contrôlée, et dont nous fonctionnons en tant qu’êtres humains. C’est le fameux “Connais-toi toi-même”.

À ce niveau, nous prenons conscience que la réalité n’est qu’une projection de notre propre Conscience Individuelle et Collective. L’être humain réalisé n’a plus peur de rien car il sait que c’est lui qui crée tout et donc que c’est lui qui peut le modifier à tout moment. Le sentiment de culpabilité cède la place à celui de responsabilité. L’être humain en voie de réalisation ne peut plus accuser l’autre puisqu’il comprend qu’il est responsable d’absolument tout ce qui lui arrive et que l’autre n’est qu’un miroir de lui-même. Et comme il sait qu’il peut matérialiser n’importe quel élément de l’Univers, qu’il peut même influencer le cours du temps et qu’il a en lui une source d’énergie infinie, il n’a plus peur de manquer de quoi que ce soit.

Nous apprenons comment le monde a été créé par le Créateur, comment il est créé et recréé à chaque instant. Cela nous aide à nous débarrasser de l’un des plus grands malentendus, de l’un des plus grands mythes de notre histoire : le mythe de l’existence d’une réalité objective indépendante de la conscience humaine. De telles idées remettent en question l’origine réelle de l’homme et le privent de sa véritable grandeur en niant sa divinité.

Au niveau de l’Unité, l’autre est considéré comme une partie de nous-mêmes, nous aidant à évoluer. Nous traitons donc les autres avec gentillesse et respect et ne réagissons plus sur eux. La violence n’a plus de sens lorsque l’autre est considéré comme une partie de nous-mêmes – blesser quelqu’un ne signifie que se blesser soi-même. C’est la garantie finale de la paix mondiale.

Nos relations ne sont plus motivées par le manque ou le désir mais par l’abondance – quelle joie de partager tout cela avec l’autre sans rien demander en retour, juste pour le plaisir d’offrir !

Sur le plan de la santé, la médecine curative n’existera plus ou très peu, car les maladies ne sont que des messages de l’Âme pour nous dire comment nous nous y opposons. Lorsque tout est en équilibre en nous, il n’y a tout simplement pas de possibilité de maladie ou de mort.

Lorsque notre conscience est en contact direct avec notre Âme, elle entend parfaitement ses messages et elle reçoit toutes les indications pour pouvoir faire les choix les plus éclairés à chaque instant. Par conséquent, les pensées et les paroles prononcées et les actions entreprises sont toujours justes et alignées sur le Salut Global.

Dans cette phase, chacun sera à sa place et fera exactement ce qu’il est venu faire sur cette Terre. Nous avons tous une mission de vie précise, notre Âme a des désirs qu’elle souhaite accomplir et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous sommes dans un corps. Lorsque nous sommes dans notre mission de vie, nous avons le sentiment que tous les événements s’alignent pour nous aider à accomplir nos tâches plus facilement. La vie nous aide et l’éternité est notre moteur. Dans ces conditions, nous travaillons avec plaisir et passion. Dans ce cadre, les tâches à accomplir évoluent perpétuellement, ce qui nous permet de nous renouveler pour ne jamais stagner et nous ennuyer. Nous acceptons avec Joie et Gratitude notre place aux côtés du Créateur !

Et notre intelligence trouve son vrai sens dans la maîtrise du pronostic du contrôle. Le pronostic du contrôle jouera un rôle fondamental dans la société de demain. L’Homme, grâce à cette clairvoyance, sera capable de percevoir les événements futurs et de les normaliser, si nécessaire. Il pourra anticiper les événements potentiellement défavorables et les harmoniser grâce à la concentration de son biosignal, de sorte que tout événement lui sera favorable. Le pronostic de contrôle lui permettra également d’entendre plus facilement les souhaits de l’Âme pour les matérialiser. Cette clairvoyance travaille avec des connaissances informelles, une compréhension profonde des émotions et des images. Toutes ces qualités permettent à la société de gérer différentes tâches importantes pour garantir la vie éternelle. Nos sociétés deviendront enfin des organismes vivants et cesseront d’être des machinations pour abuser du pouvoir.

Alors, quand commencera cette phase de l’éternité ?

Cela dépend, cela dépend de nous. Soit nous laissons les choses se faire sans essayer de contrôler la réalité, auquel cas nous serons soumis au rythme de l’évolution de la Conscience Collective, qui est très lente. Soit nous décidons de faire avancer les choses en structurant notre conscience de manière à ce que le rythme du progrès ne soit plus celui de la Conscience Collective, mais celui qui a été décidé par nos Âmes et par le Créateur conjointement.

Sur ce chemin, nous ramènerons tous les événements à la norme et nous nous ramènerons à la norme. Nous allons faire une partie de cette normalisation volontairement, et d’autres se feront apparemment d’eux-mêmes. Comme toutes les structures de l’Univers sont interconnectées, lorsque nous normalisons un événement de notre vie, cela a un impact positif sur tous les autres. Et pendant que nous travaillons sur un événement particulier, nous nous rendons compte que d’autres parties se sont améliorées, dans d’autres domaines de notre vie, auxquelles nous n’avions même pas pensé.

Donc, oui, bien sûr, nous devons être actifs dans cette transition vers le Nouveau Monde, mais en même temps laisser le processus se poursuivre. Il s’agit d’un équilibre subtil entre l’Action et l’Être ; entre l’Action et le Lâcher-Prise. À mesure que notre clairvoyance se développe, ce qui doit être fait devient de plus en plus évident. L’important est de toujours avoir confiance en soi et dans le processus.

La transition actuelle est inévitable, parce que la phase d’Unité existe dans le futur du Créateur et parce qu’elle facilite l’évolution de la Communauté Universelle.

Conscience Collective

La conscience collective est la somme totale des perceptions de toutes les consciences qui la composent. Et nous savons, grâce à l’expérience du 100e singe, que lorsqu’un certain nombre d’individus d’une même espèce élèvent leur niveau de conscience, alors l’espèce entière en profite d’un seul coup et fait un saut quantique, c’est-à-dire une élévation spontanée de la conscience, sans avoir fait quoi que ce soit de particulier pour cela. Comme ce n’est pas le nombre, la quantité mais l’int ensité, la qualité qui est responsable, nous n’avons pas besoin d’attendre plus de la moitié de la population pour que la Conscience Collective atteigne le point de basculement. Lorsqu’un certain nombre d’individus élèvent le niveau de leur Conscience Individuelle, cela élève le niveau de la Conscience Collective par des sauts quantiques successifs. Un bon exemple est celui de Jésus, qui a conduit à lui seul à l’effondrement de l’empire romain et à l’avènement du sombre Moyen-Âge.

Cela implique que même si la plupart des gens ne peuvent pas s’impliquer eux-mêmes dans le travail d’évolution, ils bénéficieront néanmoins de l’élévation de la Conscience Collective. Leur niveau global de Conscience s’élèvera et ils auront de plus en plus d’aspirations spirituelles et de répercussions positives dans leur vie sans avoir fait quoi que ce soit pour cela.

Il se peut donc que l’humanité entière se réveille le 21 mars 2021 au petit matin – illuminée. Ceux qui n’ont pas pu collaborer à la transition seront très surpris ; et ceux qui l’ont co-créée, verront enfin les fruits de leurs intentions.

L’Âme et le Soleil

Maya meditations sur Youtube

Cette parabole, sous la forme d’un conte, permet à l’Esprit et à l’Âme des jeunes et des moins jeunes de voyager à travers la Conscience. Chacun entendra ce qu’il pourra, selon sa compréhension de la perception, de la tolérance, du pardon … Si le cœur vous dit, partagez avec moi votre propre compréhension.