L’origine de la vie

Ce que dit wikipedia à ce sujet : “L’origine de la vie sur Terre  est un problème scientifique auquel aucune solution n’a encore été trouvée. (…) La recherche de l’origine de la vie sur Terre est dans une impasse paradoxale : pour que la vie commence sur Terre, il faut qu’une molécule génétique (quelque chose comme l’ADN ou l’ARN) existe ; cette molécule serait alors capable de synthétiser tous les autres acides aminés. Malheureusement, les molécules génétiques sont elles-mêmes composées d’acides aminés… Catch 22 !”

La science du plasma nous montre une voie pour sortir de cette impasse, ce que je vais démontrer dans cet article.

La création de la vie est l’enseignement des connaissances du Créateur ; ce sera la série d’enseignement ultime de MT Keshe, qui débutera le 21 mars avec la collaboration de nombreux chercheurs de connaissances de toute la planète.

Lorsque nous aurons compris comment la vie est créée, nous aurons atteint la position de co-création côte à côte avec le Créateur – notre destination finale, la raison la plus profonde de la raison pour laquelle nous sommes ici !

La science du plasma a commencé avec le nano plaquage et la production de GaNS. Déjà à ce stade précoce, nous aurions pu voir que toute matière physique visible est créée par les champs magrav de l’Âme, les acides aminés la reliant au niveau physique de la vie sur cette planète.

Création de la vie humaine : recueillir la lumière informationnelle

Le début de la vie humaine n’est pas la conception physique au niveau de la matière, mais la conception au niveau fondamental de l’Âme.

Le Créateur a déjà tout créé dans une impulsion originelle d’amour qui se prolonge maintenant jusqu’à l’éternité. Chaque élément de l’univers passé, présent, futur est contenu dans la création originelle ; chaque élément complet avec un nombre infini de possibilités.

Lorsque les Âmes du père et de la mère se rencontrent et décident de se lancer dans la splendide cocréation d’une nouvelle vie, d’un nouveau créateur – elles entament le processus de condensation de la lumière informationnelle afin de matérialiser une de toutes les possibilités du nouvel être humain.

La première phase qui suit la décision peut être appelée le rassemblement de la lumière informationnelle qui sera condensée en une nouvelle vie. La Lumière Informationnelle est déjà recueillie pendant la production et la maturation de l’ovule et du spermatozoïde. Comme le processus de collecte se déroule au niveau fondamental, le spermatozoïde et l’ovule pas encore mûrs savent déjà qu’ils sont choisie. C’est pourquoi de nombreux peuples indigènes “prient pour l’Âme de leurs enfants bien avant qu’ils ne naissent”.

D’ailleurs, les enfants nés de parents matures, lorsqu’ils sont dans la quarantaine, sont plus équilibrés, parce qu’ils sont nés plus matures, parce que leurs parents sont plus matures et ont recueilli des informations plus pertinentes.

La phase de collecte de la lumière informationnelle, qui commence avant même la conception, se poursuit pendant toute la période de gestation de l’embryon. Nous savons que le corps humain contient tous les éléments présents sur cette planète, car il est un enfant pour la Terre mère. Avoir tous les éléments à l’intérieur de nous-mêmes nous permet d’être connectés à tout ce qui se trouve sur la planète ; et c’est la condition préalable pour que nous puissions contrôler notre réalité matérielle. Tout sur la planète fait partie du Réseau de l’Esprit, dont chacun de nous est le centre.

Les divisions cellulaires pendant la croissance de l’embryon ne conduisent pas directement à la formation d’un corps humain; l’embryon passe par toutes les étapes de l’évolution de la vie sur cette planète – nous sommes une bactérie mono-cellulaire, un poisson, un oiseau pour finalement devenir un homme. Comme nous abritons toutes les formes de vie sur la planète, nous avons toutes les connaissances, toute la lumière informationnelle de toutes les formes de vie – nous savons comment être un poisson, un oiseau, un chien et un homme.

Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que des formes de vie et des éléments qui apparaissent dans une manifestation physique ; nous devons donc également considérer tous les éléments et les formes de vie qui n’apparaissent pas sous une forme physique. Qu’il s’agisse d’éléments extérieurs à la planète Terre ou d’Âmes qui ont choisi de ne pas prendre de corps physique pour le moment.

Comme la planète Terre est connectée à travers nous avec tous les autres éléments des univers. La magnifique diversité de la vie sur Terre est la source de la diversité des Univers. À la base de la diversité nous trouvons naturellement le fait que le Créateur crée d’autres Créateurs à son image en nous créant!

Il y a une partie de la lumière informationnelle qui est transférée naturellement pendant l’évolution d’un nouvel être humain mais il y a aussi la partie qui est transférée par les parents et les autres êtres qui sont en contact avec le nouvel être. Et pour ces derniers, il est crucial que les parents soient conscients de leur rôle de pourvoyeurs de lumière informationnelle. Plus leur conscience est structurée, mieux ils seront en mesure de transmettre la lumière informationnelle. Nous pouvon s observer que les enfants nés d’un couple mature, disons vers 40 ans, sont plus centrés, plus calmes et plus autonomes.

Je crée le corps à l’image de moi-même

Les champs de l’Âme du Créateur sont enchâssés dans les eaux et les océans de cette planète, c’est pourquoi la vie a ses origines à l’état liquide.

Dans la création d’une forme physique, il y a des éléments qui sont très importants; et ils nous aideront à mieux comprendre le processus de création.

Les forces de champ spécifiques du cuivre, par exemple, sont responsables de la construction de notre tissu musculaire ainsi que de notre apparence symétrique. Ensuite, nous avons le Fe qui correspond au noyau de matière de la planète ; il crée les parties solides du sang. Alors que O2 est responsable de l’état liquide de celui-ci. Le Fe et l’O2 sont tous deux magnétiques ; ils créent, par l’interaction des forces du champ gravitationnel de la Terre, le conteneur de l’Âme. Notre sang représente l’état solide et l’état liquide de la planète ; cela signifie que notre sang nous relie à la planète. On pourrait dire que nous sommes de la même lignée de sang. La création de notre corps physique est intimement liée à la structure de la planète – nous pourrions dire que nous sommes créés à l’image du Créateur, en ce cas la Terre Mère, que nous sommes elle.

Si nous souhaitons nous incarner dans une autre partie de l’Univers, alors le Fe pourrait être remplacé par K et le O par H ; alors quelle sera la couleur de notre sang ? De si légères modifications dans les domaines de l’environnement ou de la planète se traduiront également par des changements au niveau matériel.

Le corps physique est créé par les énergies de l’Âme (le Créateur, le Soleil) et les forces du champ gravitationnel de la Terre, qui absorbent les acides aminés de l’environnement pour la création du corps.

Inertie

Il y a les forces centrales de la planète, que nous appelons l’Âme de la planète, qui fait partie de l’Âme du Créateur et dont nous faisons partie. Ensuite, nous avons l’âme de la forme physique qui est faite des forces de champ de tous les composants matériels.

L ‘inertie est l’interaction des forces de champ des composants matériels avec les forces de champ gravitationnel de l’environnement, par exemple la planète. Cette interaction crée la matière.

C’est ainsi que tous les dépôts minéraux à l’intérieur de la croûte terrestre sont créés : l’interaction des forces de champ de l’état de matière de l’or, par exemple, avec l’inertie d’un point particulier de la grille d’inertie de la planète, va créer les dépôts d’or à cette position géographique et à cette profondeur donnée. À différentes profondeurs, l’inertie change, ce qui entraîne l’apparition d’autres minéraux, le cuivre par exemple.

Qu’est-ce que le temps ?

Le temps est un concept au niveau de la matière. Il est relatif, en fonction de nos humeurs par exemple. Lorsque nous sommes heureux, le temps s’écoule rapidement et lorsque nous nous ennuyons, le temps traine sans fin.

Sur le plan fondamental, il n’y a pas de temps mais seulement l’éternité.

Qui suis-je ?

L e “moi” est aussi un concept relatif de la perception qui varie selon l’endroit où l’on porte son attention :

  • au niveau de la matière = je suis le corps
  • au niveau de l’énergie/transition = je suis l’esprit, je suis la Lumière ou je suis Jean-Jacques Tramblay
  • sur le plan fondamental = je suis l’Âme, ou le créateur ou la conscience pure