Correction de la Physique

Vous vous demandez peut-être pourquoi M. Keshe s’inquiète des erreurs et des fausses croyances de la science conventionnelle ? La réponse peut devenir évidente si vous comprenez les points qu’il met de l’avant. Et puis, à partir de là, réfléchissez un peu plus loin : qu’est-ce que cela signifie dans l’éducation de tant de générations si nous croyions à toutes ces erreurs sans jamais les remettre en question?

Par exemple, la réponse à la question ” Qui êtes-vous ?” dépend de ce que nous croyons ou savons de notre origine : cela fait une énorme différence si je crois que :

  • Je suis un singe évolué

  • Je suis une marionnette animée, façonnée  à partir de terre glaise

  • Je suis né parce que mes parents ont fait l’amour

  • Je suis un être de lumière qui crée conjointement avec l’Âme Universelle

Alors, lisez la suite et tirez vos propres conclusions !

 La matière est créée quand l’univers se refroidit

La science conventionnelle explique l’apparition de la matière de cette façon : “à l’origine, l’univers est composé de sphères de gaz chauds. Au fur et à mesure que l’Univers s’étend, les sphères de gaz chauds s’éloignent les unes des autres, ce qui les refroidit ; en dessous d’une certaine température, elles sont suffisamment froides pour qu’apparaisse la matière” . Toute leur explication reste au niveau de la matière car la science conventionnelle ignore les champs de plasma. Leur ” explication ” n’explique pas grand-chose : la matière chaude sous forme de gaz se refroidissant et se transformant en d’autres matières? ! Et d’où vient donc  cette matière chaude? ?

 
La science du plasma l’explique différemment : Lorsque les champs interagissent dans des directions opposées, ils créent des champs gravitationnels assez forts pour attirer davantage d’autres champs. Plus les champs interagissent les uns avec les autres, plus il se crée une “friction” qui ralentit et affaiblit les champs de plasma.  A un certain moment, ils sont si faibles et lents qu’ils apparaissent en tant que matière. 

La science du plasma montre clairement que la matière provient des champs de plasma et que l’Univers est en soi une  symphonie entière de champs en mouvement.

Et dans nos expériences avec des réacteurs en rotation, nous pouvons ainsi ajouter la force de champ gravitationnel de la Terre avec les champs de ce que nous voulons voir dans nos réacteurs. Leur interaction va créer de la matière. L’expérience de Peter Salocher pour créer de l’or va dans ce sens :

 Deux réacteurs avec du GaNS tournant dans des directions différentes créent un champ de plasma dynamique. Il a ajouté un autre contenant de GaNS d’or (GaNS-Au) qui lui, apporte beaucoup de champs ayant la structure de l’or. Dans l’espace où les champs des trois sources se rencontrent, des “particules de poussière” se sont déposées qui contenaient de l’or matériel.

Il y a plus de matière que ce qui est visible à nos yeux

Ce que nous considérons comme de la ” matière ” se limite généralement à ce que nous voyons avec nos yeux d’acides aminés. Nos yeux physiques ne peuvent voir que les choses qui ont une intensité de champs se trouvant à proximité des acides aminés. Au-delà de cette fenêtre, il peut y avoir de la “matière” , sauf que nous ne pouvons le voir.

 
Nous pouvons également inclure les appareils de détection scientifiques ‘a cette observation, parce que finalement, tout comme nos yeux,  ils ne peuvent que détecter ou mesurer de la matière en forme quantifiables.

La compréhension de la création de la matière par le plasma

Nous savons que la matière est créée par l’interaction des champs de plasma. Maintenant, faisons un pas de plus dans le « rabbit hole » de la matière: nous pouvons concevoir différents niveaux d’interaction de champs menant à la création de matière :

  1. Les champs de plasma créent-ils de la matière par eux-mêmes ? Ou

  2. L’interaction des champs de plasma conduit-elle à la création de matière ? Et

  3. Quel rôle jouent l’attention et l’intention de l’observateur dans ce jeu ? Notre conscience joue-t-elle un rôle dans l’interaction des différents champs plasmiques en ce qui a trait à la création de la matière ? Et

  4. Quel rôle joue notre niveau de conscience ? Est-ce que cela fait une différence dans la façon dont la matière entre à l’état physique lorsque

    1. nous sommes complètement ignorants sans rien savoir sur la façon dont la matière est créée ; ou

    2. nous avons des idées fausses sur le processus de création et sur nous-mêmes ; ou

    3. nous comprenons comment la matière est créée, y compris le rôle que nous pouvons jouer dans le processus et

    4. cela nous enchante !

A quel niveau d’interaction la matière apparaît-elle, comment apparaît-elle et sous quelle forme ?

Nous savons que nous avons besoin de trois ingrédients pour créer la matière.

  1. nous devons créer des champs dans nos réacteurs dynamiques, ou nous devons être capables d’utiliser les champs, les paquets d’énergie en provenance du centre de l’Univers. Tout ça est indépendant de nous.

  2. étant sur Terre, l’environnement où nous nous trouvons dicte les possibilités de ce qui peut être créé. Ça aussi est indépendant de nous.

  3. Savoir quels champs nous considérons importants afin de créer ce dont nous avons besoin et ce que nous voulons.

 Et bien sûr, c’est ‘a chacun d’entre nous de comprendre le processus de la création en entier afin de pouvoir y participer en tant qu’acteur actif et non en tant que pion.”

Dès lors, nous pouvons également mieux comprendre l’affirmation: “J’ai fait l’Homme à mon image”. Cela signifie : “J’ai fait l’Homme à partir de mon Âme. Je suis devenu Adam et à travers la création de mes propres champs, j’ai confirmé ma propre existence en tant que créateur.” En fin de compte, cela signifie que tout ce qui est créé dans l’Univers est la “côte d’Adam”, parce que c’est toujours l’Âme Universelle qui se déverse dans chacun et dans tout ce qu’Elle crée.

Pourquoi toutes les galaxies tournent-elles à gauche ?

Toutes les choses dans notre Univers se déplacent dans la direction inverse des aiguilles d’une montre et quand vous regardez les bras des galaxies, ils semblent tourner dans la même direction. Peut-être que ce phénomène nous donne un indice pour comprendre la position de notre Univers dans l’Unicos ?

Sur la terre lorsque nous observons comment l’eau s’écoule d’un évier, nous voyons qu’elle s’écoule dans une rotation à l’inverse des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère nord et en rotation inverse dans l’hémisphère sud de notre planète. Lorsque nous voyons la plupart des galaxies tourner en sens inverse, nous pouvons en déduire que nous sommes dans l’hémisphère nord de l’Unicos.

Lorsque nous observons les galaxies tourner dans un sens horaire, c’est parce qu’elles sont influencées par des galaxies ou des univers plus grands, qu’elles tournent comme ça parce que c’est leur façon de trouver leur position équilibrée par rapport à ces galaxies et ces univers.

Où est le Créateur ?

Si notre Unicos a un hémisphère nord et un hémisphère sud, nous pouvons en conclure qu’il est sphérique et a un centre. Le centre est l’endroit où le Créateur, l’Âme Universelle, habite. Si c’est le cas, alors les différents univers ont tous été créés par l’interaction des champs provenant de cette Âme Universelle. ET cette même interaction des champs venant de l’Âme Universelle a conduit et mène encore à notre création, nous les êtres humains. Est-il donc possible que nous ne soyons pas les seuls êtres humains dans les Unicos ? Y-a-t-il plus de nous dans les autres Univers ?

La Terre Mère a-t-elle une Âme ?

Wikipedia nous dit : Le noyau interne de la Terre est principalement une boule solide d’un rayon d’environ 1 220 kilomètres (760 miles). Il n’y a pas de données disponibles par mesure directe concernant le noyau de la Terre. On croit que le noyau interne est composé d’un alliage de fer et nickel liés  ‘a d’autres éléments.

 Selon la science du plasma, le centre de tous les corps célestes est vide de matière, il ne contiennent que du plasma, l’âme. Et chaque âme fait partie de l’Âme Universelle. Comment le savons-nous ? Eh bien avec les réacteurs en rotation nous avons recréé le même phénomène : une sphère avec un centre creux. 

Une autre façon d’expliquer la même chose : chaque centrifuge pousse tous les matériaux (lourds) vers la périphérie et non vers le centre ; et notre planète tourne à 1,600 km/h… 

Et une autre indice : chaque vacuum attire la matière qui se trouve autour; vu que notre planète est dans le vide de l’espace, toute la matière doit être attirée par le vide vers la périphérie et non vers le centre.

 Quand nous regardons la forme humaine, nous avons la même configuration que celle que nous voyons dans les réacteurs dynamiques : nous avons l’âme au centre et autour de celle-ci le corps mental ou émotionnel et ensuite le corps. Et notre corps est créé par l’interaction des champs de (notre) Âme et des champs de notre planète et du soleil.

” Il est absolument impossible pour toute matière solide d’aller au centre de la Terre. Le centre de la planète est creux. Le centre de chaque étoile est creux. La science du plasma nous a montré cela par les réacteurs rotatifs. Maintenant nous pouvons tirer nos propres conclusions”. M. Keshe

Donc, si dans nos réacteurs dynamiques nous voyons la même chose qu’aux centres de n’importe quelle autre chose, qu’est-ce que cela dit donc de notre réacteur que nous avons créé ; est-ce seulement un gadget de démonstration?

Et si nos noyaux créent aussi une âme, qui par sa nature fait partie de l’Âme Universelle? Puisque nous savons que le Plasma ou l’Âme est créé par l’interaction des champs magravs – alors pourquoi avons-nous besoin de proclamer un Créateur  à l’extérieur de nous, séparé de nous ? Si nous faisons partie du Créateur parce que notre Âme est partie intégrale de l’Âme Universelle, alors la création commence à briller sous une lumière complètement différente : ainsi tout dépend de nous !

Si par mon Âme je fais partie du Créateur, je peux alors créer par mes propres champs et ainsi confirmer ma propre existence au niveau de l’Âme. En même temps, tout dans l’Univers a la même connexion – cela signifie que tout peut être vu comme la “côte d’Adam”.