KF-Iran Covid-19 Document Scientifique I

Vous trouvez le document original en suivant ce lien.

Crédits

Ce rapport avait été rédigé par :

  • Mehran Tavakoli Keshe (auteur)ÀIngénieur de réacteur nucléaire, plasma spatial, Queen Mary College Université d’Angleterre, Londres, Royaume-Uni

  • Dr. Ali Asghar Behnam Nia (superviseur)
    Doctorat, Université de la défense nationale et de la recherche stratégique, Téhéran, Iran

  • Dr. Reza Asadi (médecin)
    Dr, École de médecine, Université des sciences médicales d’Arak, Arak, Iran

Introduction

La maladie du Coronavirus, communément appelée COVID-19, est une maladie infectieuse causée par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) qui a eu son apparition en décembre 2019 dans la ville de Wuhan, en Chine, et qui a entraîné une pandémie mondiale continue en 2020. Depuis la fin de 2019 jusqu’à ce jour (3 août 2020), le virus a muté 9 fois.

Un rapport publié par le Bureau de la recherche et de la technologie du ministère de la santé iranien, intitulé « Epidemic Virus Corona 2019 », montre qu’il n’y a toujours pas de moyen de lutter directement contre ce virus. 56 cas avec des médicaments chimiques de la médecine courante et 52 cas d’interventions non chimiques de la phytothérapie et de la médecine moderne, individuellement et en combinaison, ont été utilisés avec des résultats inexistants ou très limités.

La nouvelle technologie du plasma spatial a montré que les virus peuvent être complètement vidés de leur énergie sans aucun effet secondaire, avec une récupération et une réparation complète des cellules endommagées dans le corps.

Les champs magnétiques pour comprendre les virus

Toutes les entités vivantes, des atomes aux cellules en passant par les étoiles et les galaxies, sont avant tout des champs magrav (gravitationnels magnétiques), et c’est ainsi qu’elles sont attirées et se positionnent dans un environnement donné par rapport à d’autres entités.

En tant que paquets d’énergie, les virus peuvent voyager dans l’univers sans entrave comme n’importe quel autre rayon magnétique. Lorsqu’ils arrivent dans l’atmosphère de cette planète, ils s’attachent aux acides aminés, les éléments constitutifs de toute vie sur cette planète. Leur affinité structurelle avec les acides aminés facilite leur rencontre avec les cellules humaines, où ils forment une structure de matière par dessus de la cellule. Cela se produit par l’interaction des champs magratvs du virus avec les champs magravs de la cellule. Toute la matière, y compris les virus, est créée à travers les univers par l’interaction de 3 composants :

  1. Des paquets d’énergie non spécifiques provenant du centre des Unicos ; ils représentent la « matière primaire« 

  2. Le but ou l’intention émis par l’Âme

  3. L’environnement dynamique composé des rayons et des champs du Soleil en interaction avec les rayons et les champs de la Terre

Voici le processus détaillé de la formation de la matière, y compris le virus :

  1. L’interaction et la friction des champs du soleil et de la terre créent des paquets de champs plasmatiques (structures énergétiques)

  2. L’interaction de ces paquets de plasma avec l’inertie de la Terre les convertit en matière :

    1. Les enveloppes plasmatiques sont attirées vers la surface de la planète. Sur leur chemin, elles interagissent avec l’inertie d’un élément présent à cet endroit. Cela conduit à la création du même élément à l’état de matière.

Les mêmes principes sont à l’œuvre dans la manifestation du virus à l’état de matière. Les champs plasmatiques MaGrav des virus (A) sont attirés comme un aimant par une cellule du corps (B) par l’affinité des acides aminés. L’interaction avec les champs MaGrav de la cellule conduit à la manifestation du virus à l’état de matière sur la couche supérieure de la cellule dans le corps (C). C’est là que se forment les couronnes, les glycoprotéines en épi et d’autres caractéristiques (D).

Les champs du coronavirus, s’étant emparés de la cellule, créent une condition pour attirer d’autres champs. Ainsi, le virus se nourrit lui-même en raison de son champ gravitationnel plus lourd ; lorsqu’il atteint sa force de champ maximal, il se multiplie, entraînant la création de la deuxième entité virale. Comme ce processus se répète très rapidement, le Coronavirus s’empare de tout l’environnement d’un organe, et par la suite, du corps.

Cette nouvelle entité composée de la cellule et du virus est plus forte que le champ de la cellule individuelle et le champ du virus individuel. La combinaison des deux crée une force de bouclier qui ne permet pas aux antibiotiques ou aux autres produits pharmaceutiques, qui sont dans un état de matière, d’atteindre la cellule, de diminuer l’effet du Coronavirus sur la cellule, ou d’épuiser l’énergie du bouclier.

Cependant, il existe des herbes qui portent un champ magrav similaire à celui du virus. C’est la raison pour laquelle certaines médecines traditionnelles naturelles ont également fait leurs preuves avec le Coronavirus et d’autres virus. L’utilisation de la technologie du plasma GaNS avec la médecine traditionnelle à base de plantes a été testée en Chine, à l’initiative de la sécurité nationale chinoise, dans les instituts de Guangzhou et de Shanghai avec un grand succès.

Traitement des virus

En physique des plasmas, nous avons découvert qu’un plasma d’une plus grande force alimente toujours le plasma d’une plus petite force, pour l’amener en équilibre avec lui-même et pouvoir former un système jumeau. Ce double système peut garantir la survie du grand et du petit plasma. Si nous introduisons continuellement un plasma plus faible dans l’environnement du virus, nous allons lentement l’épuiser d‘énergie et le rendre inefficace.

Cependant, en raison de la loi de conservation de l’énergie, nous ne pouvons pas épuiser complètement l’énergie du virus. Ces nouveaux paquets d’énergie fragmentés n’ont pas la force et les caractéristiques des champs magnétiques originaux du virus ; ils ne peuvent donc pas se propager dans tout le corps.

En même temps, ces virus à champ plus faible peuvent être utilisés pour alimenter les cellules physiologiques du corps. De cette façon, ils peuvent devenir une sources disponibles pour la récupération plus rapide des cellules endommagées ou du corps en général. Ainsi, le virus continue à vivre dans l’environnement du corps, mais à une force inoffensive. Si le virus à faible énergie peut être maintenu dans la structure du corps pendant suffisamment longtemps, l’organisme aura aussi la possibilité de développer une immunité qui le protégera contre tout nouveau virus entrant avec la même force.


Document scientifique KF-Iran II

GaNS pour traiter les virus

Un nouveau matériau a été développé en utilisant la nanotechnologie et la conversion d’atomes en molécules nano plasmiques uniques : un Gaz à l’état Nano Solide ou GaNS. Ce nouveau matériau est stable à température ambiante et dans des conditions atmosphériques normales.

Le plasma monomoléculaire est considéré comme un environnement à faible champ plasmatique qui peut être utilisé spécifiquement pour l’épuisement des champs MaGrav de tout virus. Ces matériaux GANS peuvent être adaptés à n’importe quelle force MaGrav de virus.

Les tests de laboratoire effectués en Autriche sur le GaNS et les eaux du GaNS ont montré qu’ils sont efficaces pour arrêter la croissance des bactéries ; ils sont plus efficaces que les antibiotiques actuels.

La beauté de la technologie du plasma GaNS est qu’elle peut être produite à domicile et utilisée par des personnes ordinaires. L’effet du traitement peut être observé, dans certains cas en moins d’une heure, et l’inversion complète des infections peut se produire en moins de trois jours.

Comment fonctionne la technologie du plasma GaNS

La technologie plasma GaNS imite le fonctionnement de notre corps.

L’intérieur du corps humain est un champ magnétique plasmatique dans le vide, l’un des systèmes de vide les plus élevés de l’univers. Tout ce qui se trouve à l’intérieur de cet environnement est dans un état énergétique et se comporte comme un GaNS. Tout élément qui est retiré du corps, va immédiatement interagir avec l’inertie de la planète et se convertir à l’état de matière.

Par conséquent, toute technologie qui serait efficace dans les conditions qui règnent à l’intérieur du corps doit fonctionner au niveau énergétique ou au niveau du GaNS. Tous les éléments à l’intérieur du corps travaillent, interagissent et échangent de l’énergie dans un état plasmatique. Par exemple, l’interaction des trois couches du plasma à l’état nano conduit à la création des trois couches de peau au niveau tangible.

La nouvelle technologie du plasma GaNS produit des matériaux dans le même environnement eau/sel que celui que nous trouvons dans le corps. C’est pourquoi le GaNS transfère l’énergie du plasma à l’état de matière de la même manière que les éléments à l’intérieur du corps. Les matériaux plasmiques sont produits en deux étapes :

  1. d’abord, un matériau, généralement un métal, est nano-revêtu en utilisant une haute température et un refroidissement naturel

  2. ensuite, ce matériau nano-revêtu est placé dans un environnement aqueux salin pour produire des nanomatériaux séparés ou du GaNS

Si le GaNS est ensuite transféré dans un état de vide dans le corps de l’homme, il se comportera de la même manière que tous les éléments naturels à l’intérieur du corps. En créant des solutions aqueuses de différents taux de salinité, le corps crée les différents tissus comme les os, les organes, le sang, les peaux, etc. La technologie du plasma GaNS reproduit la création de tous les tissus présents dans le corps de l’homme.

Lorsque les GaNS sont ajoutés à une eau pure, ils transfèrent leur énergie, leurs informations et leur force aux molécules de l’eau. Ainsi, ces eaux de GaNS, ou Plasma Liquide, peuvent être utilisées pour transférer l’énergie, l’information ou la structure du GaNS dans le corps.

Notre corps est sain lorsque toutes ses parties et fonctions sont en équilibre ou en homéostasie. Lorsque cet équilibre est perturbé, notre corps est dans un état de malaise. Pour traiter un problème médical, il suffit de rééquilibrer le corps. Ce rééquilibrage se produit naturellement lorsque les parties du corps affectées sont placées entre deux milieux GaNS de concentrations différentes. Les deux milieux (patchs) créent un gradient de plasma sous la forme d’un tore enveloppant la région corporelle déséquilibrée. Le flux de champ à l’intérieur du tore enlève ce qui n’est pas nécessaire et donne ce qui manque, rétablissant ainsi l’équilibre.

Nous pouvons en fait montrer l’interaction de deux concentrations de GaNS lorsque nous les plaçons à l’intérieur de deux balles de ping-pong dans de l’eau que nous congelons. Après la congélation, nous pouvons voir les champs de force plasmatiques sous forme de lignes blanches ; elles ressemblent aux lignes produites par la limaille de fer à proximité d’un aimant. Sur l’image, vous voyez une autre forme sphérique apparaître entre les deux balles (flèche rouge). Ce troisième champ magnétique plasmatique créé par l’interaction des champs plasmatiques des GANS des deux boules, est ce que nous appelons communément l’âme du système, où les deux boules sont interconnectées par leurs champs.

Cette troisième sphère est également connue sous le nom de champ du point zéro, où tous les champs des deux boules sont en équilibre. Si la boîte est conservée suffisamment longtemps dans le congélateur, cette boule commencera à avoir une vie propre en tant qu’entité indépendante. Cette boule contient le spectre complet des champs de tous les éléments des deux boules ainsi que l’intensité du champ de leur interaction.

Il existe un autre moyen de libérer le champ d’équilibrage du plasma : si nous sommes capables de créer une pulsation dans le plasma similaire au battement du cœur dans notre corps. L’amplitude et la fréquence des battements du cœur entraînent la libération de l’énergie du GaNS ; dans ce cas, le gradient n’est pas nécessaire. C’est le secret de la création et du maintien de la vie sur cette planète et dans l’univers, où tout a un battement de cœur, la Terre, le corps de l’homme ou un arbre.

Les unités de production de GaNS développent toujours une très fine couche de matière grasse qui s’accumule à la surface de l’eau. Ce sont des acides aminés naturels du GaNS. Les unités de production de GaNS imitent la façon dont les acides aminés sont créés à la surface des océans de la planète. Ces acides aminés conduisent ensuite à la création de la vie par leur interaction avec les différents éléments et sels des océans. Si ces acides aminés GaNS se mélangent au fer dans les océans, cela conduit à la création d’hémoglobine. S’ils se mélangent au magnésium, cela conduit à la création de chlorophylle pour les plantes. S’ils sont mélangés à une salinité plus légère, cela conduit à la création de poissons et d’animaux d’eau salée. Si elle est mélangée à un niveau plus élevé de magnésium, une salinité plus élevée et du dioxyde de carbone (CO2), elle conduit à la création de viande blanche. Si cet acide aminé GANS se mélange avec du magnésium, du cuivre et du zinc, il entraîne la création du système neuronal et du tissu musculaire rouge.

1Cup1Life

Pour lutter efficacement contre le virus Corona, nous avons dû mettre au point une combinaison spécifique de matériaux nano enduits et de matériaux vierges de formes spécifiques, immergés dans une solution d’eau salée spécifique (sel de chlorure de sodium, NaCl). Le GaNS ainsi produit a la même signature énergétique que le Coronavirus. Ce dernier étant d’une force supérieure, il transfère son énergie au GaNS afin de l’amener en équilibre avec sa propre force. Ce processus conduira à terme à l’épuisement de l’énergie du Coronavirus.

Le Coronavirus a montré qu’il produit aussi le champ magrav du Calcium. Il est donc capable de faire passer le calcium de sa forme énergétique à l’état de matière ; ce processus est appelé « calcification » et se produit dans chaque partie du corps où le Coronavirus s’attache. En appliquant l’eau du plasma GaNS à la région des cellules infectées par le Coronavirus qui se sont calcifiées, nous sommes capables non seulement d’épuiser l’énergie du virus, mais aussi de renverser les calcifications.

Le 24 janvier 2020, M.T. Keshe a offert à la communauté chinoise, à l’occasion du Nouvel An chinois, un nouveau système de production de GANS de conception simple. Ce système peut développer tous les éléments nécessaires à la décalcification des tissus pulmonaires et à la réduction de l’énergie du Coronavirus en même temps. Cette conception est connue sous le nom de « 1Cup1Life #1 ».

Il consiste en une seule coupe, remplie d’eau contenant du sel ordinaire de chlorure de potasse (NaCl) à 15 %. À l’intérieur de la tasse, il y a une spirale de cuivre nano enduite au centre, une spirale de cuivre pur nu (pureté >99,99%) et une plaque plate de zinc pur nu (pureté >99,995%) placées l’une en face de l’autre. La sélection des matériaux en forme de spirale et de plaque dans la coupe crée différents éléments et différents champs magnétiques des plasmas de GaNS, efficaces dans l’interaction avec le Coronavirus. La combinaison des matériaux GaNS produits dans la 1Cup1Life, peut être vue dans le tableau suivant (analyse XRF semi-quantitative du laboratoire de l’université d’Ispahan).

La 1Cup1Life #1 est adaptée au traitement des tissus infectés par le Coronavirus dans les poumons, le cerveau et le système nerveux (ce que l’on appelle les tissus blancs).

Au fur et à mesure que le Coronavirus a muté et a accédé à d’autres organes comme les reins, l’estomac, le foie, les organes reproducteurs, la peau, le sang, etc. (principalement ce que l’on appelle les tissus rouges mous), M.T. Keshe a introduit la 1Cup1Life #2. Dans la deuxième coupe, la plaque de zinc a été remplacée par une plaque de cuivre.

Historique de l’application du GaNS pour inverser les infections à Covid-19

  • 1996 – 1997 Le concept théorique de GaNS est développé

  • 6 – 2007 La première production et les premiers tests de GaNS

  • Début janvier 2020, l’apparition du Coronavirus a été annoncée par le gouvernement chinois ; ce dernier a demandé l’aide de la Fondation Keshe pour trouver une solution au Coronavirus, comme il avait trouvé une solution efficace à la peste porcine un an auparavant

  • Le 24 janvier 2020, M. T. Keshe a conçu un nouveau système appelé « 1 Cup 1 Life ». Il l’a offert à la nation chinoise par le biais d’une vidéo enregistrée en direct montrant comment le fabriquer et l’utiliser ; afin que chaque individu puisse subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille pour vaincre le virus
  • En février et mars 2020, l’organisme de sécurité nationale chinois a testé le GaNS fourni par l’équipe de Keshe Knowledge Seekers en Chine, séparément et en mélange avec des plantes médicinales chinoises, dans des hôpitaux universitaires médicaux en Chine et a confirmé que le plasma GANS était une solution pour le Coronavirus.
    Par la suite, l’armée chinoise, en collaboration avec les chercheurs de connaissances chinois, a commencé à produire de grandes quantités d’eau GANS pour le nettoyage et l’éradication des virus dans la ville de Wuhan, en Chine.
  • Février 2020. L’épidémie de coronavirus a atteint l’Iran, qui se classe au deuxième rang après la Chine pour le nombre de nouveaux cas et de décès par jour. Les chercheurs de connaissances iraniens se sont organisés en un mouvement très efficace pour fournir de l’aide, du soutien et des informations sur la façon dont les individus peuvent créer leur propre tasse de vie 1 #1 et #2. Ce mouvement pourrait organiser plus de 90 000 familles et groupes en Iran. Cela a eu un effet majeur sur la réduction du nombre de décès et la propagation de la maladie en Iran.
    Les responsables de la santé iraniens ont annoncé à la télévision nationale l’utilisation de la technologie GaNS.
    Les médecins iraniens ont nettoyé l’aile d’urgence Covid19 de l’hôpital de la ville de Mahallat (avant ils
    avaient un ou deux décès par jour) et ont soigné plus de 100 personnes infectées en 14 jours.
  • La ville de Mahallat a une population de 50 000 habitants et a été désinfectée avec la technologie plasma GaNS ; la ville est exempte du Coronavirus depuis fin mars 2020.

  • Août 2020 : en raison de ce succès, M. T. Keshe, en collaboration avec l’Université de la Défense nationale en Iran et les responsables iraniens, en publiant ce document, soutiendra conjointement toutes les autres nations du monde à passer par le même processus. Grâce à l’utilisation de cette technologie, chaque nation peut aider ses citoyens à vaincre ce virus sans avoir recours à la vaccination ou à des médicaments produits chimiquement. Les expériences acquises avec la solution 1Cup 1Life créeront la base d’un soutien à long terme pour tout virus futur qui pourrait se manifester au fil du temps.

Le coût pour sauver une vie en utilisant la technologie du plasma GaNS comme processus naturel est inférieur à 10 USD et il peut être ajusté pour être utilisé sur toute future épidémie potentielle de virus.

1Cup1Life Protocoles

Vous pouvez trouver les détails de la fabrication de 1C1L #1 et #2 sur les pages wiki de la Fondation Keshe et sur le site de Plasma-Laurentides.

Contre-indications

  1. Greffes d’organes

  2. Stent cardiaque, opérations valvulaires ou stimulateurs cardiaques, chirurgie à cœur ouvert et pontage vasculaire.

  3. Hypertension artérielle

  4. Prothèse métallique à l’intérieur du corps, plaque de fusion dans la colonne vertébrale

  5. Le diabète. Il existe une possibilité d’hypoglycémie et, par conséquent, le besoin d’insuline ou de pilules peut être réduit. Le taux de sucre dans le sang doit être surveillé

Dans les cas mentionnés, l’utilisation des eaux plasmatiques GaNS ou GaNS, ou de l’un des protocoles présentés ci-dessous est à vos propres risques et responsabilités.

Mélanges de GaNS pour les protocoles

  1. ajouter 20% d’eau de GaNS 1Cup1Life#1 à 80% d’eau potable
  2. ajouter 20% d’eau de GaNS 1Cup1Life#2 à 80% d’eau potable
  3. ajouter 10 % d’eau de GaNS 1Cup1Life#1 et 10 % d’eau de GaNS 1Cup1Life#2 à 80 % d’eau potable
  4. ajouter 500 ml d’eau de GaNS 1Cup1Life#2 et 500 ml d’eau de GaNS 1Cup1Life#2 et deux doses quotidiennes de magnésium sous forme de comprimés, de poudre ou de liquide. Le mélange a généralement une couleur jaune citron.

Remarque : les eaux GaNS utilisées sur la peau doivent être produites conformément à la certification et aux méthodes utilisées par la Fondation Keshe.

Avertissement : Ne jamais consommer le GaNS lui-même ou l’utiliser directement sur la peau. N’utilisez que l’eau claire par-dessus le GaNS déposé.


Tester, prévenir, traiter

Suivez les liens pour lire les articles correspondants :
1. Tester
2. Prévention des infections du Corona
3. Traitement des infections du Corona


Document scientifique KF-Iran III

Comment la technologie GaNS est utilisée en Iran

La beauté de cette technologie est dans sa simplicité ; elle peut être enseignée en ligne, de sorte que même les personnes qui sont en train de mourir à la maison pourraient s’en sortir et sauver leur vie.

Au début de la pandémie, de nombreuses personnes étaient renvoyées chez elles parce qu’il n’y avait pas assez de place dans les hôpitaux. Alors les gens devaient s’aider eux-mêmes et des volontaires ont commencé à créer un réseau national via les médias sociaux pour créer des groupes où les gens pouvaient trouver de l’aide. Au plus fort de la crise, il y avait plus de 36 000 personnes inscrites et plus de 3 000 personnes en ligne chaque jour à tout moment. Les gens pouvaient suivre des liens pour trouver les procédures sur la façon de tout faire chez eux, de subvenir à leurs besoins, à ceux de leur famille et de leur communauté. Le Dr Asadi, le médecin à la tête de ce mouvement bénévole, a personnellement vu plus de 600 patients/jour, tous guéris avec succès.

L’équipe de soutien composée de bénévoles a également livré les eaux de plasma GaNS et la 1Cup 1Life prête à l’emploi au domicile des gens en quelques heures ; et une équipe de soutien dévouée a réalisé plus de 15 vidéos montrant étape par étape comment produire le matériel, le nettoyer et l’appliquer comme solution pour vaincre le Coronavirus. Le travail de la Fondation Keshe en Iran a fait une si grande différence que des centaines de vies ont été sauvées par des gens pour les gens.

Traitement par étapes de l’infection

Infection légère

Les personnes présentant des symptômes légers, comme un simple rhume, n’ont pas eu besoin d’être hospitalisées. Le plasma liquide 1Cup1Life#1 pour boire, inhalation et le spray était généralement suffisant comme traitement. Parfois, le co-amoxiclav a été utilisé lorsque les protocoles particuliers l’indiquaient. En conséquence, tous les patients se sont rétablis à 100 %.

infection moyenne

Les cas modérés présentaient des symptômes d’infection pulmonaire avec calcification ; les patients souffraient de détresse respiratoire mais étaient conscients et alertes. Ils ont été traités avec du plasma liquide 1Cup1Life#1 avec du GaNS pour les inhalations et les patchs.

Les douleurs abdominales et les infections avec fièvre ou maux de tête ont été traitées avec le mélange de Plasma Liquide 1Cup1Life#2 en patch, appliqués sur la zone affectée.

Infection grave

Patients en phase terminale, hospitalisés dans un très mauvais état général, coma médicalement provoqué, intubation, etc. Tous les tests ont été effectués dans les hôpitaux en utilisant l’IRM, le CT scan, la radiographie, ainsi que la technologie révolutionnaire du plasma GaNS en combinaison avec les résultats des tests sanguins. Ces derniers peuvent indiquer la présence et les dommages causés par le Coronavirus dans les poumons, le cœur, le cerveau, le sang et les organes abdominaux. Même les cas les plus avancés pourraient être sauvés d’une mort certaine.

Tous les protocoles de traitement appliqués sont décrits en détail dans le résumé du document scientifique II.

Essais cliniques

De nombreuses personnes ont pris les essais en main et ont partagé leurs résultats dans les essais nationaux ; elles ont communiqué leurs résultats aux médecins et aux autres membres du système de santé publique. Par la suite, l’université de la Défense nationale iranienne a mené un essai clinique sur 200 patients, dont 90 % se sont rétablis en quelques jours. Les hôpitaux, qui ont autorisé l’utilisation de la technologie GaNS, n’ont pas enregistré de pertes de patients ou de personnel médical depuis lors.

L’hôpital de la ville de Mahallat, par exemple, le seul hôpital a avoir accepté publiquement l’utilisation de la technologie GaNS, a réussi à maîtriser le virus. La pandémie a été éradiquée par la suite dans toute la ville de 50 000 habitants avec l’aide de la municipalité. Ce succès a été annoncé à la télévision nationale iranienne.

Le succès global de cet essai clinique national est de plus de 90 %.

Résultats de l’expérience MTT

Les expériences MTT montrent une possible toxicité d’une substance pour les cellules humaines. Dans ce cas, les expériences ont donné les résultats suivants :

  1. L’eau et le GaNS jusqu’à une concentration de 40 %, soit injectés, soit appliqués par voie topique, sont tous deux sûrs et non toxiques pour les cellules humaines.

  2. En concentrations de 50-60%, la viabilité des cellules est toujours supérieure à 50%.

  3. Si la concentration est supérieure à 60 %, la viabilité des cellules diminue et passe en dessous de 50 %, mais pas en dessous de 10 %.

  4. Il est important de comprendre que le pourcentage n’atteint pas 0 : il indique que l’eau de GaNS et le GaNS lui-même ne sont pas absolument toxiques dans aucune des concentrations.

Le Dr. Asadi a commenté :

« Mon conseil en tant que médecin est qu’il est préférable de commencer par l’eau GaNS, qui est très saine. Beaucoup de chercheurs et moi-même l’utilisons depuis deux ans sous forme orale et pure, à une dose de 100 %. Nous n’avons constaté que des succès en matière de traitement et de santé. Elle n’a pas eu le moindre effet secondaire pour nous et nos patients ».

Prévoir le développement du Coronavirus

Le Coronavirus, en raison de son affinité pour le calcium, est particulièrement attiré par le cerveau humain car il a une forte teneur en calcium. Par conséquent, le virus pourrait affecter le centre de la mémoire et d’autres parties du cerveau et le mental humains.

Il est donc essentiel que toutes les sociétés s’occupent immédiatement de la décalcification dans le corps. Un moyen efficace pour y parvenir est d’utiliser le Plasma Liquide 1Cup1Life en injection intraveineuse directe. Ce protocole s’avérera également utile pour lutter contre les futurs cancers causés par la nucléation du calcium, un effet de tous les membres de la famille des virus COVID.

En raison de sa nature de paquet d’énergie, le Coronavirus ne se transmet pas seulement directement par le toucher, la respiration, la nourriture ou l’eau. Le virus peut se transférer sous forme d’énergie d’un environnement infecté dans le corps. Ce phénomène était dorénavant inconnu.

Il est donc essentiel de veiller à protéger l‘environnement contre ce virus. Une fois établie dans un environnement donné, le Corona peut se propager et tuer rapidement. Il est extrêmement important que les gouvernements prennent en considération les systèmes de désinfection au GaNS (photo) car ils peuvent épuiser l’énergie du virus et de ses mutations dans les lieux et environnements publics (hôpitaux, trains, écoles, bureaux, etc.).

Après examen de la technologie par les scientifiques de l’université de la défense nationale de Téhéran, la technologie est maintenant déployée directement dans les lieux publics, tels que les mosquées, les rues et les hôpitaux.

Compléter les protocoles de mutation

Poumons

Dans le sillage de la calcification dans le poumon, il est possible que du liquide s’accumule à l’intérieur du poumon ou de la plèvre, en raison d’une décalcification trop rapide qui ne laisse que de l’eau derrière elle. Il est important de ne pas déranger le corps en le perforant ou en le touchant d’une autre manière. Laissez le corps s’en occuper. Vous pouvez l’aider en abaissant la concentration de GaNS à 5 % maximum.

L’estomac

Si vous observez une accumulation de liquide entre la paroi interne de l’estomac et les tissus situés derrière, réduisez la dose de plasma liquide à 5 % maximum et laissez le corps absorber le liquide pendant son propre temps. N’intervenez pas.

Organes reproducteurs féminins

La séparation des couches de tissus et l’accumulation subséquente de liquide accompagnée de douleurs ont été observées dans le système reproducteur féminin (ovaires, trompes de Fallope, utérus et vagin). Changer le protocole pour le plasma liquide 1Cup1Life#1 et #2 sans GaNS.

Plus de rapports scientifiques

Le reste des documents présente une foule de documents de recherche détaillés connexes (principalement sur l’interaction des eaux de GaNS et du GaNS lui-même avec diverses bactéries et virus). Comme je ne suis pas suffisamment compétent pour comprendre ces rapports, je laisse au lecteur intéressé le soin de parcourir les documents dans leur forme originale.