Installation MaGrav en cascade

Par le fils de Moon Blanche

Voici l’enseignement d’Abby, un enfant de 9 ans au sujet de l’installation d’un MaGrav en cascade.

C’est ainsi que je comprends sa proposition d’installation :

  1. branchez la première barre multiprises dans une prise murale près de l’entrée électrique

  2. brancher le deuxième MaGrav avec d’autres charges dans la barre

3. le deuxième Magrav a une autre barre multiprise à la sortie, dans laquelle le premier Magrav et d’autres charges sont branchés

4. le premier Magrav est également équipé d’une barre multiprises à la sortie, dans laquelle le réfrigérateur et les autres charges sont branchés

Il faut se rappeler que les Magravs déchargent leur énergie en amont, c’est pourquoi le deuxième est installé avant le premier Magrav dans le schéma. Le neutre et les fils de la mise à la terre dépassent tous les Magravs directement d’une barre multi-prise à l’autre.


Magrav Maison

Dans une maison conventionnelle nous trouvons habituellement 3 types de charges : résistif fort (chauffage), résistif faible (lumières) et inductifs (électroménagers). Les circuits dans le panneau électrique sont divisés selon ces trois types. Normalement nous connectons le Magrav au frigo et recevons une économie de 30%; si nous ajoutons un autre magrav sur le réseau des lumières, on peut s’attendre à une économie de 90-100% pendant l’été.

En hiver par contre, on utilise beaucoup de résistances lourdes (calorifères, bouilloire, etc.); ces appareils ne se lie pas facilement au plasma.

A cela s’ajoute une autre difficulté: la nouvelle génération des compteurs électriques intelligents (alias ‘compteur polluant’) fait qu’on ne peut pas lire la consommation actuelle, mais la consommation harmonisée de l’année passée – pour connaître les résultats, il faut donc attendre une année de plus!

Magrav Voiture

Une situation similaire se présente avec les magrav pour voitures – on n’aperçoit aucune réduction de consommation d’essence, car les voitures sont équipées d’un ordinateur de bord qui ne permet aucune réduction d’essence au dessus de 20% (”gracieuseté” de la collusion de l’industrielle du pétrole avec celle des voitures). Si on pouvait dériver les ordinateurs de bord, on enregistrait une économie de 70-80%. Par contre, leur système ne peut bloquer la hausse performante de la voiture!

Une autre sortie possible : on peut parler au Magrav pour lui demander de trouver un arrangement avec l’ordinateur de bord pour qu’il arrête de freiner l’économie d’essence.