Flux naturel des champs dynamiques du GaNS

Par Joël Ricard, article dans le Plasma Times de février 2019


Montage du test

  • Pour tester les interactions des champs de 5 différents PL+GaNS de base (CO2, CH3, ZnO, CuO et H2 GaNS), Joël a rempli des sphères en acrylique de 30mmØ, chacune avec un GaNS différent. Les sphères ont été déchargées de leur électrostatique avant l’essai.

  • Deux sphères de contrôle ont été rempli d’eau déminéralisée sans GaNS

  • elles ont été placées, deux par deux, dans un grand récipient en verre placé sur une grille de 10 mm ; le récipient était assez grand pour éliminer l’attraction des sphères flottantes par des bords trop proches.

  • Un appareil photo numérique prenait des photos à intervalles de 30 secondes pour mesurer la trajectoire et le temps.

Pour corréler les résultats du test, il a choisi le poids atomique qui correspond à la force plasmique, et l’électro-négativité, qui correspond à la force de l’atome, pour attirer les électrons. Le cuivre, par exemple, a une masse atomique de 64 et une électro-négativité de 1,9.

GaNS

Type de champ

Masse atomique

electro-négativité

H2

Magnetique

2 (2)

4.4

CH3

Magnetique

15 (12+3)

9.1

CO2

Gravitationel

44 (12+32)

9.3

CuO

Magnetique

80 (64+16)

5.3

ZnO

Gravitationel

81 (65+16)

5

Pour le test il a toujours mis ensemble deux GaNS ayant une grande différence dans leur masse atomique, et/ou une grande différence dans leurs niveaux d’électro-négativité.


Observations

  1. Deux paires magnétiques / gravitationnelles (CH3 / ZnO et CuO / CO2) sont les paires les plus efficaces pour mettre les sphères en contact (20 minutes maximum). Chaque GaNS de ces paires a une grande différence de masse atomique ainsi qu’une grande différence de leur niveau d’électro-négativité entre eux.

  2. Les autres « paires mixtes » magnétiques/gravitationnels ne sont pas aussi efficaces pour mettre les sphères en contact l’une avec l’autre – le plus petit étant le couple CuO / ZnO avec une différence de masse atomique = 1,83 ; différence d’électro-négativité = 0,3

  3. Les paires gravitationnelles/gravitationnelles ne fonctionnent pas.

  4. Toutes les paires magnétiques/magnétiques fonctionnent, elles permettent aux sphères de se toucher en moins de 30 minutes. Il convient de noter que leurs paramètres présentent des différences de valeurs significatives.

  5. D’autre part, les résultats montrent que si nous devions travailler uniquement avec le critère de la différence entre les masses atomiques, il n’aurait pas été possible de discerner quelles paires sont adaptées à la fonction et lesquelles ne le sont pas. En effet, pour révéler l’existence d’un « flux dynamique naturel », le critère de l’électro-négativité est essentiel, car les résultats présentés appuient cette conclusion.

  6. Pour conclure sur cette première partie, nous ne considérons que les paires de GaNS qui permettent aux sphères d’entrer en contact en moins de 30 minutes. Ces paires sont : CH3/H2, CuO/H2, CH3/CuO, CuO/CO2 et ZnO/CH3.

Voici le tableau qui documente les chemins des différentes paires GaNS :



>’ = s’en va vers

Conclusion finale

Cette étude le montre :

  1. Un flux dynamique naturel existe entre plusieurs GaNS sélectionnés

  2. Le critère d’électro-négativité est essentiel pour déterminer quel GaNS a la force d’attirer les ions

  3. Les paires de GaNS gravitationnels/gravitationnels n’attirent pas rapidement, ils ne sont pas efficaces dans cette fonction.

  4. Les paires de GaNS magnétiques/magnétiques s’attirent rapidement

  5. Les paires de GaNS mixtes fonctionnent dans certaines conditions (s’il existe de grandes différences de masse atomique ainsi que de niveau d’électro-négativité).

  6. Cette étude contribue à la compréhension de phénomènes qui sont très bien expliqués dans les cours de la Fondation, à travers une approche visuelle et globalement quantifiable. Au-delà de ces observations, il me semble intéressant de transposer ces résultats dans la technologie des dispositifs de santé, de la technologie MaGrav et dans la technologie des disques.


GaNS et aimants

par Alyce Plasma Lab

En plaçant des GaNS au centre d’un aimant à anneau, vous pouvez amplifier le champ MaGrav des GaNS; c’est simple et efficace. Je me demande pourquoi personne ne l’a encore essayé. Vous pouvez même combiner cela avec votre Coupe de Vie pour mieux diriger son énergie pour apporter plus de soulagement, renforcer ou diminuer une condition spécifique.


Plastique GaNS

Par Marc (L’âge d’or du GaNS)

d-Limonène + GaNS = plastique

  • Vous pouvez acheter chez MG Chemicals : D-Limonene catégorie industrielle, 945ml, clair sur Amazon.ca
  • mélangez-y votre GaNS séché

  • verser le tout dans une forme et laisser sécher. Vous pourriez créer ainsi un contenant de plastic GaNs qui peut servir à purifier l’eau ou nettoyer les contaminants des fruits et légumes…

Nous devons encore trouver de meilleures proportions pour le mélange de GaNS+d-Limonene par rapport à la vitesse de séchage.


Qu’est-ce qui est le GaNS réellement?

Lorsque nous produisons du GaNS-CO2 par exemple, nous pensons que seuls les éléments de carbone (C) et d’oxygène (O) seront présents dans le GaNS à la fin du processus. Mais lorsque nous analysons le produit par la spectroscopie*, nous détectons soudainement la présence de nombreux autres éléments : Les isotopes du fer (Fe), cuivre (Cu), carbone (C), les acides aminés…
*La spectroscopie, principalement dans le spectre électromagnétique, est un outil d’exploration fondamental dans les domaines de la physique, de la chimie et de l’astronomie, permettant d’étudier la composition et la structure de la matière à l’échelle moléculaire, macroscopique et sur des distances astronomiques.

Sur le graphique on voit une courbe avec une multitude de pics. Les valeurs x et y de chaque pic confirment la présence d’un élément spécifique. On pourrait dire que les valeurs-x indiquent la force magnétique et les valeurs-y la force gravitationnelle. Donc, si nous connaissons l’intensité du champ magnétique et gravitationnel d’un élément qui apparaît sur le graphique, nous devrions être en mesure de la reproduire dans les plages de champ du GaNS-CO2 en ajustant l’intensité de champ qui correspond à l’élément que nous désirons

De la même manière, nous pouvons créer les conditions qui correspondent au tissu musculaire pour réparer une valve cardiaque ou au tissu nerveux pour réparer la paralysie. Et comme il n’y a vraiment pas de limites, nous pouvons aussi créer des portails qui correspondent à la condition dans laquelle vivent d’autres êtres de l’Univers. En ce faisant nous créons leurs conditions de vie, et ainsi les attirer. En plus nous pouvons modifier la structure/apparence de notre propre corps pour qu’il corresponde au leur, afin que nous puissions apprendre à ommuniquer avec eux. Les mêmes portails peuvent être utilisés pour nous amener à n’importe quel endroit ou à n’importe quelle personne que nous voulons atteindre. Ainsi ces portails rendent les vaisseaux spatiaux déjà obsolètes….

Il semble que d’autres espèces de l’Univers utilisent déjà la technique du portail depuis longtemps…. pour ne pas avoir à réinventer la roue, nous pouvons apprendre de ceux qui l’utilisent déjà.

Qu’est-ce que tout cela signifie ?

En voulant créer une nouvelle matière (GaNS-CO2), nous avons en fait créé une matière multiple. Nous pouvons donc utiliser cette nouvelle matière multiple pour créer n’importe quel matériau dont l’intensité de champ y est contenue. Si nous imaginons le GaNS-CO2 comme un matériau multi-potentiel, nous pouvons matérialiser n’importe quelle matière en fonction de nos besoins.

Il est possible d’utiliser des aimants pour créer un système dynamique capable d’influencer ou de déterminer la force, la structure ou la rotation d’autres champs. Par exemple, l’oxygène dans le vaisseau spatial porrait être créée à partir du spectre de notre GaNS-CO2.

Dans la production du GaNS-CO2 le champ créé par la plaque de Zn et la plaque de Cu-np (65-59=6) crée la force de champ de C (6) ; cette force de champ fonctionne comme un aimant pour C.

C’est là que la technologie spatiale cesse d’être dépendante de la matière et est fondé sur la compréhension des champs. Cela exige une nouvelle définition de ce qu’est la matière qui nous aidera à mieux comprendre la création de l’univers. Quitter le plan matériel et tout comprendre au niveau du champ plasmatique semble être le billet d’entrée dans la Communauté Universelle 🙂

Nous portons ces nouvelles connaissances en nous depuis toujours. Notre corps utilise dans son fonctionnement ces connaissances. Par exemple, il peut y avoir beaucoup de potassium (K, 39) disponible dans notre alimentation, mais notre corps a besoin de zinc (Zn, 65) pour son système nerveux. Alors il crée un environnement plus magnétique pour charger le K jusqu’au Zn, dont il a besoin. Avec la nouvelle technologie des champs plasmiques, nous pouvons non seulement nous nourrir, mais aussi réparer toutes les carences dans le domaine médical ; nous pouvons ajouter du Fe pour la carence en fer par exemple ou enlever l’excès de cholestérol. Notre corps est donc un immense réservoir d’informations que nous pouvons utiliser pour comprendre et travailler avec la nouvelle technologie du champ de plasma !

GaNS amplifié

Par KF Arizona
Si vous chauffez du CH3 GaNS, il devient magnétisé ; alors que si vous exposez un aimant à du CH3 ordinaire, il n’y a pas de réaction semblable. Lorsque vous placez un aimant sous le GaNS-CH3 traité thermiquement, le centre montre un champ lumineux ; ce champ est entouré de particules CH3 magnétisées. Cela se produit parce qu’en chauffant, le GaNS devient plus fort, émet des rayons magnétiques plus forts qui interagissent avec l’inertie de l’aimant pour créer lumière et chaleur.


A titre d ‘idée, il pourrait en être de même lorsque l’information de notre âme dans l’eau se transfère à l’aide de la Coupe Transplasma. Avec ce liquide nous pourrions  faire un GaNS-âme qu’on pourrait placer devant soi, notre âme…et la même lumière devrait apparaître comme une aura. Si vous utilisez différents sels pour créer le GaNS-âme, vous verrez l’âme dans différentes dimensions.
En soumettant à la chaleur le CH3 à l’aide d’un chalumeau, les particules de CH3 ont été réduites en nanoparticules de CH3 dans l’état de matière. A KF Arizona, ils ont fait la même chose avec H, H2, H3 GaNS. Par la suite, ces particules se sont mélangées avec des particules de GaNS ordinaires  avec un mixeur pour multiplier l’intensité du champ.
Vous pouvez donc créer un différentiel de puissance de plasma lorsque vous mélangez le GaNS amplifié avec du GaNS régulier.

Transmutation de GaNS

Une proposition de Jalal :

  • prendre une petite quantité de PL+GaNS-CO2 dans un contenant.
  • Utilisez vos mains et/ou votre esprit pour le changer en un autre GaNS, de couleur différente, par exemple GaNS-H2 (noir) ou GaNS-H3 (orange) ou GaNS-CuO (bleu-vert).
  • Cette expérience est basée sur la connaissance que notre corps est un réacteur beaucoup plus puissant que les deux plaques métalliques avec lesquelles nous fabriquons du GaNS de façon normale.

GaNS et pH

par Evelyn Lerden

Evelyn a placé un contenant plein d’eau distillée sur un contenant de production de GaNS avec 9 métaux différents. L’eau distillé e au début avait un pH de 6,0.Après 24 heures d’exposition à la production de GaNS, le pH montait à 7,3. Puis elle a déposé la même eau durant 30 minutes sur une plaque de fer galvanisée et le pH est redescendu à nouveau, cette fois à 6,8.


Le GaNS-CO2 séquestre le CO2 de l’air

On a fourni la preuve qu’une installation de production de GaNS-CO2/ Zno séquestre tout le CO2 qui se trouve dans l’air environnant dans le contenant.
La vidéo montre le contenant de GaNS-CO2 à l’intérieur d’un contenant hermétique. La première sonde mesure le taux de CO2 contenu dans l’air du contenant hermétique; la deuxième mesure le temps et la température dans le contenant.
Au début de l’expérience, le taux de CO2 dans l’air était de 614 ppm; après une journée il est tombé à 387; après 2 jours à 87; après 3 jours à 12 et après 4 jours à 0.

Plus d’infos sur le site de Minotech (en allemand).


GaNS définition

Un nouvel état de matière; une molécule de gas qui devient nano (il n’est plus un molécule mais atomique) et par la suite apparaît comme une matière en état solide. C’est un séquence du Gas au Nano au Solide = GaNS en bref.


Électrochimie

redox tableDans une cellule voltaïque (batterie) il y a du Zn(2) et du Cu (2+) ; dans une solution aqueuse le Zn va donner 2 électrons au Cu, et le Cu va recevoir 2 électrons. Dans ce processus le Cu va oxyder = anode; et le Zn va faire une réduction = cathode. Ça se passe spontanément.

Le tableau des potentiels de réduction standards montrent pour chaque élément son potentiel : 

  • Cu2++ reçoit 2électrons; son potentiel est de +0,34
  • Zn2++donne 2 électrons; son potentiel est de -0.25

Dans l’électrolyse on force une réaction chimique par l’ajout d’électricité: le H+ reçois 1 électron (est réduit) et l’O perd des électrons (est oxydé).


Dans les GaNS-CO2, -CuO, -ZnO, -CH3 et le COHN, le O est le lien qui tient tout ensemble (gravitationnel); il s’attache. Le C est le communicateur. dans toutes les cas où on veut communiquer quelque chose, on utilise le GaNS-CO2.

Losque vous avez à faire avec des virus, vous utilisez toujours du GaNS-CO2.

Le CH3 communique par le C et après le H relâche sa contribution en forme d’énergie.

Le C est le lien de communication dont l’énergie est fourni par le H. All the Cs are immediately connected – also with the Cs of the amino acids of the man.

Le GaNs que nous produisons est encore lié à un état matériel – nous voyons le GaNS-CO2 par exemple comme des flocons de neige sous l’eau. Mais lorsque nous produisons de l’eau de GaNS, la situation change car l’eau elle-même est dans un état de GaNS. Cela inclut évidemment toutes les sortes de GaNS ainsi que les ajouts dans la production du GaNS. Maintenant l’eau de GaNS se comporte comme un champs (gravitationnel-magnétique).

Et afin de créer un champs homogène nous utilisons l’enduigement; celui-ci agit comme un filtre et cadre; il contient le plasma champs. Avec cette structure nous pouvons créer une barrière de son; le prochain pas va être la création de n’importe quoi par la détermination de la force et interaction du champs gravitationnel avec le champs magnétique.


GaNS – rôle du sel

Voici les éléments (avec leur poids atomique) impliqués dans la production de GaNS-CO2 :

  • Cu-np (59)
  • Zn (65)
  • Sel = NaCl (Na (23) + Cl (35) = 58
  • Eau = H2 (2) + O (16) = 18

Nous avons appris récemment que la création de la matière/mouvement/énergie, ne dépend pas seulement de l’interaction de 2+ plasmas, mais de l’interaction des plasmas avec un environnement donné. Nous savons que l’interaction entre le Zn (65) et le Cu-np (59) produit du C (6); mais quels rôles jouent le sel et l’eau?

L’eau est un médium qui permet aux entités plasmiques de se positionner plus facilement; car dans un état sec, ils sont plus ‘figés’.

Le rôle de NaOH et NaCl

Nous utilisons NaOH et NaCl pour retrouver les conditions environnementales de la planète Terre.

La couche des atomes à la surface du cuivre est très faible et leur température de fonte est très basse. Les molécules se séparent facilement en très peu de temps, pour oxyder par exemple. L’application de la chaleur dans un bain caustique fait en sorte que les molécules situées à la surface du cuivre se séparent pendant un bref instant. Quand elles reviennent, la couche qu’elles rencontrent est aussi ‘décollée’. Alors ces molécules qui reviennent ne peuvent plus s’intégrer dans la structure du cuivre matériel et restent déconnectés du plan matériel; leur seul lien est leur positionnement magrav.

Le Na joue le rôle du ‘déconnecteur’, comme un catalyseur qui favorise la séparation. Quand on fait du nano-plaquage, on a besoin de la force du Na (NaOH); alors que lorsqu’on fait du GaNS, on a besoin du Na (NaCL). Parce que le champ magrav du Na est assez fort, il peut provoquer la séparation à partir de structures atomiques des substances matérielles de la planète. C’est pour cela qu’on a du Na dans le sang et le corps. Na a le poids atomique de 22-23. Multiplié par 2, on a 44-46 , qui est le poids atomique des acides aminés; multiplié par 3 on obtient 66-69, la rangée où se trouvent le Cu et Zn.


Afin de créer un plasma haute définition, nous avons à utliser le divice suivant:

plasma hidefRéacteur GaNS-liquide

  1. mélanger tous les différents eaux de GaNS dans un contenant
  2. remplir la balle de ping-pong avec ce GaNS-liquide complètement
  3. trempez la balle de l’extérieur avec la même eau
  4. ammener le réacteur en rotation et placez les differentes eaux de GaNS autour – bougez-les et observez ce qui se passe. Pacez une radio proche et observez si le son disparait. Le bloc de son peut attaindre des kilomètres. C’est un portection super éficace contre les champs électro-magnétiques et micro-ondes (lignes haute tension, centrales électriques, cellulaires, micro-ondes, wifi, compteurs « intelligents »).

L’efficacité est amiéliorée en utilisant du verre ou crystal pour faire la boule care le CH3 semble bloquer un peu le transfer de l’énergie.

Pour centrer la balle sur l

De la même façon nous pouvons créer un abri (Keshe Foundation Oasis) contre le vent et la pluie/neige.

GaNSes

COHN + Fe = hémoglobine
COHN + Fe + Cu = physicalité ( 59-60)
COHN + Fe + Zn = emotionalité et cerveau (64-69)
Ils ont tous un lien au Ca pour obtenir une structure. L’âme n’est pas loin :
Cu + Zn
L
e COHN est le dénominateur commun pour les humains.
Dans le réacteur du centre, tu crée l’énergie de l’âme de l’homme; et, si ton intention est vrai.
La physicalité de l’humain dépend de CuO (physicalité) + CH3 (énergie) + CO2  (communication) + COHN (connexion avec nous) + B12 (cobalt) (transition)
Pour l’émotionalité on utilise le ZnO + CH3 (énergie) + CO2 (communication) + COHN (connexion avec nous)pour l’âme on a un autre élément + pas besoin d’énergie car le premier élément en a assez +CO2 (communication) + COHN (connexion avec nous)