Soul – Trinity of all living beings

Each entity in the Universe is composed of three parts:

  1. The Soul of the Creator, which we can also call the Universal Soul or Divine Self. She dwells in the emptiness at the center of everything, an elecron, atom, living being, star or universe. She connects every entity in the Universe to it’s center; she is the link that creates the wholeness or the unity of everything.
  2. The Soul of the physicality, which we could call Mind. He is the collective soul of all parts of any particular entity. He is not only the sum of all components but a new entity in it’s own rights. In sentient beings the mind holds the power of imagination, recognition, and appreciation, and is responsible for processing feelings and emotions, resulting in beliefs, attitudes and actions. The mind is the seat of what we call free will.
  3. The Body is created out of the interaction between the Soul and the Mind, where the latter attenuates the fields of the Soul to the level of the environment so that a body, adapted to the given environment is be created.

All the entities are created in the same structure, they are composed of the same trinity; be it an electron, atom, minerals, animals and plants. All complex entities are built from simple entities.

For example a cat has the following structure levels:

  1. a Cat is composed of
  2. Organs, which are composed of
  3. Cells, which are composed of
  4. Minerals and fluids, which are composed of
  5. Molecules, which are composed of
  6. Atoms, which are composed of
  7. Electrons, Protons and Neutrons, which are compsed of
  8. Plasma

This sequence of building up a complex being show us a spiral starting with the electrons, molecules, organs and so on; building up the total structure of the cat.

The Electrons on the lowest level particles do have a Soul, which connecst them to the Universal Soul. If even the tiniest particle of us is connected to the Universal Soul, all composit parts on higher levels are connected in the same way. That means we are not only connected to the whole via our Soul but via every single particle of us. That means we are more Source than anything else!



Electrons combine to molecules and molecules to cells and so on up to the totality of the human being. On each higher level the souls of the entities combine to a collective soul. The souls of all electrons, protons and neutrons combine to the collective soul of the atom. On the following level the atoms combine to create the soul of the molecule. One level higher the collective soul of the organs and further up the soul of the physicality. But the organizing process doesn’t stop here. All our individual souls of the physicality organize into the Collective Soul of the Humanity. And the totality of all souls of everthing in the Universe make up the Universal Soul, which is at the same time the creator of everything – so the circle is closed, we have again arrived at he beginning, where we started from.

 


Did Michelangelo know M.Keshe?

Michelangelo’s painting ‘The Creation of Adam’ in the Sistine Chapel in Rome has a hidden message. The message becomes visible when we project the schematic of a brain on the ‘god-side’ of the painting. Then we see that the shroud surrounding god and the angles can be seen as the skull, while god himself is the brain stem, the oldest part of the brain which contains also the location of the Soul.

Michelangelo tells us that God is within us, that He is the ‘place’ from where we create: our mind. Each of us is one aspect of God and we are all one with Him.


How to connect through your soul

M. Keshe in the KSW190; this article reflects our understanding.

The point is that you have to have trust in your Soul. That ‘What I wish will be manifest’, does not mean to wait until you hear something on the news so you can say, ‘Oh, that was my wish’. You have to have the confidence that what you wish has already happened. You have to have that confidence as a member of the Universal Council or as any person on this Planet.


Talk with your Soul to the Soul of the Creator

Excerpt from Anastasia, the Ringing Cedars of Russia, edited by aviram

As to the question of what the Creator can do in the face of the energies of annihilation holding sway on the Earth, to say nothing of so many people using His name to gain personal power over others, the Creator (according to Anastasia) has replied:

“I shall come up as the dawn at the inception of the oncoming day. By caressing all creations on the Earth without exception, the rays of the Sun will help My daughters and sons understand that each one in their own soul can hold conversation with My Soul.”

Anastasia, book5, p.148


Communication via the Soul

There is a very strange happening in the animal world: In a steppe a group of antelopes are peacefully grazing. A hungry lion is roaming, still far from them; they don’t see or smell him. But they listen to the birds who tell them of the danger; and off they hopp!
Do the antelopes understand the bird language? The birds keep totally calm in the presence of a lion because they are not his food.

Still all the animals play as a collective soul of this environment or biosphere. The equilibrium of the whole biosphere at this moment did not require the antelope eaten by the lion. So everybody collaborated to that end – playfully.


When the Soul meets the Physicality

Our Soul is connected to the physicality, it can feel everything that happens to us. However she is a separate entity who has the possibility to choose what to receive from our physicality and what to send to it. The Soul lives always in total alignment with the Universal Principle:

We are here to serve and not to be served.

In pursuing the happiness of All, we attain our own happiness.

The Universal Community lives in the same alignment. So a large part of the work of our Soul is in protecting the Universal Community from our unconscious thoughts, words and actions. The Soul can refuse to accept our egoistic will into her own will. At any moment she will tell us exactly where we are relative to her, if we are in alignment or in resistance. So we are able to know when we have gone wrong and we can adjust.

This is the working of our inner GPS: if our will is not in alignment with the Universal Principle, then she will give us negative feelings. If we listen, we will adjust our feelings and thoughts to a little better feelings and thoughts, thus diminishing the gap between the Soul and the mind a little. If we are stubborn not to listen, she has to speak up louder seeing that negative feelings aren’t enough – so she will serve us symptoms of diseases or an accident. Therefore the actions of the GPS are not punishment, the Soul does not punish but only balance out where we have become lopsided.

If we persist in resisting our Soul and the Universal Principle, our physical body will become a battle field of the ego resisting the natural flow of life. This very often ends in the physical death of a person – the epidemic spread of cancer speaks an eloquent language of this.

What has been described so far on the individual level, is equally true for the whole of humanity. The Soul of Humanity is always in complete alignment with the Universal Principle – and we as individuals or as groups, races, nations, societies can fall out of the alignment when we are pursuing goals that that are not serving the totality but only the little fraction we are living in.

One of the most common and persistent non alignments is our identification with a race, a society or a nation. Already the identification to be white creates a gap to all the other races, fragments the whole of humanity. This perception blocks us from seeing the whole humanity, let alone what it’s well being would require from us. The Soul of Humanity responds in the same way as our Soul: it can make whole nations depressive. We can see this in the fact that different nations have different suicide rates or different fertility rates. There are more suicides in the US than in Bhutan and the fertility in Mexico is higher than in the US. You see it’s really the collective wish of the North-Americans that Trump won the election.

The phenomenon of Zeitgeist is quite important in this context. The Zeitgeist is a very powerful force; it underlies and creates the general intellectual, moral, and cultural climate of an era. The Zeitgeist determines what is acceptable and what isn’t. Now since some time the Universal Principle has become the foundation of the current Zeitgeist. That means more and more projects contradicting the Universal Principle will fail and more truly humanitarian projects will succeed on a scale never seen before.

One of these projects which will have an unprecedented success rate is the promotion of World Peace by the Keshe Foundation.


The Prison of our physicality

One of the ways the physicality has caged the Soul is via the blood. The blood carries the emotionality or the mind. The blood is so to say creating the container for the Soul, a magnetic field around it. When we die, the heartbeat of the soul of physicality, the physical heart stops and with it the blood stops flowing. Consequently the magnetic containment field of the Soul collapses and the Soul is free. A similar process happens when we fall asleep: the blood pressure and the heartbeat slow down, the blood flow becomes weaker, the cage loosens up a bit and the bird is free to roam (in the dream).

The blood being the containment field, becomes the link between our physical existence and the Soul. If the Soul is in charge, if the Soul manages the containment to be able to enjoy this marvellous adventure in the physical realm, all is OK.

But the mind, the emotionality can take over the control of the magnetic field and dictate the physical life according to its various belief- and defence-systems – that’s where all goes wrong. The mind, meant to be a servant wants to be the master…

You can shift the power from the mind to the Soul by directing the energy in the air that we breath to the Soul. If you can charge both the soul of the physicality and the Soul with more magnetic field forces, then you can widen the gap between them… they move a little more apart. Then our awareness can become aware that there is a gap between both of them. At that moment the automatism is stopped, we see our mind different from our Soul and the illusion created by the mind to be the master collapses on it’s own.

You can let the Soul free while you hold on to the physicality, because you don’t change anything on the material plane; it’s an inner shift. You can open the cage and let the bird free, knowing it will come back in the evening. Then you can let the Soul, which is connected to the universal energies, be at the centre of your life. The Soul by it’s very nature is supported by the energies of the Universe and can now in turn feed the physicality. Then you will be able to turn away from eating material food, killing other souls. Then you can free yourself, your Soul from the shackles of the mind.

Let’s now look at the relation of the Earth to the Sun. We see that, due to the field pressure coming from the sun, the magnetic field of the Earth is flat towards the Sun and elongated behind the Earth, away from the Sun. When we look at the brain, we see that it is also flattened on one side (the bottom). This comes from the field pressure from the heart which flattens the magnetic field of the brain in the same way as the sun the one of the Earth.

With this knowledge we can draw a schema for the different emotional states we can experience:

  1. Happiness = the energy (attention) of our heart is in alignment with the energy coming from the Soul; no physical component
  2. Languish = the body is balanced with the mind; no Soul component
  3. Fear = unbalanced mix of body and mind without the Soul component

This by the way is the blueprint for our inner GPS; the emotions which tell us whether we are in alignment with the Soul or not.

 


What is the Soul and why we are here?

Extract from Blueprint for Peace For Humanity – by Mehran Keshe – DAY 14 AM – 21:00

What is the Soul of the Man? Why does the Soul of the Man end up with the physicality of the Man? Why is it that when we die, we go back to the source of Creation and then we start the whole process again? What and how we can change this?

It is very simple. We are part of the larger process; we are created and at the same time we are part of the Creator.

So in essence, while we are in this physical body, we learn the beauty of the way we are created, and by being part the Creator, we add more depth to it. Every one of us becomes a flower in the bouquet of the Creation.

We carry the essence of Creation within our body. Once our own being is created, it can, in it’s turn become the Creator of others.

It goes like this:

  • Our Soul is created out of the essence of the Souls of our parents
  • It’s desire to live the adventure in the physical body lead to the creation of our physicality
  • When the physicality reaches the point of balance of the fields within itself – especially the balance between the soul of the physicality and the Collective Soul – the essence of us is released to lead to a bigger creation. A creation beyond the meagre existence of our physicality, the creation of a new life cycle. This is something to rejoice.

When you become the creator of the next cycle you are fully aware; you know where you come from and why you are here. It’s very much like: you don’t know what you have learned until until you sit for an exam and the questions are asked.

Until man evolves to the new dimension, where he’s going to be released from the physicality of the present body, he will not be able to understand the bigger purpose of his existence: to create new Souls, an entirely new cycle of Life.

The deeper you go inside yourself, inside your soul or your essence, the stronger the fields you will have to give. The more we go inside, the more our brain absorbs and uses the fields of that essence, our Soul, the stronger becomes our part of the Creation of the Totality. Then you start a new life with purer and stronger fields of the Creator.

This is how the Soul of the Man will shine in the Universe. The brightness will show the strength of his knowledge and the purity of the body.

Extract from Blueprint for Peace For Humanity – by Mehran Keshe – DAY 2 AM – 39:30

What is the purpose of living? Why are we here?

The Creation of the Universe is comparable to the way how plants spread. When you want to plant a tomato plant you put a seed into the ground. That seed carries all the information that is needed to create a plant and then more tomatoes. The seed contains the totality of what is needed to create the next dimension, the next cycle of Life.

The planet Earth has been the nursery of Universal seeds. And the Soul of Man is the seed of the creation of a new dimension in the Universe.

When you want to plant trees, you start with a nursery. You put one seed at the time in ground; you water it, it grows, you look after it. It becomes a small shrub and then a plant and then a tree. The Soul of the Man and the Soul of all beings on this planet go through the same process.

The Soul of the Man, in his evolution, reaches a point where he consciously becomes one with the centre of the Universe. That’s when he starts a new cycle. It’s that seed which you sow in the soil.
Now we are sowing the Souls in the soil of the Universe and those who have evolved and have reached the maturity will become the source and the essence of the new cycle of Life.

This is the secret of Creation.

The body of the Man is the soil. It feeds the Soul with all that is available in this physical realm until the Soul is ready, mature. Until it has gathered enough strength that it can become the seed of the new life in the Universe.

The planet Earth is precious for the Men of Universe; there are very few places like this.
The Earth is on a very high level.

All our teachings show that the Fields exist, the Fields that are within you; within your body and your Soul.

 


How to transcend the shackles of physicality

In order to connect to the Soul and from there living out of the Soul, we have to disidentify with the physical body. There are two ways to do this:

  • One is from within the physicality; that’s what many religions preach: in order to get to heaven you have to renounce the earth; or in order to get to the soul you have to renounce the body. Fakirs have done this down the ages: by repressing the physicality and it’s needs, they were thinking to go beyond the body. But they were only thinking to have gone beyond the body. Repression is violence; if you repress the body, you hurt and even kill the body and that’s certainly not a way to transcend.
  • The other way is rising above the body: first you live the needs of the physicality in a conscious way, you give to the body what it needs. At the same time you move with your consciousness to the soul level. Once you have reached there, you will be able to feed the body by the soul. In this way you do not force or repress, in this way you are not violent to yourself.

 


The Soul and the Universe

Keshe Plasma Times April 2019

When the soul of a man is created it has a full spectrum. Different parts of the soul of the man interact, take shape and function from fields of different strength of the Universe. All the elements of the Universe take part in the creation of the soul of man. We can see that very well in the image of the Soul as spiral Plasma:

  1. The Soul manifests as a physical body at the points of the lowest energy.
  2. This is the strength of the Soul (of the Creator)
  3. It’s position
  4. One aspect of the soul is dictated by the soul of the Universe.
  5. Another aspect of the soul is dictated by the soul of the Galaxy
  6. Another aspect of the soul is dictated by the soul of the Solar System
  7. Another aspect of the soul is dictated by the soul of Planet Earth, which is the co-creator of man together with the Soul of the Creator

The creation of the soul of man does not start at the material level (A) going to higher and higher levels. No, the spiral image shown does not symbolize a path but all the points are created simultaneously. Our soul is co-created by all the parts of the Universe and always is in interaction with them. In essence, a man carries all the strength of the

creation. But, he is not aware of it because the only thing he sees is at the weakest level (A)

A quote from Anastasia to illuminate more about the fact that we are part of the Soul of the Creator – formerly known as: God 😉

It is simple. When man admits the thought that he is not a perfect creation, when he all at one begins to imagine that there are beings on other planets of superior intellect, he himself feeds them by his won thought. Man himself thereby belittles his won god-given power and attributes power to creations other than the divine…

Mentally superior to ourselves means mentally superior to God…

When we believe that there are other more perfect worlds in the Universe, that meas we are accepting ourselves as imperfect – imperfect creations of God.

Anastasia book 4, Co-creation, p. 155

And another quote of Anastasia describing how we can become our soul – not by the force of our will power but by creating an inviting space of our mind and self so that the beloved (Soul) find pleasure in descending into it:

Take back your Motherland, people!

The Russian term Rodina means native land. The word is composed from the root Rod, meaning God the Creator, origin, kin, birth and father and the root Na signifying mother, birth, nature; and the connecting syllable i meaning and.

That is to say that Motherland does not make reference to a piece of the surface of the planet we currently dwell on – Motherland is our divine origin, our Soul.

The whole Earth could be a Motherland for each one of it’s inhabitants, and Man could be caressed by everything in the Universe, but for that to happen, he would need to join together all planes of being into a single point, call it Motherland, and create with his own self a Space of Love therein. Then all the best things of the Universe would come into contact with it first hand – come into contact with the space of you Motherland. You in yourself will feel the whole vast Universe through this point, and possess power unsurpassed. They will know about this on other worlds. Everything will serve you as God, our Creator, wanted it.

Anastasia book 4, Co-creation, p. 161

The following section is from the KSW272

We could say that the beating of our heart is the indicator that it’s alive as well as how it is doing. When we are peaceful, we have a regular, rhythmic and calm heartbeat; when we are upset our heartbeat becomes irregular and faster. As the heart is the seat of the soul of our physicality, our heartbeat is the rhythm of the soul of physicality.

Our soul also has this indicator, we could call it Soul-beat. Our Soul (Collective Soul) is one aspect of what we call the Soul of the Creator and we share it with every thing in the Universe. The Soul-beat we perceive inside of us, is the same for every thing – it is the rhythm of the Universe.

The measure to what degree our heartbeat is in synchronicity with our Soul-beat indicates our alignment between our soul of physicality and our Collective Soul. This synchronicity is an indicator of whether we live in Peace or not. As long as we are not living in synchronicity, we cannot be part of the Universal Community and will stay confined within the material level of our planet. Once our two rhythms, the heartbeat and the Soul-beat are synchronized, we will naturally be in Peace and have access to our birthrights: soul travel, materialization, eternal life, total health…

When our physical body dies, the heartbeat and the Soul-beat naturally synchronize at the moment when the soul of physicality is retracted back into the Collective Soul.

However, we can achieve this synchronicity before our demise – it is ‘very simple’: it happens when we live according to the Universal Principle; when each of our thoughts, words and actions serve:

The Well-being of All is my well-being. 😉

The same way, described in negative terms: we have to get rid of our greed and selfishness, never to have enough, always want more, never be grateful for what we already have, not seeing all that we already have… All greed and selfishness comes from the mind. The mind has the vital necessity to always confirm his existence by having more and more and more, because the mind does not exist, it is only an parasite energy package like a virus, leeching on our Soul.

We can speak in this context of detachment. Detachment is not the same as renouncing physical pleasures. What we mean here is detachment from the addiction to confirm the existence of the mind by greed and selfishness. We can see a beautiful woman or man, car, house or whatever without possessing it!

Correlations of the Soul in the body

Our eyes sit in sockets with holes though the skull where the optical nerves pass to convey the information of what our eyes see to the brain. Our Soul sits on the crossing of the line between the 3rd eye and the back of the head with the line between the ears. The Soul also has an opening in the scull for the passing of information – it sits in the region of the glabella (the smooth part of the forehead above and between the eyebrows, blue dot). With our physical eyes we communicate on the matter level; with our Soul we communicate on the Soul level. Our 3rd eye is underdeveloped because we don’t use it.

The passage of the nose is where we take our air to breath in. Behind the back of the throat sits the Soul. So the air passes through a channel to feed the soul. If we would be aware of the possibility that is there, we could feed our body in a different way: the air feeds the Soul with the various plasma of the Universe. Subsequently the Soul feeds the soul of physicality as soon as their rhythms are in tune; the soul of the physicality is connected to each and every body cell and so they are always supplied with whatever they need they moment they need it.


All Souls we have

As we have learned already each cell of our body and each micro-organism living in our body has a soul. They are all combined in the soul of physicality, which is in the heart chakra, and the soul of physicality is directly connected to the Collective Soul, the Soul of all living beings. Via this system of connections each cell of our body is connected to each other cell of the body directly in a so called zero-time communication line. In this direct connection between each body cell and the Collective Soul lies the reason that the body is totally capable to heal itself. The directness of the communication and the link to the Collective Soul makes it that each cell immediately knows the slightest imbalance and the shortest way to regain the balance.

The communications between the Collective Soul and the soul of physicality, however are private, they are not transferred or available to other individuals. For example if you find the situation you live in, intolerable and this creates feelings of impotence, sadness, frustration and fear inside your soul of physicality… your wife does not get a cancer out of it.

However, if you are in love, you will find that your beloved instantly feels what you feel. How come?

This happens because in a state of love, the circle of ‘me’ is widened to include the other. When we love, our attention, energy, focus moves slightly away from the ego/mind/soul of physicality towards the Collective Soul. That is a little bit like the retracting the soul of physicality into the Collective Soul. Do you remember that this retraction happens naturally when we die? But in the state of love the retraction does not happen automatically, it happens because we want it to happen. That is why poets say that ‘falling in love’ is the ‘small death’. We die a little bit to our mind, ego and we are ‘reborn’ a little bit more to our Collective Soul, that is Love! It is shifting focus.

Now let’s say we want to communicate to the whole human race – on which frequency we have to tune ourselves? This is the job of the Universal and the Earth council; they have to tune themselves on the frequency on which they can talk to the whole Humaninty. How do they tune themselves to this vibration? By abiding by the Universal Principle, which is expressed by the Ethos of the foundation:

We are here to serve and not to be served.

Actually anyone who steps up to the universal level will start to hear the voices of other human beings without restrictions of time and space. When we get out of the small circle of the little me-myself-and-I, that’s when we are open to the needs of our fellow beings; that’s where altruism becomes really possible.

That should not be a very difficult thing to do because we actually we have the hardware embedded into our system. When we were in the mother’s womb we did communicate with her; we could tell her our needs and she would tell us how much she loved us and that she would do everything to fulfill our need.

We can see the Collective Soul as the mother and the soul of physicality as the child. We can reactivate this channel of communication when we shift our focus from the mind/ego to the Soul by seeing the Soul as our mother and trusting completely that she will care for us! We actually have to remember that the Soul Mother can do anything we need any time.

As the line of communication is hard wired into our physicality, we can trust our body that it can do it, without interfering by telling it what to do and how to do it. Just trusting. All that is required of us is to wish to communicate via the Soul and allow the body and the soul of physicality to be the channel to make it happen!

On material level, the space ships which use reactors or magravs carry a limitation in them because of the copper (Cu). Copper is the main plasmatic constituent of muscle tissue, of our body. So when we get rid of the copper limitation of the space ships, we cannot take the physicality with us travelling any more.


Communication vs Communion

Today is the Iranian New Year, where they follow a beautiful tradition that everybody gives a gift to the others. Here is the gift of M.Keshe to all of us all.

We have so many ways to communicate : by verbal language, by written words, by sign language, by body language, by the language of the Soul. We could define communication as a container that we use to transmit content or information.

But we can do more than communicate. On the level of the Soul there is no communication, there is communion. Communion is not about transmitting information, communion is sharing the same feeling or emotion in the present moment.

For example on the level of communication we can tell our beloved that “I love you”; and on the level of communion we both dwell in the same feeling of Love. When we are in a state of communion, there is no need to communicate. When we look into the eyes of our beloved, and we share the same loving space, speaking may even feel like disturbing this delicate space… it would feel like loosing the fullness of the loving silence…

What we call nowadays Zero-Time-Communication is a misleading term. In fact it’s just a new word for something that is there since the ‘beginning of time’: communion. In this sense communion is the state in which our Soul permanently is. In this space all is known. We don’t need any communication when we have access to our soul!

How do we get access to our soul? If you have ever been in love, you know already!

In the context of relating with beings of the Universal Community, they live in the non-material realm; they don’t need to communicate. If they enter into communion with us, they already know what we think before we ‘open our mouth’.

Like everything in the material world, communication also is prone to ambiguity and misunderstanding; whereas communion belonging to the world of the Soul, is always clear and clean.

Our dreams actually are events of communion; we have left the body-mind system behind, inactive in the bed, and within our Soul we have travelled to and met whoever we wanted to outside space and time!

There is a physical difference between the dream state (horizontal) and the so called waking state (vertical); this difference is significant. If we look at the chakras and the position of the Soul; they are in very different position depending if our body is vertical or horizontal:

In the horizontal position, our ‘line of attention’ goes right through all the chakras, joining them all together to enable us to function in our physical reality. When we dream, the chakras become, so to say free and can act on their own; especially the 6th chakra as the seat of the Soul and the 4th chakra being the seat of the soul of the physicality.

The problem we have to access our Soul is that we have lost trust in ourselves. On the one hand, when we think about it, we believe that we are beings of light, beings of vibration that joyfully have embarked on this marvellous adventure in the body – on the other hand, for the rest of the day, we we treat ourselves like some P**** of s***.

So M.Keshe works very hard to entice us, to seduce us to let loose a little our firm grip on the manifest reality and turn a little more inside towards our Beloved, to our Soul! Our soul sees all the time the manifestation of what we want, while our physical eye can be blind to it. So if the plasma devices are working and efficient or not is not a question of belief and intention but a question of focus. In which direction is our focus – to the already past, manifested matter state, or to the leading edge plasma or soul state in the present moment?

In other words we can say that the soul is always present; she is, so to say, in the background forever active. As soon as we focus on something material, we focus on what is before our physical eyes and ears and this is often so strong that we loose track of the background. It is still as active as ever but our material noise is so loud that we don’t hear the soul anymore.


Our Emotions

When we say anything, it is not only a stream of sound in a certain language coming out of our mouth; our voice also transfers very detailed emotional content at the same time. We cannot transmit this emotional content consciously because it is too complex. So how does the voice box transfer the emotions?

It could be the same ‘mechanism’ that is used when we want to quench our thirst. We have to move our hand, grab the glass, take it to our lips in the right angle so we can drink. This is of course a very simplified description; in reality it’s hundreds of composite movements that all need to be synchronized into one single efficient and harmonious movement so we can drink a sip of water. And none of the composite movements is done by our will; none of these movements is done consciously. So how do we do it? Could it be that our Collective Soul wants to satisfy the thirst that is appearing in our body. So she tells the soul of physicality to go find something to drink: our eyes detect the position of a glass of water, the whole body moves there, the hand grabs it, moves it to the mouth and we drink.

In the example of space travel, lets say we want to go to planet Süss but our leg is afraid to go. So it will be left behind because it’s field does not match the field of the ‘we’ that very much enjoys to go to planet Süss? Who decides whether all of ‘me’ goes together or none of ‘me’ goes at all? Or do we go only with the soul and leave the whole body behind? Who decides? In other words, will all the parts of ‘me’ join me when they feel the strength of my emotion to go there?

A good working example is the school of fish, where all the individual fishes are integrated and synchronized into one school to a point where they all move at exactly the same moment. In that moment all the individual fish souls are united into the Collective Fish Soul.

It it also important to remember at this point that the school of fish are not floating in an abstract space, they are moving and living in their specific biosphere or environment with which they interact. So the movements that the school of fish is performing have a definite sense and purpose in the context of this environment. That is to say that the Collective Soul of the school of fishes incorporates also the souls of all other living beings in this Universe.

We could say that each individual fish has surrendered his soul of physicality trustfully into the guidance of the Collective Soul. So when we want to travel through space with all our parts together, we have to travel as one, that is to say the soul of physicality as well as our mind needs to be surrendered to the Collective Soul.

How do we surrender?

We don’t surrender by discipline obeying someone who is the pilot.

We don’t surrender by renouncing the world in order to force our being on the level of the Collective Soul.

We don’t surrender by intellectually believing in a concept that renouncing our ego will open the passage.

We may surrender by joy.

We may discover the joy of ‘serving and not to be served’. We may discover the freedom from doing things in the right way. We may discover the exhilaration enjoying every step that what we want is manifested. When we follow what brings us joy, we are on the path of the Universal Principle, we are aligned with the Collective Soul. Every fish in the school does this particular movement out of the joy of doing it, he has the spontaneous idea to move and he flows wholeheartedly with it! And like every fish in the school, we, too, can live spontaneously without judgment; and that’s when the body-mind system, the soul of physicality has merged into the Collective Soul. That is the moment that Osho describes as:

When the dancer disappears and only the dance remains, it is meditation. If the dancer is there then it is only dance, not meditation.


The final frontier to enter the space-age

The soul of physicality consists of all the living cells in our body and of course all the other micro-organisms inside our body.

The Collective Soul consists of all the souls of all the living beings in all the universes.

The emotions are the interface between the soul of the physicality and the Collective Soul, controlling the physical dimension, our body. In this way emotions are the confirmation of our physical life.

We have learned already from the ‘Prayer of the Soul’ that the Soul is the Source of our life and when we love, we love through the Soul. That means that the soul maintains the body alive and the feelings of love originate from the soul. That’s why when we feel love, we are in alignment with our soul; if we feel separated or other negative emotions, we are not in alignment, we are in a resistive mode.

Emotions are functioning on a plasmatic level, they can be gravitational (=receiving, taking) and magnetic (=giving). Which emotion does take us closer to our soul?

Lets take six basic emotions and align them according to their magnetic force; the higher the magnetic force, the more we a in a giving mode, the closer our consciousness is to the soul:

Emotions are not exclusive to man, all the beings of the Universe have emotions. But the beings of the Universe interpret emotions in a different way than us. For example we interpret fear as a danger to our individual life (of the body), it is the feeling associated with loosing something. So in the state of fear we are certainly not giving anything, our energy is far from being magnetic.

In the Universal language fear is interpreted as am I giving enough? Do you see the connection to the Universal Principle? The latter tells us that by persuing the good of all, we will have individual happiness as a byproduct. Taking care of the good of all is definitely magnetic!

We understand that taking anything and everything personally, is one of the greatest obstacles for man to cross into the dimension of the Soul. Whenever we take something personally, we fall back into our beliefs of ‘not enough’ and our magnetic energy collapses. In this state of ‘not enough’ we aren’t able to detach oneself from the physical body. This detachment is necessary if we want to get in touch with our Soul. In other words, the more we believe that our bodily existence is our only reality, the more we do not believe and trust our soul, where our eternal life, our invulnerability and our true power resides! At the end all depends what our self is – body or Soul?

When we want to travel into space by our Soul and have not understood this, we will be very afraid to loose our body. Just like we are afraid to loose our mother when her Soul decides to leave the body behind; and we are afraid to die ourselves because we have unfounded fantasies about it.

This fear of loosing one’s self and all that we love on a material level, is valid and understandable only inside the realm of matter. But on the existential level, on the Soul level, this fear looks silly; as if – still in the mother’s womb – we would fear to fall out or we would fear the cruel world in which we would be expelled during birth, so we would attach ourselves to the womb and refusing to come out? Another example is insomnia by fear of falling asleep with the anticipation to never wake up again? Or committing suicide by fear to catch the deadly plague virus…

In reality birth takes place when the soul of the child has matured enough and now will need to find a new positioning in respect to the soul of the mother; in this new position a gap is created between them – this gap is the birth canal.

The equivalent happens when we die: our soul has matured to a point where she wants to separate from physicality. In the illustration to the right, (1) shows the state when the soul of the physcality is still within the Collective Soul. (2) is the state when the Soul externalizes the soul of the physicality because she wants to make the exhilarating experience of the physical realm. (3) shows the alternative of the physical death, where the soul of the physicality separates from the Soul and disappears as the body decomposes. (4) shows the better alternative, where the Soul so to say retracts the soul of the physicality back into herself; suspending it’s activity and making he body disappear until she decides to have it reappearing again.

Now with the knowledge of the Plasma Science, we have the choice; either we let the separation of the soul of the physicality happen unconsciously or we can now move into this separation voluntarily. According to the old Sufi saying: Die before you die

The Soul being separated from the physicality by death is an unconscious happening of which we are the victim; and the Soul that carries the soul of physicality within it. This Soul has no colour; it goes at is came: unrefined, un-lived, returned unopened. The one who dies consciously, has lived consciously, has refined or coloured his soul by all these thrilling experiences and contrast that this physical realm rewards us with! The one who dies consciously will be able to take the soul of physicality back inside the Soul at will; then there will be no more death for him.

Consciously dying cannot be willed. It cannot give you any gain beyond it, it cannot get you to a higher position. The presence of any egocentric motivation is a misalignment with the Universal Principle leading inevitable to failure. But it is also a misalignment with the Soul, who only wants us to be happy by doing things for the sheer pleasure of doing them.

Man has always given through the dimension of his Soul with him knowing it – and now he has to become aware of it!

When we attach ourselves to the physical world, we try to find security in what is changing; when we get access to the Soul, we attach to the eternally shining sun, to that which never dies… Its like when you have fallen into a river and try to hold on to the water instead of the rock on the shore. The rock represents the possibility that we can consciously cultivate the thought to entrust the soul of physicality together with the body and the whole material life to the Collective Soul. In other words We move in. During our birth, we came from inside-out; our soul of physicality moved out of the Collective Soul. Now we could voluntarily move the soul of physicality back inside the Collective Soul by consciously relinquishing the voluntary control of our life and letting our Soul take over.

Then we are in the position, that M.Keshe often refers to: You are the last man standing. You are the last man standing in the realization of Peace. You are the last man standing when it comes to trusting your own Soul. It’s always about you because you are always on the crossing of all the interactions of the fields of the Universe. You decide your life if you know it or not!

You don’t reach this point of trusting not by undergoing hardships or by following a discipline – you get there by understanding how the Soul works inside the world. This understanding can come as a sudden enlightenment or you can provoke it by using your emotions as a GPS. Your emotions will always give your the exact position that you have in respect to your Soul: you are in alignment when you have a good emotion – you are misaligned or resisting your Soul when you have a negative emotion.

I quote M.Keshe: “Many of the fellow Knowledge Seekers have reached that point and will be able to cross this line to truly become man of space.”

Understanding the Collective Soul has us going through an evolution of our emotions; just like in the interpretation of fear in the beginning of this article: we have to evolve our fear from loosing our physical existence to the fear of not giving enough. Its very much like using a parachute – you can use it in a time of crises when the plane crashes or you can use it for the pleasure to experience free fall, just for the fun of it.

So the evolution isn’t really about loosing or overcoming the fear of death but rather it is recognizing or anticipating the joy of the reunion with our Soul, or with what the Sufis call:

The Beloved


Hummingbird’s soul teaching

Watch this incredible video of a hummingbird that changes colours every few seconds. It changes colours to rapidly adapt itself to changes in the environment.

We will be able to do the same thing as soon as we have unimpeded access to our Soul : if I go to Africa and I do not want to be always seen as a white tourist, I want my skin to be black; and then in China I want my body features like the other Chinese. At the same time I want to be able to communicate in the language and participate in the culture wherever I am – and all that in the flick of an eye!

The same ability can of course be used when we venture into deep space. These are great prospects but there is also a little bit of fear lurking behind these wonderful abilities: what if I do it wrong and loose my body? What if I will be lost and don’t know where I am? And if I die? In reality there is no reason for fear because we do all of these things already for example when we dream: we can appear in a particular form or not, there is clear communication, we can fly, we can appear and disappear… in our dreams we know already travelling by our soul!

The swimming pool design of Alekz in Nigeria can be used as a tool to help us discover our interior landscape with the soul of physicality and the collective Soul. Alekz has build a swimming pool where he introduced different GaNS into the concrete of the pool, so whoever dips into the water has a full Plasma treatment. But now we can also design the same pool in a different way which would make that the Plasma of the pool would separate the soul of physicality from the collective Soul – so we could experience the two.

The Soul-Switch

In this context we can also talk about the ‘Soul-switch’. It is located at the junction of the spinal cord and the brain, not far from the seat of the Soul. This switch can disconnect the soul from the body functions in various ways: it can initiate a state of coma, epilepsy, drowsiness or sleep; it is also responsible to wake you up from sleep. It is the point where your body is switched to ‘inactive’ for your Soul to operate. Actually your mind becomes inactive to give more freedom to the Soul.

The brain has many direct Plasma connections to the mind and the body, but this switch controls everything where the central nervous system is used, especially muscular movements. It has a limited capacity to transfer information. In the case of epilepsy the rate of information produced by the brain by far exceeds the data limit and the switch is overload and it opens and closes at a very fast rate until the energy has all passed through. The very fast on/off cycle parallels the epileptic shaking, convulsion etc.

Soul Communication

We can communicate in a material way (voice, writing, body gestures, etc.) and in a plasmatic way. The first is much slower and prone to miscommunication, while the second happens in no-time and is direct (without that the thought or feeling energy needing to be translated into sound and then back into thought or emotion).

Important messages like the passing away of a mother is first of all transmitted as a magnetic ray, as energy or vibration. Then depending on our abilities to translate these energies into shapes and forms, we can for example hear birds sing in a special way and we know, we have received the message. Then we go to our home and a few moments after our arrival we get the phone call…

Another example of the physical level: it’s a hot day, we are very thirsty, we go inside and get a glass of chilly cold fresh water. The moment we move the glass to our lips to take the first swallow, every cell in our body goes ‘Aaaaaah’. The cooling is instantly all over our body and there is no time that this water has passed our digestive system, the blood and lymph to reach to all the bodies’ cells! The communication happened directly on the plasma level.


Conditio Humana

Our soul and the universe: once the creation of the soul is complete it contains all the fields of the Universe. This is easy to understand when we look at the spiral image of the soul as a plasma field:

  1. at the centre the plasma has the strength of the Creator and is identical with it
  2. at the field strength of the Universe, the latter dictates this quality of the soul in interaction with the soul of the Creator.
  3. at this strength the solar system dictates the soul inside the environment of the Universe
  4. at this strength the Earth dictates the soul inside the environment of the solar system
  5. at this level the soul dictates the quality of the physical body inside the environment/interaction with the atmosphere of the Earth

The sequence of the numbers indicate the sequence of creation; it does not start with the physicality but with the soul of souls, the soul of the creator; creation happens from the inside out. Therefore it is more true to say that the matter is a state of plasma and not plasma the 4th state of matter!

And because we have all the Universe inside of us, we can ‘materialize’ comfortably in any part of the Universe as we carry all the living conditions possible inside of us!

But why then does man battle and compete and destroy other people and his environment? The answer to this seems to lie in the fact that man eats a huge variety of things, while other animals just eat one type plant or one type of animal. Both perfectly sustain themselves.

The difference is that at one point in evolutionary history the DNA/RNA, the amino acids in the body of predatory animals like man, have linked themselves up to iron (Fe) which permits the access of higher energy packages (CH3). To eat animals, to barbecue animals represents very high energy packages. And then it’s just another step to kill and eat each other.


Conditio Humana 2

The vertical people (plants) did not take the same evolutionary avenue as the horizontal people; they take care of themselves without stealing. They absorb energy/amino acids via their leafs. Our GaNS-CO2 box is a copy of their process: when you look at a leaf, the backside and the front side are different and they do not merge into each other. They remain separate; the separation creates the situation like the Zn plate and the Cu-np plate. In between is the salt solution ( based on Mg) which decides which quantity of energy/amino acids will be absorbed.

We see a similar skin structure in animals and human beings: there are two different skins: an outer skin and the inner lining from the mouth, through stomach, intestines down to the anus. Here the two skins are clearly separated as well. The chlorophyll (Mg based) is the saline solution which finds it’s equivalent in the lymph, blood (Fe based) in animals.

The article says basically that it is the link of our amino acids to Fe would be responsible to our need to steal, to kill? But the existence of Breatherians, people who live only on sunlight or plasma, seems to suggest that we are not slaves to this material process of linking amino acids to iron (Fe)?

The solution to the ‘Breatherian paradox’ may lie in the role of our mind in respect to the soul in the process of feeding. The point of connection between the amino acids and the Fe, happens in the matter state – the physical system needed higher energy packages from the material world. Consequently the whole system turned away from the soul and towards more matter. The horizontal life forms felt that they cannot get the higher energy packages from the soul but only from the material world. This process seems to tie into the moment when humans left paradise (Genesis in the christian tradition) – they preferred disobeying natural Law (thou shalt not steal) by replacing it with legal privileges that ‘allow’ the one in power to satisfy his desires and needs at the expense of other beings.

The repair of this imbalance link of the amino acids with Fe, according to M.Keshe lies in the CH3 and Carbon (C14). This is indicated by the difference in atomic weight/plasma strength of the amino acids (COHN) versus iron (Fe):

The difference between Fe (55-58) and COHN (42-44) = 13-14.

This gap can be filled with CH3 (13.5-14) and C14.

We remember from the procedure of the GaNS-CH3 production, that the latter is linked to Fe. We use a galvanized iron plate: Zn (65)-Cu-np(59)=6 = carbon (C); then Fe (56) – Cu-np(59) = H3

When we now connect the CH3 to the amino acids we can free humanity from the shackles material feeding (stealing).

Moreover we could use the help of GaNS-CO2 made with NaCl and MgSO4 (Epsom), to get the Mg (vertical people component) into our system and relax the dependency/link of our amino acids to iron?


La Force de l’Unité

Nous savons tous que l’unité rend fort, qu’une tige de bambou peut facilement se casser mais pas lorsqu’elles se tiennent ensemble. Pourquoi? Est-ce que c’est seulement une question de nombre?

La science du Plasma nous dit que notre force collective ne dépend pas de la masse ou du nombre, mais d’autre chose. Pour le comprendre, on peut prendre l’exemple d’une envolée d’oiseaux ou une école de poisson.  les uns comme les autres ne fonctionnent pas comme une armée militaire où un dirigeant ordonne à tout le monde le chemin. On peut observer qu’une envolée d’oiseaux peut changer de direction très soudainement; que chaque oiseau tourne en même temps – pas de temps pour suivre une directive!… L’envolée est un organisme collectif composé d’un grand nombre d’oiseaux se comportant en tant qu’entité unique, telles les cellules de notre corps agissent à l’unisson afin que nous puissions faire ce que nous avons à faire.

M.Keshe nous enseigne que, si l’on veut voyager à bord d’un vaisseau spatial qui fonctionne au niveau de l’âme et non matériellement, chaque passager ‘livre son âme’ au ‘capitaine’ pour le bien du Tout. Ce qui veut dire que chaque passager fait totalement confiance, se donnant pour créer l’âme collective, une nouvelle entité.

Cela me rappelle ‘Ygramul, la multiple’ du livre ‘L’Histoire sans fin’; de loin ça apparait comme une araignée géante composée d’une multitude de guêpes qui font chacune leur travail en synergie; elle a l’air d’une araignée, elle bouge comme une araignée et elle en est une…

Si on revient à l’âme, pour le vaisseau spatial, on partage son âme afin que se crée une âme collective temporelle qui décide et bouge toute seule; et chaque âme qui y participe bouge dans une parfaite unisson.

Peut-être peut-on utiliser cette même ‘astuce’ pour donner plus de ‘punch’ à notre vœu!? en émettant son intention de participer à un mouvement collectif de tous ceux qui ont le même vœu que le nôtre. En créant cette nouvelle entité d’âme, on multiple nos forces, car cette entité est infiniment plus que le nombre des âmes qui la composent!

L’envolée d’oiseaux 2e  partie

L’envolée d’oiseaux créent une âme collective à laquelle chaque oiseau est lié émotionnellement. Cette âme collective peut être appelée « Âme-mère »;  si un oiseau change de direction, l’émotion et l’impulsion de changer de direction se transmet immédiatement à l’âme-mère qui les partage dans le même temps à tous les autres oiseaux qui ressentent alors la même émotion et impulsion – et donc, font le même mouvement. Toute cette communication se fait hors du temps, en zéro-temps.

Au niveau humain, nous pouvons créer une âme semblable – l’âme-mère de la Nouvelle Humanité, qui fonctionne et agit par sa propre volonté (celui du Principe Universel) et est soutenu inconditionnellement par chaque âme participante. Pour en faire partie, nous avons à donner notre âme à l’âme-mère en toute confiance, sans condition .

D’ailleurs une âme collective se crée de la même façon par nos structures sociales: comme une équipe de travail, une chorale, une classe d’école, un village, une nation par exemple. L’âme collective ou l’âme-mère constituerait idéalement la communauté nourrie par les individus et qui nourrit les individus en contrepartie, tout en même temps. Vu que le monde idéal est seulement en train de se manifester actuellement, beaucoup de nos structures sociales ne sont pas crées du point de vue de l’Unité : il est plus fréquent que chaque individu se donne avec des conditions, en voulant tirer son profit, en mettant ses propres désirs en premier et non selon le Principe Universel : « Je donne mon âme à la nouvelle Humanité pour qu’elle puisse poursuivre le bien-être du Tout, la manifestation de la Paix sur la Terre. »

Le fait que chaque structure sociale est composée d’individus uniques explique pourquoi chaque structure sociale est différente, est individuelle : chaque nation a sa couleur, son comportement, sa culture, son originalité.

L’envolée d’oiseaux 3e  partie

Nous serons tous capables de communiquer à la vitesse temps-zéro, comme les oiseaux de l’envolée, lorsque nous aurons trouvé la paix en nous (il n’y aura plus de différence entre ce que l’âme veut et ce que le corps fait), ainsi que la paix entre nous et avec tous les êtres de l’univers. La carte routière vers la paix globale est dessinée par la Charte du Conseil Universel.

En rêve, nous sommes capables d’apercevoir des personnes loin de nous physiquement , ou qui ne sont plus en vie… ce que nous voyons réellement c’est l’âme sous sa forme matérielle (l’ensemble des âmes de toutes les cellules et micro-organismes constituant notre corps). Nous voyons l’âme sous sa forme matérielle, tel l’âme de notre père défunt avec ‘les yeux physiques’ de l’âme.

En se nourrissant du Plasma universel, les énergies du cosmos viennent vers nous et l’âme de notre partie matérielle choisit les champs dont nous avons besoin. Cela ne s’applique pas seulement à la nourriture de notre corps, mais aussi sur le plan psychologique, voire spirituel: avec le pouvoir de choisir ou non les énergies qui se présentent à nous, nous avons découvert la protection ultime. Toutes les énergies qui ne nous correspondent pas ne seront pas acceptées par notre âme ( forme matérielle) et ne trouveront aucune place dans notre vie, dans notre réalité – comme si ça n’existait pas! Et le pouvoir de choisir est lié à notre choix du niveau où nous voulons vivre – niveau matériel ou niveau de l’âme.


Dans quelle dimension vis-tu?

La vie sur terre se passe dans différentes dimensions.

  1. Dimension :  les animaux terrestres et nous sommes les êtres horizontaux; cette dimension correspond à l’élément terre.

  2. Dimension : Les plantes elles, sont des êtres verticaux; cette dimension correspond à l’air (gazeux).

  3. Dimension : L’état liquide (eau) où vivent les êtres aquatiques et d’autres dans la lave; cette dimension correspond à l’élément eau

  4. Dimension : L’état plasmique dans lequel vit notre âme et celle de tous les autres êtres; cette dimension correspond à l’élément feu

La mort n’est pas un évènement ponctuel mais un long processus qu’on appelle ‘vieillir’. Lors de ce processus, la forme physique se prépare à la séparation d’avec l’âme. En premier lieu, pour être capable d’avoir une existence matérielle, avoir un corps, on doit pouvoir maintenir l’équilibre entre la force de l’âme et la force de la forme physique. Si cet équilibre se déplace vers l’âme, la séparation du corps s’initie. Cette séparation est graduelle – un centre d’activité physique après l’autre s’éteint : la vue, l’odorat, la chaleur du corps, l’ouïe… jusqu’au moment de la mort alors que seuls le cerveau (où vit l’âme) et le cœur (où vit l’aspect physique de l’âme) sont en vie.

Par contre, si la force de la forme physique est maintenue forte, on peut prolonger la vie du corps ‘éternellement’. La force qui alimente la forme physique correspond à la joie de vivre; et également l’environnement qui est maintenu dans un état d’énergie vitale tel le GaNS va pouvoir supporter la vie physiologique. L’interrupteur, soit le pivot entre l’aspect physique et l’âme, se trouve  à la jointure entre la moelle épinière et le cerveau.

Il s’avère que nous pouvons déterminer le moment de notre mort, ce moment où l’aspect physique de l’âme se retire à l’intérieur de celle-ci. Une façon ‘inconsciente’ de faire cette séparation se montre dans la maladie de la sclérose latérale amyotrophique  où le mental a décidé de séparer le corps de l’âme – mais d’une façon  qui ne suit pas le processus et qui n’est pas préparée : contrairement à la mort naturelle, le corps ne disparaît pas et reste un fardeau immobile…

La première partie de l’image nous montre l’état où le corps est manifesté; l’aspect physique de l’âme est projeté en dehors de l’âme. La partie du milieu montre la mort, qui correspond au mouvement de l’aspect physique de l’âme qui s’est retirée à l’intérieur de celle-ci. Mais, et ça devient intéressant, le mouvement inverse est également possible : nous pouvons agrandir la force de notre âme au point qu’elle englobe tout son aspect physique et peut faire  disparaitre le corps(dernière image) et également le faire réapparaître à un autre endroit/temps par un mouvement inverse : celui de diminuer l’énergie de l’âme pour faire réapparaître le corps.

Dans ce dernier état, l’âme peut nourrir le corps directement et ne dépend plus d’une nourriture matérielle. Par conséquent le corps devient totalement équilibré et toute possibilité de maladie/accident se trouve annihilée, le corps étant maintenu dans une homéostasie parfaite. Cet état est atteint lorsqu’on vit complètement selon le Principe Universel, dans l’amour inconditionnel.


La mémoire universelle

Anastasia, livre #3, p.30

Nous pouvons accéder à la mémoire universelle à l’aide de notre âme; son attitude et sa pureté vont faire qu’elle accepte ou rejette les informations de l’Univers.

Les informations de l’Univers peuvent aussi être ‘cachés’ dans la sonorité des phrases d’un livre. Celles-ci peuvent être comparées à une partition de musique où le lecteur fait résonner la musique qu’il lit à l’intérieur. De cette façon les informations, la musique, vont résonner dans l’âme du lecteur. Évidemment, les informations de l’Univers vont seulement être transmises si le texte est écrit avec la participation de l’âme!

Ces informations sont porteuses de vérité et de guérison et vont remplir l’âme en l’inspirant. Aucun instrument artificiel n’est capable de reproduire ce qui fait résonner l’âme!

Anastasia, livre #3, p.47

(Qu’est-ce que les forces de lumière?)… « Les forces de lumière sont l’ensemble de toutes les pensées lumineuses jamais produites par une personne »

(Comment trouver la vérité?)…

« Chaque personne peut trouver réponse à toute question. Mais tout dépend de la pureté de ses pensées ainsi que la motivation de la demande. »… « Si la réponse ne vient pas à vous, cela veut simplement dire que vos pensées ne sont pas suffisamment pures. Ainsi est la loi du Créateur. »


L’Âme et l’Univers

Anastasia, livre #3, p.187

Chaque Homme a un accès complet à tout l’Univers – visible et invisible. Chaque Homme a la capacité de communiquer avec n’importe qui ou quoi qu’il désire. La communication peut être comparée à une radio. Il y a un nombre infini d’émissions avec toutes sortes d’information ou distractions , ce qui fait que le propriétaire de la radio doit sélectionner le poste qu’il veut écouter.

La source de ce qu’il reçoit dépend de sa conscience, ses émotions et sa pureté. Généralement l’homme reçoit seulement les informations qu’il est capable de comprendre et d’utiliser. Et la communication doit se passer dans une atmosphère calme, sans aucun désir de se profiler (fierté).

De plus, nous pouvons détecter la qualité d’une émission à l’aide de nos émotions : si l’émission est accompagnée d’un flash d’émotion de joie qui provoque des larmes de joie, nous savons que c’est bon et important. Par contre, les émissions qui ont pour but de nous distraire ou de nous asservir , accompagnés de peur, de froideur, de culpabilité etc. Même une émission qui semble pleine de sagesse,  si elle est reçue froidement ou si la source se réclame d’être suprême et tout-puissant , sachez qu’il n’y a rien de bon caché derrière cette belle façade.


Comment voir l’âme au-delà du corps?

Par Paul Maguiman

Comment communiquer avec les extraterrestres, des êtres qui n’ont pas de corps? comme tous les êtres sont dotés d’une âme, la question revient à : comment communiquer avec d’autres humains par l’âme? Comment communiquer également avec une autre personne qui est peut- être inconsciente ou qui ment?

Nous avons appris que l’âme est toujours éthique, vraie, franche… seul le mental peut mentir. Alors comment pourrions -nous communiquer avec une telle personne en contournant son mental et en établissant un lien d’âme à âme ? Cela nous amène à la question : comment faire des liens ou comment communiquer à partir de notre âme?

Paul (Togo) nous partage ses connaissances des enseignements profonds qu’il en a tirés d’Afrique.

La forme corporelle peut nous donner des indications sur l’âme. Nos gestes corporels, le language de notre corps sont difficilement contrôlable par le mental… on les regardant, on peut lire dans la personne comme dans un livre ouvert. Mais qu’est-ce qu’on lit? Le mental et ne pas l’âme.

Un chemin plus fiable est d’employer ses émotions – qu’est-ce que je ressens avec la personne en face de moi? Quand nous prenons l’habitude d’impliquer toute suite nos émotions, nous dirigeons notre conscience au niveau de l’âme.


Âme confirmation de l’existence

Nous avons toujours besoin de confirmer notre existence, peu importe à quel niveau. La vue a besoin d’un objet à voir qui confirme l’existence de notre capacité de voir; le don a besoin d’un récepteur pour confirmer notre capacité de donner. Notre amour a besoin d’un-e bien aimé-e pour confirmer son existence. Dans l’univers, il n’y a rien qui existe sans connexion, rien n’est isolé.


La découverte de l’âme

Anastasia, livre #3, p.138

(L’arrière-arrière grandpère d’Anastasia lui propose un défi; elle a 5 ans)

« Dis-moi, Anastasia, est-ce que toutes les animaux aiment que tu les caresses ? … Et ne pense-tu pas que la  Terre aussi aimerait être caressée ? As-tu vu quelle taille elle a? »

« La Terre est vaste, tu ne peux pas voir ses limites. Mais si toute chose aimerait être caressée, ça veut dire que la Terre le désire, elle aussi. Mais qui serait capable de prendre toute la Terre dans ses bras? Elle est si grosse que même toi, arrière-arrière grand-père, même avec tes bras si longs, tu ne pourrais pas non plus l’entourer de tes bras! »

« Mais tu as dit, Anastasia, que la Terre désire elle-aussi être caressée … penses y comment tu pourrais faire ça. »

J’ai commencé à beaucoup penser comment le faire, mais sans y parvenir. Et je savais que  mon arrière-arrière grand-père n’allait pas me parler ou me poser une autre question sans que j’aie trouvé ma  première réponse… plus d’un mois a passé… et puis un jour, je me suis rendue compte que je regardais la louve avec tendresse à une certaine distance; elle se trouvait de l’autre côté de la clairière. Du coup, lorsqu’elle sentit mon regard tendre, elle se mit à remuer sa queue. C’est là que j’ai réalisé que toutes les créatures étaient tellement contentes d’être regardées avec joie et tendresse. Leur taille et leur distance n’importaient pas…!

Alors je me suis rendue compte de quelque chose : Il y avait le ‘moi’ avec les mains et les pieds; mais il y avait aussi l’autre ‘moi’, invisible, tellement plus grand qu’on ne pouvait en montrer la dimension avec nos bras… à  cet instant,  je couru vers l’arrière-arrière grand-père :

« Je vais embrasser la Terre avec mon moi invisible! Je suis Anastasia. Il y a le petit moi, et il y a le moi plus grand. Mais j’ignore comme il s’appelle l’autre moi invisible… »

« Appelle ton deuxième moi ÂME, ma chère petite enfant. TON ÂME. Chéris-là et agis en accord avec ton âme qui n’a pas de limites! »


Utiliser la mort pour la vie

Nous avons appris que la ‘mort’ est seulement la rétraction de l’aspect physique de l’âme à l’intérieur de celle-ci. Au moment de la ‘mort’, nous avons activé le vœu de mettre fin à notre vie physique. Par conséquent, nous avons retiré l’aspect physique pour le réitérer à l’intérieur de notre âme, et ainsi suspendre l’aspect  physique de notre existence. Le même mécanisme peut être utilisé pour protéger l’aspect physique de l’âme et le corps dans des situations de désastre, de stress : nous pouvons retirer temporairement notre aspect physique – jusqu’à ce que l’ouragan ou le tremblement de terre, ou bien la guerre ait passé… ensuite la paix revenue, nous nous ‘réincarnons’ à nouveau. Comme sur l’image à droite, quand nous retirons l’aspect physique de notre âme à l’intérieur de celle-ci, notre corps est suspendu, dématérialisé, non visible, pas là. Dans cette situation, le corps ne va pas juste tomber, mourir ou se décomposer… il va simplement devenir invisible, sa matérialité va se trouver suspendue. Et quand nous externalisons l’aspect physique à nouveau, le corps réapparaît -qui plus est: selon notre design.

La même technique sera utilisée pour nos voyages dans l’espace. On appelle cette forme de voyage ‘transportation en temps zéro’. Alors comment faire? Comment interférer avec le champ de l’âme afin qu’elle donne l’instruction au cerveau de démarrer le processus de rétraction de l’aspect physique de l’âme pour suspendre le corps .  Nous avons à équilibrer l’aspect physique de l’âme afin qu’il puisse rentrer dans l’âme et devenir son centre. Le niveau d’énergie, ou la force du champ de l’aspect physique est déterminée par le degré avec lequel nous sommes capables de donner et aimer sans condition. Mon vœu est mon ordre, il est la connexion entre mon âme et l’aspect physique de mon âme. Personne ne peut nous enseigner cette connexion; c’est pourquoi il va falloir l’apprendre par nous-mêmes. On peut vérifier la force de l’aspect physique de notre âme sur une échelle :

Au niveau de la sphère économique, nos échanges sont marchands : “Je te vends de l’épicerie afin que tu me donnes de l’argent”. Dans le secteur privé, souvent notre motif de donner est le désir d’avoir: “Je t’aime afin que tu m’aimes”. Donner sans condition n’a pas de motif hormis celui de donner: “Je te donne de mon âme car je vois que tu en as besoin”.

Il faut donc tester le propre aspect physique de notre âme pour trouver à quelle place nous nous situons sur l’échelle ci-haut quand nous agissons… car nous ne pouvons pas atteindre la connexion si nous avons un soupçon d’attente si petit soit-il, de pouvoir recevoir quelque chose en contrepartie… Même et surtout si notre attente est de connecter; comme par ex. au catéchisme on nous prodiguait  le paradis, telle une carotte, pour nous faire avancer : nous faire croire qu’on allait aller au ciel si nous faisions de bonnes actions. Nous étions conditionnés par cette croyance  que le changement allait venir d’ailleurs et que de cette façon notre vie s’améliorerait plus tard. Nous n’avons pas mis de confiance en nous-même, alors que nous seulement pouvons changer les choses en rendant la vie des autres meilleure . En fait, nous seuls pouvons le faire.

Alors que faut-il pratiquer? Avant tout, nous pouvons épurer notre façon de donner; nous pouvons la cultiver en Donnant inconditionnellement. Dans le contexte: ‘donner’ est de toute évidence liée à l’intention: si je donne parce que je désire quelque chose en retour, mon intention est de recevoir et mon don est seulement le moyen pour l’obtenir. Le don sans condition est pur, non teinté d’une autre motivation : je donne parce que l’autre en a besoin. C’est l’intention pure qui donne de la force à notre action. Si notre don a plusieurs intentions (faire plaisir à l’autre, obtenir quelque chose en revanche, avoir l’air bon, altruiste etc.), sa force est divisée. Si la force est divisée, l’action va être plus faible que si l’action est dirigée uniquement pour le bien de l’autre. Si par contre, notre don est sans condition, toute notre intention est focalisée sur le don lui-même – pas de division: la force n’a pas de limites.

Pour prendre une métaphore, l’âme de l’homme peut être comparée à ‘Adam’ et l’aspect physique à ‘Ève’. En donnant de l’amour inconditionnel, Ève se rapproche d’Adam. Confirmant qu’elle est plus faible, Adam se sent incité à la protéger, à lui donner de sa force pour l’élever à son niveau. Souvenons-nous : Nous avons fait des patchs de différentes concentrations afin qu’il se crée une interaction plasmique dans laquelle le plus fort va nourrir le plus faible afin que le plus faible soit élevé au niveau du plus fort. Il faut donc mettre les deux en interaction pour que l’échange plasmique puisse se faire. Et l’âme,ou Dieu, le plus fort, peut nourrir l’aspect physique qui serait nous, le plus faible et l’intégrer à l’intérieur de lui. Si l’aspect physique de l’âme donne sans condition et continuellement, il devient si fort – on pourrait dire qu’il devient Dieu – qu’il va se situer au centre de l’âme.

Cela est appelé ‘sacrifice’. La signification conventionnelle de ce mot est  plutôt moche: se sacrifier dans le langage quotidien  veut dire: s’abandonner, renoncer. Le sens originel du mot latin : ‘sacrum facere’ se traduit en : rendre saint, rendre divin. C’est alors toute autre chose! Ève se sacrifie, elle se rend au niveau du Divin parc qu’elle donne inconditionnellement. Et Adam ne peut pas résister d’aimer Ève. Il déploie pour la protéger, l’élever, nourrir…il se produit un équilibre entre les deux.

Jusqu’à maintenant nous avons utilisé le mental pour séparer le corps de l’âme… maintenant nous pouvons utiliser le même mental pour faire l’inverse : nous avons à cultiver le désir de vivre, de donner, de nous donner… qu’il devienne si fort que notre aspect physique prenne sa place au centre de notre âme… et nous pourrons alors entrer et sortir de notre forme physique selon notre envie.

Le désir de vivre est le désir d’être uni à l’âme – comme le désir d’être avec le bien aimé sur le plan physique. On tombe en amour avec un homme, une femme et à partir de ce moment, l’autre devient notre raison de vivre, nous sommes prêts à tout lui donner  , nous sommes prêts à tout faire pour elle. Même chose ici : l’amour envers notre âme doit nous attirer à tel point que nous sommes prêts à tout faire pour entrer dans le sanctuaire de notre âme. Sur ce chemin nous lui donnons sans condition  et lui laissons la décision de guider notre vie. Nous avons besoin de comprendre à quel point nous aimons notre existence, à quel point nous aimons notre âme – sachant bien sûr que ‘notre’ âme est Dieu!

À ce moment-là, l’âme devient la protectrice du corps; c’est elle qui va maintenir,nourrir, vêtir etc le corps qui, auparavant, avait êté nourrie et entretenue par des aspects matériels.

 

Cela est difficile à comprendre par ceux qui sont conditionnés par la culpabilité et la punition; et plus facile pour ceux qui comprennent que tout fonctionne par un mécanisme d’équilibre qui s’appelle Yin et Yang. Chacun d’entre nous peut le faire, personne  en est incapable – seulement, ça prend beaucoup de confiance! C’est la transmutation des champs et non la transmutation de la matière – la matière va suivre naturellement;). La forme physique n’est qu’une illusion de détection – même dans une pierre.

Combien de temps cela peut prendre pour qu’on puisse apparaître devant ‘notre’ président en tant que Dieu et lui demander de signer le traité de la Paix?

Ou bien

Le président entend, comprend et entre en son âme par lui-même pour finalement déclarer la Paix?


Le but de notre existence

Par Carolina Keshe

« Il est de mon vœu d’équilibrer l’Univers d’amour inconditionnel »

A un moment donné quelqu’un m’a demandé qu’elle était le but de la vie? Pourquoi  sommes-nous ici?

Dans l’évolution de l’univers nous sommes les graines d’un nouvel univers. Si vous voulez avoir des tomates, vous ne travaillez pas avec une tomate mais avec la semence de la tomate car elle contient toute l’information nécessaire pour que se crée un plant de tomate. De même l’Homme est la graine d’un prochain cycle de vie et la Terre en est le berceau. Nous sommes incarnés dans cette vie pour devenir la graine d’un nouvel univers.

De la même façon que nous prenons soin d’une pépinière pour que de la graine devient pousse, que la pousse devienne un plant et le plant un arbre –  l’âme de l’Homme grandit en absorbant tous les champs énergétiques qu’il peut pour évoluer, pour manifester tout son potentiel. Après son cycle de vie terrestre, l’âme retourne au centre de l’univers. En ce faisant, elle modifie ce centre qui va lui émaner d’autres rayons ensuite. Ainsi se passe l’évolution de l’Univers. Notez que ce n’est pas simplement nous les humains, mais toutes les âmes prennent également le même chemin et participent de cette façon à l’évolution.

Dans ce même contexte, le corps humain est le sol dans lequel grandit la semence d’une nouvelle vie dans l’univers. Donc pour nous la Terre est précieuse. Il n’y a que peu d’endroits dans l’univers avec la même qualité que la Terre .


L’âme et la forme physique

L’interaction de deux entités plasmiques, comme la terre et le soleil, produit 2 réalités :

  1. la confirmation de l’existence de chacun
  2. le positionnement de chacun vis-à-vis de l’autre qui se passe quand les deux entités sont en équilibre.

Pour parler de notre existence propre, cela signifie que pour confirmer l’existence de notre corps physique, nous avons besoin de l’interaction de notre âme individuelle ainsi que celle de la terre.

L’âme individuelle est une âme collective qui s’est formée par les âmes de toutes les cellules de la semence du père et celles de l’ovule de la mère. Il ne faut pas oublier que les ‘âmes originelles’ (des cellules du père et de la mère) restent toujours liées à leur origine. Donc le corps physique est le résultat de l’équilibre de toutes ces forces sur le plan physique.

Pendant la grossesse, cette âme collective développe son corps par l’interaction avec l’âme de la terre dans les limites de la matrice de la mère.

Mais il y a une autre composante qui influence la formation du corps : le mental ou l’émotion. Le mental perçoit l’environnement d’une certaine façon et ensuite modifie, influence également la formation du corps .

Les différences et similitudes d’un individu (comme la forme physique des gens sur la terre ou leur pays de naissance) vient du fait que chaque corps manifeste d’une façon très particulière l’équilibre entre notre environnement, notre âme et notre mental . Ce même mécanisme s’applique à toutes les formes de vie dans  l’Univers.

Ce mécanisme vaut pour l’Espace également – c’est notre âme qui va utiliser le filtre de notre mental pour créer un corps qui est adapté et en équilibre avec son nouvel environnement.

On peut mieux comprendre ce mécanisme à l’aide d’aimants : le plus grand étant l’âme de la terre, le moyen, notre âme et le petit notre corps. Si on bouge le plus grand ( l’âme de la terre,notre environnement), la position de l’aimant le plus petit va tout de suite se déplacer. La force de notre âme reste constante; la force de l’environnement peut changer, ou nous pouvons changer l’environnement. Si notre environnement change, notre forme physique va changer aussi. Dans la deuxième image, l’environnement a été changé (le plus petit aimant) et tout de suite l’aimant qui représente notre corps change de position par rapport à son âme ainsi que sa position vis-à-vis du nouvel environnement. Nous pouvons changer notre corps si nous pouvons changer notre environnement – ou notre perception de celui-ci.

Cela explique l’existence et la disparition des dinosaures : l’existence de très grands animaux était possible car le champ de la terre en équilibre avec celui du soleil a permis l’existence d’animaux de grande taille. Depuis, cette relation a changé, la terre est rendue plus proche du soleil, les animaux de grande taille n’étaient plus soutenus et ont disparu.

L’âme de l’homme est constante, elle ne change pas; c’est en utilisant le filtre (mental, émotions) que nous décidons d’une autre forme physique. Notre âme est créée dans l’environnement terrestre, elle va toujours garder ce lien; notre âme va toujours être reconnaissable comme âme qui vient de la Terre. Même si nous adoptons une autre forme physique dans un autre endroit de l’Espace, nous allons encore nous reconnaître en tant qu’homme – grâce à notre âme qui ne change pas et qui porte la signature de notre habitat originel : la Terre.

Dans l’exemple des aimants, il est possible de positionner le petit aimant (notre âme) dans le plus grand (l’âme de la terre). Ce positionnement de notre âme se fait lorsque nous vivons notre vie au service de l’humanité ou quand nous donnons de notre âme aux autres âmes pour élever l’âme de l’humanité. Ensuite on installe le petit aimant à l’extérieur représentant la royauté. Puis on rapproche le grand vers le petit (flèche rouge). C’est à dire nous changeons le positionnement de l’âme de l’humanité; et toutes les entités du même environnement vont se repositionner au même instant. Alors la royauté et toutes les autres formes de dictature vont simplement sortir de notre  ; ils vont être poussés hors de l’image (flèche rose). Cela  veut dire que lorsque l’environnement change, il ne permet plus aucune forme de ‘pouvoir de l’un sur l’autre’.

 

Mon désir est un ordre

par M.Keshe KSW #201

Nous avons appris que l’âme de l’homme crée le corps à l’aide du filtre – mental (le corps émotionnel). Pour être plus précis, il y a toujours 3 composants impliqués dans une interaction plasmique: Les interactions plasmiques n’ont pas lieu au hasard; elles ont lieu dans un certain environnement. L’environnement co-détermine ce qui peut se produire dans l’interaction plasmique. Suite à notre investigation sur la création de notre corps, c’est dans l’environnement de la terre que se produit l’interaction plasmique, qui ne permet pas des formes non-typiques à cet environnement ( deux yeux seulement ,4 membres seulement , un seul cœur, etc).

Dans le cadre des possibilités déterminées par l’environnement de la terre, le filtre (le mental  logé dans le cerveau) va limiter encore plus les possibilités selon ses croyances. Le mental est un filtre matériel, constitué à partir du tissu du cerveau. Il assimile les rayons plasmiques du soleil et les ralentit suffisamment pour en créer de la matière dont notre corps a besoin selon un programme établi par lui-même. Dans le langage plasmique, le filtre ( le cerveau) est considéré comme le champ de transition, l’âme étant le champ principal et le corps le champ matériel. Normalement une grande distance est nécessaire pour ralentir suffisamment les rayons plasmiques du soleil afin qu’ils collapsent en matière, mais le filtre-cerveau va réduire cette distance énorme en quelques centimètres, à son volume physique. Ainsi le filtre crée et entretient notre corps d’une façon ou l’autre; mais il peut se servir des champs cosmiques pour produire plein d’autres sortes de matières physiques.

L’âme du soleil n’a pas de mental, pas d’émotion; elle n’a pas non plus de volonté comme l’homme; elle peut seulement produire ce qu’on voit dans son système solaire. C’est uniquement l’âme de l’homme qui a cette faculté de déterminer la forme physique à l’aide de son mental , qui est donc de spécifier sa forme selon sa compréhension, ou les concepts qu’il a de l’environnement.

Si on comprend cela, on peut travailler directement avec le désir de l’âme sans passer par le mental. Dès lors l’âme réalise ce qu’elle a besoin en collaboration avec toutes les autres âmes, avec Dieu :  trouver la Paix. C’est la conscience collective de toutes les âmes et non pas de tous les cerveaux, mentaux, personnes ou corps. Dans ce contexte le ‘vœu’ est remplacé par ‘je peux’ ou ‘ je fais car je suis capable’. Maintenant il ne s’agit plus d’un vœu individuel mais du pouvoir exponentiel du ‘je suis capable’ par la conscience collective. Si mon vœu est aligné avec la conscience collective, avec l’âme qui est Dieu, je peux dire:

   “Mon désir et un ordre”

Expliquons plus en détail: au temps des rois (ou autres dirigeants), le roi prononçait son vœu “Il est de mon vœu, que…” (“It is my wish) et ensuite les membres de sa cour se mettaient à exécuter son vœu en disant: “Votre vœu est un ordre pour nous” (His wish is our command). Actuellement lorsque nous avons accès à notre âme (qui est Dieu)  il n’y a  plus besoin d’un roi pour exister. Ce qui fait que nous prenons notre place au royaume de notre âme, nous fusionnons le roi et les sujets en nous, nous ne sommes plus divisés à l’intérieur. Alors nous pouvons énoncer : “Mon désir est un ordre”. Dans les temps jadis, à la cour, au moment où le roi avait prononcé son vœu, il devait être déjà réalisé. De cette même logique, quand nous prononçons “Mon désir et un ordre”, nous déclarons la manifestation de notre vœu;  et nous pouvons passer à autre chose car la confirmation de notre désir s’est manifesté.

Chaque aimant sur l’image représente une âme; chaque âme est positionnée selon la force de son champ par rapport aux autres âmes. Tous les aimants ensembles forment la conscience collective. Les interactions entre les aimants/âmes sont dynamiques; ils créent continuellement des états variés de matière. Si un des aimants bouge, tous les autres bougent également pour accommoder une transition paisible, sans résistance.

L’interaction entre les âmes peut créer ce qui était nommé anciennement ‘les miracles’ – par exemple, à une journée précise dans l’année dans un lieu orthodoxe, les chandelles des gens s’allument ‘toutes seules; cela se produit car toutes les âmes de cette communauté sont convaincues que les chandelles s’allument toutes seules. En fait c’est l’interaction de leurs champs qui fait ‘le miracle’.

En passant – cela a mis fin aux religions. L’humanité vient de comprendre qu’il n’y a qu’un seul Dieu (notre âme). Dieu par sa compassion et avec les limites de notre imagination peut ‘vivre dans une maison avec trois portes : par dessus la première est affiché “Jéhovah”, par dessus la deuxième “Allah” et par dessus la troisième “Dieu”. Mais c’est toujours le même qui y passe!

 


La Mort et la réincarnation

Avec cette nouvelle compréhension, nous pouvons maintenant voir la mort pour ce qu’elle est – une illusion. Nous ne mourrons pas, nous ne cessons pas d’exister. C’est juste que notre âme retire son expression de la forme physique. Nous n’avons pas besoin d’un corps pour exister. La vie corporelle est générée par l’aspect physique de notre âme (le petit aimant). Cet aspect de l’âme peut être projeté de l’intérieur vers l’extérieur, peut être externalisé ou peut rester au centre de l’âme, internalisé. Au moment de la mort (de même que pendant le voyage dans l’espace), nous retirons l’aspect physique de l’extérieur vers l’intérieur de l’âme (comme sur l’image le petit aimant est à l’intérieur de l’aimant en forme de beigne).

Notez : Quand on parle de ‘forme physique’, on fait référence au corps mais aussi à ce qui se passe au niveau matériel sur la planète. Par exemple si beaucoup d’émotions d’agressivité se rassemblent, ce champ plasmique peut être assez fort pour qu’il puisse – si les circonstances sont ‘favorables’ – provoquer une guerre, un tremblement de terre ou tout autre évènement semblable.

Notez : « Mon vœu est mon ordre » ne veut pas dire qu’on impose sa volonté sur une autre personne, mais qu’on donne l’ordre à son âme de donner tout ce qui lui est nécessaire. ET c’est également mon ordre de ne pas accepter ce que je n’ai pas besoin. Par exemple je souhaite la Paix. Pour l’atteindre je donne suffisamment de mon âme à l’âme de l’humanité ou de la terre, pour que tout le monde soit égal et que chacun-e trouve son équilibre. Cela change le milieu, l’environnement, dans le sens qu’un environnement complètement équilibré ne donne la possibilité à aucune forme de dictature d’exister. Ou nous donnons suffisamment de notre âme pour que tout le monde soit en Paix – ce qui change l’environnement et le rend infertile à la guerre.

En fait ce mécanisme correspond au traitement des maladies à l’aide des outils plasmiques : nous ne traitons pas la maladie comme telle (le virus etc) , mais nous changeons le milieu dans lequel la maladie s’est installée. Par exemple on change un milieu acide en un milieu alcalin et le cancer ne peut plus s’ancrer, car le milieu n’est plus propice à sa prolifération.

Notez : L’article possessif de ‘ mon voeu’ dans la phrase : ”Mon voeu est mon ordre” , est l’âme collective dans son aspect physique, au nom de Dieu.

La réincarnation

… est un outil pour garder les hommes dans la peur : « Tu vas revenir et tu dois payer ». La réincarnation est basée sur la continuité de la personnalité qui est, on l’a compris, illusoire. C’est le mental qui a le désir d’exister en tant qu’entité séparée, d’avoir une continuité – même au-delà de la vie physique. Nous savons maintenant comment nous, notre âme, créons notre corps et nous avons appris également que l’aspect physique de notre âme est réabsorbé à l’intérieur de l’âme au moment de la ‘mort’.

Mais il y a quand même un côté réel à la réincarnation : nous avons accès à la totalité de la mémoire humaine parce que nous sommes connectés à toutes les autres âmes qui sont un Tout… il n’y a qu’une seule âme, qui est omniscient, omniprésent, omnipuissant, etc. Mais cette banque de mémoire est impersonnelle. Et comme le mental ne peut supporter une existence non-personnelle, il réclame tout au nom de cette personne individuelle.

Les mémoires qu’une personne peut avoir d’une ‘vie passée’ ne sont alors pas SES mémoires mais sont des mémoires aléatoires qui peuvent surgir dans le mental d’une personne. Il ne faut surtout pas les prendre personnelles.

L’élévation de l’âme n’est pas la raison pour augmenter la puissance ou le statut de notre propre âme, mais c’est une forme de prière afin de recevoir plus de puissance pour être capable de donner plus – pour le but ultime, pour le Principe Universel – pour  l’élévation du Tout!


Plasma

“Sachez qu’il existe une substance invisible et universelle, au milieu de laquelle nous vivons et évoluons. En elle se trouve dans toute chose bonne et parfaite que l’homme peut désirer. Elle n’attend que l’expression de sa foi pour en être dégagée sous une forme visible et manifeste.” (Page 106)

Corps et âme

Le système humain a deux âmes: une au fond du centre émotionnel (= partie magrav) et une au fond du centre physique (= partie d’inertie). Les deux sont connectés et fonctionnent en relation.

L’âme des plantes

L’image montre les deux âmes des plantes: l’âme au centre de la partie émotionnelle et l’âme au centre de la partie physique. L’interaction des deux crée l’aura des deux. L’aura des plantes est un phénomène plasmique – la plante diffuse toutes les informations de son état à l’environnement. Si elle irradie la santé, elle est “invisible” pour les insectes ou champignons; si elle signalise la maladie, la faiblesse – là elle apparaît sur le radar des insectes…

Cette connaissance nous permet donc de guérir les plantes et/ou de éviter les parasites (fungi, insectes, etc): nous changeons quelque chose dans l’âme émotionnelle – ensuite la partie physique doit suivre – par conséquence l’aura change et un environnement est crée qui ne permet plus aux parasites/maladies de vivre et qui ne les appelle pas.
De la même manière on peut faire qu’un pommier produit des oranges instantanément, juste en changeant quelque chose dans le centre émotionnel du pommier.

Ou encore: admettons que nous sommes en amour avec un autre être de l’univers. Notre amour imbibe notre âme qui fait changer le physique et notre corps apparaîtra dans la forme qui convient à l’être que nous aimons. C’est la position de l’émotionalité qui change notre physique à son point de manifestation.

Et les GaNS ont une âme aussi: les GaNS au fond sont beaucoup plus puissants que les acides aminés qui flottent à la surface; les acides aminés deviennent la manifestation physique du GaNS. Donc le sédiment correspond à l’âme/émotionalité et les acides aminés correspondent à la partie physique.


Le pouvoir de notre âme

par M.Keshe

Les voyages dans l’espace seront limités par notre dépendance au matériel. Il est donc nécessaire de nous rediriger du niveau matériel au niveau spirituel ou énergétique. On se rappelle l’expérience avec le goût de l’orange qui se transfère dans de l’eau par une installation comme la Coupe Transplasma : on arrange des 5 GaNS autour d’un contenant d’eau et place une orange par dessus. Après un certain temps le goût de l’orange est transféré dans l’eau. Ce transfert est rendu possible par la Coupe Transplasma qui agit comme un réacteur de Plasma dynamique.

Notre corps est le meilleur réacteur de Plasma dynamique qui est: donc nous devrions être capables de transférer le goût/les propriétés/les contenus nutritifs de l’orange dans notre corps. Juste en regardant l’orange et jumeler notre regard avec notre intention.

Essayons de nous connecter avec ce dont nous avons besoin par notre émotionalité. Ainsi on peut prendre l’énergie sans toucher à la chose; on peut se nourrir sans interagir avec les animaux et les plantes, sans les blesser ou les détruire: “Tu ne voleras pas” .

Tu es la coupe, tu es le magrav… la création de la matière qui se fait par des réacteurs de plasma dynamiques – c’est le sang qui est ce réacteur: demande de l’or et tu vas le trouver dans la paume de ta main étendue.


Création de l’âme

Par M.Keshe dans le 170th KSW@01:19:00

La séquence de base :

  1. tout ce qui existe vient d’un plasma et est composé d’au moins un plasma

  2. Si 2+ plasmas interagissent (comme un électron, un proton et un neutron), ils créent un atome; ceci est la base du domaine de la physique

  3. L’interaction de 2+ atomes avec leur différents plasmas est appelé chimie

  4. L’interaction de molécules dans un contexte dynamique, qui n’est pas prédéterminé, qui est ouvert à une variation de décisions, est appelé biologie ou vie

  5. La collection de différents champs vivants qui prend des décisions sur tous ses composants biologiques est appelée âme. Cette âme prend de tous ses composants et donne à tous ces composants afin que le Tout reste en homéostasie.

Quand l’œuf et le sperme se rencontrent, chacun avec son propre âme, ils interagissent en créant une nouvelle entité qui a une attraction gravitationnelle plus forte : qui attire plus d’énergie de son environnement (la matrice) : qui le fait grandir en se divisant : qui attire plus d’énergie… Dans ce processus chaque cellule a son propre âme, qui crée l’âme de la totalité dans l’interaction avec l’âme et les champs de l’environnement. Chaque composante apporte par son âme sa propre ‘histoire’, énergie, information et contenu, qui, par la suite, pour l’intégrer avec toutes les informations en provenance de l’environnement actuel dans la nouvelle âme.

Ces contributions ou cette amalgamation n’est pourtant pas chaotique ou anarchique. La force organise toutes ces énergies et informations dans la nouvelle âme est le Principe Universel : chaque composant donne ce qui contribue à l’homéostasie de la nouvelle totalité. Alors chaque nouvelle âme est crée en recevant des énergies ou informations (forces de champs plasmatiques) de chaque âme dans son environnement. Mais pas seulement des âmes les plus proches (mère et père) mais aussi des âmes de toutes les autres membres de la famille, des ancêtres, de la race, de la communauté du système solaire, galactique et universelle. De cette façon chaque âme est une entité imbriqué dans le vaste réseau de l’Univers.

En conséquence cette nouvelle âme va contrôler la nouvelle physicalité (corps de l’enfant); et parce que cette nouvelle âme est lié à toutes les autres entités de l’Univers, naturellement elle va agir en fonction de l’homéostasie du tout.

En contrepartie chaque entité, chaque âme qui fait partie du TOUT, constitue ce TOUT, et a toujours son mot, son vote dans les décisions du TOUT. De cette façon nous sommes à la foi récepteur de toutes les décisions de la totalité et co-créateur de ces mêmes décisions.

M.Keshe KSW174@1:10 :00

La matrice de la mère n’est pas seulement l’endroit pour l’assemblage matériel d’un nouveau corps; elle est également l’incubateur d’une nouvelle âme; les champs plasmiques de l’Univers interagissent dans le milieu aqueux des fluides amniotiques avec le champs de la mère et du père et reçoivent la force pour créer une nouvelle âme. Dans le processus de la grossesse, l’âme utilisé le corps en tant qu’incubateur pour se créer elle-même.
Ce processus ressemble à celui de faire un nouveau GaNS à partir de deux autres GaNS : on place par exemple du GaNS-CO2 vis à vis du GaNS-ZnO et l’interaction des deux va créer un troisième GaNS. Dans l’exemple de la conception, le GaNS-CuO est le sperme et le GaNS-ZnO est l’œuf; l’interaction crée un nouveau GaNS avec une vacuité au centre – l’âme.
Au début cette nouvelle âme est encore sans physicalité; elle peut alors ‘se déplacer’ sans temps dans tout l’Univers et choisir sa forme physique; si elle reste dans l’atmosphère de la terre, elle va créer un corps humain.
L’âme crée la physicalité pour rencontrer la satisfaction dans l’environnement où elle vit et recevoir tous qu’elle a besoin pour donner plus qu’elle reçoit.
Mais l’âme peut également exister sans physicalité; ce qui nous ramène à deux questions importants :
Comment nourrir l’âme?
Comment communiquer avec l’âme?
Jésus est l’exemple parfait d’un Homme qui a réussi à communiquer avec l’âme sans passer par la physicalité du tout.
Une fois nous aurons établi la connexion avec notre propre âme, nous aussi pourrions faire les mêmes chose que Lui et plus. Alors nous n’aurons plus besoin de gadgets matérielles pour nous nourrir, créer la matière comme de l’or, nous transporter ou créer de l’énergie comme une génératrice – nous pourrons faire tout ça directement par la force de notre âme.
L’âme se nourrit par le cœur et les poumons qui transmettent l’énergie Universelle au cerveau qui, à son tour, le transmet à l’âme. En retour l’âme va nourrir et entretenir la physicalité. Lorsqu’on nourrit l’âme, on lui donne la satisfaction par rapport de sa position dans l’environnement, on lui donne la paix; par la suite l’âme va donner l’énergie de son tour qui nourrit et apporte la satisfaction à la physicalité – et on n’a plus besoin de se nourrir matériellement. La satisfaction de l’âme engendre le détachement de la physicalité.
D’ailleurs ‘nourrir’ l’âme est équivalent à ‘élever’ l’âme. Avec une âme élevée nous serons capable de nous voir d’autres façons – de nous voir sur le plan spirituel, dans le domaine parfait de Dieu!
Donc : Comment utiliser la physicalité pour nourrir et élever l’âme?
C’est très simple : créez un équilibre entre votre cœur et votre respiration; cette équilibre crée la force juste pour l’absorption de l’énergie Universelle par le cerveau et ensuite par l’âme. Cela est appelé ‘Le cœur pur’ ou ‘détachement de la physicalité’.
Pour faciliter le processus, on peut prendre du
PL-20%K+60%ZnO+20%CO2


 Exercices de GaNS

par David Mulnix

Commencez par des petits pas. Les petits pas nous amènent à des grands pas. Un premier pas pourrait être de tremper vos mains dans un bassin d’eau salée et par votre concentration, votre émotion ou votre désire – et ne pas pensée – de former du GaNS dans l’eau salée.

  1. Première – faire du GaNS par les mains
    Nous savons déjà que l’eau salée permet rapidement de créer du GaNS dans l’environnement terrestre. Vos mains sont d’un ordre plus élevé de plasma comparé avec les plaques de métal ; ainsi j’ai eu l’idée que vos mains devraient créer le gans plus facilement encore.

  2. Deuxième – changer le GaNS d’une production du CO2
    Posez vos mains à l’extérieur d’une installation pour faire le GaNS-CO2. Attendez jusqu’à ce que le GaNS commence à se former et utilisez vos mains comme deux plaques additionnelles. Regardez si vous pouvez changez la condition (l’interaction des champs) pour provoquer la création d’un GaNS différent.

  3. Troisième – création du GaNS-me par les pieds
    Utiliser un
    bain ionisant pour les pieds. Placez vos pieds dans un bain pour les pieds, ajoutez une petite quantité de sel ; ajoutez également une petite plaque en métal connecté à de l’électricité. Dans cette installation, les pieds font office de la plaque de Cu-np. Ensuite se forme peut-être le GaNS-humain. On pourrait également ajouter du PL-CO2 et ZnO…


Accéder à notre âme

par M.Keshe

Par notre âme nous étions depuis la création de l’humanité en relation/communion/communication avec la communauté universelle. Seulement nous avons oublié – l’intensité de notre préoccupation avec la domaine matérielle à poussé tous ce qui est immatériel (comme la présence de l’âme) hors de notre perception.

Nous avons déjà appris que notre âme peut manifester n’importe quoi, se positionner n’importe où et se donner n’importe quelle forme.

Mais comment?

Par la combinaison des bonnes émotions. Dieu dit: “J’ai fait l’homme dans l’image de moi”; Dieu est notre âme qui à tout moment crée notre physicalité selon “son image”, veut dire: son intention. Son intention est de former une physicalité qui est adapté à l’environnement donné. Dans cette ligne de pensée on trouve aussi la raison pourquoi nos cellules se renouvellent continuellement? Ce renouvellement nous rend rapidement adaptable aux changements. Les changements peuvent être des changements ‘en réalité’ de notre environnement, ou bien des changements dans nos croyances. La croyance “je suis vieux maintenant” va alors faire que la couleur de cheveux s’adaptent, les rides doivent apparaîssent, etc.

Et le chemin fonctionne également dans l’autre direction: nous avons accès à notre âme par l’intensité de nos émotions, l’intensité de notre “désir”, de notre voeux. Nous pouvons changer par exemple note physicalité si nous le désirons ardément, pour mieux servir l’humanité par exemple. Mais il faut que ce voeux soit vraiment fort et persistant et aligné avec la raison unique du plaisir d’exister.

La peur de perdre sa physicalité compte pour 99% de sa mortalité.

M.Keshe:

Le processus de trouver un accès à ton âme requièrt du temps; le processus résulte de la confiance totale dans tes émotions. La confiance totale en ce que tu fais est correct. La confiance totale en ce que tu fais va améliorer la vie des autres et ne pas la tienne. C’est ça la clé.

Sortir et donner physiquement ou matériellement ne va pas t’acheter la clé pour la porte dans le nouveau monde. Mais comprendre comment tu peux ouvrir l’accès à ton âme par la force de ton émotion. Tu peux le trouver l’accès à ton âme.”

M.T. Keshe KSW 162 at 42:18

Maintenant comment transformer l’énergie qui donne et reçoit en émotion qui est l’énergie de l’âme? Ce n’est pas assez de pouvoir construire une voiture si tu ne comprends pas comment faire une route et comment conduire. Il n’est pas assez d’avoir notre physicalité sans connaître le chemin vers sa source, le chemin à travers l’émotion dans l’âme.

Et si nous comprennons que nous pouvons changer notre physicalité si rapidement par l’émotion, nous devenons alors le caméléon de l’univers. Nous l’avons fait maintes fois sans jamais le comprendre. Nous ne l’avons jamais compris! Nous ne voulions jamais comprendre que chaque changement dans notre physicalité – soit notre couleur, notre race, notre oeuil, la couleur de nos cheveux, notre langue – tous ça venait, vient et va venir pour toujours des changements et leur confirmation par l’âme exprimé par les émotions.”

M.T. Keshe KSW 162 at 51:45

”L’âme brille toujours avec la même force. Et c’est l’émotion qui agit en tant que filtre vers la dimension de la physicalité. Si nous comprennons ceci, nous comprennons que toutes les âmes sont égales dans l’oeuil de la création de l’âme.”

M.T. Keshe KSW 162 at 1:03:18


Nourrir l’âme

L’âme est situé au centre de la plus ancienne partie du cerveau (cervelet). Toutes les plasmas faibles sont utilisées par le corps et le mental (émotion). Donc il restent les énergies plus fortes qu’on peut projeter vers l’extérieur; ainsi on ou crée un bouclier-matériel-déplacement ou on nourrit une autre âme. On peut influencer les autres âmes par la force de notre âme, si celle-ci devient si forte qu’elle dépasse les limites de notre physicalité.
Les limites de notre physicalité ne sont pas objectives et réelles, ils sont imaginé par nous. Rappelons-nous que la sphère des apparences matérielles constituent notre état d’(auto-)hypnose.

Nous avons besoin de nourrir notre âme afin que sa puissance va au-delà de nos limites de tous les jours afin qu’elle puisse atteindre et nourrir d’autres âmes pour poursuivre le processus de la création de la Paix.
Les émotions sont regroupés sur la spirale du plasma de la même façon que les éléments physiques; par exemple le H correspondait à la douleur, le Cu à la peur et le Ag à joie. Chez une personne qui est motivé par la peur, on voit la place correspondante dans la spirale plasmique de l’âme, la place de référence sur la spirale plasmique de l’âme. Si nous réussissons de nourrir cette âme, ce qui arrive alors c’est que la place de référence sur la spirale plasmique de l’âme avance un tour vers l’intérieur grâce à l’augmentation de la force.
Le point où nous cherchons de l’attention est le point où nous nourrissons l’âme. La recherche de l’attention peut être dirigé vers l’ego (éternellement incomplet) ou vers Dieu en nous. La nourriture est l’amour; elle est la seule ‘chose’ qui peut être absorbé par le cœur et transmit par la suite à travers le cerveau à l’âme.

Expérience avec l’âme

Un truc de M.Keshe pour expérimenter la force de votre âme, une fois vous l’avez trouvé et vous y êtes connectés : essayez de changer la couleur de vos yeux, pour faire plaisir à quelqu’un d’autre et ne pas pour vous gonfler avec ce nouveau pouvoir! C’est ça le point important : l’intention derrière votre action. Votre action doit être motivé par le souhait de servir le tout, la motivation de servir le Principe Universel, et ne pas de combler vos besoins personnels.
Pour rendre le contact avec votre âme toujours plus fort, vous pouvez littéralement ‘tomber en amour avec votre âme’, en sachant que les émotions viennent de l’âme et pas du monde physique. Votre âme est disponible – elle n’attend que votre intention lui donne un signal de bouger, de manifester, d’agir pour le Bien Commun, le Principe Universel.


Le pouvoir de la parole

Libby KSW208

La parole d’Homme est puissante. Si on se souvient que Dieu et l’Homme sont les deux côtés de la même médaille; l’Homme émet l’intention et Dieu la manifeste. Ce qui sort de notre bouche devient crucial , surtout dans l’intention; car c’est exactement ce qui crée la réalité dans laquelle nous vivons.

Alors comment éviter les intentions et les paroles négatives? Libby propose ce qu’elle appelle la technique des ‘Rivages Rocheux’ : au moment où elle se rend compte que le sujet de conversation tourne au négatif, elle se rappelle ‘Oops je dirige mon bateau vers des rivages rocheux’ et elle laisse ses yeux trouver quelque chose de beau à regarder, ou son mental trouver une belle mémoire pour ‘ajuster le volant afin que son bateau puisse éviter les ‘Rivages Rocheux’.

L’inverse est aussi intéressant : écouter les nouvelles, regarder les journaux etc. il y a beaucoup de façons de regarder les nouvelles. Le Bouddhisme nous enseigne à regarder en cultivant la compassion envers toutes les choses négatives auxquelles nous sommes exposés;  sentir comme les gens qui subissent peuvent se sentir. On pourrait par la suite élever l’âme des victimes et aussi l’âme des prédateurs, ou des agent des médias etc.


 La perception

L’image à droite montre comment notre perception fonctionne :

  1. Un chat apparaît dans notre champ de vision

  2. Nous recevons des ondes de lumière visible

  3. Nous reconstruisons l’image du chat dans notre perception

Si nous ne sommes pas drogués ou intoxiqués d’une façon ou d’une autre, nous qualifierons l’image du chat comme la réalité, nous en avons une perception valide.

La biologie ou la physiologie nous enseignent que nous percevons seulement des particules/ondes de lumière reflétées d’un objet (2) dont nous recréons l’image (3). Précisément nous ne voyons pas un chat, mais seulement un paquet d’ondes. Nous n’en avons pas l’assurance  (1) – l’objet peut être un vrai chat, peut être un chat projeté par une technologie 3D-HD, peut- être quelque chose qui ressemble à un chat…? Par conséquent c’est l’image qui est produit dans et par notre cerveau qui a une réalité perceptible. D’ailleurs on peut aussi ‘produire’ des images dans notre tête par stimulation électrique de certains centres dans le cerveau ou par application de certaines drogues dites ‘hallucinogènes’.

Au fond, nos perceptions sont fondamentalement ce que nous croyons qu’elles sont. On se souvient du fameux exemple de la corde qui traîne sur le chemin au coucher du soleil qu’on peut facilement prendre pour un serpent;).

Le rêve

Pendant le sommeil notre corps et surtout notre mental rationnel sont tous les deux arrêtés; l’âme et le centre émotif restent actifs et en état d’éveil. Dans cet état notre âme est libre et sans contrôle. C’est pour cette raison que dans nos rêves, nous pouvons aller n’importe où, nous pouvons voler, nous pouvons rencontrer des personnes qui ne sont autrement plus en vie…

Dans le rêve notre âme rencontre une autre âme (1). Elle utilise ensuite notre filtre émotif pour créer une réalité : une scène avec ma mère .

En conclusion, on pourrait dire que notre perception en état d’éveil fonctionne de la même façon :  l’âme conjointement avec notre centre émotif va interpréter les reflets lumineux des objets selon sa capacité, selon son élévation. Tout dépend de l’état de notre âme/centre émotif si, sur l’image en bas, on voit un homme qui nous menace avec sa colère ou alors si on voit un homme impuissant, victime de ses propres déclencheurs.