The Universe in a Bottle

Keshe Plasma Times February 2019

Through the presented system, one can achieve the wonderful properties and effects that one sees in everyday life in the Universe and on Earth. The development of this new technology has become possible through a new understanding of the creation of gravity and ability to replicate it in a simple system that everyone can replicate.

Step-by-step procedure:

  1. Cut two to five holes on one side of the coke bottle

  2. Insert one electrode (piece of bare copper wire, AWG14) into each hole. Make sure the electrodes do not touch one another. Even though they are electrically not connected, they create a field interaction between the electrodes and the environment inside the bottle

  3. Use silicone or hot glue to seal the holes around the electrodes

  4. Take the 1/2 cup of lemon lime soda and mix it with 1 tsp. of KOH (potassium hydroxite) and allow 10 minutes for the catalyst1 to perform. This starts the hydrogen ionization process2, which replicates the working of an entire spiral arm of a galaxy.

  5. Pour the solution (lemon lime soda & KOH) into the bottle and screw the cap on

  6. Wait 15-30 min. Now you can take the multi-meter (set it to measure milli-volts, mV) and read the energy output from the empty bottle.

  7. Take the solution out of the bottle and put the cap back on the bottle

  8. Wait 15-30 min and repeat the measurements

Observations and results

  • The voltage you measure is not stable, it fluctuates between values in the + range (magnetic fields are created) and the – range (creation of gravitational fields)

  • You can measure the energy even after your have taken out the liquid.

  • The energy output will increase, when you leave the bottle open because it can then suck in the energy from the surrounding environment.

  • The electrodes together with the caustic create a dynamic plasma reaction that replicates the mechanics of an entire galaxy

  • Experiment more with it and find out the highest output by touching the different electrodes.

  • After some time the electrodes become black, that means nano-layers have been created that act as an electrical insulator and a plasma super-conductor at the same time.

Magnetism and gravity can be achieved at all temperatures. It is a longstanding intellectual misconception in science to state that high temperature and high pressure are needed to reach basic interactions between the elements of the periodic table. In our prototype reactors based on this new understanding, we create today, even in static reactor prototypes, basic processes (like the production of atomic hydrogen) at room temperature and at atmospheric conditions.

The new understanding of the creation of gravity represents new physics in the world of science. This experiment breaks the old laws of physics and brings to light a new, exciting discovery. In the closed cola bottle reactor, we create a kind of micro galaxy in which the Plasmatic Magnetic Energy (PME) interact and change the properties of the Specific Entangled Plasmatic Magnetic Fields (SEPMAF). Some of these interactions are what we call traditionally – gravitational effects.

These are serious indications that one of sciences longest outstanding mysteries, the origin of gravity, has finally been resolved. The energy that spins our galaxy, our solar system and the earth is the same energy that spins the electrons within this bottle. It’s the universal energy we tap into in this experiment, because there is literally a microscopic galaxy of atoms in this bottle spinning around copper wire.

1 A substance that increases the rate of a chemical reaction without itself undergoing any permanent chemical change

2 Ionization or ionisation, is the process by which an atom or a molecule acquires a negative or positive charge by gaining or losing electrons to form ions, often in conjunction with other chemical changes.


The communication line of the soul – 14C

 

We have completely forgotten the invisible dimension of our existence, which is the most important, because within it lies our real power as well as the real sense of our lives. The actual teaching series is about bringing back our focus on the invisible, on the soul. First thing to look at would be the communication line between our physicality and our soul. When we work with MaGravs and reactors we use GaNS-CO2 as the line of communication between the plasma and the matter state. Now the communication between the plasma of the soul and the matter state of our body and mind is a special isotope of carbon: 14C

14C is the connection between the soul and the physicality. It makes the bridge between the dream and the waking state, between the generator of the dream and the receiver. On the image further down the dream is within the realm of the blue ellipse while our waking state is in the realm of the orange ellipse.
And we remember that GaNS-CH3 has the same atomic weight and plasmatic strength than C14. By the way, the space gap between the nano particles, no matter which material you use, is always the same = 14!

C14 shows itself mostly in the physical dimension as nitrogen (N). it has a diamond structure like graphene and plays the role as an insulator and a super conductor at the same time – remember the nano-layers display the same characteristics. C14, on a plasmatic level, is the real building block of our physicality.

Let’s take another look at the creation of the physicality of the man. Following conventional science, we have missed half of it; so let’s add knowledge to correct it.

Let’s look at 14C a bit closer. Even though, we have to look at 14C in the plasmatic state and not the matter state; lets start in the comfortable space of matter: Wikipedia tells us that Carbon-14 (14C), or radiocarbon, is a radioactive isotope of carbon with an atomic nucleus containing 6 protons and 8 neutrons. Its presence in organic materials is the basis of the radiocarbon dating method pioneered by Willard Libby and colleagues (1949) to date archaeological, geological and hydro-geological samples. The different isotopes of carbon do not differ appreciably in their chemical properties. This resemblance is used in chemical and biological research, in a technique called carbon labeling: carbon-14 atoms can be used to replace nonradioactive carbon, in order to trace chemical and biochemical reactions involving carbon atoms from any given organic compound.
Carbon-14 is produced in the upper layers of the troposphere and the stratosphere by thermal neutrons absorbed by nitrogen atoms. When cosmic rays enter the atmosphere, they undergo various transformations, including the production of neutrons.


This explanation refers of course to the matter state; on the plasmatic state ‘radioactive’ means ‘energy giving’. In regards to 14C, this means that it is constantly travelling beyond the speed of light through the matter state. Neutrons are the source of energy, because they need to decay into a proton and an electron in order to create stability for themselves. In 14C there are 2 neutrons wanting the decay at the same time, which represents a huge amount of energy; it is THE free energy in the universe. The process of decay actually creates a chain reaction, because the proton of one decay process links to another neutron initiating it’s decay and so on…

The table above shows the sequence of creation of matter in the atmosphere of the Earth: it starts with hydrogen (H); each step the mass gets bigger by 14. The next element is nitrogen (N) or Carbon14, followed by silicon (28), amino acids (COHN, 42), iron (Fe, 56) and gallium (Ga, 70). At every step of adding 14 we come to a new element on the physical plane, but we can also see the process as one of multiple combinations of 14Cs.

The colour of the brain is the same colour as the GaNS-CO2, GaNS-ZnO, GaNS-Si, GaNS-Ca. As we know, the brain is the filter or the interface between the soul and the physicality. The brain is the container and the control of the physicality while being directed by the soul at the same time.

The gap between the elements in the above table correspond to the domain of the soul whereas the point of elements correspond to our physicality. There is a constant alternation between the gap and the element, the gap and the element… and that’s how we dream. The dream is generated by the soul who wants to communicate something to us; 14C is the link to our physicality which enables us to remember the dream when we wake up.

14C is also the plasmatic strength of the transfer of energy in the universe; whereas the energy transfer in the physicality is by 12C. These two are so close to each other that we have lost track of one of them: 14C, the line of communication with our soul. 14C is the line of communication of the soul and this is the way we will travel the expanse of the Universe.

The same 14 C is the base of the portals as well.


14C part 2

We remember also from last week’s teaching (KSW 262) that the 14C is the line of communication between the soul of the physicality and the Soul. When the 14C drops in strength, when the neutrons in it decay, it becomes another carbon isotope: 12C, which is the link inside our physicality. The neutrons decay into 2 protons, one keeps the neutron and becomes deuterium; the other decays into a hydrogen.

In this sense 12C can be taken as 6x deuterium as it contains 6 neutrons. 14C would then be 7x deuterium. If you understand the use of deuterium, you can have all the energy you want.

A similar process happens when the CH3 releases it’s energy. In the CH3, we have a carbon (C) and we have 3 hydrogen, two of which are forming 1 deuterium while the 3rd is behaving like a neutron decaying into another new hydrogen.

Remember that we we are not talking about the radioactive material 14C here, but the 14C in it’s plasma state. The 14C in the matter state decays into N (nitrogen).

Our double lives

Now how does all this tie into our lives? Man leads two parallel lives:

  • We live on the material plane, the realm of 12C. This C (carbon) is the carbon that is part of the amino acids (COHN) + material energy packs (deuterium). This is our connection to the physicality; the way we feel connected to our family and friends.
  • At the same time are we living on the level of 14C. Here we are connected to the universal energy. This connects us to our soul; here we are connected to our family and friends on the level of the SOUL.

The 2 levels are always simultaneously active, but because we gave predominance to the physical eye, we only see the physical dimension and are mostly not even aware of the dimension of the SOUL.

But because we are living in these two dimensions simultaneously, we are able to know whether our lover or sister is happy or not. We know it immediately on the SOUL level, then, because of the interaction between the soul of the physicality and the SOUL, we have access to this information on the matter level. Correspondingly all beings of the Universe are connected via 14C and all beings on this planet are connected via 12C.

We can also say that the soul of the physicality is connected to the Earth from where it is created; the SOUL is connected to the Universe of which it is an aspect.

When we travel through space, we do so with 14C. Arriving at a certain destination, our SOUL can decide to create a soul of physicality and subsequently a physical body. And then we can easily feed our physicality by converting the universal energy in the form of 14C into the physical energy packs linked to the 12C. The free protons and electrons created in that process can provide any minerals etc that our body would need at the same time. The energy packs, that we were talking about, are basically deuterium which our body cells can easily convert into any mineral or material they need.

Towards the plasmatic generator

On still another level, we can now understand energy and electricity on a deeper level: the electrical current in a copper wire propagates by a certain frequency, for example 60Hz; that is 5x12C. When you nano-coat the copper wire, the nano particles create space gaps which allow 14C to flow unhindered. This is because the lattice created by the nano-particles and their space gaps create the diamond structure of graphene which corresponds to 14C.

Then the critical question was: how to transfer the energy of 14C into the matter state 12C and create electrical current. The MaGrav units were providing this transition. They are able to become self-sustained systems, because they tap into the universal energy to convert it into material current, AC.


You are a Universe

From Keshe Plasma Times, january 2019; edited by aviram, Plasma-Laurentides

Each proton or electron of an atom has centre that is ‘empty’. The ‘emptiness’ is only empty of matter because it is full of plasma, full of energy; the energy level is so high that no matter can exist there.

Atoms a forming molecules, the next higher level of complexity. Molecules are forming amino acids, the building blocks of all life on this planet. Amino acids form body cells; body cells form organs and organs form our body… not to forget all the micro-organisms of which have more than body cells, that participate also in this dance…

Each proton/electron has a plasma at the centre; this plasma is their soul. As they are organized together in more and more complex entities, their souls as well unite themselves as a new collective soul. That means each of our body cells has the collective soul of all the molecules composing them; each of our organ has a collective soul made of all the composing cells; and our body has a collective soul composed of all the organ-souls, the cell-souls composed of all the atom-souls.

But the chain of composing higher and higher complexities doesn’t stop here! All the souls of all the human beings organize themselves into the collective soul of Humanity. And even this is not the end: all the souls of all living things – and there is no not living thing anywhere in the Universe – are creating the collective soul of the Universe. Finally (?) all the Universes are uniting their soul in the collective Omniverse. Maybe we can call the Soul of the Omniverse, the soul of the Creator.

Remember that the souls are not organized in a hierarchy; it is more like one ecosphere inside another ecosphere inside another ecosphere… and it is not that the Omniverse is the head that orders all ‘below’ but it is rather that each component understands that the good of All include the best for the individual.

“Collectively we make the soul of the creator and each one of us has a position in that structure of the life of the Universe. We appear in different shapes or forms as planets, humans, animals, other creatures in the Universe but in all, we are part of that (one)body.” M.Keshe

So what we call ‘me’ is in fact our soul, the soul of the Creator; nevertheless our mind has the freedom to reduce the ‘me’ to our mind or our body. Depending on the use of our freedom, our life is either eternal and we are all powerful and unlimited because each of us is as an aspect of the Creator or the Omniverse; or our life will end with the demise of our body.

The more we understand this, the less we will adhere to a particular religion. All the religions are looking at one single house; a house with any doors. Above each door there is a sign reading: God, Jehova, Allah, Brahma etc – but there is always and only one Creator living in this house and it is always this same Creator coming through these doors. This Creator is not separate from us; the Creator is all of us – always.

So our wish to change the world, to end the era of competition and war and to start the era of Peace, will manifest when our collective soul has this unified wish for Peace! This unified wish for Peace does not need the majority of souls but the intensity of only one soul is enough to awaken this wish in the Soul of the Creator. Then we will move as a school of fish or a flock of birds, feeling the impulse to move all at once and moving all at the same time. And this time is NOW!

Confirmation of anything beyond the matter state

The more we move towards free plasma, the less we will be able to confirm what is happening by seeing it with our material eyes. It is like throwing a piece of sugar into a cup of hot water; the sugar visually disappears but it still can be tasted or felt. On a similar level we all know exactly when we are loved; we feel it and we don’t need any other proof.

The soul has the ability to hear and to feel; and we have to reconnect with these abilities. The KF proposes to get us acquainted with this, by publishing testimonies of all the people who have made such an experience. By reading these, we may be able to develop more confidence in our own experiences in this field that still looks so mysterious and unfamiliar to us.

Why is water liquid?

H2O is composed of one O and 2 H atoms. The H atoms are isotopes; they are not the same. They position themselves in relation to the O and in the relation to the other H. The positioning is so dynamic that the bond between the Hs and the O are ‘flexible’ or ‘volatile’ and this is exactly what makes water a liquid.


Côté pratique du plasma

Le Plasma – c’est nous!

Le plasma n’est pas une machine, ni une pillule qui fonctionne pareille pour tout le monde. Le plasma en effet fonctionne selon et avec vous. Le “débit” du plasma, son efficacité fonctionne ausse différemment: contrairement à une voiture dont la performance augmente quand on injecte plus de carburant – le plasma est contrôlé par le débit voulu: plus vous voulez, plus il vous donne.

Le Plasma fonctionne d’une façon personnelle.

En 2014 déjà 1.5M+ personnes travaillent avec la technologie du plasma – chaqu’un qui crée un produit lui donne sa touche personnelle. Donc il n’y a pas un vrai produit, chaque produit a sa qualité.

Le même image vue de l’angle du consommateur: surtout concernant les produits pour la santé (Stylo Santé, Coupe de Vie, etc) – chaque consommateur/patient a besoin d’une efficacité spéciale et cela se marrie très bien avec la grande variété des produits.

Dans la technologie du plasma il n’y pas d’échelles, pas de mesures pas de ratios bien définis… car le plasma est hypercomplexe et vivant. Dans un gramme de plasma vous avez des trilliards de petits plasma; et chaque petit interagit avec ses voisins, l’atmosphère et l’environnement. Ni il y en a des équations.


La technologie Keshe imite les entités qui créent du plasma: le soleil, notre corps, l’univers: un centre intérieur (gravitationnel) et un centre extérieur (magnétique) qui créent les champs gravitationnel et magnétique respectivement.

La différence entre les champs magnétiques et le plasma: les champs magnétiques – comme par exemple les ondes radio – sont émises et se propagent dans l’espace; ils sont directionnel et ne reviennent pas vers la source.
Le plasma fonctionne toujours avec un feedback de la même force; il ne s’épuise pas.
Ce qui est de plus, deux plasmas qui interagissent, ne le font pas comme une réaction chimique mais par un différentiel de potentiel (force).

Lorsque les éléments sont crées dans les couches supérieures de l’atmosphère – ils apparaissent d’abord en tant que plasma; c’est seulement s’ils entrent en contact avec d’autre matière qu’ils changent dans un état de matière, eux aussi.

Le soleil ne vieillit jamais, le noyeau central ne meurt pas. Il accepte, absorbe, retient, consolide, puis donne naissance à l’atome. Cependdant il ne diminue jamais car il reçcoit perpétuellement et absorbe en lui-même l’équivalent de ce qu’il émet au-dehors: la régénération et la renaissance continuent donc infiniment. (310)

(Notre univers fait partie d’une galaxie) qui comporte à son tour 91 galaxies tourant autour d’un noyeau central, ou soleil dont las masse est 91,000 fois plus grande que la précédente. Cette formule se reproduit presque indéfiniment en se multipliant chaque fois par 91. (311)


”Le vaste océan illimité de l’espace créateur de Dieu est transparent comme le cristal. Il est pourtant rempli de vibrations effluves d’énergie. Cette énergie est sous le nom de ‘substance éthérelle’. Tous les éléments sont dissous, prêt à répondre à l’appel du régime vibratoir qui leur permettra de se condenser en formes: l’être humain, coopérant avec cette ensemble, peut mettre en mouvement par ses pensées les influances vibrations appropriées. Alors l’élément, n’ayant pas d’autre issu, se précipite pour remplir le moule formé par le désir. Tel est la loi absolue, dont nul peut arrêter les répercussions… L’homme est l’unique projecteur, le coordinateur exclusif des divers moules de la substance. (La vie des maîtres, page 302)


Le plasma a un aspect ‘intention’ (subjectif) et un aspect ‘technologie’ (objectif). Ces deux aspects ne sont pas séparables. La partie ‘technologique’ nous donne des résultats objectifs: on peut mesurer l’augmentation de la croissance d’une plante arrosée avec du PL-CO2; on peut mesurer l’effet d’élimination des pathogènes dans de l’eau ou notre organisme par des tests bio-chimiques ou médicales.

On peut aussi observer comment on peut augmenter ou bloquer les effets du plasma par notre intention. De toute façon nous ne pouv0ns pas exclure le facteur ‘intention’ car on a toujours une soit-elle consciente ou pas; on peut même déduire notre intention en regardant la perception de la ‘réalité’ autour de nous: la réalité que nous percevons est le résultat ou le reflèt de notre intention.


magngravnCe qui est gravitationnel devient magnétique dans le temps et vice-versa: ce qui est magnétique devient gravitationnel avec le temps; c’est une question de point de vue.
Supposons nous avons deux plasmas, chacun avec une entrée et une sortie (image à droite). Les lignes qui partent du pôle N sont des lignes de la force magnétique pendant que les lignes qui entrent dans le pôle S sont considéré étant des forces gravitationnels. Au point d’intersection (circle rouge) la ligne de force magnétique devient ligne de force gravitationnelle et vice-versa. Les forces changent de force de répulsion (magnétique) en force d’attraction (gravitationnelle).
Le champs et UN CHAMPS sans début et sans fin; c’est juste nous qui font la division.
Il y a toujours une multitude de champs qui interagissent et le mode d’interaction détermine la qualité du champs. Par exemple si une entrée (N) interagit avec une autre entrée (N), un champs magnétique en résulte; si deux sorties interagissent – aussi un champs magnétique; si les deux sont différent (N,S) un champs gravitationnel en résulte.

Pôle interagit avec l’autre pôle Force Champs
Entrée Entrée Répulsion Magnétique
Entrée Sortie Attraction Gravitationnel
Sortie Entrée Attraction Gravitationnel
Sortie Sortie Répulsion Magnétique

Voici comment un système fonctionne: une entitée prends ce qu’elle a besoin par le pôle S (entrée) et donne ce qu’elle n’a pas besoin par le pôle N (sortie). Les liaisons se font quand il y a un autre prenneur qui prend ce que je n’ai pas besoin et un autre donneur qui me donne ce qu’il na plus besoin. Ainsi les particules s’accomodent et la vie continue.


Le fonctionnement du plasma

grav mag inout

Le champs gravitationnel est une force centripétale dans le sens horaire; le champs magnétique est centrifuge contre le sens horaire. Comme vous voyez sur l’image à droite, les deux champs ne font pas une collision – ils bougent dans des directions différentes mais il accommodent l’un l’autre.

mag&grav

Dans ce contexte on peut aussi situer les GaNS: tous les GaNS qui contiennent de l’O (CuO, CO2, ZnO) sont des prenneurs = gravitationnel = alcalin = pôle S = entrée; et le GaNS CH3 est le donneur = magnétique = acide = pôle N = sortie.

Au centre du plasma est le neutron = le principal

plasmastrength-all

Une fois l’unité de puissance (magrav) est installé et branché il va baisser la consommation d’électricité; parce qu’il rend graduellement l’énergie du plasma, ou l’état plasmique de l’électricité disponible. Au mème temps il va commencer de nano-plaquer tout les fil en amont et en aval du système. Un fil nano-plaqué agit par la suite comme conducteur de l’énergie plasma, lui aussi.
Ce phénomène est responsable pour l’observation que l’économie ne se fait pas d’un seul coûp mais graduellement, car le système utilise de l’énergie pour nano-plaquer son environnement.

keshe schemas

Dans le graph ci-haut on voit bien comment la puissance du plasma est constante et beaucoup plus élevée que celle de la matière (vibration des électrons). Qand elle descend pour “faire du AC” elle perd d’énergie en chaleur. Avec le temps elle va augmenter la puissance AC ce qui est mésurable car le compteur électrique va tourner plus lentement.

À la limite le débit de l’énergie plasma est limité seulement par ce que nous en voulons retirer; elle n’est pas limitée en elle-même.

Plasma est toujours continuant comme de CD (courant direct); si on pousse le plasma dans un état de matière on crée du CA. Le plasma a besoin de trouver des espaces dans la matrice de la matière pour rentrer; alors ça se fait comme par gouttes et c’est ça la raison de la création du CA. Donc pour créer du AC on n’a qu’à gratter le plaquage nano pour créer des trous par lesquels l’énergie peut s’écouler.

De la même façon on peut décider de quelle manière le plasma est utilisé en tant qu’énergie : gaz, électricité, etc.

Les technologies du Plasma

systems in plasmaChaque application de la technologie Keshe ”occupe” un certain ”espace” du plasma, une structure/force qui peut fournir ce que l’outil veut faire. Le plus on s’on va vers le centre, le plus fort est le plasma :

  1. L’antenne (état de GaNS-matière)
  2. L’Unité Universelle de Santé (état de GaNS-matière)
  3. Les outils pour économiser l’énergie (état de vibration d’électrons)
  4. L’envol et positionnement (interaction entre le plasma et la matière)

La découverte du plasma allait dans ce sens :

  1. la matière
  2. la couche nano
  3. le GaNS
  4. le Plasma liquide (eau-de-GaNS)
  5. le Plasma libre (plasma du champs)

Pour aller du niveau 1 à 2 (du moléculaire à atomique) nous avons utilisé (NaOH). Pour aller de 2 vers 3 nous avons utilisé NaCL et de 3 vers 4 c’est de l’eau.

L’application du plasma nous demande d’aller dans le sens inverse : Sur cette planète le sodium (Na, la base du sel) doit être utilisé car l’énergie de l’univers interagit avec le plasma de la terre. Elle homogénéise par l’eau des océans. Dans les champs des sels de cette planète se ferait la création des matériaux nano et par la suite de la matière.

Le chemin du matériel au plasma libre reflète la condition sur terre pendant que le chemin inverse reflète les conditions dans l’univers. Dans la première on utilise l’état de matière pendant que dans la 2e on utilise le plasma. C’est le contrôle de la force magnétique versus la force gravitationnelle qui détermine ce qui est produit; en plus on a à créer un champs gravitationnelle-magnétique de l’environnement afin de rendre visible ce qu’on a produit.


Rebrousser chemin

reactor and magravOn a fait les réacteurs et les magravs. Leur rélations est comme suit:

Voici le fonctionnement et la relation entre le réacteur et les bobine type magrav. La couche de GaNS entre en connexion avec le plasma libre du réacteur (zug?). Le réacteur est le crops humain.


filcuivre-nano-schema

Après avoir résolu le problème de la super-conductivité, il restait celui-ci: comment tranformer les atomes (qui sont encore en liens) en atomes libres = plasma? Le caustique ou la torche créent juste la bonne température pour que les atomes de la surface du cuivre se séparent, ils deviennent individuels sans se séparer de leur support (mère) le cuivre pour autant.
Dans la couche nano les atômes sont encore liés aux atomes du fil de cuivre. Tous les champs magnéto-gravitationnels émettent constamment de l’énergie qui est piégé dans les espaces de la couche nano. Les couches nano sont donc capable de capter l’énergie qu’elle que soit-elle; par ce fait nous ne sommes pas capable de garantir la fourniture d’énergie contunuelle. La nouvelle composante nécessaire pour relâcher de l’énergie continuellement était une autre couche par dessus la couche nano, une couche qui imite l’atmosphère terrestre: ils ont ajouté de l’eau salé pour créer du plasma libre (ne pas attaché à un état matériel comme la couche nano). Cette couche s’appelle “gans” (Gas in Nano-State).
Le Gans est du gaz sous forme solide et à l’échelle nanométrique; ces particules sont libres, elles ne sont plus attachées les unes aux autres; chacune d’entre elle est maintenant libre de rayonner, tel un mini soleil et à directement accès au plasma.

filcuivre-nano-schema2

Cette couche de plasma libre peut emmagasiner (pôle sud) ou relacher l’énergie (pôle nord). En passant le soleil, la lune et notre corps est aussi un plasma libre (=champ morphogénétique). Ainsi Keshe a crée une source énergétique semblable au soleil. Le plasma gans peut relâcher son énergie sur demande et sans limites. Les nano particules et le GaNS permettent de transformer la matière en plasma, dans un sens, et le plasma en matière, dans l’autre. Le plasma peut être converti en énergie ou en matière.

filcuivre-nano-schema3

Le système peut être conditionné maintenant pour faire que la couche gans va relâcher son énergie libre dans le fil de cuivre: le plasma est transmis dans la couche nano en forme de DC.

Si on arrive à vider le fil du cuivre (tuyau) il devient supersuper conducteur à l’intérieur. Cela peut transferrer l’information sans aucune perte de temps (zéro temps). C’est exactement ce qui se passe dans les bobines qui constituent un tuyau courbé.

mat-to-gans

La densité de la matière est 1,000,000,000 atomes per mètre – c’est si dense que peut d’énergie peut traverser. La densité du matériel nano est la moitié, soit 100,000 atomes/m – c’est beaucoup moins dense pour l’énergie de passer. C’est grâce à ça que le nanomatériel est antenne et conducteur pour l’énergie plasmique.
Un pas de plus: si on fait du GaNS, les atomes n’ont plus aucune densité en soi car ils flottent librement dans l’eau; chaque particule de GaNS est une source d’énergie (comme un petit soleil). Contrairement aux 2 états précédents, l’énergie n’est plus lié à quelconque matière, elle est alors libre; et on peut par conséquent en faire ce qu’on voudrait: électricité, eau, plastique, bois, vent, lumière etc.

Plasma est seulement DC, il n’alterne pas du tout; car il est transmis par le champs magnéto-gravitationnel et ne pas par vibration (AC). Ce système est appellé “Magrav” (qui veut dire “magnéto-gravitationnel”, car il prend l’énergie par le pole sud, gravitationnel et le relâche par le pol nord, magnétique.  Le Champ gravitationnel est toujours (sauf exception) plus puissant que le champ magnétique. Selon Keshe la masse d’un élément se calcule comme ceci :

Champ Gravitationnel – Champ Magnétique = Masse de l’élément

Les trois couches sont “syntonisé” afn de nous donner ce que nous avons besoin.
Dans l’état plasma, les “particules” sont connectés les uns avec les autres entre les pôles N (vers la droite) et les pôles S (vers la gauche).

filcuivre-nano-schema5

Ces connections resemblent pas mal au symbol d’une bobine; c’est ça la façon comment diriger le mouvement du plasma. Mais ce symbole représente seulement le mouvement magnétique; celui du gravitationnel est représenté et crée par une bobine à l’intérieur de la bobine magnétique; c’est pour ça que les bobine du magrav sont des bobines magnétiques qui ont une autre bobine (gravitationnelle) à l’intérieur.


Jusqu’ici nous avons seulement utilisé du cuivre pour les deux bobines – qu’est-ce qui arriverait si on change le matériel d’une bobine en laiton ou aluminium?


plasmarotJusqu’ici nous avons créé un plasma libre (dans la formation des étoiles); mais ce plasma était toujours confie et lié à la matière. Est-ce qu’il est possible de créer un plasma qui se contient lui-même?
La rotation équatoriale (gravitationnelle) ou polaire (magnétique) incite la rotation du plasma physique. La ligne de l’équateur absorbe le maximum de l’énergie comme la température à l’équateur de la terre est la plus élevée. La raison est que l’interaction des deux champs est le plus intense le long de l’équateur; et c’est la force de cette ligne d’interaction qui crée par exemple la chaleur le long de l’équateur de la terre (et non la direction/proximité au soleil). Une fois cela compris nous pouvons le mettre en oeuvre pour créer de la chaleur.
Cette configuration du champs contient le plasma de la terre.

plasmarot1Maintenant on pourrait configurer les bobines d’une façon qu’ils contiennent le plasma qu’ils créent: la bobine gravitationnelle reste à plat pendant que la bobine magnétique est tourné à 90°; en passant cette configuration crée une forme sphérique – comme la balle de pingpong au gans. Au centre il se crée un plasma qui est la copie exacte du plasma de l’univers.
Au même temps dans notre arrangment des bobines: les deux jeux de bobines ont une gravitationnelle et une magnétique; donc chaque bobine est donnant et recevant au même temps. Ça c’est exactement la façon de laquelle le plasma “naturel” se comporte. De cette façon on pourrait contrôler le plasma libre ainsi créé par la bobine magnétique et la bobine gravitationnelle.
Dans la formation des étoiles nous avons crée un plasma libre, mais dans cette configuration nous pouvons le contrôler.
Tout les particules matériaux qui sont un plasma sont tous vide à l’intérieur comme cette configuration et comme le pingpong qui fait la rotation. Cette vacuité au centre est “rempli” de plasma libre.


Les doubles bobines (une gravitationnelle dans une magnétique à l’intérieur d’une magnétique avec une gravitationnelle à l’intérieur) re-créent exactement la condition de la terre. Ce système crée son propre champs gravitationnel-magnétique. Cela crée un dynamisme gravitationnel et magnétique, qui lui a une limite; pas un endiguement mais une  limite; c’est une atmosphère par sa structure qui donne et prend.


Le prochain pas est d’arranger cette nouvelle configuration en formation d’étoile où chaque unité peut être contrôlé séparément, chaque unité a son plasma libre au centre (1), chaque unité crée son plasma confit autour (2) et chaque unité interagit avec toutes les autres (3). Et un plasma libre entre toutes les unités est créée aussi (4). Ainsi nous créons un système qui est durable, qui conserve sa propre énergie et qui nous permet de tout créer.

perpcoilstar

En contrôlant la force de chaque bobine individuellement nous pouvons aussi nous déplacer et déplacer autres choses qui ne sont pas nécessairement à l’intérieur de la structure physique.
Dans cette configuration aussi le centre (4) est vide car la force du plasma est si grand. Cette  “vacuité” créée au centre se comporte comme le gans dans la balle de pingpong: elle crée un champs plus fort gravitationnel au centre qui tourne dans le sens de l’aiguille et un champs plus faible, magnétique autour qui tourne dans le contresens.