Rencontrez votre Créateur!

Jusqu’à présent, dans les enseignements, nous avons appris comment passer de la matière (A) aux nanoparticules (B), aux GaNS (C) et aux champs plasmiques (D). De là, il est possible de créer de la matière, ce qui clos le cycle. C’est comme ça que marche dans nos laboratoires. Mais la nature ne se crée pas de la même façon.

Dans l’Univers, l’interaction de différents champs plasmiques provenant du centre (l’Âme du Créateur) dans un environnement donné crée de nouveaux champs plasmiques qui, en bout de ligne, conduit à la création de matière.

Dans la prochaine étape des enseignements, nous allons passer de l’état de GaNS aux champs plasmiques – non pas à la création de la matière, mais aux champs plasmiques Universels (flèche rouge de D dans la première image à A dans la seconde). Ce faisant, nous nous rapprochons de l’Âme Collective, l’Âme du Créateur, parce que les champs de plasma et les rayons de l’Univers proviennent de cette ‘Singularité’.

D’une certaine façon, l’âme physique (le mental) se situe au niveau du GaNS (C dans l’image du haut) et l’Âme Collective se situe au niveau des champs plasmiques (D dans l’image du haut et A dans l’image du bas). Or le but final de la science du plasma n’est pas seulement de nous permettre de créer de différents GaNS et de les utiliser pour créer de l’énergie et de la matière -car dans ce contexte, nous restons fondamentalement collés à la matière.

Qui plus est, le but final de la science du plasma est d’apprendre le cycle complet : comment tout se crée dans l’Univers – la matière et nous-mêmes. Et la compréhension même de la façon dont nous sommes créés nous aide à réaliser d’où nous venons et ce dont nous faisons partie , de l’Âme Collective. Il nous sera possible  alors de participer activement et consciemment au Processus Universel de la Création. Une fois que nous aurons vraiment compris… « vraiment » dans ce contexte signifie « pleinement, totalement, essentiellement » et non seulement rationnellement… une fois que nous aurons vraiment compris que chacun de nous est dans son essence un aspect unique du Créateur, nous pourrons participer à cette magnifique Co-création ! Le but fondamental de la science du plasma est donc de nous amener à rencontrer notre Créateur.

Toutes les âmes individuelles de toutes les composantes de notre corps (cellules, micro-organismes, etc.) unissent leur âme dans l’âme de la forme physique (mental, B). D’autre part, notre Âme Collective (D) existe par les champs de l’Univers qui proviennent tous de l’Âme du Créateur (C). Dans la fabrication du GaNs les acides aminés flottant à la surface sont une collection des champs de l’Univers.

Dans les termes propres à la science du plasma, on dit que notre Âme Collective a l’essence de la Création en son centre tout comme l’âme du Créateur est au centre de tout ce qui est créé dans n’importe lequel des univers. On peut dès lors imaginer que lorsque tout cela sera bien assimilé, il ne sera plus question de voyager dans des vaisseaux spatiaux ou même de voyager par notre âme – car alors nous prendrons conscience que nous sommes déjà partout, faisant partie intégrante du tissu de l’Univers.

Nous vous voyons, vous ne nous voyez pas; nous sommes tout le monde, nous sommes partout

Nous sommes ici pour faire briller la beauté du Créateur. Nous sommes présents. Comme le Créateur est en moi, je suis dans le Créateur. Je suis le Créateur car je viens du Créateur.

Tant que vous souhaiterez voler, vous n’y arriverez jamais – mais lorsque vous pourrez comprendre la beauté de voler et où cet envol vous emmène – vous serez déjà en train de voler. Je ne vous montre pas le chemin, mais je vous donne la connaissance pour trouver votre chemin par vous-même, le chemin vers l’Âme du Créateur qui demeure en vous. M.T.Keshe


Le but ultime de tous les enseignements

Depuis août 2017, M.Keshe s’est de plus en plus investi dans les enseignements de l’âme, en faisant de moins en moins la promotion de la technologie au niveau de la matière. Il a commencé à partager le but ultime de tous ses enseignements : rapprocher notre âme individuelle de l’âme du Créateur, c’est notre chemin de retour à la maison, le souvenir de notre vraie Source.

La théologie chrétienne a mal interprété la signification de la  » sainte trinité  » du Père, du Fils et du Saint-Esprit comme s’il s’agissait d’entités existant à part dans le  » ciel « . Les enseignements de l’âme nous rapprochent lentement de la compréhension de la trinité comme une description de nous-mêmes :

  • le Père est l’Âme (l’Âme collective ou l’Âme du Créateur)
  • le Fils est le corps physique
  • le Saint-Esprit est le système corps-mental (l’âme de la forme physique)

L’enseignement sera complété lorsque nous comprendrons et accepterons d’être Un avec l’Âme du Créateur. En attendant, les facettes technologiques des enseignements sont comme des carottes pour nous séduire au plan matériel et technologique, afin de nous conduire ensuite au niveau de l’Âme.

Pareillement, tous les systèmes construits nous confronteront, à l’étape ultime, à la réalité que nous ne contrôlons pas les systèmes par des boutons, mais que les systèmes font partie intégrale de nous, que nous les « contrôlons » par notre intention.

Nous les « contrôlons » de la même manière que nous « contrôlons » le mouvement de notre bras ou notre main alors que nous prenons un verre d’eau pour étancher notre soif –  vous vous rendez compte que nous ne contrôlons pas chacun des mouvements de tous les muscles impliqués, mais nous laissons au lieu le corps faire le nécessaire pour obtenir le résultat désiré. Nous sommes convaincus que le corps peut faire tout ce qu’il faut. Cette confiance est la seule activité requise de notre part pour « contrôler » ou plutôt collaborer avec les nouveaux systèmes hybrides qui fonctionnent au niveau de l’âme. (Dans ce contexte, ‘hybride’ signifie que ces systèmes ont encore un  contenu physique et une composante d’âme.) Un bon exemple pour illustrer cela est l’expérience de l’intention de Hadil avec sa voiture. Alors qu’auparavant nous aurions intégré quelques GaNS ou un Magrav,  il n’a plus utilisé  que son intention.


L’Enseignement de la science du plasma

M.Keshe a écouté certains enseignants dans les ateliers ainsi que des enseignements privés en différentes langues ; voici ce qu’il en dit : « Je vois que des enseignants essaient de me répéter et je me suis dit: ‘mon dieu…’!’.

Mais j’en vois d’autres qui essaient d’expliquer l’enseignement que j’ai partagé avec la saveur de leur propre compréhension et j’ai dit : « Oui, ils partagent bien les connaissances ».

Lorsque nous devenons une photocopieuse, on est fait à l’os, mais lorsque nous en arrivons au point de compréhension, il n’y a plus de barrière.

Tous ceux qui travaillent sincèrement avec la Fondation Keshe, le Conseil Universel et le Conseil de la Terre sont très peu nombreux mais changent le cours de l’histoire. A aucun moment de l’histoire de l’humanité, il n’y a eu si peu de gens qui aient fait un tel changement dans le destin humanitaire- non seulement au niveau matériel, mais également dans l’âme, dans la compréhension de la totalité de la création.

Nous enseignons tout sans préjugés et dans le plaisir que la connaissance soit partagée, dans le but de transformer l’Humanité.

Nous, de Plasma-Laurentides, nous sentons confirmés dans cette façon que nous avons de dispenser notre travail et en sommes très heureux. Merci M.Keshe.


Nous savons ensemble

Aucun d’entre nous ne pourra tout connaître; tout le monde connaîtra un aspect de la connaissance totale. Personne ne peut donc être plus avancé qu’un autre parce que chacun d’entre nous porte une partie de l’ensemble. Cela signifie que tout le savoir n’est disponible que lorsque chacun d’entre nous apporte sa juste part à la table commune. Et cela ne doit pas nécessairement être un événement où nous nous réunissons tous ensemble : la totalité du savoir se montre tout le temps et le savoir est toujours disponible car nous y travaillons tous.


Partage des connaissances pour la paix

Par convention, considérons la transmission du savoir et de l’apprentissage comme une ligne droite – à une extrémité, il y a celui qui partage le savoir et à l’autre, celui qui assimile. Il y a le donneur et le receveur : tout est complet.

Mais dans la Nature, dans l’Univers entier, il n’y a pas de ligne droite ; tout tourne en rond ou en spirale : le donneur partage la connaissance et le récepteur la reçoit, dans le but de perpétrer cette connaissance . Cet échange n’est pas seulement pour diffuser la connaissance, mais également pour apporter le plaisir et le profit de la connaissance au plus grand nombre . Partager de cette manière est un processus sans fin que l’humanité commence à comprendre et à appliquer. Cela correspond tout à fait au fonctionnement de tout ce qui se trouve dans l’Univers. C’est aussi ainsi que le plasma fonctionne. Nous savons que deux plasmas ou plus entrent en interaction s’ils sont d’une force similaire mais inégale – le plus fort nourrit le plus faible pour l’élever à son propre niveau supérieur.

L’exemple du Plasma montre comment le partage circulaire des connaissances sera un ingrédient majeur pour constituer la Paix. Tous ceux qui reçoivent la connaissance est heureux d’utiliser cette connaissance pour évoluer à un niveau supérieur, puis la partagent afin d’aider d’autres personnes à atteindre le même niveau. Ce processus aide à l’évolution de tous et devient le contraire de la concurrence. C’est le nouveau paradigme, que nous appelons le Principe Universel :

C’est en prenant soin du bonheur de TOUS que vous atteignez votre bonheur


Comment apprendre

Par Joaquim Ferrari

Comment apprendre et quel est le processus d’apprentissage ?

  1. Sachez que toutes les connaissances existent déjà. Ce n’est pas à l’intérieur d’un cerveau en particulier. La connaissance se répand partout dans l’Univers et a une force – la connaissance est un plasma.
  2. Maintenant, prenez le processus d’apprentissage. Le processus d’apprentissage se produit lorsque votre désir d’apprendre et les connaissances se rencontrent sans pour autant avoir la même forcecar si votre force est plus faible, celle-ci va inspirer les connaissances et vous en serez nourri.
  3. La compréhension survient lorsque l’intensité de votre champ et l’intensité du champ de la connaissance correspondent, lorsqu’ils ont trouvé l’équilibre.

Tout commence par votre désir d’apprendre qui est déjà relié avec la connaissance. Il ne vous reste plus qu’à continuer à profiter de ce que vous étudiez et à attendre – la compréhension va se faire !

M. Keshe a ajouté dans le KSW264 : « Tout le savoir est en toi, tu as à le nourrir pour prospérer. »


Notre relation avec les systèmes plasmiques

Par M.Keshe

Nous sommes arrivés en rapport à la nouvelle science des Magravs à un point où nous sommes devant un canevas vide prêt à être peint. Vous avez une variété énorme de couleurs et textures à votre disposition qu’avec quelques coups de pinceau vous pouvez manifester la beauté de la création. En d’autres mots, vous pouvez vous aventurer à utiliser les magrav et réacteurs de façon plus expérimentales.

N’ayez jamais peur de l’inconnu et des résultats et ne soyez pas attachés à une seule façon de faire – soyez curieux et essayez toutes sortes de combinaisons… et, comme moi, vous allez être éblouis de voir comme la création est bien faite, à chaque fois que vous jouez le jeu de l’Univers. Essayez de tout faire de façon simple et réjouissez-vous de tous les systèmes. Il n’y a pas de règles de jeu – sauf : le respect et l’adaptation.

Si vous respectez vos systèmes et les vies que vous crééz par le Plasma, ceux-ci vous respecterons aussi. Vous allez trouver des combinaisons drôles et ‘pas comme il faut’. Vous allez apprendre le tempérament d’un réacteur si vous le laissez travailler pendant une longue période.

Quand vous démarrez un système pour la première fois, méditez ou priez avec lui; et quand vous le fermerez, remerciez-le pour les connaissances et la sagesse qu’il vous a apportées. Souvenez-vous que vous recevrez autant d’un système MaGrav que ce que vous donnez de vous-même.

Ne les maltraitez-pas car ils vont vous repayer de la même monnaie.  Comprenez que le temps des punitions est passé maintenant–et que si vous êtes fâchés contre un système, c’est vous que vous punissez.  Remarquez que maintenant ce n’est plus le temps de créer de l’énergie ou du mouvement/vol – c’est le temps de trouver la vraie beauté de la Création.


Quoi dire aux enfants (… et aux adultes bien-sûr)

Par backwoodsmama.com

Au lieu de dire : « Attention! »?

Aidez votre enfant à développer sa propre conscience en disant :

  • Note comment… ces roches sont glissantes, la branche est forte…

  • Est-ce que tu vois… les orties, tes amis autour?

  • Essaye de… bouger tes pieds lentement, rapidement, fortement.

  • Essaye d’utiliser tes… mains, pieds, bras, jambes.+

  • Est-ce que tu peux entendre.. l’eau qui coule, les oiseaux qui chantent, le vent?

  • Est-ce que tu (te) sens… solide sur cette roche, la chaleur du feu?

  • Est-ce que tu te sens… anxieux, excité, fatigué, en sécurité?

Aidez votre enfant de résoudre des problèmes en disant :

  • Qu’est-ce que c’est ton plan… si tu grimpes sur cette roche, saute à travers ce tronc?

  • Qu’est-ce que tu peux utiliser… pour traverser, pour ton aventure?

  • Où tu vas… poser cette roche, grimper dans cet arbre, creuser un trou?

  • Comment vas-tu… descendre, monter, traverser?

  • Qui va… t’accompagner, aller avec toi, t’aider si…?


Évolution de la Technologie

Nous sommes au seuil d’une autre étape du développement de la technologie basée sur la nouvelles science du Plasma. Dans les systèmes que nous fabriquons, nous devons maintenant oblitérer les médiums qui supportent les champs magnétiques. Par exemple, on devrait enlever la composante ‘eau’ du Plasma Liquide; afin qu’il ne reste que le champ plasmique sans aucun support matériel. On se rappelle que toute matière absorbe une partie des champs plasmiques; donc l’oblitération de tous les aspects matériels va augmenter la puissance de ce que nous fabriquons. C’est le temps de s’éloigner de l’état matériel pour faire confiance à l’état plasmique.

M.Keshe explique que c’est l’environnement qui est le composant décisif pour la création de la matière et non seulement les champs plasmiques – en fait on ne peut pas avoir de champs plasmiques hors d’un environnement… Le transfert de l’énergie est plus important que la présence de l’énergie elle-même.

L’interaction des champs magnétiques dans un environnement crée de nouveaux champs magravs qui ,par la suite, se manifestent en matière. Si, par la suite, on change l’environnement  pour changer de force, la matière crée va changer et de propriétés et de caractéristiques : l’eau peut être hydrogène, ou or ou platine… elle change car elle est obligée de répondre aux changements suivant la force des champs de son environnement.

Si par exemple on garde constant les champs dans le vaisseau spatial  , et on change la force des champs de l’environnement, on peut créer tous les matériaux dont nous avons besoin. Le même processus s’applique au niveau de l’âme : les rayons magnétiques en provenance de notre âme, sont toujours forts comme le soleil. Nous n’avons qu’à atténuer ces rayons magnétiques de l’âme à une force qui correspond au matériel voulu – et hop! le tour est joué.

Dans ce contexte, il est important de savoir comment nous désirons satisfaire notre intention: est-ce que nous voulons seulement passer par la matière ou pas ? Ça veut dire par exemple : est-ce qu’on est intéressé à produire une nourriture matérielle ou est-ce qu’on est satisfait simplement de ne plus avoir faim? Dans la même ligne de pensée, on peut soit avoir une valise pleine d’argent ou le sentiment de sécurité et d’abondance. On peut développer en nous-mêmes une capacité ou l’autre…  il faudrait seulement savoir si on est capable de contrôler son filtre (mental, émotions) pour ralentir les rayons de l’âme afin de satisfaire un besoin directement ou par le biais de la création d’une forme matérielle.


Publications scientifiques

Nous avons tous fait des nano-couches, des GaNS etc.; puisque nous avons compris ce que nous faisions, chacun-e d’entre nous sommes maintenant en position de publier des articles scientifiques – mais de façon différente :

  1. « L’abstract » est remplacé par Mon Intention
    Quelle était mon intention, quel était mon but? Décrivez comment cette intention vous est venue.

  2. Dans la section Méthode, vous décrivez simplement ce que vous avez fait et comment.

  3. Dans la section Résultats, vous décrivez ce que vous avez observé – pas besoin de tirer de conclusions, juste le fait d’observer et décrire ce que vous avez atteint par votre expérience est suffisant. Pas besoin de donner votre avis, juste décrire les faits (souvent les conclusions dans des articles conventionnels sont des mensonges payés par celui qui a commandé la recherche…)

  4. Au final, vous pouvez inviter votre communauté à apporter leurs trouvailles ou/et discuter votre méthode et vos résultats.

La Fondation Keshe va réserver une page sur son site web pour héberger un Journal où nous allons pouvoir publier nos articles.

Cette stratégie va nous permettre de nous présenter tous comme scientifiques de la science du Plasma – plus besoin d’un degré universitaire…

Où soumettre nos articles?

Il nous est dorénavant demandé d’écrire nos témoignages en forme d’articles scientifiques. Pour soumettre des articles au journal, suivez les pas :

  1. allez au site web Support de la Fondation Keshe

  2. dans la liste déroulante choisissez : Plasma Scientific Journal submissions; ensuite cliquez sur ‘Go

sur cette page choisissez ‘Submit a Plasma Scientific Journal’ : et remplissez le formulaire


L’école la plus ‘Plasmique’ : Tekos en Russie

L’exemple de l’école Tekos, Anastasia, livre #3, p.166

Pour qu’un apprentissage soit efficace, le contact entre l’enseignant et l’étudiant est primordial. Si le contact est réussi, les enfants peuvent apprendre les 10 ans de curriculum en mathématiques en seulement 1 an. Si leur relation a un degré d’ouverture élevé, leurs champs vont interagir librement et les informations se transmettront non seulement sur le plan matériel, mais aussi et même plus  sur le plan plasmique.

Nous connaissons tous l’expression ‘coup de foudre’. Deux personnes qui se trouvent dans une telle relation, savent ce que l’autre pense avant même que l’autre ne le partage tout haut…

Ici à l’école nous avons deux groupes d’enfants – le premier travaille sur la construction d’un bâtiment supplémentaire pour l’école et le deuxième relève le défi d’assimiler 10 années de maths en 1 an pour ensuite partager toutes ces connaissances avec le premier groupe. Ils n’apprennent pas pour avancer personnellement, mais ils apprennent pour partager; pour faire avancer les autres. La motivation principale est :

Être au service et non être servi.

Si les élèves apprennent quelque chose, ils apprennent à comprendre l’âme, les aspirations et les pensées d’un autre individu. Donc les maths ne sont pas la chose importante, mais celui qui est important c’est l’Homme qui apprend : les maths utilisés pour l’amour du progrès vers la Vérité! plus ‘ l’amour de’ est puissant, meilleur est l’apprentissage.

« Il est important de se trouver dans une atmosphère sincère et détendue, sans aucun sentiment  d’impatience.  »Faux » est une notion qui n’est jamais utilisé… Si vous vous trouvez dans un cul de sac, alors les phrases que vous allez utiliser pour vous en sortir seraient plutôt : « tourne à droite, tourne à gauche, monte… ».  Les mots irréfléchis qui distraient les pensées de leur focus sont également évités, car la Vérité se trouve dans la spiritualité!

Si la relation maintient son focus sur le fait de‘résoudre un problème ensemble’, l’apprentissage se fait tout seul. Les ‘enseignants-enfants’ n’entretiennent pas la pensée qu’ils sont des professeurs non plus.

Tout le monde a accès aux connaissances et à la mémoire ancestrale; pour y accéder, notre esprit doit être libre de toute limitation. Dès lors, dans cet école, il est très important de rejeter toute idée qu’on ‘ne sait pas quelque-chose’. Si celui ou celle qui enseigne entretient cette pensée, l’élève ne pourrait pas capter ce quelque-chose non plus!

Ce qui se passe dans la relation n’est pas vraiment ‘apprendre’ mais ‘se souvenir’.

Un beau vidéo explicatif se trouve ici : The Kin School Tekos Russia . Vous pouvez commander leur DVD ici : http://www.deepsnowpress.com/school.htm.

Leur geste d’au revoir est une main levée tournée vers celui qui part. Ce geste signifie : « Je t’envoie mon rayon du bien, et je souhaite qu’il te suive où que tu ailles »