Print pagePDF pageEmail page

Tests cliniques de GaNS

Par Prof. Khan @2:21:00 (à l’université de Tokyo)

C’est une procédure de laboratoir universitaire – nous n’avons pas besoin d’appliquer une telle rigueur.

Préparation du GaNS-CO2 selon la procédure du laboratoire universitaire à Tokyo :

  1. Production du GaNS

    1. Installer une plaque de Cu-np (nanoplaquée) et une de Zn simple dans un contentant de plastique.

    2. Connecter avec une diode comme le décrit M.Keshe

    3. Préparez une solution de NaOH (0.5m = 1/2mol de NaOH dans 1l d’eau) et la chauffer à 60 ° C.

    4. Versez la solution dans un contenant en plastique (nommé ‘réacteur’ par la suite).

    5. Le réacteur est posé dans un bain-marie pour le garder à 60 ° C; après 24 heures le réacteur enlevé du bain-marie qu’il peut se refroidir à la température ambiante.

  2. Lavage; cette séquence doit être répété 4x.

    1. Enlever le sédiment et transvaser dans de bouteilles de centrifuge à 50ml; ensuite centrifuger pendant 10 min à 10.000 T/min.

    2. Ensuite ajouter 50ml (même volume que le sédiment) MilliQ (eau ultra pure)

    3. Maintenant on soumet le sédiment à la sonication (exposition à des ondes sonores pour agiter des particules. Le volume était 3L, le maximum à la sortie de l’ultrason = 320W à une fréquence de 35kHz. L’énergie appliqué par poids de nanoparticules en suspension était estimé à 4.8kJ/50ml de sédiment (0.4g)

  3. Séchage

    1. Après le 4e cycle de séchage, les particules sont séché à l’air à 80° C à la pression atmosphérique normale.

    2. Ensuite le matériel est réduit dans une poudre fine à l’aide d’un mortier et pistil

    3. Ensuite la poudre est encore séché pendant 2 heures dans un four de vacuum à 60 ° C et 20 kPa.

In-vivo test 1

Le PL-CO2 a été testé avec des souris atteint d’un cancer dans le laboratoire. On a injecté 1ml de GaNS+eau par jour directement dans la tumeur. L’eau de GaNS était fait avec des particules de GaNS supendu dans de l’eau dans une proportion de 5mg par kg de poids vivant.

Résultats

Le GaNS avait atteint un maximum en 5min dans le sang; et rapidement disparaissait après 15 minutes; après une heure le GaNS avait pratiquement disparu. Les mêmes résultats avaient été observés dans le tissu des organes (foi, rein, rate). Pas de dommage des tissus avait été observés non plus.

Après un mois le tumeur a disparu et la souris était redevenu saine.

In-vivo test 2

Les souris avaient un cancer intestinal.

La protocol

  • 3mg de GaNS-CO2 dans 1l d’eau distillée

  • 3mg de GaNS-ZnO dans 1l d’eau distillée

  • Mélanger les 2 solutions en raison de 3p CO2 avec 1p ZnO pour obtenir une solution de 0.3mg/ml.

  • La solution est administrée en raison de 1ml/jour (pendant 20 jours) par voie orale, ou sous-cutanée ou vénale

  • les souris sont divisé en groupes comme suit :

    1. Groupe contrôle (10 souris) qui reçoit 1ml d’eau distillé

    2. Groupe application orale; une moitié avec du GaNS-CO2; l’autre avec du GaNS-C)2+ZnO (3:1)

    1. Groupe injection sous-cutané : une moitié avec du GaNS-CO2; l’autre avec du GaNS-C)2+ZnO (3:1); suspendu dans une solution de formol à 10%

Résultats

  • Le GaNS devient efficace à partir d’un dosage de 15µg/ml CO2 et 0.1µg/ml; les acides aminés de la production respective n’ont pas d’effets anti-cancers.

  • Les images A-B montrent l’état des souris avant et 20 jours après administration par injection; les images C-E montrent l’état des souris avant et après 20 jours d’application par voie orale.

  • La tumeur commence à se réduire et disparaître après 2à3 jours. L’administration de GaNS-CO2 ou de GaNS-ZnO font disparaître le cancer; ; le GaNS-ZnO est légèrement plus efficace que le GaNS-CO2.