Print pagePDF pageEmail page

Comprendre la science du Plasma 2

Vous trouvez l’atelier original ici:Understanding Plasma Science, part 2

Vous trouvez les autres cours sur cette page.

La Santé

L’interaction entre le champ magrav du soleil et celui de la terre crée tous les éléments nécessaires pour la vie sur terre. La vie sur terre est composée uniquement de 4 éléments, voire les acides aminés:

Carbone, Oxygène, Hydrogène, Nitrogène = COHN

 

Dans le corps nous trouvons en plus les cations (+) principaux :

Calcium = Ca = formation des os, nerfs et système immunitaire
Magnésium = Mg = structure des os, muscles et tissus des organes
Sodium = Na = structure des électrolytes, régulation du pH
Potassium = K = croissance des nerfs, structure les électrolytes

et les anions (-) principaux :

Phosphore = P = structure des os
Chlore = Cl = équilibre des fluides, pression sanguine, régulation pH
Souffre = S = composant des acides aminés

et les oligo-éléments :

Fer (F), Zinc (Zn), Manganèse (Mn), Cuivre (Cu), Iode (I), Cobalt (Co), Nckel (Ni), Fluor (F), Vanadium (V), Chrome (Cr), Molybdène (Mo), Étain (Sn), Silicone (Si)

Sur la tableau périodique des éléments on trouve pour chaque élément

  • son abréviation
  • son nombre atomique et
  • sa masse atomique

Toutes ces caractéristiques décrivent les éléments au niveau chimique, mais on peut aussi en tirer des conclusions par rapport au niveau plasmique. La masse atomique par exemple représente la force plasmique d’un élément.

Pour le Sodium, la masse atomique est de 23, Son nombre est le 11; c’est à dire il a 11 protons et 11 électrons; son nombre de neutrons se calcule en soustrayant le nombre de la masse: 23-11=12.

La combinaison de ces acides aminés forme toutes les parties et composantes de notre corps, tels les muscles, les protéines, le sang, le cœur, les poumons et tout le reste. Il faut bien se rappeler que tous ces élément ne fonctionnent pas au niveau matériel dans le corps, mais bel et bien au niveau plasmique.

Pour trouver la force de champ d’un certain élément ou substance, on fait l’addition des poids atomiques de tous les élément dont la substance est composée. Par exemple, l’acide aminé H2C2NO2 a un poids atomique de 72. Ce poids se calcule en additionnant tous les poids atomiques des éléments dans la molécule; on trouve le poids de chaque élément dans la table périodique des éléments; ensuite on fait simplement l’addition :

2x O = 2x 16 = 32
2x C = 2x 12 = 24
2x H = 2x 1 = 2
1x N = 1x 14 = 14
somme : 32+24+2+14=72

Au niveau matériel, les éléments sont fixes et stables; généralement on ne peut créer de nouveaux éléments à partir du nombre fixe d’éléments déjà existants. La capacité de transformer un élément dans un autre, qui s’appelle ‘transmutation’ est réservé à l’alchimie.

Dans la chimie, on peut seulement créer de nouveaux alliages en incitant une réaction entre deux éléments. Si on brûle l’hydrogène avec de l’oxygène, on obtient de l’eau:

H2 + O = H2O

Au niveau plasmique – contrairement au niveau chimique – on peut changer les éléments, on peut en créer de nouveaux. La structure plasmique n’est pas construite d’électrons, protons et neutrons, mais de champs gravitationnel et magnétique. En variant le champ plasmique, on crée  un autre élément.

Le plasma a une forme sphérique composée d’une multitude de couches. Chaque couche représente une certaine force de ce champ. Les champs les plus forts sont dans le centre et les plus faibles à la périphérie. Ensemble les plasmas créent un champ unifié et distinct qui a sa propre barrière coulombienne (force de répulsion ou force magnétique).

Du point de vue chimique toutes les substances sont composées de protons, électrons, neutrons, dont chacun a – sur le niveau plasmique – son propre champ magrav. Chaque plasma de chaque partie interagit avec chaque plasma d’une autre. Et l’ensemble de tous les champs réunis devient un seul champ dont les champs ne sont plus distincts.

Notre corps est composé de milliards de champs magravs, qui forment le plasma de notre corps. On peut aussi dire que notre corps est fait de différents GaNS de forces similaires. Ces collections de champs de force similaires composent les organes. Inversement, chaque organe ou partie de notre corps a sa signature plasmique distincte. L’ensemble de ces champs magravs font la force magrav de notre corps.
Chaque plasma est imbriqué l’un dans l’autre; c’est à dire que chaque cellule de notre corps est connecté à chaque autre cellule.
Les champs de notre corps peuvent être visibles par la photographie kirlian. Ce type de photographie est utilisé par certaines méthodes de thérapie avant-gardiste pour diagnostiquer : l’ intervenant voit par les ‘trous’ de l’aura du corps les déficiences énergétique reliées à un mal fonctionnement du corps.

Le plus grand avantage à connaître le corps en tant que champ plasmique est la facilité et la rapidité d’intervention. Sur le niveau du plasma, nous pouvons directement et rapidement traiter un déséquilibre sans passer par la matière ( qui peut être très long).

C’est en utilisant les différents champs d’énergie que nous pouvons restaurer le corps dans son état originel et sain.
Des façons de traiter un déséquilibre on retrouve la possibilité de faire un plasma à l’aide d’un  médicament existant déjà. Cela nous ne nous soumet plus à la nécessité d’acheter ce médicament, car de cette manière, nous pouvons le multiplier indéfiniment par son GaNS fabriqué . Les médicaments fabriqués à la base de GaNS ont un autre très grand avantage: ils n’ont plus d’effets secondaires; en effet, le corps ne prend que ce qu’il a besoin et rien d’autre.

L’âme

La question de l’me nous amène naturellement à la question :

« Que sommes-nous? »

Nous sommes un réacteur, un être plasmique. Notre corps est un plasma; même son état physique  est composé de matière à l’ état de GaNS. Nous recevons et émettons continuellement des champs plasmiques. Ces champs sont beaucoup plus puissants que les énergies à l’état matériel. Nous ne pouvons pas voir ces champs, car ils ne sont pas syntonisés aux acides aminés de nos yeux; mais on peut les sentir.

comme  nous émettons et recevons des champs continuellement, il serait bon de savoir ce que nous en faisons. Chaque plasma, incluant notre corps, a un champ primaire très puissant au centre – le lieu où se trouve notre âme. La périphérie de ce champ vers l’extérieur devient le corps physique. Et les champs entre les deux sont liés aux émotions.

La spirale que nous voyons décrit très bien nos 3 parties: le centre jaune symbolise l’âme, le cercle rose – le mental (centre émotionnel) et le bleu – le corps. Suivant la flèche rouge, elle commence au centre, au point le plus puissant, c’est une vacuité,  le royaume de l’âme. Allant vers la périphérie, le plasma devient de plus en plus faible et est concentré en émotion/mental. Encore plus loin vers la périphérie  le plasma devient encore plus faible pour collapser en matière (le corps). Au-delà de cette périphérie, le plasma n’est plus assez fort pour maintenir la forme physique, on rencontre alors la limite du corps matériel…

 

Dès lors notre corps est constitué d’une part de la manifestation de notre âme (filtrée par le mental) dans un environnement physique donné par celui-là même; et de l’autre un vaisseau pour abriter l’âme.
L’âme est localisable au centre du cerveau, dans la région où la ligne entre les deux oreilles et celle partant de la racine nasale se croisent. Dans un MRI on peut le voir comme un point noir grand comme la pointe d’une aiguille; les émotions/mental se situent dans les couches intérieurs du cerveau alors que le corps physique est contrôlé par les couches extérieures du cerveau.
Ni l’âme ni le corps ne sont personnels; uniquement le mental qui est le filtre entre l’âme et le corps nous est personnel. On pourrait dire que l’âme est Dieu. Nous partageons tous la même âme, qui est Dieu. Le corps qui n’est pas personnel, obéit: il est la résultante ou la répercussion de la bataille entre l’âme et le mental.

Parallèlement le fonctionnement du corps et de l’âme est le même chez tout le monde – sauf celui du mental qui diffère. Les émotions comme la peur, la colère, la jalousie etc. sont donc différentes chez chacun-e.

L’âme crée le corps physique dans l’environnement terrestre; c’est à dire que l’environnement joue un rôle décisif dans la création du corps physique par rapport aux conditions de cette planète. La création du corps est similaire à la création du GaNS où la création se fait par l’Interaction des deux plaques dans l’environnement de la solution saline.

Le champ créateur, l’âme crée donc l’être humain. Le code génétique nous donne un plan très sommaire de notre manifestation; c’est l’âme qui crée tout ce qui nous rend unique.

Chaque être vivant est une version 3D d’un aimant rond (voir le dernier chapitre). Comme les aimants, nous donnons et recevons continuellement différents champs; et c’est l’interaction de tous ces champs qui positionnent chaque être de manière équilibrée par rapport à tous les autres. Cela veut dire que nous avons continuellement un impact sur les autres – peu importe si nous en sommes conscients ou pas. Il serait bien de devenir plus conscients de notre impact sur le monde autour de nous.

C’est le premier pas pour se donner à soi- même et aux autres la liberté de trouver la position qui nous sert le plus sur cette terre. La compréhension de notre âme ( comment elle donne et reçoit) va emmener l’humanité à la prochaine étape dans son évolution – non pas par croyance ou sentimentalité, mais par l’évolution des sciences et  celle de notre illumination.

Dans ce contexte, nous comprenons alors que nous sommes tous UN; que rien n’est séparé, que nous sommes tous créés de champs plasmiques et tous nous resterons à jamais liés au créateur: nous sommes le créateur.

Environnement

Habituellement nous traitons les plantes et le sol d’un point de vue purement matériel, soit chimiquement. Le point focal de l’agriculture est la maximalisation des récoltes;  nous ne regardons pas le bien-être des plantes, leurs valeurs qualitatives. Les sciences du plasma ajoutent des notions et découvertes qui vont changer la compréhension des plantes, du sol et des fertilisants pour toujours – présentement nous ne connaissons que la moitié de l’histoire.
Dans cette série d’ateliers, nous ne nous concentrerons pas sur l’augmentation de la productivité de l’agriculture, mais plutôt sur la compréhension des plantes et leur environnement, afin de mieux comprendre comment le plasma s’opère chez les êtres vivants ainsi que dans l’univers. Toutes les interactions plasmiques mises ensemble constituent notre monde. La nouvelle compréhension va nous permettre de créer notre environnement d’une façon qui sera bénéfique pour le Tout.

Nous partageons la structure des acides aminés avec toutes les autres formes de vie sur la planète. Dans le tableau ci-haut, on voit que les plantes et les animaux, même les bactéries, sont faits de 96% d’acides aminés; les combinaisons sont un peu différentes, mais nous partageons la même base. Chaque acide aminé, protéine etc de toutes les formes de vie est dans un état de GaNS: un plasma avec des champs magravs.
Parce que toutes les formes de vie sont faites des mêmes composants, nous appelons les plantes ‘les peuples verticaux’. Elles sont des êtres sensibles dotées d’une structure physique, d’émotions et d’une âme. Beaucoup de recherches ont démontré que les plantes réagissent à nos pensées et nos actions et que nous pouvons nous connecter aux plantes au niveau émotionnel.

Les plantes sont également liées entre elles par la structure de leurs acides aminés. Elles sont toutes crées à partir de la même source. Nous pouvons découvrir comment les plantes communiquent entre elles si nous mesurons leurs champs magravs. Entre temps, c’est par le lien émotionnel que nous avons la possibilité de communiquer avec elles.
Animaux et plantes ensembles ont établi un équilibre évolutif durant des millions d’années. Seuls les humains ne semblent pas encore capables d’atteindre la même prospérité – une situation qui est en train de changer par les sciences du plasma. Malgré le fait que nous, les humains, sommes une partie infime de la nature, nous sommes néanmoins capables de détruire presque toute notre planète. Etant donnés que nous sommes connectés de par notre âme, ainsi que par nos mêmes acides aminés à tous les autres plasmas, à chaque fois que nous détruisons une partie de la nature, nous détruisons une partie de nous même. Notre approche devrait être :
« Âllo, nous aimerions apprendre de vous »
De cette façon, la nature autour de nous qui nous connait ‘mieux’ que nous-mêmes, peut nous montrer, ou refléter des aspects de nous qui nous sont inconscients.

Sommaire

  • Notre corps est fait d’acides aminés COHN
  • Nous sommes des réacteurs plasmiques.
  • L’âme crée le corps physique à l’intérieur de l’environnement terrestre.
  • Toutes les créatures de la Terre ont la même connexion de par leurs acides aminés.
  • Nous venons tous de la même source.
  • Toutes les créatures ont une âme.