Print pagePDF pageEmail page

Nanoplaquage par autres éléments

Normalement on plaque avec NaOH, on a ajouté récemment du KOH – et on peut ajouter d’autres élément en forme de sel comme par exemple le sel d’epsom (Mg). Cela donne d’autres qualités aux plaquage, d’autres forces de champ.

M.Keshe KSW175 @ 0:13:00

Si on ajoute du potassium (K) on obtient un nano-plaquage différent. L’ajout du K peut se faire par un sel qui est libre de sodium. Il s’ajoute un matériel radioactif qui est le K40. Cela fait que les particules du nanoplaquage ont plus d’énergie, il seront par conséquent plus espacés et conduisent le plasma plus efficacement.


Aluminium nanoplaquage

  • Chauffer 3t d’eau distillée et 1t de la solution caustique froide (dans un Crockpot) à 55-57ºC (134-136ºF)
  • tremper le morceau d’aluminium, tournez le dans le bain et enlevez-le
  • laisser secher à l’air

Si vous voulez nanoplaquer des cannettes en aluminium

  1. enlever les impressions à l’aide d’un dissolvant pour le laque des ongles
  2. passer le morceau au chalumeau en faisant des passages très courtes (ne pas arrêter sinon le métal fond toutesuite)

Transfer du nanoplaquage

(par Mark House)

cunp-zn-coatingJ’ai utilisé du sel de mer avec une électrode en Cu-np; la plaque de Zn était posée sur le pot masson que j’utilise pour la production du GaNS-CO2; j’ai décidé d’ajouter quelque cristaux de soude caustique.
Le résultat est que le nanoplaquage s’est transféré du Cuivre à la plauque de Zn.

Les deux autres pots masson contenaient des bobines de cuivre simple avec des bobines de cuivre nano-plaqués; dans ce cet example le plaquage a été transféré également.

Donc on peut en tirer la conclusion que l’ionisation des atomes de carbone peut être transférée des fils qui était nano-plaqués avant sur un autre plaque, bobine ou fil dans un environnement d’eau salée avec un peu de caustique. Ces expériences ne sont point ambigues.

 

 


 Nanoplaquage du Zinc

Le zinc ne se plaque pas vraiment avec la soude caustique; faut mieux prendre le HCL. Painturer la plaque de zinc avec de l’acide hydrochlorique des 2 côtés; mettre dans un contenant hermétique et laisser plaquer pendant 12 heures dans un endroit chaud (radiateur).
L’application du HCL doit se faire dehors, car il se développent des vapeurs très corrosifs!


Aggrandir le pouvoir par le gansage

On pourrait appliquer le même système du GaNS comme dans les réacteurs pour le gansage des bobines: le gravitationnel on peut appliquer un GaNS-Pb/Au+alcalin et le magnétique un GaNS-CH3+acidique.

Le différentiel entre la bobine gravitationnelle et la magnétique résulte dans les différences en voltage et ampèrage à la sortie (par ordre de magnitude).


Par le CaO (aviram)

Le CaO est l’oxyde de carbone, aussi bien chaud que froid, appelé calcaire, est une poudre blanche qui réagit avec l’eau par un grand dégagement de chaleur. La réaction avec l’eau produit l’ hydroxyde de calcium ( chaux, ou calcium froid?) :

Cao+H2O qui donne le Ca(OH2); Le calcium froid devrait être assez basique, pour nano-plaquer le cuivre- cela vaut la peine de l’essayer… alors je l’ai fait et le résultat est une bobine noire.


Nanoplaquage plasmique

Par Donovan Guerra

Bonjour tout le monde! C’est toujours un plaisir de partager dans ce forum. Il y a des nouvelles exitantes; surtout les contributions de David Mulnix sur la page de Keshe Manufacturing Arizona. Ses reflexions étaient vachement aidant pour moi afin de faire du nanoplaquage par les forces du champ, ce qui est la 3e façon de nano-plaquer.

J’ai fait comme ça :

  1. L’arrangement typique pour produire du GaNS CO2

  2. Utilisez du sel de Seignette (sel de Rochelle, titrate de potassium et de sodium, C4H4KNaO6), dans une solution de 10% au lieu du sel de mer (NaCl).

  3. Placer n’importe quoi proche de la plaque de Zn se fait nanoplaquer dans quelques minutes; très épais après 24 heures. Cet arrangement n’utilise pas de courant.

  4. Une variation : placer un fil de Cu proche de la plaque de Zn avec un peu d’eau de point 2) dans un sac en plastique (image en haut). Après une journée se montrait une bonne couche de nanoplaquage. La même chose se passe avec un collier en argent – après une journée il était noir. J’ai essayé de faire du GaNS avec les morceaux nanoplaqués avec succès.

 Nanoplaquage – par le plasma

Par David Mulnix (USA-Plasma Times June 7, 2017)

Le plaquage est fait dans une installation conventionnelle pour la production de GaNS-CO2; l’objet à plaquer est installé en proximité de la plaque de Zn.
Le Cu va se nano-plaquer dans quelques minutes.

David a testé le Cu ainsi plaqué dans une installation de production de GaNS-CO2 avec succès.