Print pagePDF pageEmail page

Introduction

Le mot “Gans” signifie: Gaz dans un état nano (Gas in a nano state). Le gans est un produit qui imite ce qui se passe dans une feuille de plante. La plante prends du CO2 de l’air sans absorber toutes les autres éléments au même temps, donc son travail est clairement selectif. Elle fait ça en créant un champs gravitationnel magnétique qui correspond à celui du CO2 dans l’air; ce champs attire les CO2 à travers les stamina (ouvertures dans les feuilles) à l’intérieur de la plante. Cela est expliqué par M. Keshe dans cette vidéo.

Pendant la fabrication de gans, le gans sédimente au fond et au même temps une couche flottante à la surface apparait: ce sont des acides aminées (les composants de la vie); cette substance peut être appliquée sur les coupes de vie.

La technologie qui imite cette procédure naturelle fonctionne avec de l’eau salé (entre 5 et 20%) et deux électrodes immergés.

L’application du gans fournit une quantité infinie et inépuisable d’énergie plasmique dans la couche nano qui est super-conductrice. Si le plasma est assez puissant, il va introduire un champs AC dans les fils matériels.

Peut-être le GaNS est comparable à l‘Ormus? Voici la recette-ormus stage.

Le GaNS est crée de cette façon: la plaque de cuivre nano-plaqué crée un champs gravitationnel-magnétique dans l’eau salée qui attire le carbone de l’atmosphère. Ce carbone se jumèle à l’oxygène contenu dans l’eau pour former le GaNS-CO2. À un moment donné la production du GaNS diminue; la raison n’est pas que le champs a changé mais que toute l’oxygène dans l’eau a été absorbé en créant le GaNS-CO2. C’est grâce à ça que l’injection de bulles d’air mène directement à une augmentation de la production du GaNS.
Cela est l’example parfait pour la création de la matière par un champs gravitationnel-magnétique.

Dans une mixture de gans efficace, il faut créer un écart entre 1 élément avec une masse atomique basse et un autre élément avec une haute masse atomique. Les masses atomiques comme telles ne sont pas important, mais la différence de poids.


Explication de la production de GaNS-CO2

L’installation

La production de GaNS-CO2 requière 3 éléments : une plaque de Cu-np (cuivre nanoplaqué), une plaque de zinc simple et de l’eau saline (3.5% à 10%). Ainsi qu’un DEL qui est connecté avec son pôle (+) à la plaque de Zn et son (-) à la plaque de Cu-np.

Pour ces métaux?

La masse atomique du Zn=65.

La masse atomique du Cu=63; et celle du Cu-np=59 (less 5%).

La différence entre les deux = 65-59 = 6 = la masse atomique du Carbone (C). La différence dans la masse atomique est la force du champs gravitationnelle (6); nous avons alors dicté un environnement qui attire le carbone. Cet environnement va ensuite attirer le carbone de l’atmosphère. Lorsque ce carbone entre en contacte avec l’eau, il va s’oxyder en CO2. L’environnement dans l’eau est dans une condition de vacuum qui est requiert pour la formation du plasma.


Le GaNS-CO2 est produit en créant le champs magrav du carbone; ce champs va attirer les atomes de carbones des contenants en plastique utiliser comme bassin (et un peut de carbone qui se trouve dans l’air) et avec l’oxygène dissous dans l’eau crée le GaNS-CO2. La force du champs créé est de 22 (C=6 + 2*O=16).

La création de l’eau est similaire à la production du GaNS-CO2; seulement la force du champs devrait être H2O=2+8=10.

De la même ligne de pensée nous avons des GaNS gravitationnels, ils sont lourd et génèrent une grande attraction; de cette façon ils peuvent agir comme drain: Pb, Ag, Au, S.
Et il y a aussi des GaNS magnétiques comme le CH3, le CuO et le CO2.

Si nous utilisons du gans de cuivre et de zinc nous pouvons avoir un écart de 64 (Cu) – 65 (Zn) = 1.  Si nous utilisons le gans d’étain (119) et de carbone (12))nous avons un écart de (119 – 12 = 107). Et le laiton avec du deuterium nous avons un écart de (108 – 2 = 106).

Gans g/mol
Fe2O3 160
CH3 15
CuO 80
ZnO 81
NiO 75
CO2 48

 

Element Masse atomique Element Masse atomique
Pb 207 O 16
Ag 108 Cu 64
Au 197 Zn 65
C 12 Fe 56
H 1

La référence des différentes GaNS est ou la physicalité (56 = Fe, Sang) ou l’émotionalité (66 = Zn)

Toujours ajouter une goutellette de caustique et un pincé d’amidon dans votre GaNS – cela fait que le matériel traité ansi peut auto-réparer les égratinures du plaquage; especialement dans un environnement humide (salle de bain pendant la douche).


Acides aminées

Lorsqu’on fabrique du GaNS-CO2, deux acides aminés se forment : proche de la plaque du cuivre nano – des acides aminés plutôt orange (pour les muscles), du côté du zinc – plutôt blanc (pour le système neurologique).

Chaque production fabrique des acides aminés (COHN) différentes; aussi la configuration de la production y a une influence (distance des plaques, forme du contenant, etc). Les acides aminés créés peuvent seulement varier en terme de C; par exemple une installation va fournir C12.18 (poumons) et un autre C12.41 (pour le cerveau)…

la production des acides aminés démarre plus après tout l’oxygène est épuisé dans l’eau.

Dans un environnement plasmique tout rend en compte!


GaNS de base

Ne pas utiliser du caustique dans la production du GaNS – il rend le GaNS toxique.

 Voici la ‘configuration’ de l’eau :

  • Dans de l’eau pure sans aucun GaNS, l’oxygène (O) au centre attire les deux atomes de Hydrogène (H) qui sont très proche de leur dénominateur commun.

  • Si on ajoute du GaNS-CO2 la distance accroît

  • si on ajoute du GaNS-ZnO elle accroît d’avantage

Mais sous le point de vue plasmique, les H restent proche du O comme dans l’état normal de l’eau