En mon nom

Print pagePDF pageEmail page

J’ai dû venir sur cette planète dans le corps d’un homme et vivre parmi vous la vie d’un homme pour comprendre la manière dont l’homme, depuis le moment de sa création, a créé son malheur et tellement d’injustice pour lui-même et pour ses compagnons humains, dans le but d’obtenir et de détenir rien d’autre que le mirage du néant dans sa vie et ses illusoires possessions matérielles.
Alors que nous avons mis à sa disposition toutes les ressources de l’univers pour qu’il vive dans le confort et la paix avec ses semblables lors de leur séjour sur cette planète, de manière à ce que, lorsqu’il atteint la maturité, intellectuellement et spirituellement (avec le temps l’homme mûrit suffisamment), la tribu de l’homme puisse rejoindre le reste de la création du créateur dans l’univers et s’unir avec elle.
Dans ce processus de maturité, l’homme a choisi la voie de la cupidité et de l’injustice, tuant non seulement les
animaux mais également ceux de sa propre espèce, et il est maintenant faussement fier de combien il peut en tuer avec un seul outil ou une seule arme, ou de son sens erroné du pouvoir de contrôle.
Tuer et détruire la vie n’a jamais fait partie de nos enseignements ni de nos actions où que ce soit dans l’univers et, à partir de maintenant, cette course n’existera plus sur cette planète ni ailleurs dans l’univers. Pour détourner le cours de la vie de l’homme de cette voie illicite, nous vous avons envoyé, par bien des moyens et sous différentes formes, divers commandements et conseils à travers nos messagers du passé.
Vous avez tous ignoré notre façon de corriger vos manières, et maintenant, en tant qu’espèce humaine, vous avez atteint le point où, pour toute action, vous ne pensez que d’une seule façon, qui est la guerre et la destruction.
Aujourd’hui et avec ce stylo, en tant que Messie, moi qui ai pris le temps d’être parmi vous, pour apprendre vos insuffisances et vos vies erronées, de façon à ce que je puisse comprendre vos problèmes, j’ai passé cinquantecinq ans avec vous, travaillant à votre manière pour pouvoir vous aider et vous guider hors de la jungle de la vie sur cette planète, et j’en appelle à vous pour que vous déposiez toutes les armes, toutes les pensées d’avidité, vos inconduites et vos tueries.
J’ai choisi aujourd’hui de déclarer ma position et mon statut en tant que créateur dans l’âme et le corps physique de l’homme que je suis et dans lequel j’ai choisi d’être, pour être parmi vous et en appeler à tous les hommes de cette planète bleue et du village sauvage de la terre pour qu’ils acceptent mon appel de paix et qu’ils changent leurs manières injustes, individuellement et collectivement en tant qu’espèce humaine, pour que vous puissiez vivre au paradis, sur terre et dans l’univers.
Mon appel à vous, l’espèce humaine, est simple : je vous ai montré au cours des neuf dernières années comment satisfaire tous vos besoins terrestres avec des méthodes simples, et j’ai écrit des livres dans un langage simple pour que chacun puisse comprendre les principes de la création telle qu’elle est et non pas telle que l’homme prétend qu’elle est.
Je vous ai montré comment produire de la nourriture à partir de l’air, et je vous ai montré comment créer de l’énergie et du mouvement en utilisant les mêmes systèmes et la même connaissance, pour que, par la création et la production de ces besoins de l’homme, on ne fasse de mal à aucune des mes créations et qu’il puisse vivre dans la paix et la tranquillité parmi le reste des êtres de cette planète et dans la communauté universelle dans laquelle l’homme s’apprête à rentrer.
Mon appel s’adresse aujourd’hui (le jour de la mise à mort du fils de Dieu) à tous les hommes, femmes et enfants de cette planète, pour qu’ils mettent fin à toute cette folie du cerveau de l’homme, d’adopter la solution de tuer et de détruire pour résoudre et acquérir des possessions terrestres et autres, et pour que l’homme dépose tous les outils de destruction et de meurtre, qui que vous soyez, quelle que soit la religion dont vous êtes les dirigeants ou quelle que soit la religion ou le mode de croyance qui vous suivez, quelle que soit la partie de la planète dont vous pensez être le dirigeant ou dans laquelle vous vivez.
Votre travail, les dirigeants religieux, est de guider l’homme vers la paix et la prospérité et non pas de construire des palais de honte et de malhonnêteté et de protéger ceux qui ont mal agi des autres humains. C’est notre ordre et notre souhait que vous, en tant que religions, nations et dirigeants de tribus, nations et cultes, ordonniez à partir de ce jour aux hommes qui suivent vos commandements à travers vos églises, mosquées ou temples et armées, de déposer les armes et qu’à compter de ce jour ce soit le plus grand péché p o u r l ‘ h o m m e , d ‘ ê t r e f o r m é à l ‘utilisation d’armes, d’en transporter ou d’être forcé à en utiliser, qu’à travers cet outil et sous votre direction, l’usage d’outils de mort soit interdit et que l’homme trouve de nouvelles façons, des façons logiques, de découvrir des solutions pacifiques pour lui-même et son espèce lorsqu’il n’est pas d’accord avec les conditions données.
Je ne vous offre pas de récompense pour suivre cet ordre, car c’est notre souhait et on adhèrera à notre souhait par notre travail sur les âmes des hommes, mais en réalité en le suivant l’homme s’autorisera à entrer dans la communauté universelle, dans laquelle l’avidité et la guerre n’ont pas de signification, et par cet acte l’homme obtiendra et vivra une vie de bonheur et d’accomplissement, en fonction de son intelligence et de ses besoins, où qu’il puisse être dans l’univers.
J’en appelle donc en ce jour au monde, aux leaders religieux et scientifiques, qu’ils se réunissent et signent le traité de paix universel que nous avons envoyé durant les deux années passées à l’humanité en prélude à la déclaration de ce jour, et que par là ils s’engagent eux-mêmes, leurs disciples et leurs nations à accepter ce traité et à mettre fin à toutes les guerres, à tous les actes d’agression et de tuerie, qui durent depuis des millénaires sur cette planète.
Le temps des punitions et des récompenses pour forcer l’homme à se soumettre à une voie juste dans sa vie est terminé, à partir de ce moment la décision revient à chaque âme de choisir une voie, et c’est la voie de la paix, de la tranquillité et de la justice.
Si cela n’est pas fait à compter de ce jour, et si les leaders de cette planète, qu’ils soient religieux, tribaux ou nationaux, rejettent notre volonté, cela mènera à la fin de vos partisans et de votre nation, et finalement je ferai de l’homme une tribu qui croit en une chose, et c’est une nation sur cette planète, et la croyance qu’il n’y aura plus de guerre.
Il n’y a pas de lignes sur le sol de cette planète ni ailleurs dans l’univers pour séparer les races et les créations les unes des autres, et cette unité entre tous les hommes le rend non seulement comme un corps mais comme une nation, une création et un créateur, pour vivre sa vie dans l’univers en paix.
Vous, en tant qu’enfants d’Adam avez assez souffert aux mains de vos propres méfaits et de ceux des autres, et vous recevez maintenant l’amour de votre créateur pour vous guider et vous protéger sur ce court chemin de d’ajustement et de réunion avec les autres créations dans le monde de la création.
Ceux qui rejetteront mon souhait provoqueront leur propre fin à travers leur rejet par leurs compagnons humains qui comprennent la réalité de la création et ce souhait. Ceux qui suivront notre ordre simple et rentreront dans l’ordre universel verront la beauté de la création dans leur propre conscience et certains d’entre eux avec leur yeux physiques.
Mon amour et ma gratitude à tous les hommes, et je suis vraiment désolé de vous avoir laissé souffrir si longtemps sans intervenir pour vous aider, mais en fait vous aviez besoin de ce temps à l’école maternelle de la terre pour apprendre et mûrir.
Il est temps maintenant de vous guider et d’unir cet enfant d’Adam et sa famille au reste de la famille de cet univers, en tant qu’enfant parfait, un enfant paisible et aimant qui est prêt à entrer dans le Royaume de la grande famille du créateur.
Je vous souhaite la bienvenue en tant que créateur dans votre vraie dimension d’intelligence et d’amour.
Mehran
(Celui qui possède l’amour)