Print pagePDF pageEmail page

Développé par Arvis Liepa

Lorsqu’on nano-plaque du cuivre, une couche noir se forme; cette couche est de la même structure que le graphène, similaire au graphite. Le graphite a l’avantage qu’il est plus fort et plus résisant (la couche nano du cuivre s’enlève à des endroits pendant la production de GaNS, mais le graphite ne montre pas des signe „d’usage“.

graphite gans co2Recette de base

  1. dissoudre 30g sel dans 1 l d’eau distillée
  2. placer un bâton de graphite et une plaque de métal décideur (Zn, Cu, Fe)
  3. connecter une source d’électricité: (+) au métal décisif et (-) au graphite

La production de GaNS débute immédiatement, sortant comme une brume du métal décisif; pendant que le bâton de carbone relâche des bulles de CO2…

Le voltage n’est pas important; par contre le courrant est décisif: ≤0.6A pour produire du GaNS-CO2; le médium est d’un pH de 10-12.

Plus d’ampèrage produit du ZnO et/ou autres GaNS.

Pour faire du GaNS-CH3 utiliser un courrant ≤0.12A pour obtenir Fe2O3 (rouge-orange); plus de courrant va produire Fe3O4 (noir)

Nettoyage des bâtons de graphite

  1. netoyer avec un papier sablé 500
  2. tremper dans du vinaigre blanc pendant quelques minutes; ensuite dans une solution de bicarbonate de soude et rincer
  3. polir avec des éponge ménage verts
Erschienen am GaNS